Pandanstan/Weltikya Sabovna

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Weltikya Sabovna (Вельтикья Сабовна en kotava cyrillique).

[modifier] Biographie

De son vrai nom, Sabrina Sabovna Tiare Purotu, est l’actuelle ministre de la culture du Pandanstan.

[modifier] Origines et enfance

Née par hasard dans la banlieue de Aymbad, la rumeur dit en 1978 (mais c’est invérifiable étant donné l’état lamentable des archives locales dont une bonne part a servi à alimenter les poêles des habitants lors du très rigoureux hiver 1989), fille de Sabo Oghram Lounganian consul hors-cadre extraordinaire de France, d’abord en URSS, puis au Pandanstan et enfin actuellement en République Pichrocholienne du Groenland, et de Hinatea Manuarii, grande prétresse tahitienne du culte de l’homme-oiseau de Rapanui, Weltikya Sabovna a connu une ascension fulgurante.

[modifier] Formation

Après une enfance nomade, rythmée au gré des nominations de son père aux trois coins du monde, puis de longues années passées à Trifouillis les Belles Balles, village perdu de la campagne française qui l’a marquée à jamais, elle a suivi une scolarité supérieure exemplaire. Titulaire de nombreux diplômes, obtenus tant à Papeete qu’à l’université de Blyadabad ou encore en Sorbonne à Paris, elle est une spécialiste mondiale reconnue des mammifères monotrèmes (autrement dit les ornithorynques), d’histoire médiévale, de Kotava et de littérature turque.

[modifier] Carrière politique

Personnalité éminemment curieuse (dans tous les sens du terme) et dotée d’une vaste culture, Weltikya Sabovna a décidé de lancer une véritable révolution culturelle au Pandanstan afin de permettre enfin à ce pays méconnu d’accéder au premier rang. Nommée ministre d’état à la culture par le président Xavier Tchernov (l’opposition prétendant qu’elle devrait cette nomination surtout à ses qualités physiques), elle a imposé au pays le Kotava en tant que langue officielle, bien que seuls les prisonniers de droit commun le connaissent pour l’avoir utilisé comme langage secret pendant des années. Obligation a d'ailleurs été faite à tous les écoliers de la république de savoir réciter de mémoire et à la perfection en version Kotava les 10 premiers chapitres du célèbre roman Anna Karénine du tsar Léon Tolstoï. Particulièrement tatillonne sur les fautes d’orthographe chez ses interlocuteurs, elle n’a pas hésité à reprendre le président américain Bush lors d’une visite officielle de celui-ci à Aymbad, lequel n’arrivait pas à articuler correctement deux phrases. Depuis, le Pandanstan est classé sur la liste noire des états hostiles par les États-Unis. Par mesure de rétorsion, Weltikya Sabovna (qui le parle pourtant très bien) a décidé d’interdire l’usage de l’anglais dans toutes les conversations officielles. La simple évocation du nom de Bush suscite chez elle des réactions incontrôlables.

[modifier] Le saviez-vous ?

Parmi les autres passions qu’on lui connaît, il y a celle du football. Supportrice inconditionnelle de l’équipe de Trifouillis les Belles Balles et du beau jeu, elle a lancé une fatwa contre le joueur italien Metuazzi coupable d’actes inconstitutionnels lors de la Coupe du Monde de Football de 2006.

Malgré un emploi du temps infernal, entre le Pandanstan, la France et la Polynésie, Weltikya Sabovna a décidé de promouvoir activement une campagne de communication mondiale visant à faire adopter le Kotava également à l’ONU. Elle est d'ailleurs membre de plein droit du très secret Kotava Avaneda.

Signalons aussi récemment, à l'initiative de Weltikya Sabovna, l'achat par le Pandanstan de la petite île polynésienne de Maiao à la France.

[modifier] Contributions historiques et culturelles de Weltikya Sabovna

  • Pendez-les donc haut et court, hymne officiel de la République du Pandanstan (1992)
  • Trifouillis les Belles Balles, histoire sociale et psychologique d’un village d’ancien régime lors de l’invasion des criquets pèlerins (1996)
  • Histoire romancée en 2805 épisodes de la vie de Pomaré XVI, roi éphémère de Moorea (1999)
  • Monotrèmes et ornithorynques. Histoire secrète des mammifères pondeurs (2001)
  • Anthologie de la danse tahitienne et marquisienne (2002)
  • Kotava, ou la genèse d’une langue néandertalienne (2005)
  • Orhan Pamuk, un écrivain au carrefour de l’Emploi (2006)

[modifier] Divers

Également connue sous le nom de la Belle de Moorea (et non pas de Montréal)

[modifier] Images de Weltikya Sabovna


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia