Paf le chien (le film)

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Paf le chien, c’est l’histoire d’un chien qui traverse la rue et... paf ! le chien. »
~ Sacha Guitry à propos du film Paf le chien.
« Quid de Paf le chien ? Puisant dans l’hypothèse derridienne où chacun va-et-vient, écoute, chuchote avec l’un ou l’autre cette incertitude erratique de débattre, il en est de Paf le chien comme des écrits de Deleuze, principe tautologique au nom duquel appert un « effondrement du semblable », un « cinéma de l'infaisable ». Mais il faut bien que le discours se fasse. Et se défasse. Et se ressasse. Et se prélasse. »
~ Axel Kantenkraut pour les Cahiers du Cinéma, à propos du film Paf le chien.
« Paf le chien c’est un film-torgnole. Ca vous prend par les tripes, ça vous rape la gueule contre le crépi, ça vous torche le nez dans votre propre vomissure. Evidemment, on se fichera bien que ce one-shot initiatique soit un faux pas, un mastic momentané sous l’icône des très alter-éco panoplies dominicales. En fait, peut-être même que Paf le chien est un film sublime. Une seule question subsiste en fin de compte : pourquoi un chien ? Pourquoi pas une trottinette ? »
~ Eric Gecry-Bouret pour Libération.
« Un chef d’œuvre pour les plus petits mais pour les plus adultes aussi, mais qu’on pourrait des fois trouver l’histoire pas toujours comprenable. »
~ Valérie Lanouille pour Première.


Paf le chien est un film américain qui connut une certaine popularité à un moment donné du début des années 90. Souvent montré aux enfants (à cette époque, on ne pouvait trouver Shrek ou Le monde de Nemo nulle part) quoique rarement apprécié par eux, il décrit la relation fictionnelle entre un garçon (Jack) et son chien (Paf).

PuppyRun

Paf, adorable petit chiot mignon tout plein, meurt à la fin du film.

Au cours du film, leur amitié se développera et tous les personnages apprendront d’une certaine façon quelque chose sur eux-mêmes.

Paf le chien meurt à la fin.

[modifier] L’intrigue

[modifier] Partie 1: L’enfant reçoit son chien

Le film s’ouvre sur l’anniversaire de Jack. L’enfant souffle les bougies de son gâteau et se voit offrir un délicieux et rafraîchissant verre de Coca Cola au cours d’une chaleureuse scène familiale. Mais il devient bientôt évident que quelque chose ne va pas : aucun autre enfant n’assiste à la fête. Les seules personnes présentes sont la mère de Jack et une grand-mère alcoolique et raciste qui reste dans son coin à cracher par terre et à répéter : « Je te l’avais pourtant bien dit d’avorter ! »

La mère de Jack remet à l’enfant un paquet enrubanné qu'il s'empresse d’ouvrir. On découvre alors un adorable petit chiot sur le point de manquer d’air. « Enfin! » crie-t-il (le garçon, pas le chien) « une créature dépourvue des facultés intellectuelles qui lui permettraient de réaliser à quel point je suis marginal ! Il sera mon ami. »

Malheureusement, la première leçon de jeune propriétaire de chiot ne se déroulera pas sans anicroches : le père du garçon, rentrant à la maison après sa journée de travail à la cartoucherie, se montre assez peu satisfait de découvrir que sa famille s’est agrandie. Inexplicablement, il s’oppose à la présence du chien et insiste pour l’éliminer[1]. Sa femme l'emportera finalement sur lui et on décidera de garder le chien. Le père est ainsi établi en tant que figure haïssable, en conformité avec le message féministe sous-jacent au film[2].

[modifier] Partie 2: Un voyage à la découverte de soi

480px-CashdeliveryII

Le père du garçon - un bâtard rapace et avide d'argent. Par voie de conséquence, les femmes, elles, sont douces, intelligentes et aimables.

Le garçon et le chien grandissent ensemble et deviennent de plus en plus proches, comme l’établissent de nombreuses scènes affectivement manipulatrices où l’on voit les deux amis jouant dans un champ de marguerites et le chien lécher le visage de l’enfant.

On comprend rapidement que Jack est une sorte de paria social : il est la tête de turc d’un garçon transpirant et obèse qui l’accable de provocations, soutenu par les sarcasmes de ses camarades tout aussi transpirants et obèses que lui. Le père de Jack lui conseille d’« arrêter de jouer la poule mouillée » et de tenir tête à ses agresseurs[3]. Le résultat est un spectaculaire raté : ses bourreaux le saisissent au col, menaçant de « la lui couper », et provoquent la chute de son délicieux et rafraîchissant verre de Coca-Cola. Heureusement pour lui, Paf le chien accourt à la rescousse. Terrifiés par le jappement cocassement infatué du chiot, les assaillants s’enfuient pour ne plus jamais revenir ennuyer Jack.

Paf le chien apprend peu à peu à Jack à sortir de sa coquille et à exprimer sa véritable nature face au monde, comme seul sait le faire un animal à l’intelligence subhumaine. Jack se joint à l'équipe de baseball locale, à la grande fierté de son père qui, à l’instar de tous les hommes, ne comprend le monde qu’en termes de sport, d’armes à feu et de bière.

C'est le jour du grand match entre l'équipe de baseball locale et l’équipe de baseball un peu moins locale. Lorsque Jack prend son tour au poste de batteur, Paf accourt sur le terrain au plus grand agacement de tous. Jack crie à Paf de rentrer chez lui mais Paf remue seulement la queue. Exaspéré, Jack frappe le chien avec sa batte, à la grande consternation de sa mère que l’on voit se cacher le visage de dégoût. Cet événement marque un tournant dans les relations entre l’enfant et le chien, ajoutant une certaine profondeur à une histoire qui sans cela resterait, il est vrai, quelque peu superficielle et inintéressante. Ce jour-là, Jack apprend une importante leçon[4].

[modifier] Partie 3: Le point culminant de l’action

Paf s'enfuit immédiatement après le match et tout le quartier se consacre à le retrouver, à l'exception du père du garçon qui dit « devoir aller au travail »[5]. Les recherches se poursuivent jusqu’à la tombée du jour, donnant lieu à plusieurs scènes : « Pardon Monsieur, est-ce que vous n’avez pas vu mon chien ? » qui arrachent littéralement le cœur ; mais tout cela en vain.

Au beau milieu de la nuit, Jack décide de faire la belle pour rechercher Paf dans le cimetière hanté. Il prend la précaution d’emporter avec lui une délicieuse et rafraîchissante bouteille de Coca Cola pour la soif. Arrivé dans le cimetière, il trébuche et tombe dans une crypte où une bande de voleurs fait la contrebande d’un trésor quelconque. Il y retrouve Paf et tous deux sont enfermés dans la crypte par ces voleurs insensibles qui projettent de cambrioler l'hôpital pour enfants (tous sont des hommes). Après avoir mordu Jack au visage pour se venger de l’incident de la batte de baseball, Paf trouve un passage secret par lequel les deux amis parviennent à s’échapper afin d’alerter la police – c’est un grand moment de soulagement pour toute la famille qui pense que le film est fini… Hélas, c’est seulement ce qu’ils croyaient !

[modifier] Partie 4: La fin de l’histoire

Monstertruck

L’énorme 4x4 qui a écrasé Paf était conduit, bien sûr, par un homme.

On entend alors la voix-off de Jack, devenu adulte : on comprend qu’il s’est engagé dans l'armée - ou quelque chose comme ça - et il explique que Paf lui a beaucoup appris, sur la vie, l'amitié et divers autres sentiments sans intérêt. Puis il continue : « Un jour, nous jouions dans la cour lorsque Paf a voulu courir après la balle... » L'horrible fin n'est pas montrée à l'écran (il s'agit d'un film pour enfants, après tout) mais il est clair que Paf le chien est mort écrasé.

Le film se termine sur une scène où Jack en pleurs est réconforté par sa mère. Quand le père de Jack revient à la maison, elle explique que Paf a été écrasé par un énorme 4x4. Sans le moindre tact, le père propose d’acheter un nouveau chiot, démontrant ainsi que les hommes sont incapables de comprendre les émotions et pensent que tout problème peut être résolu par l’argent. Par voie de conséquence, les femmes, elles, sont douces, intelligentes et aimables.

[modifier] Critiques à la sortie du film

Paf le chien a été récompensé au titre du « meilleur film dramatique pour chiens » lors de l'exposition canine de Lausanne en 1992.

Mais dans l'ensemble la critique a réagi de façon plutôt mitigée. Certains ont décrit le film comme « en dent de scie sous le rapport émotionnel » ; « probablement le plus grand film de chien de tous les temps. Je veux dire, à quoi d’autre le comparer ? Aux 102 Dalmatiens ? » ; tandis que plusieurs ont fait valoir que « ce film parfaitement mièvre a été gâché par la mort atroce du chien à la fin. » Ce à quoi les producteurs ont répondu : « C'est loin de la violence de Saw 4 ou de Misery. »

Les psychologues ont signalé que la présentation du film à de jeunes enfants a occasionné des traumas psychologiques irréversibles et ils implorent les parents « de ne jamais le montrer à personne, pas même à des adultes. Pourquoi ont-ils fait mourir le chien à la fin ? Pourquoi pas plutôt le garçon ? »

Enfin, le film a été critiqué pour son utilisation peu scrupuleuse du placement de produit dans le but de vendre du Coca Cola à des enfants impressionnables.

[modifier] Notes

  1. En le noyant dans l’étang voisin.
  2. Que tous les hommes sont des bâtards alors que les femmes offrent des chiots aux enfants solitaires.
  3. Démontrant ainsi que tous les hommes sont des idiots qui ne connaissent pas d'autre moyen de résoudre un problème que par des bravades lourdes de mépris. Par voie de conséquence, les femmes, elles, sont douces, intelligentes et aimables.
  4. Cette leçon est probablement : « ne pas battre son chien avec une batte de base-ball. »
  5. Démontrant ainsi que les hommes font plus de cas de fabriquer des cartouches que de rechercher des chiots perdus. Par voie de conséquence, les femmes, elles, sont douces, intelligentes et aimables.

UncyclopédiaWiki

Cet article, basé sur le texte Uncyclopédien The dog dies at the end, est disponible uniquement sous licence CC-BY-NC-SA de Creative Commons.



48px-Video-x-generic.svg  Portail du Cinéma

Qu'avez-vous pensé de l'article "Paf le chien (le film)" ?
 
86
 
15
 
4
 
1
 
3
 
9
 

Ce sondage a été créé le mai 18, 2008 21:53 et 118 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Autres langues
wikia