Pétanque

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Petanque.jpg

Canon portatif et sa boule de pétanque

La pétanque est une catégorie de métiers qui conçoivent, améliorent et vendent des canons portatifs. Ceux-ci, de tailles variables, ont été particulièrement appréciés au cours du moyen-âge par leur effet destructeur - explosion violente dans un rayon de 15 mètres - et pour leur avance technologique. Plus précisément, le XVIe siècle fut très prolifique en pièces rares, faites de bois, de métal ou bien de tissu. Ces derniers modèles étaient plus légers, mais très peu pratiques. En soie surtout, seuls les nobles se les permettaient.

[modifier] L'art de la pétanque

Un canon portatif fait dans l'art de la pétanque ressemble à un petit baril auquel deux poignées ont été rajoutées : l'une en dessous, l'une en arrière. Cependant, le gros de l'art subsistait dans la taille de ces poignées, mais aussi du corps de l'arme et de la boule qui allait servir comme projectile.

Cette boule, surnommée boule de pétanque, était gravée de motifs qui variaient selon soit la région à laquelle elle appartenait, soit l'artisan qui l'avait conçue, soit le blason de la famille noble qui se l'appropriait. Comme les motifs étaient excessivement variés, en temps de guerre, on pouvait facilement retrouver son projectile pour pouvoir le réutiliser plus tard. En effet, ils étaient très peu abîmés à l'usage, sauf en cas d'accident.

Mais surtout, cela donna naissance à un art de la pétanque, digne des meilleurs paris. Au cours de guerres sanglantes, le but du jeu consistait à tirer le plus près possible d'une cible donnée. Ensuite, cela évolua en un jeu d'équipe qui détendait les soldats dans les tranchées. La cible était de préférence une belle pomme rouge posée sur un poteau. Était-ce un appât ?

Seulement, le port des canons portatifs fut interdit vers le début du XVIIe par le général Eur. C'était un homme petit et grassouillet, violent et peu agréable. Un jour qu'il reçut une boule de pétanque, par malheur, sur le pied, il condamna l'utilisation de tout canon portatif. Alors, les critiques cinglèrent. Un vrai cochonnet ! disaient certains.

À ce jour, les vieux se souviennent de la bonne vieille pétanque de leurs ancêtres et rêvent d'y jouer.

Partage sur...
wikia