Pélikan

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Pélikan (nom masculin souvent, féminin parfois, transgenre pas encore)

Nom porté par une ribambelle de souverains du royaume improbable de l'Ablovnie(pays qui se situerait quelque part entre l'Europe centro-orientale et l'Extrême-Orient). On les numérote en chiffre romain pair les années bissextiles et en chiffre arabe impair les années qui ne le sont pas. Bref, on s'y perd toujours et c'est fait exprès.


Origines

On prétend qu'elles sont fort anciennes. L'historien romain Claudius Flavius Abribus, auteur de l'ouvrage de généalogie céleste In Caelio and on Earth(Au Ciel et sur la Terre)[écrit, publié et diffusé en grandes surfaces au IV°s. de notre ère], assure que le premier des Pélikanides vivait au III° millénaire avant J.-C. et qu'il serait le fruit des amours de la déesse Amaterasu et du Maître des Clefs du Grand Hôtel Budapest Pavel Ludwig Ignasz Kahn(d'où la déformation du nom gentilice en Pélikan).

Le premier souverain régnant de la lignée prestigieuse se nommait Pélikan I : il vécut de 888 à 999 et il gouverna l'Ablovnie du 01/01/910 à 00h00 jusqu'au 31/12/999 à 23h59, histoire de ne pas faire d'heure supplémentaire ni de travailler de nuit une fois de plus. De plus, le roi craignait plus que tout le bug de l'An Mil.

Les Ablovniens accueillirent avec enthousiasme le premier des Pélikans. C'était un homme sensible et chaleureux, attentionné et respectueux. Il refusa d'appliquer les séances de torture publique à l'heure du thé et il protesta violemment auprès du Basileus (empereur byzantin)qui persistait à vouloir lui faire prendre des vessies pour des lanternes. Notre ami Pélikan répétait à l'envi que, je cite, Si les vessies sont fermées de l'intérieur c'est que les lanternes ne sont plus des rapides lumineux. Cet adage un peu fumeux me laisse perplexe mais il paraît qu'il était une des formules préférées du Président Mao Zedong.

Partage sur...
wikia