P

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le P est la lettre la plus drôle de l'alphabet après le Q. Conjointement, ces deux lettres forment le mot QP qui est super rigolo.

[modifier] Création du P

Le P a été crée par un moine trappiste qui jugeait austère la majorité des autres lettres, hormis le Q méga fendard. Il inventa donc le P pour commencer la plupart des mots dits comiques : péter, pédé, pute, pipe, partouse, Papineau, prout, père Lachaise, prisme, pédophile, popol, papa, perlouze, pompe à merde, papayou-de-lumière, Parc Astéroxxe, promizoulin.

[modifier] De la prononciation correcte du P

Le P se dit en émettant une bulle d'air au niveau des lèvres, plus précisément comme en gonflant une mini-bulle de chewing-gum. Les experts en prononciation de P deviennent human beat-box, tels Darry Cowl, François Bayrou ou Lord Kossity.

« A BASE DE MIEL PO-PO-PO-POPS! »
~ Lord Kossity à propos de son petit déjeuner.

Les gens atteints d'un défaut de langage les empêchant de prononcer correctement le P et le remplaçant par le Q sont appelés des "crétins".

« Il me faudrait du QQ, j'ai encore fait un quet foireux.- Je ne suis quas une qute, j'aime bien tailler des quiques dans les films quornos, c'est tout !- Mon rêve c'est de quomquer le quetit quaqua Noël. »
~ Clara Morgane à propos de son travail.

[modifier] La révolte du P

Au moyen-âge, le pasteur Martin Luther décide que le Q est quand même moins drôle que le P. Il engage alors une réforme afin de créer une institution regroupant les gens qui rient plus aux blagues de P qu'aux blagues de Q. Cela s'appelle le protestantisme, par opposition au quatolicisme.

Il y aura un méga massacre, la Saint Parthélémy, et ensuite le protestantisme sera accepté avec réticence par les accros du Q, qui préfèrent le Q quand il n'y a pas de P.

[modifier] De nos jours

Le P est encore utilisé lors d'un manque d'inspiration, comme par exemple quand on a envie d'écrire un article mais qu'on est pas trop sûre de l'orientation humoristique de son texte. On regrette d'ailleurs immédiatement d'avoir inspiré un P.

Pour finir, il est recommandé de consommer cet humour en même temps qu'une bonne blague :

Partage sur...
wikia