Ouvre-boîtes

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Des débuts difficiles

L'ouvre-boîtes a été créé par hasard en 1812 par un chancelier allemand du nom de Gunther Arkk, également créateur de la boîte de conserve en 1809. Ayant reçu de nombreuses plaintes téléphoniques de la part de consommateurs affamés, il les renvoya paître lors d'une interview au mois de décembre 1811 :


"Bien-sûr que j'ai créé l'outil nécessaire à l'ouverture des Arkk-oncerves. L'ouvre-boîtes existe en exemplaire unique que je conserve en vue de mon propre usage. Pendant que vous vous escrimez à ouvrir mes putain de boîtes, vous ne vous rendez pas compte que je gouverne comme une palourde."


Ouvreboite.jpg

Un ouvre-boîtes très classique

[modifier] Quand la colère gronde

Devant l'indignation de l'opinion publique criant famine devant des boîtes hermétiques, l'Union Européenne fit pression sur Gunther Arkk (dit "le chasseur") afin qu'il commercialise sa plus belle invention : l'ouvre-boîtes.


Étant le leader du marché puisqu'étant le seul, il ne se priva pas de le commercialiser à un prix exorbitant, se faisant même passer pour victime dans un communiqué de presse :


"C'est quand même aberrant de voir la façon dont les autorités se permettent de bafouer le génie que je suis. On me flagelle si je ne commercialise pas ce produit fantastique qu'est l'ouvre-boîtes (marque déposée) et on me lynche lorsque je cède pour le bonheur du plus grand nombre. Mais où va le monde, je vous le demande. Sans compter que ce produit dangereux n'est pas à prendre à la légère et ne devrait être utilisé que par des personnes compétentes ayant suivi un stage de 3 mois sans solde dans mon entreprise d'ouverture de boîtes."


Des propos qui furent malheureusement pris à la légère par le tout-un-chacun. Depuis lors, lorsque l'on se promène en Allemagne, un ectoplasme nous dit d'une voix caverneuse "je vous l'avais bien diiiit...". Et ça fait peur. Nous évoquerons plus loin dans l'article les retombées économiques de ce désastre ectoplasmique.

[modifier] Des conséquences inattendues

[modifier] Un immense élan de solidarité

En effet, à cause du prix élevé des ouvre-boîtes, seule une minorité de la population pouvait se permettre d'en acheter. Les petites gens partageaient le coût d'achat avec le voisinage, des trocs étaient organisés, ce qui permit dès les premiers mois d'avoir une moyenne d'un ouvre-boîtes par rue. Un véritable élan de solidarité, une sorte de chaine de l'ouvre-boite se mit alors en place. Des associations furent créées, qui permirent aux plus pauvres d'obtenir leur ouvre-boîtes personnel, facilitant ainsi grandement la vie quotidienne. Le succès fut tel que l'ouvre-boîtes entra en bourse et gagna 10% par jour durant 10 mois. Les riches continuant d'investir, notre désormais célèbre Gunther Arkk s'enrichit dégueulassement.


C'est pourquoi il refusa de commercialiser son ouvre-boîtes en-dehors des frontières alors que la vente de conserves explosait au niveau planétaire.

" Je suis bien assez contrarié d'avoir laissé n'importe qui mettre ses sales paluches sur cet objet tranchant, je ne vais pas permettre une autre violation de mon génie."

[modifier] Le moment où ça commence à puer

Autruche.jpg

Voilà pourquoi je n'ai pas d'autruche chez moi.

Dans les pays voisins privés de cette technologie, la rancœur commençait peu à peu à se faire sentir. C'est en premier la France, pays de la Révolution, qui commença à protester en envoyant des courriers recommandés au siège social de la société Arkk. Puis l'Angleterre se mit à composer des chansons populaires dénonçant le manque de compassion du géant allemand. Une vague de mécontentement envahit alors toute l'Europe, s'étendant même jusqu'en Asie mineure et au Proche-Orient. Mais c'est le Luxembourg, petit pays plein de hargne (un peu le caniche de l'Europe) qui entreprit le premier une véritable campagne pour le pouvoir d'achat en catapultant des boîtes de conserves à travers toute l'Allemagne. Une expression de ras-le-bol tout à fait compréhensible qui ne toucha cependant pas le chancelier Gunther Arkk. Pour toute riposte, il entreprit d'utiliser la très célèbre et inefficace technique de l'autruche. Profitant de l'inattention apparente du souverain, une véritable organisation mafieuse se mit en place à travers l'Europe. Des trafics d'ouvre-boîtes virent le jour un peu partout dans le monde, dépassant même en popularité le trafic de LSD. Pour pallier ce phénomène, les camés eurent la bonne idée de créer le "pack spécial" : 3 doses achetées, un ouvre-boites offert. Et cette offre étant bien plus avantageuse que d'acheter un ouvre-boîtes au prix fort, la plupart des consommateurs de conserves devinrent également consommateurs de LSD.

[modifier] De la drogue à la guerre

C'est à cause des révoltés en train de planer que la vraie guerre commença : tirs d'obus remplis d'ouvre-boîtes dirigés sur le QG de la marque Arkk, explosions de conserves piégées dans les assiettes des Allemands, ils ne reculaient pas devant la difficulté de la tâche. Rien ne pouvait plus les arrêter puisque l'ONU n'existait pas et que les autorités encourageaient la manoeuvre. En effet, les policiers de la BAC française enseignèrent à tous les révoltés tous les trucs qu'ils avaient appris auprès de jeunes délinquants et je peux vous dire que c'était pas joli-joli. La haine avait pris le pas sur la simple envie de manger rapidement et sans se faire chier à cuisiner. Des partisans de "L'ouvre-boîtes pour tous", un groupuscule d'extrême droite, commencèrent même à endoctriner les troupes en leur serinant qu'il était injuste que les Allemands aient accès à l'ouvre-boîtes et qu'il fallait taper plus haut. Presque tous les guerriers étant sous acide, il ne leur fut pas difficile de les convaincre du bien fondé de leurs idéaux. C'est alors que commença la période la plus sombre de l'humanité (qui heureusement ne dura que deux semaines).

[modifier] La période la plus sombre de l'humanité (qui heureusement ne dura que deux semaines)

[modifier] Un désastre écologique

Bon je crois qu'à ce moment-là on peut vraiment dire que ça craint grave. L’Allemagne fut littéralement ravagée à coups de cassoulet, ratatouille et fayots en boite. Une véritable catastrophe écologique : les arbres étant recouverts de plusieurs centimètres de nourriture, ils ne voyaient plus la lumière et mouraient. Les oiseaux, privés d'arbres à leur retour au printemps, durent renoncer à nidifier cette année-là et moururent d'épuisement à force de voler sans jamais trouver à se poser. Et comme nous le savons tous, les Allemands de l'époque étaient de grands consommateurs de pigeons, moineaux et autres rossignols. Ne trouvant plus dans la nature de quoi se nourrir, ils se gavèrent tous de boîtes de conserves.


[modifier] Une catastrophe sanitaire

Cassoulet.jpg

Là c'est en version artisanale, ça va encore.



C'est alors que la toute première catastrophe sanitaire éclata. La plupart des boîtes contenant un taux élevé de plomb et d'amiante, la quasi-totalité des Allemands s’intoxiqua gravement, ayant pour conséquence une réduction spectaculaire de la population. Les survivants subirent de légères mutations qui empirèrent au fil des générations à cause de la consanguinité. Mais en plus des boîtes qui n'étaient pas règlementaires (en même temps y avait pas encore de règlement), on découvrit par la suite de la viande de cheval, de rat et de labrador dans les préparations. Plus grave encore, des rognons d'ongle et des touffes de cheveux permettaient d'épaissir lesdites préparations. On retrouva également des morceaux de doigts humains (hé oui le fabriquant de coupe-ongles avait lui aussi refusé de diffuser son invention) flottant dans de la sauce tomate (sauce tomate, vraiment ?). Tout un tas de maladies contagieuses se transmirent à une vitesse folle entre les consommateurs de conserves déjà affaiblis par leurs mutations génétiques et les combattants européens. Une véritable pandémie qui se termina heureusement une semaine plus tard, presque miraculeusement. Les chercheurs s'interrogent encore sur ce soudain rétablissement de la moitié de la population mondiale (l'Amérique, n'ayant pas encore été découverte, n'avait pas pris part au conflit). La thèse la plus probable ayant été avancée est que les microbes seraient eux-mêmes décédés à la suite d'une indigestion de cassoulet.

[modifier] Un dénouement doux-amer

[modifier] Une fin à la française

"Qu'on lui coupe la tête !"

Voilà le cri du cœur qui résonnait à travers toute l'Europe. Les Allemands eux-mêmes, scandalisés d'avoir servi de cobayes à des produits non-aboutis, ne juraient que par ce slogan. Et ainsi fut fait. Le chancelier Gunther Arkk fut décapité pour les crimes de haute trahison, foutage de gueule et crime contre l'humanité le 24 septembre 1714.


[modifier] Le suicide du tourisme

Tous ces événements ne furent bien sûr pas sans conséquences sur l'économie locale et en particulier sur le tourisme. Après le scandale de la viande de cheval, de l'amiante, des mutants se promenant un peu partout, il était prévisible que l'Allemagne mette du temps à retrouver son faste d'antan. Cependant, ce qui posa le plus de problèmes aux Allemands était cet ectoplasme qui voletait au-dessus du pays en murmurant "Je vous l'avais bien diiiiit...". En effet, n'avait-il pas prévenu au tout début de cette histoire qu'il ne faisait pas bon jouer avec "ces objets tranchants" ? Une leçon à retenir de tout ça : il faut écouter les gens qui savent (mais des fois on sait pas qu'ils savent alors on fait n'importe quoi).

Enfin bref y avait un ectoplasme alors forcément les gens arrêtèrent de venir en Allemagne et se dirigèrent plutôt vers les pays de l'Est (je veux dire plus à l'Est que l'Allemagne), ce qui eût un effet irrémédiable sur l'économie allemande. Mais, plus grave encore, les Allemands eux-mêmes, totalement terrifiés, fuirent de leur pays pour ne plus jamais y revenir, le laissant à l'abandon. C'était d'ailleurs pas plus mal vu qu'il n'y avait plus d'arbres, d'oiseaux et qu'il était recouvert de ratatouille et de cassoulet.

[modifier] En bref

Les ouvre-boîtes c'est quand même très pratique puisqu'on peut s'en servir pour ouvrir des boîtes. D'ailleurs il y a une réglementation maintenant donc on peut en manger sans se transformer en mutant. Il faut dire qu'on a bien évolué depuis le 18eme siècle et les rossignols aussi.


Ouvreboite2.jpg

L'ouvre-boîtes Deluxe


Logo fines herbes.png  Portail de la Grande Cuisine  •  Couteau-suisse.png  Portail de la Vie Quotidienne

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia