Oscar Wilde

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Oscar Wilde statue

Statue d'Oscar Wilde en plaqué Or

[modifier] Oscar Wilde

Oscar Wilde, Oscar Finger O'Flanerie Wild Wild West de son vrai nom, est un poète littéraire français du 12e siècle né à Munich en 1951.

Il serait mort en Finlande en 1903, mais sa disparition n'a jamais été officiellement prouvée, comme son existence d'ailleurs.


[modifier] Citations célèbres

- "Cela va beaucoup mieux. A mes débuts, je me serrais la ceinture. Maintenant c'est la ceinture qui me serre."

Smain

- "Si on t'avait foutu à la lourde chaque fois que t'as fait des conneries, t'aurais passé ta vie dehors."

Michel Audiard

- "Vous savez ce que c'est un spermatozoïde avec un attaché-case ? C'est un représentant de mes couilles."

Coluche

- "Je mets les pieds où je veux, et c’est souvent dans la gueule..."

Chuck Norris

[modifier] Une vie scandaleuse

Oscar wilde provocation

Oscar Wilde a toujours affiché un certain sens de la provocation


Enfant, Oscar est très attiré par les petites filles. Quand il parvient à en attraper une, il lui vole sa robe et file se cacher dans sa chambre pour se déguiser en fillette. Une fois sa transformation achevée, Oscar est très attiré par les petits garçons. Quand il parvient à en attraper un, il lui vole son pantalon et file se déguiser dans sa chambre.

Enfant, Oscar était manifestement un peu perturbé.

Arrêté pour vol avec violence, exhibitionnisme et attouchements sexuels par omissions à l'âge de 8ans, il est assigné à résidence jusqu’à sa majorité avec interdiction à vie de porter robe et pantalon.

C'est donc en culotte courte qu’Oscar Wilde va forger sa vie d'adolescent et devenir un homme.

De cette époque, il cultive un gout certain pour les cheveux longs et est très attiré par les jeunes femmes. Quand il parvient à en attraper une, il lui coupe les cheveux et file se cacher dans sa chambre pour se confectionner une perruque. Une fois sa transformation achevée, Oscar est très attiré par les jeunes hommes à qui il propose des relations sexuelles tarifées.

Adulte, Oscar était manifestement un peu pervers.

Arrêté pour proxénétisme aggravé, racolage et refus d’obtempérer avec violences volontaires sur Forces de l'Ordre, il est condamné à écrire 700 fois "je suis un bad boy, Satan m'habite".

C'est à cette époque qu'il prit gout à l'écriture.


[modifier] Libération par l'écriture

Oscar Wilde est donc devenu un célèbre écrivain romancier de poésies coquines. Ses travaux, faisant référence à la tentation et en seconde lecture, à la luxure, montrent un talent certain dans le maniement de la plume et l'emploi de la langue. Ou l'inverse.

Dans une fulgurance de l'esprit, il déclara un jour : "Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder."

Cette phrase célèbre qui résume bien la philosophie de notre homme fut reprise plus tard, fort maladroitement, lors d'un meeting politique en France : "To win, the yes needs the no to win, against the no" (Ronald Mc Donald)


[modifier] Le goût des belles choses

Oscar Wilde a toujours eu un sens du raffinement et de l’esthétique très poussé. Bizarrement, il appréciait les jolies choses, se passionnait pour un coucher de soleil, le sein d'une femme, le cul d'un homme. Il écoutait les fleurs pousser et regardait les pierres s’éloigner doucement à l'horizon sur de grandes collines verdoyantes. Cette contemplation béate à défaut d’être constructive fut à l'époque mise sur le compte de sa consommation de drogues dites douces, mais cela reste à prouver Monsieur le Juge, mon Client est innocent !


[modifier] Disparition tragique

C'est un soir d'octobre 1982, un jeudi, qu'Oscar fut aperçu pour la dernière fois. Il déclara à un voisin qu'il sortait acheter du pain et des allumettes, mais les cameras de surveillance le perdent de vue après qu'il tomba à l'eau pour récupérer un bloc de béton attaché par une chaîne à ses chevilles.

Les vendeurs de pains et d'allumettes ont déclaré ne l'avoir jamais vu ce soir là, comme s'il n’était jamais ressorti de l'eau. Ben voyons...

La police n'exclut pas la thèse de la fugue, mais n'a jamais réussi à établir un portrait robot fiable, ses voisins ne l’ayant jamais vu 2 fois de suite avec la même apparence (cheveux courts, perruque blonde, robe, costume 3 pièces, nu, culotte courte, maquillé, pas rasé, on voit bien là l'organisation déplorable et la mauvaise foi manifeste des enquêteurs)

Un pécheur prétend avoir remonté un corps à l'emplacement même de sa chute, 6 ans plus tard, et aurait déclaré : "Ho, la belle prise."


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia