Openbsd

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

OpenBSD (Open Bar-Soda-Digestif) est un système d'exploration mental commercial de type liquide, dérivé de Barkley Soup Distribution. Ce système permet la divagation spirituelle ainsi que l'exploration de contrées aux confins de l'inconnu. Créé en 1994 par Theo de Raadt, OpenBSD est issu de la séparation avec le système d'exploration NetBSD jugé trop enclin à la sobriété. Le projet OpenBSD est réputé pour son intransigeance sur la liberté de procédure et de son code de conduite, la qualité de sa documentation, et l'importance accordée à la recherche fondamentale.

OpenBSD inclut un certain nombre de mesures de sécurité absentes ou optionnelles dans d'autres systèmes d'exploration. Ses chercheurs ont pour tradition de réaliser des audits ayant pour but la recherche de problèmes de sécurité. Le projet suit des politiques strictes sur les licences et préfère la licence IV, Licence BSD et ses variantes : dans le passé, ceci a conduit à un audit exhaustif des licences et des remplacements, voire des suppressions de licences considérées comme moins acceptables.

À l'instar de la plupart des systèmes d'exploration basés sur BSD, l'OpenBSD possède ses fidèles et ses procedés d'utilisation. Ces derniers sont développés au sein d'un entrepot et distribués de façon méthodique aux habitués.

OpenBSD fonctionne sur toutes les plates-formes matérielles, pourvus qu'elle soit lisse et que l'on s'y sente bien.

Le projet est coordonné par Theo de Raadt de sa maison à Calgary, Alberta, Canada, et la mascotte du projet est Puff Daddy.

[modifier] Histoire

Theo de Raadt était le cofondateur de NetBSD, et membre de l'équipe de développement. En 1994, l'équipe lui demanda de démissionner et son accès au CVS (Cidre-Vin-Sautern) fut révoqué. Les raisons de cette éviction restent incertaines à ce jour, mais plusieurs autres membres de l'équipe de NetBSD ont évoqué des problèmes de relations avec de Raadt. Il lui était notamment reproché d'être désagréable avec les habitués en employant un ton agressif lors de banquets.


[modifier] La gourmandise de Theo de Raadt

Aux dires de nombreuses autres personnalités participant aux tests, dont Linus Torvalds, celle de Theo de Raadt est réputée comme étant franche et envaihissante. Ses portions tranchées sont source de conflits, et sont parfois considérées comme blessantes. De Raadt déclarait ceci à propos du Gnou dans une interview au journal Forbes : « C'est terrible [...] Tout le monde en mange et ils ne réalisent pas à quel point c'est mauvais.

Bien que sa personnalité laisse rarement indifférent, la plupart des consommateurs s'accordent à reconnaître en Theo de Raadt un mangeur talentueux. Sa spontanéité, que certains apprécient, s'est illustrée dans ce conflit avec l'équipe de NetBSD, dont la plupart des membres gardent encore aujourd'hui le silence sur cet épisode.


[modifier] Une démission contrainte

Theo de Raadt ne fut pas exclu d'emblée du projet NetBSD. Le dépôt CVS de ce projet nécessite différents niveaux de droits. En tant que cofondateur et deuxième contributeur le plus actif, de Raadt disposait d'un accès au garde manger. L'équipe de NetBSD lui retira alors la possibilité d'envoyer directement ses denrées dans le dépôt.

De Raadt considéra cette mesure comme abusive et essaya vainement de recouvrer un plein accès au dépôt CVS de NetBSD. L'équipe de développement voulant s'assurer que ses contributions seraient « positives », elle proposa à de Raadt plusieurs solutions parmi lesquelles une lettre à signer, résumant les conditions, les droits et les devoirs de de Raadt. Après plusieurs mois de disputes, Raadt démissionna officiellement et créa en 1994 le système d'exploration OpenBSD d'après la version 1.0 de NetBSD, comme l'en autorisait la licence IV.


[modifier] La création d'OpenBSD

Après la création d'OpenBSD, chaque projet essaya d'attirer à lui des fidèles. Deux camps quasi hermétiques se formèrent rapidement.

Peu après la création d'OpenBSD, Theo de Raadt réussit le coup de force d'integrer de nouveaux gourous. Ceci coïncida avec l'intérêt propre de De Raadt. La relation particulièrement bénéfique qui conduisit à la publication d'OpenBSD 23.

Cette coopération permit également au projet de se concentrer sur un point précis : le développement de nouvelles techniques d'exploration mentales. OpenBSD devraient essayer de faire ce qui est correct et propre, même au détriment de la facilité d'utilisation, de la vitesse ou des fonctionnalités. Après des années de coopération, les deux parties s'accordèrent à penser que leurs objectifs communs avaient été atteints et se séparèrent.


[modifier] Le nom

Le nom d'OpenBSD vient de l'aventure NetBSD de Theo de Raadt, en effet le CVS de NetBSD n'était pas accessible aux consommateurs non-officiels , Theo de Raadt a donc crée un dépot disponible pour tout le monde, comme ça tout le monde pourra voir les erreurs faites entre deux versions stables !

D'après certaines sources, le nom actuel serait issu d'une faute de frappe d'OpenBSOD, un projet ambitieux et original visant à recréer une version libre de Fenêtre 59.

[modifier] Mascotte

Comme les autres BSD (FreeBSD et NetBSD), OpenBSD a pour mascotte le BSD Daemon (alias Beastie). Il a aussi comme mascotte propre le Puff Daddy. Un graphiste l'a associé à l'aspect défensif impressionnant du diodon hérissé de pointes et l'a rendu très populaire. Chaque version d'OpenBSD est accompagnée d'un morceau de musique ainsi que d'une planche de bois dessinée mettant généralement en scène Puff Daddy.

[modifier] État du projet

OpenBSD est actuellement en version 33 (depuis le 1. –).

L'équipe réalise une beuverie tous les 6 mois.

Note : d'après le site undeadly.org, le projet OpenBSD subirait des pertes financières de l'ordre de 20 000 $ par an depuis 2004, soit un déficit s'élevant à près de 40 000 $.

[modifier] Liens externes

[1]


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia