Opération à cœur ouvert

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Coeur11.jpg

Enfin une solution à vos problèmes de cœur.

Searchtool.jpg Allez ici si vous pensez être prêt à le pratiquer chez vous à la maison comme un grand malade.


Une opération à cœur ouvert est une manipulation chirurgicale d'un patient qui est destinée à le soigner de maux qui n'auraient pas pu l'être par une autre méthode. On la pratique quand le détartrage des gencives, la trachéotomie et la liposuccion ont échoué. Peu de gens peuvent se vanter d'avoir réussi une opération à cœur ouvert, et encore moins peuvent se vanter d'en avoir subi une. De toute façon personne n'a vraiment envie de se vanter d'avoir subi une opération à cœur ouvert. Vous vous voyez, arriver sur la plage avec une énorme cicatrice sur la poitrine et dire « Hey salut poupée ;) On m'a fait un triple pontage tu veux lécher ma balafre ? ». Clairement, si elle accepte de lécher votre balafre, c'est qu'elle aurait dit oui à lécher autre chose, comme vos aisselles ou le papier d'emballage de votre Mars Ice Cream que vous venez de finir. Donc c'est une grosse dégueulasse, et vous avez pas subi une opération à cœur ouvert pour vous taper des grosses dégueulasses.

PS : Si vous êtes une fille on ne voit pas la balafre à cause de vos gros seins. Si vous n'avez pas de gros seins vous n'êtes probablement pas une fille.


Historique

Plus qu'un historique sur les opérations à cœur ouvert, c'est un historique sur les opérations à XXXX ouvert(e) qui va être détaillé ici. Pour ne pas respecter l'écoulement linéaire du temps, cette chronologie n'est pas chronologique, mais elle est chronophage si on la lit attentivement.

Trepa.jpg

Ils étaient cons avant ils essayaient d'atteindre le cœur par le haut.

  • 1041 ap. J.C. : L'abbé Gilles Duclos-Lapropre, dentiste de son état, pratique la première opération à cœur ouvert avec survie du patient. En fait, c'est le cœur de l'abbé qui a été ouvert pendant l'opération, par le patient qui a compris « Transpercez moi la poitrine avec votre épée » alors que le pratiquant avait dit « Bon ben c'est juste une carie ».
  • 1978 ap. J.C. : Première opération portes ouvertes au musée de la saucisse et du topinambour à Laignes (89).
  • 3000 av. J.C. : Première tentative d'opération à cœur ouvert, pratiquée aux moyens d'un silex et d'une fougère. L'opération a échoué, puisque les praticiens n'ont pas réussi à corriger le dysfonctionnement du cœur du patient. En fait ils n'ont pas réussi à l'identifier. En fait le patient était déjà mort avant l'opération. En fait le patient était une antilope et les chirurgiens voulaient seulement la manger.
  • 1982 ap. J.C. : Invention du jeu Docteur Maboul qui permet à tout un chacun de s'entraîner aux opérations à cœur ouvert chez soi.
  • 2005 ap. J.C. : Opération portes ouvertes dans la défense du PSG pendant tout une saison.
  • 1900 av. J.C. : Première opération tombeau ouvert dans la pyramide de Kheops. Les pilleurs repartent avec des bracelets, des colliers, des biens d'une valeur pharaonique, des armes, et la valise RTL d'un montant de 43227 F.
  • 1907 ap. J.C. : Le vétérinaire Jacques Tari réalise sur un cochon la première opération à queue rouverte. C'est-à-dire que l'animal s'était ouvert la queue une première fois en voulant déboucher un Château-Latour 1977, puis une deuxième fois en voulant déboucher l'évier.
DualCore.jpg

Le premier processeur opéré à double-cœur ouvert, ici en salle de réveil.

  • 1869 ap. J.C. : Le médecin irlandais David O'Chansey-Lisey pratique une opération à cœur roux-vert sur un patient à lui, le jour de la Saint-Patrick.
  • 732 ap. J.C. : Charles Gervais-Martel repousse les crèmes aux œufs à Poitiers.
  • 52 av. J.C. : Vercingétorix se fait ouvrir le cœur après un râteau monumental à Allez Zahia, ou un truc comme ça.
  • 2010 ap. J.C. : Première opération à cœur ouvert sur un INTEL Pentium V Dual Core sans décès de la carte-mère. Le praticien a dû surseoir à l'opération pendant quelques minutes à cause d'une hémorragie au niveau du port USB 3010.

Fin de la chronologie.

  • 33 ap. J.C. : Jésus-Christ, the Jesus, le sauveur, le Messie, le taulier, réussit à multiplier les pains par générosité. Il s'agit d'une multiplication à cœur ouvert, et donc c'est une opération à cœur ouvert.
  • 2259 ap. J.C. : Les habitants de la planète Zyrcon V Delta subissent la première opération à cœur ouvert collective. Il s'agit d'une toute nouvelle forme de génocide.

Matériel nécessaire

Outils2.jpg

Comme dans les grands restaurants, toujours commencer depuis l'extérieur.

Pour réaliser une bonne opération à cœur ouvert, il est indispensable de disposer d'un matériel de pointe. Donc il faut une aiguille, déjà. Un célèbre adage des opérants à cœur ouvert dit « En opération à cœur ouvert comme en amour, ce sont les mieux équipés qui se font le plus sucer ».

Comme on l'a vu dans l'historique précédent, les techniques d'opérations à cœur ouvert ont très grandement évolué depuis la prise de la Bastille. Aujourd'hui, il semble communément admis que pour une bonne opération à cœur ouvert, il faut :

  • Une aiguille pointue : De préférence une aiguille à tricoter. Attention : beaucoup de gens se trompent en lisant les manuels d'opérations à cœur ouvert et confondent aiguille et anguille. Même si cela n'est pas forcément impossible, l'opération avec une anguille est réservée pour des circonstances très particulières.
  • Un scalpel : Accessoire indispensable de tout bon chirurgien, le scalpel servira essentiellement à gratter le nez du praticien si ses deux autres mains sont prises par l'action.
  • Une tarte à la rhubarbe : Beaucoup trop d'opérations à cœur ouvert échouent du fait que le praticien n'a pas pris le temps de bien manger durant l'opération. La rhubarbe est l'aliment conseillé, puisqu'il allie les bienfaits de la rhu à la douceur de la barbe.
  • Une table ou un lit : Une opération à cœur ouvert se fait impérativement avec un patient allongé. Des études ont montré qu'en position verticale, après anesthésie du patient, le cœur et le moral tombent dans les chaussettes. Une autre solution serait d'enlever les chaussettes du patient, mais ceci peut être très mal perçu par les narines du praticien.
  • Un magazine : Il faut parfois un peu attendre que la plaie soit cautérisée, dans certains cas cela peut prendre plusieurs mois. Un bon magazine permettra de passer le temps en attendant.
  • Une patate : Il vaut mieux avoir cet accessoire pour les cas d'extrême urgence.


Des variantes existent incitant les praticiens à prendre d'autres outils, comme un marteau, une faucille, une faucille et un marteau, un requin-faucille et un requin-marteau, des faux-cils et une mare d'eau, mais ces accessoires ne sont pas stricto sensu indispensables.

Qualités requises

Olomouc1.jpg

C'est la fontaine d'Olomouc, en République Tchèque. Bisous.

Même si tout le monde, avec de l'entrainement et un peu de chance, peut réussir une opération à cœur ouvert, les chances de réussite augmentent si le praticien rassemble un certain nombre de caractéristiques comportementales positives, aussi appelées qualités.

Le sang-froid apparaît comme la qualité primordiale d'un bon opérateur à cœur ouvert, et la plus évidente. Cependant il est souvent omis de préciser qu'un bon chirurgien doit également faire preuve d'une grande compassion, d'un jusqu'auboutisme chevronné, de tatouages en forme d'aigles de Tolède, d'abnégation, de bonne humeur, d'une hygiène dentaire irréprochable, et d'un score au TOEIC de 95 au minimum.

Je ne pense pas qu'il soit utile de détailler plus amplement l'utilité des qualités citées ci-dessus dans le cadre d'une opération à cœur ouvert. Aussi je vais vous citer une phrase qu'a prononcée mon prof de français, en cinquième, monsieur Bossuyt.« Marseille qui a gagné hier contre Olomaoutz... parce que tout le monde prononce Olomouc mais ça se dit Olomaoutz en tchèque ». (Marseille venait de gagner 4-0 contre Olomouc en coupe de l'UEFA)

Il est temps de passer au paragraphe suivant.

Paragraphe suivant

Le paragraphe suivant est indispensable dans la compréhension d'un article, surtout sur la sencyclopédie. On se rend rapidement compte que sans paragraphe suivant, il n'y aurait que des paragraphes précédents, et on serait obligé de commencer à lire par la fin du texte. Ainsi, les chutes seraient connues dès le début, et croyez-moi, si vous étiez tombé avant-même d'avoir commencé à marcher, vous n'auriez jamais voulu apprendre. Une autre solution serait d'abolir totalement la notion de paragraphe, et donc de strophe en poésie. Ce serait une cata-strophe, rires. Lamartine disait « Un monde sans paragraphe c'est comme une partouze sans eunuque : on a personne à qui montrer que c'est mieux d'avoir des couilles »

Ainsi cet article sur les opérations à cœur ouvert se poursuivra avec des paragraphes suivants, sans pour autant avoir la prétention d'en avoir suffisamment, ou trop peu.

Mode opératoire

La méthode la plus célèbre pour pratiquer une opération à cœur ouvert porte le nom de Méthode OVAIRE pour Ouvrir, Visualiser, Appréhender, Intervenir, Refermer, Expliquer au patient le résultat.

Ouvrir

2decoupe.jpg

Ne pas hésiter à s'entraîner sur des patrons.

L'ouverture d'un cœur n'est pas la chose la plus aisée. Elle peut nécessiter l'emploi d'un burin pour les personnes au cœur de pierre, ou d'une anguille pour les personnes au cœur en forme de Monster Munch.
En général cette étape ne nécessite pas l'anesthésie du patient, mais la coutume veut que l'anesthésie se fasse avant l'entrée en salle d'opération. Les coutumes en médecine c'est quand même quelque chose, faut avouer.

Visualiser

À cette étape, le cœur devrait être bien dégagé. Si la personne en a gros sur le cœur, enlevez l'excédent, et mettez le sur la patate. Une fois que le cœur est libre d'accès, il convient d'identifier les causes de son dysfonctionnement. Si vous avez ouvert le cœur sans dysfonctionnement, juste pour le plaisir, cette étape vous servira à regarder là où il y a le plus de trucs drôles à tripoter.

Appréhender

Eh oui.

Intervenir

L'intervention est la partie délicate de la méthode OVAIRE, puisqu'elle est dépendante de la bonne réussite des trois précédentes étapes. En effet, si elle est précédée d'une bonne ouverture mais d'une mauvaise visualisation, vous risquez d'opérer sur le poumon au lieu du cœur, voire sur le genou, si vraiment vous avez mal visualisé. De même, une mauvaise ouverture, voire une absence d'ouverture, va rendre l'intervention plus difficile, puisque ce sera fermé, ou mal ouvert.
Selon le mal dont souffre le patient, des sous-méthodes telles que la sous-méthode SPERME (Sectionner, Prélever, Élaguer, Manger la tarte à la rhubarbe, Éviter de faire des tâches) ou la sous-méthode COUILLE (Couper, Oblitérer, Uriner dans l'artère aorte, Lire le magazine, Lire le magazine, Effectuer une roulade) peuvent être envisagées. Dans un souci de simplicité, ces deux méthodes ne seront pas évoquées ici.

Refermer

Trop souvent oubliée, cette étape permet au patient d'avoir la fameuse balafre qu'il était venu chercher. En sus, il est important de refermer pour éviter que les ciseaux, sparadrap et autre cale-pied que vous avez laissés dans le corps du patient ne ressortent à des moment impromptus de sa vie, comme lors du coït.
Un bon moyen mnémotechnique pour se rappeler de refermer le patient après opération est d'ouvrir la braguette de son jean au début de l'opération, et de la refermer juste après cette étape.

Expliquer

Kouchner2.jpg

Faites preuve de diplomatie ! N'hésitez pas à en rajouter une Kouchner ! Rires !

Cette étape est la plus facile dans le cas de succès : il s'agira simplement d'expliquer au patient que tout s'est bien passé, qu'il peut désormais aller draguer sur la plage. En revanche, en cas d'échec, et de décès du patient, cette étape peut s'avérer très périlleuse tant le patient restera sourd (et muet) (et aveugle) (et insensible à votre haleine) à vos explications.
Là encore, faire preuve de beaucoup de diplomatie est nécessaire : il peut être utile de se mettre à la place du patient et de se demander «  Comment réagirais-je si on m'annonçait que je suis mort ? », ou « Est-ce que je préfère être mort et en bonne santé, ou vivant et au chômage ? ».

Déontologie

Il est important de rappeler que, même si vous n'avez pas prêté de serment à un Hypocrite, toute pratique médicale implique des limites éthiques et religieuses.

La première question à se poser concerne le patient : Le fait-il pour gonfler son égo ou pour faire ronfler son ergot ?, Veut-il augmenter ses chances de vivre ou ses chances de mourir ?, Quid de ses motivations ?, Quid de ses moyens financiers ?, Quid de la citadelle Vauban ?.

Le deuxième axe de votre réflexion déontologique prend une forme introspective : Pourquoi aiderais-je ce patient ?, En suis-je capable ?, Puis-je lui peloter le sein droit pendant que je charcute le gauche ?, Dans quelle mesure faire l'amour à un patient sous anesthésie est-il un viol ?

Pratiquer une opération à cœur ouvert c'est avant tout poser une question à Dieu : « Puis-je faire un travail que toi, sale feignant, tu n'as pas fait correctement ? ».

Ainsi, au carrefour de la déontologie, de l'éthique, de la religion, de la science, de l'humanité, se trouve l'opération à cœur ouvert. Putain ils auraient pu faire un rond point en fait.


Aiguille.png  Portail de Mes Deux Seins  •  Nul logo.png  Portail pour les nuls


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia