Olivier Minne

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Olmin1.jpg

Olivier Minne se dit 橄欖礦 en chinois, ce qui signifie en français "Olivier Minne".

La présentation d’émissions télé n’est pas un loisir. C’est une lutte pour la domination sur les ondes, une lutte pour la vie. Vis pour présenter, et présente pour vivre. Sois celui qui s’élève au-dessus de tout le monde et vise les étoiles. Sois le meilleur. Sois Olivier Minne.

[modifier] Génèse

Un mètre quatre-vingt onze. Quatre-vingt deux kilos. Quarante-quatre ans d’âge. L’esprit d’un surdoué dans le corps d’un mannequin. Il n’est pas qu’un homme. Il n’est pas qu’un présentateur. Il est Olivier Minne. Le taureau rageant, ronflant, vrombissant, tonitruant, fulminant du paysage audio-visuel.

18 Mars 1967. Du sol de la capitale du plat-pays s’élève une montagne. La roche est dure, incassable. C’est dans cette roche qu’il sera taillé. Né avec une cuillère dans la bouche, il la prendra et s’en servira de micro pour faire la météo. Le sens du show est dans son sang, injecté par l’aiguille hypodermique du destin. Son père, belge, était comptable. Son arrière-grand-mère était surnommée Bobonne. De ce bassin génétique va émerger un géant. De ce bassin génétique va émerger Olivier Minne.

La philosophie comme première cible. Socrate, Nietzsche, Descartes y passèrent leur vie. Minne y passa le bac. Mais il regardait plus loin, plus haut. Il regardait la télé. Et elle le regardait. Elle reconnaissait son futur maître, elle l’admirait déjà, et l’attendait.


[modifier] Ascension

Olmin2.jpg

Crois-le ou non, Olivier Minne est incroyable.

1990. Une femme lui confie son premier sacerdoce. C’est Jacqueline Joubert. La première speakerine française de tous les temps, la légende, l’icône. Il sera présentateur des programmes sur la chaîne numéro 3. Le taureau est maintenant dans l’arène, et rien ne l’arrêtera, inexorable, irrésistible, inéluctable.

On lui prédisait une carrière de second couteau, on lui disait que personne ne dure à la télé. On se trompait. Minne présente Matin Bonheur à partir de 1994 sur la deuxième chaîne. Avec les mêmes mâchoires desquelles jaillit une diction magistrale, quasi-céleste, il broie les chiffres d’audimat, et porte la susmentionnée deuxième chaîne à des sommets dont elle ne rêvait même plus.

La France a trouvé son sauveur. La France a un incroyable talent. C’est Olivier Minne.


[modifier] Gloire

Olmin3.jpg

Un Etat fut créé lorsqu'Olivier Minne sauta.

L’hexagone ne contient pas autant de facettes qu’Olivier Minne. Il ne suffit plus. Le nuage de radiations télévisuelles doit passer la frontière. C’est en 1997 que l’Europe découvre le phénomène, avec Jeux sans frontières. De Lisbonne à Moscou, de Rome à Stockholm, le regard de Minne est tellement perçant qu’il crève l’écran.

Le retour en France est triomphal. Il est devenu l’alpha et l’oméga. Il est à la fois ton âme sœur, ton égérie. Parfois ton meilleur ennemi.

On lui prédisait une carrière de…ah non merde j’ai déjà fait cet effet là. Pardon. Il prend en main La Cible en 2003. L’émission passe à midi, l’heure de tous les dangers, le créneau horaire le plus difficile à manœuvrer. Comme partout, comme tout le temps, Olivier Minne réussit. Seul. Pas besoin d’alliés, pas besoin de voix-off, pas besoin de candidats. Ce Minne est un virtuose. Ce Minne est un soliste. Ce Minne est anti-personnel.

Quelle que soit l’émission, quelle que soit l’horaire, quel que soit le public, Olivier triomphe. Il se diversifie. Le théâtre ? Sans problème. La production ? Une formalité. La musique ? Facile. Eparcyl ? Tranquille.

A ce stade de sa carrière, Olivier Minne est comme un alpiniste qui aurait gravi plusieurs fois toutes les montagnes de la planète mains nues et les yeux bandés et à qui il resterait comme seul et unique défi l’ascension des 22 000 mètres de l’Olympus Mons sur la planète Mars. C’est dans ce type de challenge que se lance Minne en s’attaquant à la présentation de Fort Boyard.

[modifier] Apothéose

Olmin4.jpg

Le grenadier grenade, mais l'Olivier Minne.

Deux-mille huit cent quatre-vingt neuf mètres carré. Des millions de tonnes de pierre et de téléspectateurs. Des tigres affamés et indomptables. Deux nains. La torture, c’est ce qui est promis à quiconque pénètre les enceintes de ce bagne, éloigné de toute civilisation par des millions de mètres cubes d’eau.

Pourtant, le navire de guerre qu’est Olivier Minne va bel et bien investir le fort, devenant un vrai hors-bord. Son moteur, compact et endurant lui permet de tenir pendant des heures de tournage d’émissions. Sa coque pneumatique, solide et molle, lui permet d’endurer avec flexibilité toutes les intempéries. Sa forme, designée pour la glisse, lui permet d’arpenter les décors avec facilité et élégance. Aucun autre animateur ne garde ses atouts dans des conditions dantesques. Aucun autre animateur ne survit si longtemps dans l’eau. Aucun autre animateur n’est un hors-bord.

Il reviendra inlassablement, tous les étés, sur ces terres rocailleuses et rochelaises, comme pour montrer au monde que même l’enfer peut être une destination de vacances, quand on s’appelle Olivier Minne.


[modifier] Achèvement

L’histoire est en marche. Nous, simples humains, la voyons sporadiquement s’écrire de la pointe d’une Minne et à l’encre indélébile de la somptuosité. Alors jouissons. Jouissons de ce statut de privilégiés, qui nous permet d’être les témoins de la télévision élevée au rang d’art noble, et oui, lis.


UncyclopédiaWiki.png

Cet article, basé sur le texte Uncyclopédien Rafael Nadal, est disponible uniquement sous licence CC-BY-NC-SA de Creative Commons.


Casimir.gif  Portail de la télévision


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia