Ogive nucléaire

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Ogive.jpg

Le premier qui dit bite ou Goldorak, c'est ma main dans la gueule !


L'ogive nucléaire est une arme de 638ème catégorie, classée par la convention de Genève : "arme susceptible de causer un préjudice physique ou moral à une certaine partie de la population".

[modifier] Histoire

Troisogives.jpg

L'ogive nucléaire fut inventée au Moyen-Âge. Elle était alors destinée à faire céder les remparts des châteaux-forts qui le devenaient de plus en plus. Après l'invention de la poudre, elle devint obsolète d'un point de vue militaire.

Très vite, elle fut détournée de sa fonction initiale et devint un objet de mode. Les femmes la portaient en sautoir, les hommes l'érigeaient en totems païens sur toutes les places de villages ou partout où elle pouvait tenir debout. D'ailleurs,en parlant d'érection, certains historiens affirment avec conviction qu'elle serait à l'origine de la forme de certains de nos gadgets érotiques actuels (fer à souder). Toujours est-il qu'elle inspira très fortement l'architecture de l'époque. Les cathédrales ne d'ailleurs sont ni plus ni moins qu'une célébration de l'ogive et de ses effets. On parlait bien à l'époque bien de style « ogival » avant de parler du style « gothique », le nom qui s'imposa tant les premières messes organisées dans ces édifices faisaient penser aux concerts de Marilyn Manson.


[modifier] Fonctionnement de l'ogive nucléaire

Les premières ogives nucléaires appelées « romanes » ou aussi « plein-cintre » étaient rondes si bien que leur forme peu élaborée provoquait des retours par rebond, stupéfiant sur place les expéditeurs. Ce petit défaut fut rapidement corrigé pour obtenir le profil que l'on connaît de nos jours.

De par sa forme définitive, l'ogive nucléaire sème la douleur et la désolation partout où elle passe. Son profil pointu inflige à son destinataire une souffrance indescriptible qui peut même parfois entrainer une décédation. Lorsqu'elle tombe sur la tête de quelqu'un, elle entraine neuf fois sur dix la mort. Cela dit, le dixième restant n'en sort pas forcément grandi. Sur une autre partie du corps, bien que bénigne, chaque blessure peut s'avérer très dangereuse car depuis 1843, les ogives nucléaires sont fabriquées en métal de récupération porteur de tétanos. Suite au choc, s'ensuit une belle explosion appelée de type " champipi " qui ressort surtout en fin de soirée sur un ciel immaculé. C'est pourquoi, afin de profiter pleinement de l'effet pyrotechnique de cette arme, il est conseillé de lancer son ogive nucléaire après le coucher du [[soleil].

De nos jours, l'ogive nucléaire n'est plus très utilisée. Décriée à tort et à travers par une bande de pacifistes à l'hygiène douteuse, elle apparaît néanmoins comme une arme désuète. Seuls quelques collectionneurs Iraniens ou Nord-coréens portent le flambeau et perpétuent ainsi la tradition.

Happyman.jpg

Un propriétaire satisfait.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia