Normands

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le peuple normand habite en Normandie, terre magnifique où tombe la pluie et fiente la mouette, telle une bénédiction sur nos belles pommes, nos belles vaches, nos beaux lapins, nos belles fromageries, nos belles raffineries pétrolières, notre technologie digne de Germinal et nos belles centrales nucléaires (dont celle de La Hague, qui reste un modèle reconnu dans le monde entier par les écologistes pour sa modernité dans le domaine du traitement des déchets par la technique dite du « 'A p'u, 'a pas ! » (si on ne voit plus les déchets, c'est donc qu'ils ne sont plus un problème).

[modifier] Les Normands et leur voisinage

Les Normands sont entourés par différents peuples, à savoir:

Au Nord-Ouest par les Picards avec qui ils entretiennent d'excellentes relations, notamment depuis 9 ans de par leur lutte commune pour l'indépendance.
Au Sud-Est on trouve une horde informe et inintéressante constituée par les Insulaires de France (l'Île-de-France qui tire son nom des divagations des Parisiens, qui sont persuadés d'être les seuls êtres humains au milieu d'un océan de brutes rurales à tendances scatophages), les Centreux et les Paysans de la Loire.

Pour finir il y a l'ennemi de toujours, aux portes du Mont-St-Michel, guettant depuis l'autre rive du Couesnon, le fleuve sacré faisant la frontière avec les Bretons.
Le fait que le Couesnon ait changé son cours il y a plusieurs siècles pour donner aux Normands le Mont-St-Michel afin qu'ils s'en occupent, plutôt que les sauvages Celtes qui l'avaient squatté illégalement (en soudoyant l'ermite qui y vivait avec des crêpes), est une preuve évidente que Dieu existe et qu'il n'aime pas les bigotes extrémistes qui peignent leurs volets en bleu.

Prof-chen.jpg Petite précision apportée par le professeur Mariuloii sur le plan de l'origine ethnique et génétique :
Tous les Normands sont de purs descendants de Vikings, leurs ancêtres ayant dévorés les autochtones (Gallo-Romains, Francs et autres Juifs) qui les précédaient sur le territoire que Charles le Simple (d'esprit) a eu l'irresponsabilité de leur donner ! Descendants des prostituées danoises attirées par le sang des chrétiens et par la chair humaine, descendant aussi des schizophrènes jugés indésirables en Scandinavie et refoulés du grand Nord à cause de leurs doigts crochus et de leurs mœurs légères, Les Normands ont apporté un "sang vigoureux" à la France (qui assume désormais leur petit côté "olé olé!").

[modifier] Les Normands, chevaliers des temps modernes ?

Homo-Normandicus.jpg

L’œil vif trahissant une intelligence hors du commun, le poil soyeux et le port altier de la raie au milieu : pas de doute, cet individu est Normand !

Comme on le sait, les héros et chevaliers solitaires les plus braves n'ont pas de famille (cf Batman ou Lancelot du Lac).

Eh bien pour les Normands c'est un peu la même chose ! En effet, les père et mère d'un Normand étant généralement de la même fratrie, cela diminue considérablement de nombre d'aïeux et nous rapproche donc de la solitude des braves.

De viles rumeurs de « problèmes de consanguinité » qui seraient à la base de notre pingrerie et de notre refus obstiné de dép... de dépen... enfin de faire un échange standard de biens contre une rétribution financière toujours honteusement trop élevée, n'est qu'une basse attaque lancée par des jaloux qui tentent de nuire au rayonnement de notre merveilleuse région. Cependant, seuls les faibles seront trompés...

Nous, Normands, combattons aux côtés de nos alliés les Picards pour la liberté ! En effet, les mouvements Picardia et Normandia Independenza luttent activement pour la libération de nos peuples, et nombre de nos camarades sont morts pour notre cause.

Ne les oublions jamais et sachons tirer un enseignement de ces preux combattants : faire un attentat en deltaplane pour tenter de faire s'écrouler la tour Montparnasse n'est pas efficace (Nous ne t'oublierons pas Jean-Louis), l'explosif surpuissant à base de Camembert imprégné de Calva est à manipuler avec une cuillère en bois (repose en paix Florian, si c'est bien toi que l'on a retrouvé) et enfin la tentative de créer des mutants mi-homme/mi-vache a tendance à énerver le taureau du pré d'à côté (paix à ton âme Émile).

[modifier] Les plus belles créations des Normands

[modifier] Le Cidre

Les ignorants et imbéciles de tous poils pensent naïvement que le Cidre est une invention bretonne...

Laissez moi vous raconter la vraie histoire du Cidre :

le Jardin d’Éden se situait environ à 10km de St-Lô dans la préfecture de la Manche, puis lorsque Adam et Ève furent extradés du Paradis sur Terre, ils cultivèrent la terre environnante avec l'arbre qui avait causé le non-renouvellement de leur carte de séjour.

Du fruit défendu, ils tirèrent deux eaux miraculeuses : le Cidre Normand et le Calvados (la gnôle com 'kon dit d'ché nous, m'voyez?).

Lors d'une tempête, du pollen de nos beaux pommiers a atterri dans une lande austère, aride et laide où vivaient des brutes épaisses aux yeux quelconques et au teint rougeaud. Ces loups-garous incontinents et nécrophiles firent pousser des arbres rabougris donnant des fruits misérables d'où ils tirèrent une eau-de-vie infecte qu'ils osèrent nommer « Cidre » pour imiter notre divin spiritueux...

[modifier] Le Calvados

Outre le fait que ce spiritueux tire son nom d'un département et son goût de la pomme, il faut signaler que ce que l'on appelle également « la gnôle paysanne » est un puissant bactéricide et fongicide hallucinogène inflammable utilisé dans les armes de guerre interdites par l'ONU et la convention de Genève.

Sachant qu'un paysan normand est capable d'ingurgiter plusieurs litres de ce produit au cours d'une journée, je vous laisse imaginer ce qui pourrait se produire s'il soufflait sur une bougie pour l'éteindre.

[modifier] Le Pommeau

Ceci ne se trouve pas uniquement dans les douches, en réalité c'est un mélange réalisé par de savants alcoochimistes normands. L'idée étant de créer un apéritif traitreusement doux à base de jus de pomme et de calvados.

[modifier] Le camembert

Le fromage le plus célèbre de France est normand ! Lui qui fait notre renommée au même titre que le rouge de Bordeaux et l'incroyable compétence de nos douaniers français (seuls à pouvoir persuader un nuage radioactif de contourner un pays)...


[modifier] Approche historique et scientifique de ce fromage peu ordinaire (Par le professeur Mariuloii)

[modifier] Un peu d'histoire

Le mystère reste complet sur l'apparition du camembert : c'est en 1761 qu'une fromagère du nom de Marie Harel obtient du camembert avec le lait des vaches de sa commune. Ce fut une stupéfaction pour tout les habitants du village ! Car ce fromage n'avait jamais existé auparavant.

Considérant qu'elle avait dû commettre une erreur dans sa recette, que ce fromage ne devait pas être propre à la consommation pour les êtres humains , Marie Harel décida de le donner aux poules.

Puis elle refit un autre fromage et elle obtint un second camembert ! Elle pensa que cette fois-ci, elle n'avait pas fait d'erreur dans la recette mais que l'échec d'avoir obtenu un second camembert pouvait venir de la mauvaise qualité du lait ou bien d'une hypothétique mauvaise santé des vaches qui avaient donné le lait. Alors elle utilisa le lait d'autres vaches de la commune. Et donna le second camembert aux poules !

Elle entreprit de faire d'autres fromages et elle obtint d'autres camemberts ; c'était la consternation ! Elle préféra sortir prendre l'air pour se détendre plutôt que de tout casser dans sa fromagerie. Une fois dehors et en se promenant dans sa petite ferme, elle observa ses poules et se rendit compte que celles qui avaient mangé du camembert couraient dix fois plus vite que les autres et que certaines arrivaient même a dépasser les canards au vol !

Pour se changer les idées et impressionnée par ses observations sur les poules, elle décida de faire d'autres expériences pour étudier les propriétés de cet étrange fromage. Elle donna du camembert à son chien et le vit grimper à la cime des arbres ! Elle en donna régulièrement aux moutons et s'aperçut bien plus tard qu'elle pouvait leur apprendre des rudiments de grec et de latin ! C'est alors qu' elle décida de réunir l'élite du village et fit part de ses découvertes avec preuve à l'appui.

Alors, dans le plus grand secret, il fut décidé de tester le camembert sur les êtres humains. C'est ainsi qu'on s'aperçut que le camembert soignait les rhumatismes, améliorait la vue et l'ouïe, améliorait la mémoire, faisait repousser les cheveux et les dents, améliorait les prouesses sportives, et soignait de manière définitive les troubles de l'érection. C'est ainsi que les habitants de Camembert se distinguèrent des autres villages, de par leurs santé parfaite, leur érudition et leurs capacités physiques exceptionnelles (la course "Paris-Camembert" fut remportée vingt fois de suite par le champion du village, depuis le camembert est interdit aux sportifs qui font des compétitions).

Les propriétés miraculeuses du camembert ont mis en échec toute tentative de garder le secret sur l'existence de ce fromage "peu ordinaire", qui fut donc rapidement révélée au grand public, et fut utilisé, dans un premier temps, comme médicament.

Mais son goût si parfumé poussait à la gourmandise, il fit donc son apparition dans l'étalage des fromagers de toute la France, puis de toute l'Europe, puis il acquit très vite une renommée dans le monde entier.

[modifier] Approche scientifique du camembert

De nos jours, les scientifiques étudient la source et la cause des incroyables propriétés de ce fromage, et s'interrogent également sur le mystère de son apparition soudaine. Il est indéniable que ce fromage ne ressemble à aucun autre, même le lait dont il est fait ne peut se trouver que dans la commune de Camembert !

C'est en étudiant les vaches de Camembert, et notamment leurs pis, que les scientifiques ont fait une importante découverte qui fit la première page de tous les journaux du monde : "Le pis de la vache de Camembert a une composition moléculaire modifiée !". En effet, cette particularité unique des pis des vaches de Camembert n'existe pas chez les autres bovidés, ni même chez d'autres espèces animales du monde connu.

La composition moléculaire modifiée du pis de la vache de Camembert confère au pis la propriété de contenir du Titanium chargé d'ions négatifs.

De ce fait les atomes de lait sont enrichis en Titanium négatif à leur passage dans le pis, puis lorsqu'ils sortent du pis ils deviennent positifs au contact de l'air. Cette simple variation entre l'état négatif du Titanium (dans le pis de la vache)et son état positif (à la sortie du pis au contact de l'air) génère toutes les propriétés miraculeuses du Camembert ! Le Camembert serait donc subitement apparu lorsque la mutation des pis des vaches de la commune aurait atteint un stade de maturation, stade grâce auquel les pis génèrent du Titanium.

Reste pour les scientifiques à comprendre pourquoi les pis des vaches de Camembert ont une composition moléculaire modifiée qui produit du Titanium.

C'est en analysant le sol des pâturages où paissent les vaches de Camembert que les scientifiques ont trouvé des éléments de réponses ; et ces analyses ont abouti à deux théories :

- Première théorie : Certains scientifiques qui ont étudié la composition du sol environnant les alentours du village portant le nom dudit fromage ont découvert des particules de type extraterrestre, radioactives (mais sans danger pour la population et les animaux). Cela prouverait qu'à une certaine époque, une météorite serait tombée dans les pâturages et aurait modifié la composition moléculaire des pis des vaches des alentours, ces dernières produiraient donc un lait très particulier, donnant un fromage unique dans le monde !

- Deuxième théorie (qui s'inspire en partie de la première , mais qui n'aboutit pas aux mêmes conclusions) : D'autres scientifiques qui ont plus approfondi leurs recherches, et qui ont obtenu le soutien de la Communauté Scientifique Internationale, défendent une autre théorie. Laquelle, expliquant que ces particules radioactives et extraterrestres, concentrées dans le sol des pâturages en formant de nombreux cercles de 57,20 mètres de diamètre, démontrerait qu'à une période du 17ème siècle, une période de l'histoire méconnue du village de Camembert, il y a eu de nombreux atterrissages de soucoupes volantes. Et cette révélation scientifique permettrait de mieux comprendre l'origine de la mystérieuse modification moléculaire des pis des vaches de Camembert.

Un habitant du lieu, contemporain de l'époque de ces atterrissages d'O.V.N.I, a témoigné. Son récit a été pris en compte par la gendarmerie locale du 17ème siècle. Rédigés en trois exemplaires, ces rapports de témoignage sur des apparitions et des atterrissages d'O.V.N.I ont été classés "top secret" et ont été bien gardés durant des décennies dans les archives militaires royales, intitulés " Fecret Défenffe Du Roy ". Puis, après la Révolution, ces documents ont intéressés les élites de l'armée républicaine, ils ont étés ré-intitulés " Secret Défense Nationale" et furent conservés dans une très grande discrétion, au point que même dans les siècles qui suivirent les services secrets des grands belligérants de la deuxième guerre mondiale (ALLEMAGNE, ITALIE, ANGLETERRE, USA, URSS, JAPON, CHINE, CADOUDAL-EN-PLUMELEC ..) ne découvrirent jamais le secret de ces témoignages !

Ces rapports de témoignage sur la manifestation d'O.V.N.I dans la commune de Camembert au 17eme siècle représentent une source incommensurable d'informations pour les chercheurs de l'époque moderne. Comme de nos jours la liberté de la science ne dois en aucune manière être entravée, le ministère de la Défense a accepté de prêter un exemplaire de ces rapports de témoignage du 17ème siècle aux scientifiques. Ces derniers l 'ont dévoilé au grand public. Voici donc le témoignage, traduit du patois normand du 17eme siècle (nous avons préféré maintenir l'anonymat de ce témoin du temps jadis afin de préserver la tranquillité de ses descendants) :


Le témoignage

J’étais avec mon chien, je me promenais dans les pâturages, lorsque brusquement la pluie s'est arrêtée. Je constatais que toutes les vaches des alentours regardaient vers le ciel, elles étaient plusieurs centaines, fixant les cieux comme si l'Enfant Jésus descendait sur terre ! Un silence d'église s'est abattu soudainement, le cabot s'est mis entre mes jambes et a couiné. J'ai levé la tête, et oh stupeur et fascination, j'ai vu des grands cercles de feux tournant sur eux-mêmes, plus gros que des masures, voler au-dessus de nous comme des hirondelles sans faire de bruit. C'est alors que des faisceaux de lumière ont jailli de ces cercles de feux et ont aspiré les vaches une par une. Imaginez-vous comme j'ai eu peur quand j'ai vu toutes nos vaches s'élever si vite et si haut dans les cieux en direction de ces apparitions démoniaques. Les pauvres bêtes, elle beuglaient comme si on les amenait a la mort, elles essayaient de fuir, mais elles ne pouvaient pas courir et s'enfuir car elles étaient dans les airs. À un moment j'ai constaté que j’étais tétanisé et en sueur, sous mon cabot et entre ses pattes et il continuait de couiner. En continuant de lever la tête, j'ai observé les grands cercles de feux, lesquels s'en sont retournés d’où ils étaient venus, en emportant toutes nos vaches. Après cet événement terrifiant, le calme est revenu, la nature s'est à nouveau manifesté et la pluie a repris son cours, mais sur un paysage sans vaches, sur un paysage désolé, comme devenu maudit, car sans vaches on ne pouvait pas survivre, le cabot, droit sur ses pattes, hurlait à la mort, le pire était à craindre. Ooh malédiction qu'avons-nous fait Seigneur ! ", c'est ce que j'ai dit et je me suis mis à genoux en priant ! Mes voisins qui ont vu de loin ces événements m'ont retrouvé, je leur ai tout expliqué, et nous sommes allés chercher le curé. Car pour toute notre communauté, les choses terribles qui venaient de se dérouler annonçaient, sans nul doute, le début de l'Apocalypse et donc la fin des temps !

Avec le curé, nous avons réuni tous les habitants du village et nous nous sommes tous rendus dans l'église. Puis tous ensemble, nous avons prié et expié nos fautes et nos péchés durant toute la nuit jusqu'au premières lueurs du jours.

Puis nous sommes sortis de l'église en procession. Nous nous rendîmes au lieu même où nos vaches avaient été volées par ces œuvres du diable, et nous commençâmes à chanter des cantiques . Tout d'un coup , alors que nous chantions les cantiques, la pluie s'est encore arrêtée... Surgis de nulle part, les grands cercles de feu sont réapparus, haut, au-dessus de nos têtes. Nous nous sommes tous serrés contre le curé, c'était un spectacle terrifiant. Notre Courageux Curé a levé son bras droit et a dirigé la sainte Bible à l'encontre des démons de feu qui flottaient dans le ciel. Nous nous sommes alors aussi saisis de tout notre courage et nous avons suivi le Curé dans la récitation de la prière envers Jésus notre sauveur ! C'est alors que les grands cercles de feux sont descendus du ciel tout doucement, et se sont posés dans les pâturages, il y en avait au moins une trentaine. Puis une fois posés sur le sol, ils ont cessé de tourner sur eux-mêmes, et le feu maléfique qui parcourait leur masse imposante s'est éteint. Nous pûmes ainsi voir a quoi ressemblaient ces maudits engins de plus près. Chacun de ces engins du diable ressemblait à un énorme disque, qui semblait constitué de deux gigantesques assiettes opposées l'une a l'autre et plaquées ensemble. Chaque disque était de couleur très foncée, aussi foncée que le sont les créatures de Lucifer, ils avaient la taille de plusieurs maisons. Toute notre communauté était devenue silencieuse, le curé et nous autres observions ces drôles de machines pendant un long silence, mais nos cris d'effroi retentirent lorsque, de la coque de ces machines démoniaques, des sortes de portes s'ouvrirent, et que de ces portes surgirent de grands escaliers qui se déplièrent jusqu'au sol. Afin de rétablir le calme et la cohésion dans nos rangs, le Curé recommença a prier à voix haute. Nous fîmes comme lui. De sa main gauche, il brandit la sainte Bible à l'encontre de l'esprit malin qui habitait ces vaisseaux venus du tréfonds des enfers, de sa main droite, il se signa et nous suivîmes tous son exemple en clamant d'une seule voix "au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ...". Alors, sans quitter des yeux les manifestations sataniques de ces vaisseaux du diable qui nous laissaient envisager le pire, Notre Curé nous fit un dernier sermon, pour nous mettre en garde contre "les Magoniens ". "Les Magoniens" sont des Mages et des sorciers qui en général utilisent ces machines infernales dans le but de coucher les blés, de détruire les récoltes, et ceux-là nous avaient volés nos vaches. Mais alors que nous nous apprêtions à voir surgir ces démons de Magoniens, oh quelle fut notre immense surprise, notre immense joie et notre immense soulagement lorsque nous assistâmes au retour de nos vaches, qui sortirent par centaines du ventre de ces machines infernales comme des nuées d'abeilles sortant de leurs ruches. Nos vaches, poussant des meuglements à tout va, nous reconnurent et vinrent vers nous, aussitôt nous les appelâmes par leur noms et reformâmes les troupeaux, cela mit du temps . D'autres de nos gens se joignirent au Curé pour louanger le Seigneur Tout Puissant. C'est alors que les machines des Magoniens ravalèrent leur escaliers, elles fermèrent leurs portes et se remirent à tourner sur elles-mêmes]], reprenant leur apparence de cercles de feux infernaux et s'élevèrent dans les cieux jusqu'à disparaître.

La Victoire de Dieu Tout Puissant était totale. Nous tombâmes tous a genoux, les bras en croix pour glorifier notre Seigneur, car grâce à nos prières les "Magoniens" nous avaient rendu nos vaches, puis ils étaient retournés en enfer. Et il s'est remis a pleuvoir. Tout rentrait dans l'ordre des choses... Nous fîmes un grand triomphe au Curé, nous le hissions sur nos épaules et nous retournâmes à l'église pour clamer cette grande victoire contre les Forces du Mal. Puis nous avons juré à la Vierge Marie de ne jamais révéler à quiconque cette terrible histoire

.............................................................................. Fin du témoignage .


Observations, constatations et conclusions des scientifiques :

Première observation et constatation : Comme le nom de "Magonien" était utilisé pour désigner les extraterrestres durant le temps jadis.

Deuxième observation et constatation : Comme les engins infernaux décrits dans ce récit ressemblent comme deux gouttes d'eau aux soucoupes volantes .

La Communauté Scientifique Internationale en déduit que ce sont, sans aucun doute, des habitants d'une autre planète qui ont modifié la composition moléculaire des pis des vaches de Camembert !

Ces habitants d'une autre planète que la nôtre sont-ils d'une autre galaxie ? Ou ...Viennent-ils d'un univers parallèle ??? Certes ce sont des questions pertinentes !

Mais la vraie question qui s'impose est : "POURQUOI ILS ONT FAIT ÇA AUX VACHES ??????????" , un autre mystère à résoudre ....

[modifier] Les vaches Normandes

Nombre de Normands eux-mêmes semblent ignorer que les vraies meuh-meuh normandes ne sont pas les bicolores noires et blanches que l'on voit tant... Non ! Les vraies vaches normandes sont bicolores brunes et blanches ! Mais nous ne sommes pas aussi sectaires que peuvent l'être certains éleveurs de France ou de Navarre, aussi tolérons-nous la présence de ces belles laitières... tant qu'elles s'acquittent de l'impôt révolutionnaire...

De plus, sachons reconnaître nos icônes : la Noiraude reste un symbole pour toute la nation normande.

[modifier] Les drapeaux des Normands

Drapeau-normand.JPG

Thor Aïe !

Le drapeau Normand officiel représente deux lions léopardés sur fond de gueule, que l'ont traduit généralement en normand par « Heulaaaa ! Y sont biô les p'tits cats d'ssu la nappe rou ! ». Oui car par fierté nationale et par respect pour la stature fière et imposante des deux félins, nous les appelons « les p'tits cats »...

Saint-olaf-normand.jpg

Plan de l'intersection de la rue Guillaume le Conquérant et de la rue du beurre à Trouville

Un autre drapeau fut créé pour la Normandie, il s'agit d'un drapeau rouge avec une croix de Saint Olaf faite de traits jaunes : il se veut fédérateur entre les pays Scandinaves et la Normandie, héritière directe des traditions nordiques que nos ancêtres ont amené avec eux lorsqu'ils ont décidé de savater la gueule des Français pour s'installer dans une région du Sud (oui, car par rapport à la Finlande, la Normandie est une région du Sud). La Normandie est reconnue en tant que bastion nordique dans tous les pays Scandinaves : j'en veux pour preuve que dans ces pays, tous ceux qui connaissent la Normandie savent qu'elle existe...

[modifier] La langue des Normands

Le normand est aujourd'hui très pratiqué en Normandie : tous les paysans et les analphabètes le parlent couramment !

Il faut signaler une chose, le Normand sachant parler ou comprendre sa langue régionale est le seul être sur terre à pouvoir comprendre le joual* et le wallon sans traducteur ! Une étude faites sur le sujet par un scientifique de renom montre en effet que ces langages ont une origine commune indépendante de tous les autres langages terrestres.

— *Ndr pour les incultes et/ou lecteurs Français : le joual est ce que l'on pourrait appeler (à tort) le "Québécois".

Le normand est également la langue disposant de la plus grande classification de ce que les simples d'esprit appellent "pluie". Broussin, breune, bruine, crachin, temps mucre, avrille, brouasse, eune pisse de cat, plleuvache, l'ernâpée, etc.

Exemple de traduction normande "Bonjour mon ami comment vas-tu aujourd'hui?" se dit "Atité?!"

[modifier] Des expressions de Normands

  • A force d'élever des porcs on en devient forcément un peu un...
  • Je ne suis pas radin, je suis pingre.
  • En Bretagne il ne pleut en effet que sur les cons, c'est pour ça qu'il pleut partout.
  • On dit que les Normands ont une fierté au rabais, mais il n'y a pas de petite économie je vous signale...
  • Oh çui là, il n'a pas volé le Saint Esprit dans l'Eglise de Montanel.
  • Tiens, il va pleuvoir.
  • Si tu vois les îles, y va pieuvoir, si tu les vois pas c'est qu'c'est pas la bonne côte...
  • Mais clanche la porte voir si lé barrée"
  • Heula!
  • Allez, titi mets ton paletot et tes grolles, On va daweur.
  • Mais qui c'est t'y c'est qu'châ ?



Chanson du cru Normand :(Souvenir d'enfance du professeur Mariuloii )


   
Normands
Les ptis oiseaux

Qu'ont l'bec pointu C'est en s'gratant l'dos Qu'ils s'piquent le cul

   
Normands

[modifier] Le repas typique d'un Normand

Pour ponctuer sa journée, le Normand dîne.

Et parce qu'il regarde la télé, il sait qu'il ne doit pas manger ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé :

En entrée on trouve sur sa table un feuilleté au camembert et des œufs cocotte.

Pour le plat principal, dans son assiette on trouve des tripes à la crème fraiche, une cuisse de lapin à la crème fraiche, une aile de roussette au cidre, deux parts de gratin de pomme à l'andouille de Vire, une part de tarte au Neufchâtel, une coquille Saint-Jacques, 2 bulots au beurre et des carottes à la crème fraiche (c'est important les légumes).

Oh ! Mais c'est déjà l'heure du trou normand ! Un peu de Calvados de la ferme d'à côté, histoire de se mettre minable avant 21h d'alléger un peu ce qui pourrait peser sur l'estomac... (trois fois rien certes, mais bon on est jamais trop prudent...)

Puis vient le moment du plateau de fromage. Chacun le sien.

En dessert, une tarte aux pommes avec une noisette de crème fraiche et un yaourt 0% pour faire attention à sa ligne !

Qu'avez-vous pensé de l'article "Normands" ?
 
147
 
214
 
81
 
19
 
18
 
10
 

Ce sondage a été créé le mars 19, 2009 14:53 et 489 personnes ont déjà voté.


France
Pinard.gif
Baguette.gif
Pays
du vin, du pain
et des râleurs.
Pinard.gif
Baguette.gif
Alsaciens * Antillais * Auvergnats * Basques * Bourguignons * Bretons * Catalans * Ch'tis * Corses * Normands * Parisiens * Occitans *Provençaux * Savoyards * Saint-Pierre-et-Miqueloniens* Vosgiens


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia