Ni oui ni non

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Oui-oui.jpg

DOUBLE FAILURE !

« Sacha ? »
~ Paul Binocle à propos d'ouvrir le débat
« Oui ? »
~ Sacha Guitry à propos de tout et de rien
« AAH MEEERDEE ! »
~ Sacha Guitry à propos de sa citation précédente

Le jeu ancestral du Ni oui ni non consiste, comme son nom l'indique, à converser normalement sans jamais prononcer ni le mot oui, ni le mot non, ni même ouais, ou nan, ou ouaip, ou encore ouep, NON !!!, voui, yep, moui, mouais, no, oïl, etc.

Si une partie ne dure généralement pas plus de vingt minutes, on voit en compétition des candidats craquer au bout de plusieurs mois, tel Johnny R. Mmelon, de Basingstoke (Angleterre) qui prononça "non" au bout de cent-dix-huit jours, alors que son adversaire tentait de le manger.

Des questions jusque là ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Aucune !



Histoire

Considéré comme un des jeux les plus anciens de l'Histoire du Monde, le Ni oui ni non serait apparu dès la préhistoire. À l'époque le langage n'était composé que de deux mots : Oui et Non. Le Ni oui ni non fonctionnait donc sur le même principe que Le Premier qui parle a perdu.

L'arrivée de nouveaux mots distingua clairement les deux jeux, bien qu'aujourd'hui certains fassent encore l'amalgame et, pour parler du Premier qui parle a perdu, emploient le nom de "Ni oui, ni non, ni a, ni à, ni aa, ni abaca, ni abaissable, ni abaissant, ni abaisse, ni abaisse-langue, ni abaissement, ni abaisser, ni abaisseur, ni abajoue, ni abandon, [...], ni zygote, ni zyklon, ni zymase, ni zythum". Évidemment, cette variante est bien moins palpitante que la forme originale du jeu, à savoir le Ni oui ni non.

Par la suite, on passa par les Égyptiens et les Grecs pour arriver à la Rome antique. Vous savez sans doute qu'en latin les mots "oui" et "non" n'existent pas. Du coup, on inventa le "Aut Caesar, aut nihil", où il faut soit répondre par César, soit par rien. Exemple de dialogue :

— Salut, ça va ?
— D'où viens-tu comme ça ?
— Tu as vu le dernier Lynch ?
WI-kipedia.jpg

Voilà bien la preuve que c'est un site de merde.

— Quelle est la capitale du Paraguay ?
— Comment s'appelle déjà ce sculpteur français qui a donné son nom à une célèbre récompense du cinéma français … ?
— Raoul Josset ?
— Ah ! Perdu !

Outre la devise de César Borgia, ce jeu sera également à l'origine du célèbre jeu du "Paradis".

Mais pendant que les Romains s'amusaient comme ils pouvaient, le Ni oui ni non renaissait en Judée. C'est Jésus Christ qui redonnait au jeu ses lettres de noblesse en inventant pour la première fois une technique réfléchie destinée à gagner : La surprise.

L'Évangile de Jean nous révèle une mise en pratique de cette technique. (Contexte : Lazare est mort, ses deux sœurs Marthe et Marie sont tristes. Jésus est venu les réconforter et Marthe explique que Lazare va ressusciter "au dernier jour".)

   
Ni oui ni non
Jésus lui dit : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s'il meurt ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais.

Crois-tu cela ? »

   
Ni oui ni non

Jésus use de paroles peu courantes, Marthe perd pied et baisse la garde. La suite du texte nous dit :

   
Ni oui ni non
Elle lui dit : « Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde. » Jésus lui répondit : « Hey elle a dit

"oui" elle a perdu yes yes YEEEEEES PWND ! XDXDXD ! »

   
Ni oui ni non

Le jeu devait ensuite traverser les méandres de l'histoire pour nous parvenir intact.

C'est bon, vous avez tout compris cette section ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Effectivement.



Gagner au Ni oui ni non

Sergenthartman.JPG

- Le premier et le dernier mot qui sortira de votre putain de bouche sera "oui", est-ce que c'est clair ?

En plus de créer un mouvement religieux dont l'ampleur le dépassa rapidement, Jésus avait aussi ouvert une porte sur un nouveau domaine de recherche : Les différentes techniques pour gagner au jeu du Ni oui ni non, que nous allons examiner ici. Vous êtes prêts ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Plus que jamais.



Technique de l'alexandrin

La technique de l'alexandrin fut créée par Cyrano de Bergerac à l'époque où tout le monde parlait en alexandrin. Il s'agit simplement de dire un premier vers se terminant en -oui ou en -on, puis poser une question sur onze pieds. Un exemple est peut-être plus parlant :

CYRANO
Je te vois approcher de cet air réjoui
Tu me parais heureux, Christian, l'es tu donc ?
CHRISTIAN, déstabilisé
... oui.
CYRANO
Perdu !

On le voit clairement : Pour terminer correctement l'alexandrin, Christian doit donner une réponse d'un pied rimant avec réjoui. Les choix ne sont pas nombreux : oui. Grâce à cette technique Cyrano gagnait tout le temps contre le peu dégourdi Christian, même si au final c'est Christian qui se faisait Roxane.

La technique est évidemment désuète actuellement, puisque l'on parle en prose.

Tout est clair pour cette technique ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Certes.



Technique de la conjugaison

Cette technique fonctionne très bien avec les personnes pédantes et sûres d'elles. Il suffit de jouer au jeu de la conjugaison :

— Dissoudre, passé antérieur, troisième personne du pluriel ?
— Ils eurent dissous.
— Paître, futur simple, troisième personne du singulier ?
— Il paîtra. (Haha)
— Moudre, subjonctif plus-que-parfait passif, deuxième personne du pluriel ?
— Vous eussiez été moulus.
— Ouïr, participe passé ?

Et là, le type, dans son élan :

— Ouï.
— Ah ! Perdu !

Compris ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Bien sûr !



Technique des quatre questions posées lors du procès de Louis XVI

Cette technique fut employée assez habilement à la Convention nationale en 1793. Quatre questions, dont trois auxquelles on peut répondre par oui ou par non, furent posées. Les députés, abusés par la troisième question à laquelle on ne pouvait pas répondre ni par oui ni par non, ne se doutèrent de rien et tombèrent dans la gueule du loup. Seuls quelques uns, se rendant compte trop tard du plan machiavélique, se portèrent malades ou partirent en mission, pour les autres, pas de pitié : ils perdirent tous.

Voir les résultats plus précisément ici.

Des choses à éclaircir ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Pas du tout.



Technique de l'éducation

Une technique infaillible pour ne pas perdre est d'être éduqué par des parents qui n'emploient jamais les mots proscrits. Ainsi, vous apprendrez le vocabulaire français sans oui ni non, et vous ne prononcerez donc jamais les deux mots.

Évidemment, par la suite il faut mettre l'enfant dans une école spéciale où ne vont que des enfants éduqués sans oui ni non, dans lesquelles les professeurs eux-mêmes n'emploient jamais les mots.

Si de nombreux champions de Ni oui ni non ont été éduqués par cette méthode et ont éduqué leurs enfants par cette méthode, certains enfants ont très mal pris la nouvelle d'avoir été dès l'enfance éduqués dans le but de gagner. C'est comme pour les enfants adoptés : il faut trouver le bon moment pour leur avouer.

La mère : Cédric ?
Le fils : Je suis là. Qu'y a-t-il ?
La mère : Ton père et moi voudrions te parler.
Le fils : D'accord.
La mère : Écoute... nous... ton père et moi sommes en fait deux champions du monde d'un célèbre jeu dans lequel il ne faut pas prononcer deux mots. Et... en fait, depuis que tu es né, nous n'avons jamais employé ces deux mots de façon à ce que tu ne les connaisses pas et que tu deviennes à ton tour un grand champion.
Le fils : Quoi ? Vous êtes des champions du monde...
La mère : Correct. Nous nous sommes rencontré aux Jeux Olympiques d'été de 1976, à Montréal...
Le fils : Mais alors, vous m'avez menti... l'histoire de l'accident d'avion aux Maldives... vous m'avez menti...
La mère : C... c'était pour ton bien, Cédric.
Le fils : Et alors c'est quoi ces deux mots ?
La mère : Je... je ne peux pas te dire, Cédric...
Le fils : Maman ! Je veux la vérité !
La mère : Je... qu'en penses-tu, Georges ?
Le père : Dis-lui. C'est un homme maintenant, il a le droit de savoir. De toute façon, il ne les emploiera pas. C'est dans les premières années de la vie que le vocabulaire se développe.
La mère : Tu... tu crois ?
Le fils : Maman ! Je veux savoir ! Cette mascarade a duré trop longtemps !
Le père : Allons Bérénice. Dis-lui.
La mère : C'est... c'est "oui" et "non"...
Le fils : ... Oui ?
Le père : Ah ! Perdu !

On le voit, des circonstances parfois tragiques, mais qui valent la peine.

C'est bon pour ce point ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Tout à fait.



Technique du mariage

Cette technique exige que vous rencontriez une charmante damoiselle, que vous la séduisiez, puis la demandiez en mariage. Il faut qu'elle accepte et que vous fassiez la cérémonie traditionnelle à l'église.

Vous voyez sans doute où je veux en venir. Le moment est solennel : votre future épouse est fort émue (d'aucuns parlent d'ailleurs de "plus beau jour de la vie") et ne fait plus attention. Vient le moment-clef :

— Mademoiselle Sébastienne Gidouille, acceptez-vous de prendre pour époux le type ci-présent ?
— Oui, je le veux.
— Ah ! Perdu ! PWND !

Vous-même n'aurez qu'à répondre "d'accord, je le veux", "effectivement, je le veux" ou "certes, je le veux" pour conserver l'honneur sans tache.

Pigé ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Et comment !



Technique fornicatoire

Bacon.jpg

Vous pensiez vraiment que la technique serait illustrée explicitement ?

Il est tout à fait envisageable que la technique précédente n'ait pas fonctionné, auquel cas vous pourrez sûrement durant la nuit de noce employer la technique fornicatoire.

Ou alors votre conjointe s'écrie pendant l'acte "Oooh certes ! Ooh certes ! Oh effectivement vas-y vas-y en effet en effet EN EFFEEEET!", mais dans ce cas c'est une grosse simulatrice.

C'est bon, vous voulez que je vous fasse un dessin ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Nullement.



Technique du baptême

Bon, considérons que votre femme est une grosse simulatrice, ma foi, tant pis. À défaut de lui procurer du plaisir, vous pouvez toujours lui faire un enfant. Et là une autre opportunité s'offre à vous : le choix du nom de l'enfant.

Alors que votre épouse penche plutôt pour Théo si c'est un garçon et Léa si cette une fille, imposez votre choix : si c'est une fille ça sera Oui, si c'est un garçon ça sera Non.

Il y a forcément une fois ou l'autre où ce con de gamin devra prononcer son nom, ce qui vous livrera automatiquement la victoire.

Vous avez eu le temps de tout noter ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
En effet.



Technique de l'Empire contre-attaque

On peut toujours penser que votre épouse n'a pas accepté votre choix de prénom pour votre enfant ou que la justice de votre pays interdit l'un et l'autre nom. Mais tout n'est pas perdu. Il vous suffit de passer du côté obscur de la force. Devenez l'anti-héros typique : votre épouse, pleine de honte, expliquera à votre enfant que vous êtes l'assassin de son père. Votre enfant vous poursuivra donc toute sa vie, et une fois qu'il vous aura retrouvé il vous dira :

— Vous avez tué mon père !
(attention y a un piège !)
— Pas du tout, Théo, je suis ton père !
— NOOOON !
— Perdu !

Vous suivez toujours ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Toujours !



Technique du dramaturge

La technique fut employée par certains auteurs de théâtre tels que Jean Racine. Ce brave type jouait en effet souvent au Ni oui ni non avec ses acteurs, si bien qu'il avait trouvé une technique fort simple pour les forcer à prononcer les mots interdits : Il les mettait simplement dans le texte.

Ainsi, trois pièces de Racine commencent par le mot "Oui", il s'agit d'Andromaque, Athalie et Iphigénie en Aulide, dont nous vous livrons la première réplique :

Agamemnon
Oui, c'est Agamemnon, c'est ton roi qui t'éveille:
Viens, reconnais la voix qui frappe ton oreille.
Jean Racine, dans la salle
Perdu !

Des points flous ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Je ne crois pas.



Technique de Lord Voldemort

On passe de Racine à Rowling : Tous ceux qui ont lu l'heptalogie se souviennent non sans frayeur du redoutable Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, dit aussi Tu-sais-qui. La technique de Voldemort fonctionne sur le même principe : Pour ne pas prononcer les deux mots, on les remplace par des périphrases du genre.

Exemple :

— Robert, tu me passes le sel ?
— Tu-sais-quoi.

Bon, bien sûr il est clair qu'il faut employer deux périphrases différentes pour désigner les deux mots.

— Robert, tu me passes le sel ?
— Tu-sais-quoi-qui-signifie-l'accord.
— Tu veux encore de la soupe ?
— Tu-sais-quoi-qui-signifie-la-négation.

Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège :

"Le-mot-signifiant-la-négation-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom" et "Le-mot-signifiant-l'accord-dont-l'ouïe-ne-veut-rien-savoir" vous feraient perdre immédiatement.

Capito ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Capito !



Technique de Jean-Pierre Foucault

Qui veut gagner à ni oui ni non.jpg

Bon. Ça se passe de commentaire, vous ne pensez pas ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Assurément.



Technique du professeur d'histoire dans un collège anglais francophone

Cette technique exige dès le départ que vous soyez prof d'histoire dans un collège anglais francophone. Une fois que vous l'êtes, c'est très simple : Enseignez à vos élèves anglais francophones l'histoire suisse !

— Graham, quels sont les trois cantons fondateurs de la Suisse en 1291 ? Schwytz, Unterwald et... ?
— Uri ?
— Perdu !

Eh oui ! Les Anglais ne prononcent pas le R ! Au lieu de dire Uri (prononcez à l'allemande : Ouri) il dira donc Ou'i ! L'élève étant francophone, il aura perdu. En revanche, s'il prononce "iouri", frappez-le et demandez-lui qui a réalisé La Grande Vadrouille.

On notera qu'avec des Japonais on obtient "Ouli", ce qui est tout à fait charmant.

Des questions ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Jamais de la vie !



Technique du juge dans un tribunal espagnol francophone

Cette technique exige que vous soyez juge dans un tribunal espagnol francophone. Une fois que vous êtes parvenu à ce niveau, sautez sur le premier larcin venu pour demander un huis clos. Vos collègues espagnols francophones vont alors s'étonner :

— Ké ? Oune houis clos ?
— Perdu !

Ben oui. Les Espagnols prononcent les U "ou", alors "huis" ça fait "houis", héhé.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
...



Bon d'accord, elle est pourrie cette technique. On passe à la suivante ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
D'accord.



Technique du muet

Pour éviter de prononcer un mot ou l'autre, le plus simple est encore de fermer sa gueule. Passer à la vie érémitique ou se suicider peut également faire l'affaire.

Mais je vous vois venir, gros geek que vous êtes : Ne plus parler ne vous dérange pas, mais ne plus communiquer par écrit sur l'ordinateur vous effraye. Pas de panique. Il suffit de bannir les touche N, O, U et I de vos conversations pour supprimer toute forme de risque.

Un exemple de conversation msn entre deux champions :

Jérémy dit:
Hey ! Raphaël ! ça va ?
Raphaël - System, c'est de la balle dit:
ça va pas mal ! ma mère m'embête, elle me répète de laver ma chambre, ça m'agace... A part ça, ça va ^^
Jérémy dit:
Argh. C'est pas très sympa
Raphaël - System, c'est de la balle dit:
Certes. Hey, le sept mars y a la fête de cette chère et sexy Rébecca. T'y seras ?
Jérémy dit:
Oui.
Jérémy dit:
Ah merde.


Vous êtes au point ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Affirmatif !



Technique de Freddie Mercury

Une technique infaillible pour gagner au Ni oui ni non contre Freddie Mercury reste de passer la fameuse chanson "We are the champions". Laissez couler le début, puis tenez vous prêt à la fin du premier couplet ([...] I've had my share of sand kicked in my face, but I've come through...). Couper net la chanson au premier mot du refrain :

Freddie : Weee...
— Perduuu !

Vous voulez des précisions ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Pas pour l'instant.



Technique de Gollum

Faites comme Gollum : parlez tout seul. Au pire vous pouvez faire un match nul, sinon au moins une des deux personnalités aura gagné.

— Sméagol... Tu pleures Sméagol ?
— Pas du tout ! Je...
— C'est la faute du maudit hobbit ! Le maître est fourbe !
— Non il...
— Perdu !
— Ah zut. On s'en refait une ?

C'est bon ? Vous voulez que je vous réexplique ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
À moi ? Vous plaisantez ?



Technique de Satoru Iwata

Devenez président de Nintendo et créez une console nommée "Wii", vous pouvez être sûr que vous allez gagner encore plein de parties dans votre existence.

C'est limpide ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Évidemment.



Si aucune technique ne marche

Vous vous êtes marié et avez consommé le mariage, vous êtes devenu systématiquement dramaturge, prof d'histoire à Londres, juge à Milan, présentateur de Qui veut gagner des millions ?, Dark Vador, schizophrène, président de Nintendo, vous avez acheté l'intégrale de Queen et avez gâché la vie de vos enfants en leur donnant des noms de merde, et pourtant, rien à faire, vous n'avez jamais réussi à gagner à Ni oui ni non.

Dans ce cas, allez vous jeter d'une falaise.

Mais avant de sauter, apprenez ceci : Sur ce type de falaise, il y a souvent de l'écho ! Voilà l'ultime solution pour gagner. Hurlez :

— Hippodamos a-t-il conçu les plans du Parthénon ?

L'écho, incollable en architecture antique, répondra :

NON ! NON ! non ! non !...

Et voilà, vous avez gagné ! Vous pouvez sauter le cœur léger ! N'est-ce pas magnifique ?


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Oui !


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ah merde...


Avez-vous aimé cet article ?
 
2741
 
220
 

Ce sondage a été créé le juillet 30, 2008 20:03 et 2961 personnes ont déjà voté.


Rubik.png  Portail des jeux et jouets


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia