Utilisateur:Monsieur Brouillon/NBA

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Nba

Logo officiel adopté en 1949

La NBA (Négro Basketball Association) a été créé en 1949 par Martin Luther King. Initialement prévue comme organisation mafieuse et blanchisseuse d'argents, elle adopta le basket-ball pour se couvrir de tout éventuel problème avec le FBI. Le but premier de cette organisation est de vendre tout un stock de drogues et d'armes à feu à travers les USA, le Mexique et même le Canada. La NBA devient donc un concurrent pour les vendeurs de sirop d'érable au Canada et pour mon pote Pedro vendeur de tapas à El Paso. Ainsi, pendant que des gars font diversion en jouant au basket, leurs camarades dissimulés dans les tribunes se concentrent sur l'écoulement de leur stock à des blancs friqués incapables ébahis de voir des blacks sauter aussi haut. La NBA est née.

La NBA ne connait que véritablement son plein essor sous la direction de Malcolm X qui décida de se lancer dans le blanchiment d'argents à grande échelle. Organisme initialement caritatif et uniquement prévu pour promouvoir l'élévation sociale d'assassins, drogués, dealeurs, voleurs, violeurs et pauvres ayant tous comme particularité physique d'être noirs, la NBA grandi. On voit donc l'apparition de matchs dans des salles de plus de 20.000 personnes, des matchs retransmis à la télé et enfin l'autorisation pour les blancs de participer à ce jeu. Jusque là les blancs n'avaient seulement le droit que de laver le parquet, commenter les matchs ou encore éplucher les bananes oranges pour les remplaçants.

[modifier] Les Noirs contre les Blancs

L'idée lumineuse de David Stern, nouveau patron de la NBA, est devenu la promotion de l'opposition des blancs contre les noirs. La plus grosse opposition raciale apparait pendant les années 80. Là où toutes les équipes de l'époque se devaient d'avoir au moins un ou deux blancs parmi leur remplaçant (histoire de contenter le gros blanc plein d'oseille assis dans les tribunes), deux équipes se démarquent totalement de cette ligne de conduite. D'un coté les Los Angeles Gangstas menés par Magic Johnson, son SIDA et toute un troupeau de noirs. De l'autre, les Boston Léprechaunes guidés par Larry Bird et sa tribu de visages pales (parmi lesquels on dénombra quelques rouquins). Bien évidement, grâce à leurs grosses bites détente, vitesse et l'appuie de la mafia sénégalaise, les Los Angeles Gangstas remportèrent 5 titres contre 3 pour Boston. Des événements qui conduiront aux émeutes de Los Angeles en 1992. David Stern est alors contraint d'établir des règles de base strictes pour les équipes, désormais elles doivent respecter un certain quotas de noirs et de blancs dans les équipes.

En 2003, un scandale ethnique éclate au beau milieu de l'Utah. En effet, la franchise de Salt Lake City n'avaient engagé que des visages pales dans son équipe de mormons. Après plusieurs mois de tractations au cours desquels une grève générale fut évoqué, les UTAH Mormons furent autoriser à présenter une équipe composée essentiellement de blanc à condition qu'un porto-ricain (ou mexicain c'est pareil on s'en fou! C'est toujours lui qu'on envoie le premier à l'abattoir) et un homosexuel soient présent sur le banc des remplaçants. Devenant ainsi la risée de la ligue, les Mormons décidèrent alors de faire signer en toute urgence deux manchos noirs.

[modifier] Le Massacre du Palace d'Auburn Hill

Le 19 Novembre 2004, les Detroit Pistons, champions en titre, recoivent leur principal adversaire: les Indiana Pacemakers. Le match sentait bon le male viril, les muscles saillants et le popers. Alors qu'il ne restait plus que quelques secondes à jouer et qu'Indiana s'approchait à grand pas d'une victoire éclatante chez son principal adversaire, le drame arriva. Suite à un duel au rebond pour capter la balle, Ben Wallace (joueur de Detroit) eut la mauvaise idée de faire un touché rectal à Ron Artest (joueur d'Indiana). C'est alors qu'éclata la plus grande partouse de l'histoire du sport moderne. D'abord uniquement concentrée sur le parquet, celle-ci gagna vite les tribunes. En effet, alors que Ron Artest était allongé sur la table de marque dans la position de l'étoile de mer, un supporteur des Pistons lui criat alors "Kiss My Fuckin'Ass". Aussitôt dit, aussitôt fait. Tous les joueurs noirs pesant plus de 110kg se précipitèrent alors en direction des tribunes pour sodomiser tous les blancs riches situés dans les premiers rangs. On dénombra plus de 50 coccyx brisés et pas moins de 150 anus déchirés lors de ce gang bang géant... Nous rappelons au passage que le port du préservatif n'est que facultatif en NBA. Les images de cet événement sont aujourd'hui visible tous les premiers samedi du mois sur CanalPlus ou chez votre sexeshop habituel. Un grand moment de sport qui nous rapelle que l'homosexualité n'est pas seulement présente au rugby ou au foot.

[modifier] Les Portland Dealers

Au cours des années 1990, la NBA vécu des heures sombres. Entre les batailles rangées entre les Los Angeles Gangstas de 2Pac et les New York Knacki de Notorious B.I.G, une équipe est parvenu à creser son trou comme étant l'équipe la plus trash de la ligue: les Portland Dealers. Profitant de beau temps et d'une certaine humidité, la région de Portland se fait connaître comme la Little Colombia des USA. Détenu par le parrain d'un cartel colombien vendeur-grossiste de marijuana, les Portland Dealers sont chargés de livrer la marchandise à travers le pays. Composés de Mickey Mouse, Tony Montana, un rasta et leur chef: Ra-Weed Wallace, les Blazers deviennent aussi connus que le vagin de Paris Hilton a été exploré. Plusieurs de ses joueurs furent d'ailleurs arrêter par le FBI alors qu'ils essayaient de faire passer de l'herbe en douce au Mexique, à Porto Rico ou même lors de leur retour de la Colombie. Devant faire face à une concurrence de plus en plus forte vers la fin des années 90, l'équipe décida alors de diversifier d'avantage ses activités. Les Portland Dealers deviennent alors marchands d'armes, proxénète (la chanson PIMP de 50cent leur est d'ailleurs dédiée) ou organisateurs de combats de chiens (auxquels participa Michael Vick)... Le cartel fut démentelé au début des années 2000 mais plusieurs dans revendeurs-joueurs échapèrent au FBI et exercent leurs activités à New York, Los Angeles, Detroit, Minneapolis ou en Grèce.

[modifier] Les équipes

  • San Antonio Banderas
  • Houston Croquettes
  • Phoenix Sun (Comme le liquide vaisselle)
  • Chicago Boules
  • Indiana Pacemakers
  • New York Nique
  • Denver Nuggets de dinde (Ancien Nom: Nuggets de poulet)
  • Philadelphie 68tards
  • New Orleans Ommeletes
  • Portland JailBlazers
  • Dallas Massetrique
  • Orlando Tragic
  • Charlotte Auxfraises
  • Washington Bizzares
  • Milwaukee Fucks
  • Utah Naze
  • Memphis Shitlies
  • Miami Bite
  • Atlanta Glauques
  • Boston Sceptics
  • Cleveland Cavapierce
  • Detroit Pissons
  • Los Angeles Fakers
  • Minnesota Dupont
  • Brooklyn Nuts (et Ben)
  • Sacramento Burger Kings
  • Toronto Rapers
  • Oklahoma Tondeuses
  • Golden State Technicolor


Qu'avez-vous pensé de l'article "NBA" ?
 
169
 
106
 
32
 
21
 
59
 
61
 
17
 

Ce sondage a été créé le mars 17, 2008 16:23 et 465 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia