Néandertal

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Néandervalls.png

Exemple d'un Homme de Néandervalls.

« L'Homme de Néandertal c'est comme le lapin de Garenne sauf qu'il habitait à Néandertal et non pas à Garenne. »
~ Sacha Guitry à propos des relations de parentés entre l'Homme de Néandertal et le lapin de Garenne

Espèce de primate proche de l’homme moderne. On pense que Néandertal s’est séparé du rameau des grands singes il y a environ 150 000 ans. Quittant son territoire initial situé en Euthanasie, il a ensuite colonisé de vastes étendues au Proche-Orient et surtout en Europe.

[modifier] Histoire

Extrêmement adapté aux dures conditions de l’ère Mésozoïque, il a réussi à survivre aux trois dernières périodes glaciaires, les glaciations de Riss, celle de Würm et enfin celle de Miko. Réduit à seulement quelques milliers d’individus après ces grandes catastrophes, il a peu à peu réussi à recoloniser des terres de plus en plus étendues. Néanmoins, l’apparition d’une race humaine concurrente, celle des Homo Sapiens Sapiens disposant d’une organisation sociale plus élaborée (notamment grâce à l’épouillage collectif des cheveux et la pratique du coïtus interruptus) l’a petit à petit repoussé aux marges dans des territoires de plus en plus inhospitaliers où il a fini par s’éteindre, faute de pouvoir continuer à chasser le renne en courant.

Les dernières traces attestées de Néandertal ont été découvertes dans des grottes en Crimée (environ -28000 BP), dans la région de Gibraltar (-27000 BP), ainsi semble t-il que dans l’actuel Pandanstan (-27500 BP, mais datation sujette à controverse en raison de la présence d’enzymes de houblon trouvées sur plusieurs os).

Sinon, quelques énergumènes prétendent en avoir croisés ces dernières années en Angleterre à l’occasion de chasses au renard, montés sur des chevaux et vêtus de toque rouge et bonnet noir.

Actuellement, une grande controverse fait rage entre les meilleurs spécialistes, parmi lesquels Trofim Lyssenko et Charles Darwin, quant à savoir si, durant l’assez longue période (environ 5000 ans) pendant laquelle les néandertaliens et les homo sapiens sapiens se sont côtoyés, il y a pu y avoir hybridation entre les deux espèces et si les hommes modernes ne seraient pas en réalité les descendants de ces hybrides.

[modifier] Organisation sociale

Les néandertaliens étaient organisés en petits clans, d’une vingtaine de personnes, tous apparentés. Un bon exemple a été décrit par l’auteur d’anthropologie américaine Jean Auel dans son ouvrage célèbre « Les élephants de la Terre » à propos du Clan de l’Ours des Cavernes.

On y trouve le chef, désigné lors d’un vote à cailloux secrets par les autres chasseurs. Il restait en fonction jusqu’au jour où il devenait incapable de faire la distinction entre un os de mammouth et un os de colibri, ce qui semble t-il se produisait beaucoup plus souvent qu’on aurait pu l’imaginer. Celui-ci disposait d’un pouvoir absolu sur l’ensemble du clan et notamment le droit de copuler avec toutes les femmes du groupe, même si dans la pratique ce droit était exercé surtout lorsque les autres chasseurs étaient en chasse à l’extérieur.

L’autre personnage important du clan était le mogh-ur, ou sorcier. Cette fonction était généralement héréditaire, même génétique. On a ainsi des lignées complètes sur plusieurs centaines d’années de mogh-ur de mère en fils (en cette époque lointaine la filiation père-fils était encore un grand mystère et les néandertaliens pensaient que c’était l’absorption de moelle de mammouth qui était responsable des conceptions). Les mogh-ur possédaient des pouvoirs étendus, notamment dans le domaine médical. Ils étaient également responsables de la transmission du savoir et de la gestion des registres administratifs (d’où la comparaison parfois faite mutatis-mutandis avec les générations endogames de fonctionnaires actuels). Pour cela, ils utilisaient un système de transcription basé sur des encoches pratiquées sur des crânes lobotomisés.

C’est grâce à quelques uns de ces crânes, retrouvés en très grand nombre ces dernières années, notamment au Cambodge et au Rwanda, que l’on connaît ainsi de façon assez détaillée leur mode de vie et leur organisation sociale.

[modifier] Langue

Par contre, les spécialistes sont encore très partagés sur le déchiffrage de la langue qu’ils parlaient. Il semble bien qu’ils disposaient de trois langues distinctes :

  • Une langue rituelle, réservée aux cérémonies.
  • Une langue quotidienne, parlée notamment par les jeunes du clan, dont on pense que c’était une sorte de verlan rapeux, faisant appel aux facultés glottales particulièrement développées que possédaient les néandertaliens.
  • Une langue réservée uniquement aux femmes, le papotage, qu’elles parlaient entre elles lorsqu’elles préparaient les steaks de mammouths à l’étouffée.

En 1978, la linguiste Staren Fetcey a publié un ouvrage retentissant dans lequel elle affirme avoir reconstitué la langue rituelle des néandertaliens, le kotava, grâce à des pratiques de télépathie régressive au cours desquelles le grand Mogh-Ur du Clan de l’Ours des Cavernes qui le lui aurait ainsi transmis. Il va sans dire que nombre des sommités du monde linguistique actuel, dont notamment Saussure, Zamenhof, Panini et Chomsky sont très réservés et la polémique engagée n’est toujours pas close. Néanmoins, dans sa quête d’identité après son indépendance recouvrée, le Pandanstan a décidé d’adopter le Kotava comme langue officielle.

[modifier] L'arrivée de l'imagerie médicale: une révolution dans la connaissance de Néandertal

Depuis la fin des années 1990, l'apport des techniques d'imagerie médicale a été considérable pour discriminer dans la population actuelle les individus pouvant être considérés comme d'authentiques descendants de Néandertal. Jusqu'alors il fallait se contenter d'analyses morphologiques assez sommaires pour faire cette discrimination, avec le risque d'erreur que cela implique comme en témoigne le cruel malentendu entourant la personne de Sébastien Chabal, berjallien et rugbyman avant tout. Grâce à l'action décisive du frère de Jean-Louis ( le professeur Debré) ce genre d'approximations ont enfin pu être évitées : véritable passionné de préhistoire, le docteur Debré s'est intéressé à la question et est parvenu à mettre en place un protocole adapté aux problématiques les plus fines de la science préhistorique. C'est ainsi que l'imagerie médicale a pu être utilisée pour analyser les réactions du cerveau à l'écoute de stimulis musicaux bien précis qui, chez les descendants authentiques de Néandertal, font réagir une zone bien précise de l'hippotalamus. De source sûre, les stimulis musicaux en question seraient synthétisés grâce à une adaptation du célèbre logiciel musical "critalizer x-fi motion" qui réussit la gageure de sampler dans un tout cohérent des mélopées de Demis Roussos. C'est grâce à cet apport de la science médicale que nous pouvons aujourd'hui établir sans risque de diffamation une liste non exhaustive de Néandertaliens célèbres :

[modifier] Néandertaliens célèbres

Sous réserve de confirmation phylogénétique :

Qu'avez-vous pensé de l'article "Néandertal" ?
 
1
 
25
 
10
 
8
 
5
 
4
 

Ce sondage a été créé le novembre 12, 2007 19:46 et 53 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia