Mussolini et les Chaussettes

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Mussolini et les chaussettes est un groupe qui fait souffler les roses et emporte avec lui le parfum des violons qui chantent »

Mussolini et les Chaussettes (Il Duce con I Calzini) est un groupe de musique punk-hip-hop-slime-grunge formé en secret par Benito Mussolini.

Inconnus de leur vivant, ils ont accédé à la gloire internationale à titre posthume dans les années 80, influançant notamment les Sex Pistols, Illona Mitrecey et K-Maro.

Duce.JPG

Le premier album de Mussolini et les Chaussettes

[modifier] Histoire de Mussolini et les Chaussettes

Le groupe est formé en 1927 par Mussolini, qui s'ennuie le soir. En effet : tout petit, le Duce voulait faire capitaine des pompiers ou soliste d'Opéra. Malheureusement, sa carrière le fit devenir dictateur sanguinaire et membre de l'Axe du Mal. Pour se venger de sa vie sans intérêt et pour oublier qu'il est en fait un très méchant dictateur, Mussolini forme dans la clandestinité un groupe avec des prisonniers politiques qu'il fait "exécuter" (en fait transférer à Monte Cassino dans un studio d'enregistrement ou sont pressés les CD dans le plus grand secret).

Après 7 albums et quelques titres diffusés en boucle dans les communautés de musique Underground (avec bien sur leur plus célèbre tube L'négusse à des puces), Il Duce Con I Calzini est dissous à la suite d'une dispute pendant un concert. Mussolini, déguisé en officier allemand (pour les besoins de la chanson Nous aimons les saussices) fuit la salle de concert, et s'y fait capturer par les partisans italiens qui le fusillent (pour des raisons totalement extérieures au groupe). Quand aux Chaussettes, comme nous l'avons évoqué, elles sont dissoutes dans un grand bain de Destop.

Le groupe tombe dans l'oubli avec d'être redécouvert par Sid Vicious qui déclarera dans son testament "avoir voulu crever jeune, comme El_Blobby de Il Duce con I Calzini. Incompris, ce message sera ignoré par la nomenklatura. Néanmoins, la messe était dite : le groupe était sorti de l'oubli. Depuis, il obtient à titre posthume le succès que l'on sait.

[modifier] Live At Berlin : secrets de tournages

Tout le monde le sait, personne ne peut parler des communistes, du XXe siècle et de Berlin sans parler du Live At Berlin de Mussolini et les Chaussettes. La date du concert était fixée dans nuit de la cérémonie d'ouverture des JO Olympiques, le 1er août 1936, pour profiter du prix prohibitif de la location de la salle, lançant leur ultime god save my ass Mussolini déclancha involontairement les Nuits de cristal de 38. En fin de concert, Alain Delon reprit le duo légendaire Don't call me… Tout le concert a été restransmis.

[modifier] les 7 salopards

Souvent critiqué pour leur retour en argentine sous le nom des 7 salopards, Mussolini et les Chaussettes ont commencés une tournée mondiale. Pour ne pas ëtre arrêtés, ils jouèrent dans les eaux internationales.

[modifier] Les membres du groupe

[modifier] Discographie

  • Adis A-Bebop 1927
  • Le kapo râle 1933
  • $ La bataille du blé $ 1935
  • Live à Berlin 1937 (album live)
  • Hitler est un con 1940 (album très politisé, en général considéré comme le moins bon du groupe)
  • En fait j'aime bien les Américains 1943 (Album qui marque le déclin du groupe, avec des textes très peu inspirés)
  • Une dernière pour la route 1944 (live inédit édité en 1979 par Sid Vicious, dernier concert du groupe)
  • Ballade des pendus. Avril 1945 (En duo avec Clara Petacci)
  • Les inédits des chaussettes 1981.
Partage sur...
wikia