Musicopathie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La musicopathie est une forme de psychopathie dont le mécanisme tourne autour de la musique. Il s’agit d’un trouble du comportement caractérisé par l’écoute de musique lamentable, ainsi que par l’absence totale de bon goût, de raffinement, et d’esprit critique.


Violoncelle.gif


[modifier] Théorisation

La musicopathie fut reconnue comme maladie psychopathique en 1912, et le professeur Helmut Wonderbra fut le premier scientifique à obtenir, en septembre 1913, une chaire de musicopathologie à l’Université de Paprika (Ukraine Méridionale). En France, la première chaire de musicopathologie fut ouverte en 1922 à l’ Université de Giou-de-Mamou (Cantal)

[modifier] Différentes formes de musicopathie

On distingue diverses formes de musicopathie

[modifier] La musicopathie bénigne

Lorie.jpg



Apparaît chez l’individu vers l’âge de douze ans, cette apparition coïncide généralement avec celle de la puberté. Elle se manifeste par des troubles du comportement et des déviances musicales. La plupart des fans de Tokio Hotel , Britney Spears ou Lorie sont des musicopathes « bénins ». La musicopathie bénigne se soigne aujourd’hui très bien, certains pédopsychiatres sont d’ailleurs spécialisés dans ce domaine.

[modifier] La musicopathie compulsive

IPOD-1113.jpg

L'accessoire indispensable du musicopathe compulsif


Forme plus évoluée de la musicopathie bénigne, la musicopathie compulsive apparaît vers la fin de la puberté. Le patient souffrant de musicopathie compulsive écoute sans arrêt de la musique de merde, et a généralement un MP3 ou un Ipod vissé sur l’oreille. Certains patients gravement atteints vont même jusqu’à dormir et se doucher avec leur Ipod.

[modifier] La musicopathie de masse

NRJ-8010.jpg

NRJ:un des pires fléaux radiophoniques de notre temps, qui sévit même jusqu'en Allemagne


Frappe souvent les adolescents. Le patient se caractérise par un manque total de discernement et d’esprit critique, achète ou télécharge illégalement tous les nouveaux titres qu’il écoute à la radio. Ses radios de prédilection sont NRJ, Fun Radio et Skyrock. Les patients souffrant de cette variante de la maladie sont hyper-influençables et émotifs.

[modifier] La musicopathie tecknoïde

Tecknotuning-921.jpg



Dérive psychotique excluante; le patient écoute exclusivement de la musique teckno-aussi parfois appelée "musique péquenot"- ce qui a pour effet de détruire de manière relativement rapide ses tympans, car il l’écoute généralement à fond la caisse. Et plus il écoute de la teckno, plus il devient sourd, plus il monte le son et ainsi de suite. L’un des signes avant-coureurs réside en un goût prononcé pour le tunning et la vitesse. L’espérance de vie moyenne des musicopathes tecknoïdes est de 25,5 ans.

[modifier] La musicopathie pathologique

Maladie psychosomatique qui frappe 17,2 % des français. Non contents d’écouter de la musique de merde, les musicopathes pathologiques y sont totalement accros ; 91 % d’entre eux sont de surcroît allergiques à la musique classique, et 88 % sont allergiques à la chanson à textes. La simple écoute d’une chanson de Serge Gainsbourg ou de Jacques Brel peut leur provoquer une explosion des tympans et causer des dégâts considérables à leurs cellules grises (qui sont déjà bien attaquées)

[modifier] La musicopathie génétique

Infection dégénérative héréditaire, qui se transmet dans 78% des cas de père en fils. Anecdote truculente : certains chanteurs célèbres sont eux-mêmes atteints de musicopathie génétique, comme par exemple Johnny Hallyday et David Hallyday.

[modifier] La musicopathie « Johnny Hallyday »

JOHNNY-3231.jpg




Se caractérise par une passion incommensurable pour le chanteur, une beauf-attitude des plus complètes, et une destruction quasi-totale de la matière grise. Le malade dépense sans compter pour les disques, les compilations diverses de son idole, et n’importe quel objet à son effigie (couverture, T-shirt, figurine en plastique, assiette, godemiché…). Cette forme de la maladie touche essentiellement les hommes entre 40 et 97 ans. Elle a toutefois son pendant féminin, connu sous le nom de « musicopathie Claude François ».

[modifier] La musicopathie « Christophe Maé »

Christophe Maé, Champ Libre 2008-9644.jpg



Incurable. Cette forme avancée de la maladie se caractérise par une perte totale de l’audition, ainsi qu’une dégénérescence foudroyante des cellules crises. 102% des patients souffrant de cette forme de musicopathie étaient au préalable affligés de connerie aiguë. Une fois le diagnostic effectué, les patients sont généralement conduits en Belgique pour être euthanasiés.

[modifier] La DMLA

La DMLA, ou Dégénérescence Musicale Liée à l’Âge, est une maladie qui peut être invalidante et qui touche principalement les personnes de plus de soixante-dix ans, et consiste en une autodestruction des cellules grises et en une perte plus ou moins rapide de l’audition. La phase la plus critique de cette forme quasi incurable de musicopathie est la démence sénile, certains patients pouvant parfois se prendre pour Tino Rossi ou Cora Vaucaire. Anecdote truculente : Charles Trenet et Pascal Sevran étaient atteints de DMLA.

[modifier] Comment devient-on musicopathe ?

[modifier] Les causes du mal

GERARDMILLER.jpg


La musicopathie est généralement causée par des influences extérieures : parents ou amis écoutant de la musique de merde, télévision, radio, internet… et frappe principalement les individus psychologiquement faibles et influençables, agissant de manière considérable sur l’esprit critique des malades et freinant leur développement intellectuel et sensoriel.

Plus le patient atteint est jeune, plus les dégâts sont considérables, comme l’a expliqué clairement le professeur Gérald Mirrer : «  à un âge où les schèmes sensori-moteurs de l’individu ne sont pas clairement installés, et où la phase constructionnelle des éléments émotifs de la psyché ne sont pas encore délimités, la musicopathie a un effet désastreux sur le développement de l’intellect, provoquant un obstacle majeur à la croissance normale d’icelui. »

Depuis de nombreuses années, les émissions de variétés ont eu un impact désastreux sur la santé des jeunes français. Entre 1970 et 2000, les cas de musicopathie chez les jeunes enfants ont augmenté de 792 %. De nombreuses campagnes de prévention ont été lancées depuis les années 1980 par le COPREMUSICPATHPEMDMPDCFQ (COmité de PREvention de la MUSICoPATHie Pour l’Eradication de la Musique De Merde et Pour le Développement de la Chanson Française de Qualité) Cette dramatique augmentation du taux de malades a commencé avec l’apparition des émissions de variétés telles que celles de Maritie et Gilbert Carpentier, Guy Lux et Jacques Martin. Pascal Sevran a repris le flambeau dans les années 1980, suivi par M6. Avec l’apparition de Star Academy en 2000 sur TF1, ce fut l’hécatombe. Le QI moyen des français a chuté de 18% en seulement un an. En parallèle, de nombreux chanteurs et chanteuses épouvantables se sont engouffrés dans la brèche pour surfer sur la vague du succès. Parmi les plus affreux d’entre eux, nous pouvons citer Sheila, Claude François, Johnny Hallyday, Joe Dassin, Dave, Gérard Lenorman… la liste n’est pas exhaustive. La première épizootie de musicopathie se déclencha le 11 mars 1978, après l’annonce du décès de Claude François. Une telle épidémie avait déjà eu lieu aux Etats-Unis l’année précédente, après la mort d’Elvis. Depuis ce jour-là, les choses n’ont fait qu’empirer.

[modifier] Qu’écoutent les musicopathes ?

La musique de prédilection des musicopathes se caractérise par une mélodie à chier, une quasi- absence, voir, de plus en plus, une absence totale de paroles.

Les principaux courants musicaux dont raffolent les musicopathes sont les suivants :

[modifier] Tino Rossi (années 1880 à 1970)

ROSSI.jpg


Tino Rossi (1865-1987) était un chanteur pour minettes connu au début du XXème siècle. Il fut l’inventeur de la chanson mièvre (voir cette catégorie) Les musicopathes appartenant à cette catégorie sont de moins en moins nombreux, la plupart d’entre eux étant âgés de plus de quatre-vingt dix ans.

[modifier] Sheila et le courant « neu-neu » (années 1960)

Sheila était une chanteuse adolescente des années 1960 ayant connu un succès considérable. Elle est célèbre pour ses chansons , ses couettes, et ses liftings ratés. Son œuvre se caractérise par des mélodies entêtantes et des paroles complètement débiles.

[modifier] Johnny Hallyday (1943 à nos jours)

Rockeur belge qui faillit être naturalisé suisse pour raisons financières, Johnny Hallyday a connu un succès fracassant ces soixante dernières années. Les fans de Johnny sont l’archétype du beauf : incultes, sales et laids, parlant à peine français et complètement obsédés par leur unique passion : Johnny. Cette variante de la musicopathie est incurable. Johnny est leur seule raison de vivre, et il est fort probable qu’à la mort de ce dernier, ait lieu un suicide collectif de ses fans.

[modifier] Claude François (années 1960-1978)

CLOCLO.jpg


Chanteur populaire de disco français né en Egypte, au banal physique de gringalet et à la voix nasillarde, « Clo-clo » (comme l’appelaient ses fans) est passé d’un courant « yéyé » aux paroles d’une naïveté navrante et à la mélodie outrageusement pompée sur les chanteurs américains et anglais à un registre disco à la musique dynamique et entraînante, aux chorégraphies avant-gardistes improbables et aux paroles totalement incompréhensibles ( Clo-Clo avait lui-même avoué ne rien comprendre à la plupart des textes qu’il chantait) . Il est mort tragiquement en changeant une ampoule dans sa baignoire (allez savoir pourquoi !). Le film de Yann Moix Podium raconte l’histoire d’un musicopathe fan de Claude François.

[modifier] Mike Brant (1973-1975)

Mike Brant était un chanteur à minettes d’origine Israëlienne, plus connu pour sa belle gueule que pour la qualité de ses textes. Bien qu’il ne parlait pas français, Mike Brant chantait en français (et ça, c’est très fort). Sa carrière prometteuse et sa vie furent écourtées en 1975, lorsqu’il fut défenestré par le mari jaloux d’une de ses fans qui avait cédé à ses avances.

[modifier] Frank Mickaël (1915 à nos jours)

Frank Mickaël est un chanteur belge ringard pour retraités. 97% de ses fans habitent dans la Creuse.

[modifier] Le rap

Rappeur-2060.jpg

MC Musaraigne:un rappeur séfran méga-vénère



Mouvement contestataire issu du hip-hop et apparu aux Etats-Unis dans les années 1970, le rap a pénétré la France dans les années 1980, et continue de sévir, faisant chaque année des milliers de victimes, un peu comme le SIDA. Le rap a produit en France d’innombrables abominations musicales telles que Benny B, Kery James, Booba, Rohff, Diam’s… Le rappeur (ou la rappeuse) porte généralement un accoutrement ridicule (genre chemise blanche, cravate noire, pantalon de jogging Adidas et santiags, sans oublier trois bagues à chaque doigt, une quinzaine de colliers en or dont au moins deux à ses initiales, une casquette « NY » à l’envers et des lunettes noires, et l’inénarrable fourrure en poils de bébé tigre) Le rappeur (ou la rappeuse) est en général très énervé ( « vénère », en langage de rappeur) , très imbu de lui-même, limite mégalomane (voir l’article sur Puff Daddy) et ne parle que le verlan. Parmi les rappeurs les plus désastreux de notre époque, tant au niveau de la musique que des paroles, nous pouvons citer Diam’s ou Vitaa , qui reste l’une des pires représentantes de ce courant .Côté masculin, le groupe Tragédie porte bien son nom. NB: Ne pas confondre le rap avec Bernard Rapp.

[modifier] Patriiiiiiiiiiiiick Bruel (années 1985-1995)

Chanteur français très populaire dans les années 1990 et inventeur de la Bruel Mania, Patriiiiiiiiiiiick Bruel s’est par la suite reconverti dans le cinéma pied-noir, tournant beaucoup avec Alexandre Arcady. Cette forme bénigne de musicopathie a été totalement éradiquée.


[modifier] Le harèneby

RNB.jpg


Véritable bête noire des musicopathologistes, le harèneby est une forme hyper violente et pratiquement incurable de musicopathie. Apparu en France dans les années 1990, cette variante, extrêmement nocive pour les cellules du cerveau, a évolué de manière très rapide. A l’heure actuelle, on ne connaît aucun vaccin pour l’éradiquer. Des artistes comme Gage, Laâm, M.Pokora, Nâdiya, Shy’m, ou Leslie ont été officiellement déclarés « dangereux pour la santé » par l’ Académie de Médecine.

[modifier] La teckno

Musique répétitive essentiellement composée de percussions, la teckno (ou techno), est particulèrement appréciée par les autistes et les adeptes du tuning (qui sont parfois les deux) ; cette forme de musicopathie, exclusivement tecknoïde. s’apparente à de la crétinerie, et peut parfois être associée avec une forme de trisomie légère

Question.png
Saviez-vous que...
12% des profs de techno sont fans de teckno

[modifier] Les comédies musicales

Genre artistique mêlant chant, danse et comédie, la comédie musicale est apparue en France dans les années 1960-1970. Elle se caractérise par des chansons aux mélodies mielleuses et aux paroles d’une mièvrerie insoutenable braillées par des chanteurs bouleversants de connerie et de non-talent. Les plus dramatiques des comédies musicales françaises à succès furent Notre-Dame de Paris, Le Roi Soleil, Roméo et Juliette et Mozart, l’ Opéra Rock. Cette dernière a même un groupe dédié sur Facebook, qui s’intitule Mozart, l’ Opéra Rock, c’est une honte pour Mozart, l’opéra et le rock(authentique)

[modifier] Les chanteurs sans texte

Chanteurs qui apposent sur de vagues mélodies des textes écrits à la va-vite un lendemain de cuite. Exemples : Calogero, Cœur de pirate.

[modifier] Les chanteurs sans voix

GAROU.jpg

Garou: sa voix fait peur, sa tête aussi.


Chanteurs potentiellement bons, mais qui ont une voix à la limite du supportable ou de l’audible. Exemples : Etienne Daho (qui souffre depuis trente ans de laryngite chronique) Larusso, Garou.

[modifier] Les chanteurs sans texte et sans voix

Ils cumulent les tares des deux catégories ci-dessus décrites. Exemples: Vincent Delerm, Carla Bruni-Sarkozy

[modifier] Le métal (et ses dérivés le heavy metal, le death metal, indus, etc…)

Le métal est une musique insupportable très prisée par les sourds. L’espérance de vie moyenne d’un métaleux est de 22 ans, la plupart d’entre eux trouvant la mort dans des pogos ou suite à un coma éthylique.

[modifier] Christophe Maé

MAE.jpg


Chanteur tellement inclassable qu’il mérite bien une catégorie à lui tout seul, Christophe Maé aurait mieux fait de s’abstenir de naître en 1974. Il a percé dans la chanson (et continue surtout à nous percer les tympans) alors qu’il n’avait jamais appris à chanter, ceci expliquant peut-être cela enfin j’me comprends… Sa voix est à peu près aussi mélodieuse que celle d’un chimpanzé à qui un pélican aurait mordu l’œil, et pourtant il connaît un succès fracassant (ce sont surtout nos oreilles qui sont fracassées). Il a été scientifiquement prouvé que l’écoute intensive de ses chansons pouvait provoquer des dommages cérébraux, des explosions de tympans, des cancers de l’oreille et des suicides. Il a un groupe dédié sur Facebook qui s’intitule Christophe Maé, pour qu’on l’attache et qu’on l’abandonne. (authentique aussi)

[modifier] Les chansons mièvres

Paroles dégoulinant de miel sur musiques pleurnichardes. Cette forme de la maladie touche exclusivement les femmes. Exemples : Les Poetic Lovers, Didier Barbelivien.

[modifier] Les chanteurs et groupes pour minettes (incluant les défunts boys bands)

[modifier] Les chanteurs pour minettes

Tokiohotel2-3604.jpg


Les chanteurs et groupes pour minettes sont généralement très beaux/belles, mais chantent de la merde. Parfois même, ils ne chantent même pas en français, et leurs fans ne comprennent pas les paroles, mais ils s’en branlent car leur chanteur est troooooooop mignooooooooooon . Exemple : Tokio Hotel.

[modifier] La sous-catégorie des boys-bands

Généralement des (très) beaux ou belles gosses, de préférence très cons (ou connes), dansant comme des Dieux et très doués pour le play back, mais avec une voix pourrie et chantant sur des rythmes dance . Exemples : les 2BE3, Alliage, les Worlds Apart, Boyzone… Cette catégorie a été totalement éradiquée.

[modifier] Anecdote truculente

Filip des 2BE3 s’est tué en essayant de refaire son fameux coup de la « marche sur le mur ». La famille a préféré maquiller sa mort en overdose pour éviter la honte.

[modifier] Comment soigne-t-on la musicopathie ?

Doc.jpg


Si la maladie est prise à un stade peu avancé – à l’adolescence par exemple- elle se soigne très bien avec de longues et très coûteuses séances de psy. Il existe également des groupes de soutien, comme l’ AMHA (Association des Musicopathes Honteux et Anonymes) et il est possible dans certains cas de faire une cure de désintoxication. Cependant, certains malades de stade terminal, comme les fans de Johnny ou Christophe Maé, sont totalement incurables. Le point positif, c’est qu’ils ne souffrent pas (mais leurs proches, si). Dans certains cas vraiment extrêmes, il est possible d’obtenir une dérogation pour pratiquer une euthanasie d’urgence.

[modifier] Sondages truculents

99 % des skyblogueurs souffrent de musicopathie

87% des musicopathes ne savent pas qui est Georges Brassens.

23% des rappeurs sont musicopathes.

54% des lecteurs/lectrices de Marc Lévy sont à la fois libropathes et musicopathes.

99% des musicopathes tecknoïdes sont sourds dès l’âge de 23 ans

35% des musicopathes parviennent à vaincre la maladie.

73% des musicopathes ne savent pas faire la différence entre un piano et un harmonica

18% des musicopathes pensent que Francis Lalanne sait chanter.

92% des fans de Christophe Maé pensent que Gainsbourg est une marque de cigarettes

37% des fans de Britney Spears croient que Jean-Jacques Goldman est un acteur porno.

Les 73% restant ne savent pas qui est Jean-Jacques Goldman

227% des candidats de La nouvelle Star sont musicopathes.

De tout cela, on peut tirer une conclusion : 100% des directeurs de maisons de disques sont des musicopathes !


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Qu'avez-vous pensé de Musicopathie ?
 
67
 
22
 
11
 
6
 
3
 
8
 
5
 

Ce sondage a été créé le avril 28, 2010 18:58 et 122 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia