Mr. T

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
UncyclopédiaWiki

Cet article, basé sur le texte Uncyclopédien Mr. T, est disponible uniquement sous licence CC-BY-NC-SA de Creative Commons.

Travaux1
Mrt-hs200-2

Mr T., ayant pitié de nous. Remarquez la clé d'oreille des plus créatives

Mr. T, (le T représente signifie surement "Teyeeigyee", prononcé "Tee") est l'une des personnalités publiques les plus touche-à-tout de tout l'univers et sans conteste la plus mortelle de toutes. Il peut tuer des fleurs simplement en pensant au jour où il pourrait lever le sourcil gauche (ce qui aurait pour effet de tuer la fleur). Il pourrait tuer tous les membres de ta famille (dont ta mère) rien qu'en les regardant. La plupart des scientifiques croient en fait que lorsque Dieu à dit "que la lumière soit !", il parlait à Mr. T, qui lança alors ses chaînes en or dans le ciel pour former le soleil. Mr. T a ensuite quitté la terre jusqu'à tout récemment pour contrer le travail de Bouddha et tuer tous les martiens dans l'univers. Il fut la vedette de plusieurs méga-productions, il a animé un talk-show, fut artiste invité dans une bonne douzaine de sitcoms, a tenu la barre de l'émission de cuisine à la longévité la plus longue de toute l'histoire de la cuisine, a pris part à plusieurs pièces de théâtre (la plupart à Broadway), a créé plusieurs émissions pour enfants (toujours utilisées pas la NASA), il fut le premier à prouver qu'on peut bel et bien arracher le pancréas d'un homme avec un seul petit doigt (malheureusement lors de son émission pour enfants), a fait des one man shows, a construit les pyramides, a inventé internet et le skateboard alors qu'il buvait du Dr.Pepper (également inventé par lui), a écrit plusieurs ouvrages de philosophie, des recueils de poèmes, et a produit des mots croisés pour le New York Times pendant plus de trois décennies.

[modifier] Histoire

MrT-stained-glass

Sa Sainteté, Saint T. de Pitié.

[modifier] La naissance miraculeuse de Mr. T

Mr. T est né des cendres du Jésus noir le 31 février 1387, dans le désert du Sahara. Il est généralement admis que c'est une cérémonie cultuelle qui était à l'origine de sa création. Sa naissance fut annoncée par des signes joyeux qui annonçaient des temps joyeux, parmi lesquels l'apparition d'une nouvelle étoile dans le ciel, ou la première pluie depuis un siècle sur le Sahara.

(Ne touche pas à ça, Kim Jong-Il)

Wikipedia-logo-fr

Cet article, basé sur le texte de Wikipédia «Mr. T», est disponible uniquement sous licence GFDL.


Plus surprenant encore, Mr. T avait déjà ses cheveux à la naissance, avec cette coupe de cheveux crainte depuis des millions d'années, l'image d'un T, qui lui permettait de se présenter en la pointant du doigt, bien que lors du début du début des années 80 (à la limite, À L'EXTRÊME limite en 82), sa visite d'un salon de coiffure doté d'un espèce de poteau électrique à rayures, et de super réductions, ait abouti à une erreur de coupe d'un coiffeur incompétent, avec pour résultat l'une des rares crêtes non désirées, à l'exception de celle du violeur en série Dominique Grosse-Kouille, et dès lors que Mr. T a perdu la petite bande horizontale dans sa coupe de cheveux, une bonne partie de son personnage en a découlé, car cette perte fut d'abord tragique pour l'ancien lanceur de nains et génie/gros dur de la mécanique, mais en fin de compte, il s'en est remis, et se lança bientôt dans la réparation de véhicules (dont son van tuné), et dans le lancer de clients d'un bout à l'autre du garage.

[modifier] Éducation

T&T

Les tests ADN suggèrent que sa mère était bien humaine, mais Dr. T Senior a fait élever T par des loups jusqu'à ce qu'il soit en âge de chasser par lui-même

Malgré tout, Mr. T a eu une enfance compliquée : il ne cessait de se retrouver impliqué dans des bagarres pour avoir pris pitié d'idiots. C'est pourquoi, à l'âge de 6 mois, Mr. T a été abandonné en pleine forêt, où une meute de loups l'adopta comme s'il était l'un des leurs. Toutefois, les loups se rendirent bien vite compte que le nourrisson Mr T. était trop sauvage et trop féroce pour pouvoir s'adapter un jour à la société des loups ; ils l'abandonnèrent donc, et il fut ensuite recueilli par un groupe de carcajous particulièrement mauvais. Récemment, des historiens ont mis en doute cette version, en raison de versions divergentes provenant de témoins de confiance. Les témoins de confiance en question étaient presque tous originaires de quartiers proches d'Hillsborough Street, dans la capitale de Caroline du Nord, aux États-Unis. Dixit un prétendu confident de Mr. T à cette époque, « Nous savions que quelqu'un qui avait un goût aussi prononcé pour l'alcool premier prix était trop viril pour nous. Du coup, on l'a fait monter dans un bus qui allait à Chapel Hill, avec une étiquette attachée à son gros orteil qui disait : 'SVP déposer à la maison de la fraternité Alpha Rho, Franklin Street.' Je sais pas trop ce qu'il est devenu ensuite. J'ai entendu dire qu'il avait rejoint Greenpeace, mais bien malin qui pourrait le confirmer. » Des témoignages plus crédibles affirment que Mr. T a pris en pitié les carcajous et a vite gagné en santé et en force grâce à un régime basé sur du lait de carcajou (riche en protéines) et sur des cookies. Et puis, il en a eu assez des carcajous, et il les a dévorés eux aussi.

Bizaro t

Bizarro T

[modifier] L'ascension de Bizarro T

Mais, quelques temps après, T a dû faire face à une version alternative et défigurée de lui-même, Bizarro T ! Bizarro T portait une paire de lunettes sur un nez en plastique, il avait une coupe afro et une montre qui pendait de son cou. Il parlait une langue que Mr. T ne pouvait désigner que par le terme "blabla", par exemple : « Je compatis avec le simple d'esprit qui sous-estime ma puissance ! ». Ce fut le début d'un combat épique ! Ils se chargèrent mutuellement, ce qui causa une explosion atomique. Heureusement, ils se battaient dans le Nord-Pas de Calais.

La bataille continua toute la nuit, et à l'aube, Mr. T sortit en vainqueur du champ de bataille. Après quoi, il s'efforça de jeter Bizarro T vachement loin (celui-ci finit par s'écraser contre la Tour Eiffel). Bizarro ne put que réagir ainsi : « Seigneur Dieu ! Ce Mr. T peut propulser des objets volumineux sur des distances incommensurables ! ».

[modifier] Mr. T et "L'Idiot"

À l'époque où Mr. T survivait tant bien que mal comme dramaturge, une extrême inimitié émergea entre William Shakespeare et lui. Mr. T continuait à chercher la grande idée qui exprimerait parfaitement à quel point il était balèze, alors que Shakespeare organisait des soirées de ouf, dansait avec des femmes nues devant chez Mr. T et commandait des pizzas au nom de Mr. T sans laisser de pourboire au livreur. Mr. T semblait incapable de triompher des pouvoirs maléfiques de Shakespeare, jusqu'à la publication malheureuse du Roi Lear sous le nom de Shakespeare. Dans cette pièce, le personnage de "l'Idiot" était si mauvais que Mr. T en rit une année entière, d'un rire qui rompit le manteau terrestre, formant ce qui serait plus tard appelé les plaques tectoniques, et s'écria « J'ai pitié de l'Idiot ». Cette remarque fit instantanément exploser le crâne de Shakespeare, exposé à une quantité tout simplement trop forte de pitié de dur à cuire. La formule propulsa Mr. T au sommet de grandeur dont il n'est depuis jamais redescendu.

Mr-t2

Mr. T Président!

[modifier] Le début de la gloire

NancyReaganMrTChristmas1983

Nancy Reagan avec Mr. T, ici en train de faire la guerre aux drogues.

En plus de poursuivre sa carrière d'humoriste, avec l'aide de son imprésario, Mr. T se mit à développer son CV de star du show-biz. Un soir, il enregistra un morceau sur une cassette ; on ne sait comment celle-ci arriva dans les mains de grands magnats du disque à Nashville, toujours est-il qu'à la fin de l'année, l'album Merle Haggard and Mr. T Sing the Songs of Hank Williams Sr. était disque d'or et 14ème du Top 50.

Ce premier succès lui a ouvert de nombreuses portes, et bientôt, des cadres d'une toute nouvelle chaîne de télévision culinaire proposèrent à T d'animer une émission de cuisine ; en fin de saison, 30 Minute Gagh était en tête de l'Audimat (et détient le record du programme de cuisine diffusé depuis la plus longue durée). Désireux de mettre à profit sa célébrité grandissante dans le domaine éducatif, il travailla d'arrache-pied pour écrire, réaliser, produire et jouer dans Le Premier Rite de l'Ascension, Le Deuxième Rite de l'Ascension et Le Troisième Rite de l'Ascension. C'est à cette époque que Mr. T publia sa première vidéo de musculation, J'ai pitié de ces abdos, et que son jeu télévisé culte, Abats l'idiot, fut diffusé pour la première fois.

[modifier] Mr. T superstar

PITY

Dessin animé représentant Mr. T ayant pitié des autres dessins animés.

Maintenant que sa célébrité était assurée, plus rien ne pouvait arrêter Mr. T. C'est à cette époque qu'il commença à animer son émission en deuxième partie de soirée, Late-Nite Jibba-Jabba (récompensée par un Emmy Award), et à rencontrer de nombreux amis connus et influents. On lui offrit le premier rôle dans la série dramatique Culturiste de Banlieue, et également dans la comédie documentaire Deux hommes, Mr. T et une pizzeria.

En gage de sa reconnaissance, la chaîne Food Network offrit à Mr. T une seconde émission,, J'ai pitié de l'idiot qui n'aime pas le vin au sang. Par ailleurs, une deuxième vidéo de musculation, Les exercices de Mr. T pour l'élite avec une chaîne en or, consolida son statut de célébrité intergalactique.

Au cours de sa carrière, il avait joué des petits rôles dans un certain nombres d’œuvres cinématographiques, mais, globalement, il s'agissait de l'unique secteur qui restait à conquérir pour Mr. T. Or, son incarnation courageuse de Mo Hawk dans le film L'Homme à la Chaîne dorée et celle du trop curieux Teufeur Lang dans Teufeur Lang dans... L'Assassin lui permirent de prouver à nouveau à l'univers entier qu'aucun domaine de célébrité n'était hors d'atteinte pour lui.

[modifier] Inventory/Trademarks

Pity

Mr. T's election poster.

Mr. T is helluva tough, so he has a wide variety of attacks and signature moves. A list is as follows.

  • Pity: Mr. T’s most commonly used move. Often used in conjunction with his catchphrase “I pity the foo!”. His pity has been known to on its own be responsible for many of his actions, as he can use his pity to do just about anything he wants. He can pity someone to kill them, he can pity someone to cure them of disease, he can pity some poor midget to give him some vitamins A, D, and citrus, He can make mimes not suck, he even was once seen pitying a shopping trolley which caused it to suddenly drive off down the store and do his groceries.
  • Gold Chains: Mr. T’s gold chains are more then just a fashion accessory; they are an extension of Mr. T himself. His gold chains are amongst, if not the, strongest material in the universe. They have many mysterious miraculous and almost paranormal properties which are unknown to most mortal men, and are part of what is responsible for his superhuman strength as they weigh more than one thousand suns.
MrTcrazy

Mr. T is known for inventing the dance known as the Big Paralyzer.

  • Mohawk: There are many theories as to why Mr. T has his Mohawk. Some think the eighties never left for Mr. T, where as others think that Mr. T’s hair is so scared of him that it all gathered at the top of his head and stood up right in an attempt to get away from him. Of course, if Mr. T just simply likes that hair style, and after getting over the shock and loss of the horizontal line on his 'T' hair-chunk over at th' back, he has come to view it as a central part of his character, and to a lesse extent, how he has grown, as an adventurious mechanic, and as a strong guy who went obscure in the late 80s', and even managed to not just fight, but near-dizzingly, brutally BEAT it to a blood-covered-traumatic pulp lying unhappily and three-quarters-dead in an area off to the south-east diagonal corner of a pub near a dumpster and a few sturdy, quite plain (esp. smelling) boxes. So maybe, something like that is why nobody will ever say otherwise if they value their life.
  • 1982 GMC Custom Van: His van is helluva fast foo'! He ain't getting on no plane!
  • T-Fu: Less commonly known is his personal Martial Art, T-Fu, simply because he very rarely has to use it, since simply pitying fools and throwing people helluva far is usually more than sufficient. No mere mortal living has EVER claimed mastery of T-Fu, and if they tried to, the sheer power would shatter their existence, the equivalent to a tap by Mr. T.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia