Moyen-Âge

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Ah ! Messire ! Un Sarrasin ! Un Sarrasin !  »
~ Heudebert Ier à propos des arabes


[modifier] Définition

350px-middle ages-b.jpg

Photographie d'une scène de la vie courante au Moyen Âge

Moyen-Âge (Ou Moyen Âge, sans trait d'union, ça marche aussi...)

  • Au McDo, autre choix que le Petit Âge et le Grand Âge. 1€90.
  • Les hommes du Moyen Âge ont inventé le premier millénaire, celui du milieu entre le début des temps et aujourd'hui.

C'est une époque où il y a eu beaucoup de chevaliers (hommes à cheval, mais ça existe encore, par exemple à Paris), de grandes épées (et donc beaucoup de sang), des rois et des paysans et des châteaux très forts. Heureusement, il y a eu la Révolution française pour arrêter tout ça.

Par exemple en 2000, le Moyen Âge était entre l'an 500 et l'an 1500, c'est dans cette période qu'on a construit les châteaux forts et qu'il y a eu au moins 4 croisades dont tout le monde se branle.

Question.png
Saviez-vous que...
Il y a moins de 6% de chances pour que l'auteur d'un article vérifie s'il n'a pas fait de fautes en en écrivant le titre.

En l'an 5000, le Moyen Âge sera entre l'an 2000 et l'an 3000, c'est dans cette période qu'aura lieu la Guéguerre des Étoiles et l'invention de la voiture volante.

À cause de leur esprit moyenâgeux, les historiens actuels refusent cette dernière hypothèse et donc (ouf !) nous placent hors de cette période. Alors dites merci aux historiens de ne pas faire de nous des homomoyens !

Du coup, le Moyen Âge commence à la première chute de Pierre Ier, l’empereur de tous les christiens. Ceci ne mit pas fin à d’ignobles coutumes. La plupart des homomoyens étaient d’ignobles théophages, ils bouffaient des hosties (le corps de Dieu). Ils étaient aussi d’affreux vampires, ils buvaient du vin (le sang de Dieu). Heureusement de nos jours plus personne ne croit et nous sommes sortis de cette période décadente, Dieu merci ! De plus, des études ADN ont prouvé que Dieu était notre Père incestueux qui était son propre fils. Alors là c’est trop. Bouffer son propre Père, même bien lavé ! Nous n’en sommes plus là, grâce aux historiens que nous remercions. D’autres études démontrent que de toutes façons Il était indigeste, un peu ranci. Il est bon que la jeunesse sache que le jour où on a cessé de manger Dieu et donc de le domestiquer, il est mort puisqu’Il fut incapable de revenir à son état sauvage. De nos jours il ne reste plus que des dieux de pacotilles avec peu de pouvoirs. Dorénavant l’humanité sait qu'ils se débrouillent mieux sans nous, qu’il faut les laisser vivre en liberté, et ne pas les cacher sous son lit ou dans sa poche. Attention ils fondent dans la main. Il est même préférable de ne pas leur donner à manger.

Le Moyen Âge fut tué par

  • cet idiot de Christophe Colomb qui croyait découvrir l'Inde et inventa la mondialisation
  • l’imprimerie à l'occidentale qui créa Murdock

[modifier] Définition de l’Occident

Le mot "Occident" au Moyen-Âge désigne à la fois un territoire qui à l'origine était une petite péninsule asiatique appelée Europe, et une civilisation dont la seule limite qui résiste encore est le Sud où il vend peu de T-shirts. Mais ça viendra, alors l’Occident sera universel et le soleil pourra enfin se coucher où bon lui semblera.

En plus des T-shirts l’Occident a inventé le chômage. Parce qu’avant on travaillait moins mais ce n’était pas grave. Au fait, à partir de dorénavant les homo-moyens seront appelés les moyenâgeux parce que c’est mon père qui a écrit la thèse qui stipule que c’est mieux comme ça. Donc les moyenâgeux ne travaillaient en moyenne qu’un jour sur deux. Pour s’occuper ils faisaient la fête avec de grands barbecues de lardons fumés et parfois ça sentait la sorcière. Une fois ils ont brûlé une Sainte mais c’était une grossière erreur. Mais cela relève du mythe car comment croire qu’un cochon aurait pu se faire évêque et condamner une vierge en la montant au bûcher.

Les moyenâgeux d'Occident sont des enfoirés parce qu’ils ont inventé la mondialisation et le tourisme, la planche à voile (objet d’exclusion) et l’amour (objet à double tronchant d'inclusion et d'exclusion).

[modifier] Les classes sociales

Il existait quatre divisions dans la société moyenâgeuse. Elles sont décrites ci-dessous, illustrées de miniatures d'époque :

[modifier] Le Roy

Roy 1.jpg

Jean-Marcel Ier, par la grâce de Dieu Roy de Gépadammie posant en habits du dimanche

Le Roy est le personnage le plus important du Moyen Âge. Il a beaucoup d'argent (des tas de PO !) et dispose de ses sujets selon son bon désir. Il y avait :

  • des Roys gentils : ils vivent dans de grands châteaux avec des tours super cool. Leur bouille est joviale, mais pas sur les portraits parce que sinon ça le ferait pas[1]. Leur fille, la princesse sexy, quand elle n'est pas en train de faire du poney, doit trouver un beau prince pour l’épouser ; s'il est moche, elle a qu'à rester seule, connasse ! Bref ces Roys-là sont sympas, et soucieux du bonheur et du bien-être de leur peuple.
  • des Roys méchants : ces derniers, d'après des récits historiques, ont souvent des noms vomitivement complexes avec tout plein de lettres qui valent cher au Scrabble tels que Äskharzmarhtûhox ou encore Oxmthrözdaahrgh. Généralement de noir vêtus, ils ont un casque avec des cornes et sont sans cesse en quête de vengeance et de pouvoir (on ne peut pas leur reprocher d'être ambitieux). Ainsi, alors que tout le monde les croit morts ou trop affaiblis, ils lèvent d'immenses armées de goules assoiffées de sang afin de conquérir les vastes territoires de leurs prospères voisins (voir quelques centimètres plus haut) et à réduire par la suite leurs populations à l'esclavage.

En tous cas, ils étaient toujours gros et barbus. Les plus connus furent Louis XIV et Dagobert, bien que celui-ci disparut mystérieusement dans un accident de culotte.

[modifier] Le preux chevalier

Chevalierpreux1.jpg

Un preux chevalier sur le champ de bataille. L'on peut céans occuler le blason de la lignée du sus-dit chevalier.

Les preux chevaliers, ce sont tout d'abord les Jack Bauer de l'époque. Envoyés par la Féodale Baston Institution pour bouter les ennemis hors du Royaume, ils v(i)olaient au secours de la veuve et de l'orphelin contre les infâmes oppresseurs communistes impies, ou/et pillaient et violaient toute la journée. Ils étaient fréquemment expédiés en coisade pour bouter les vilains oppresseurs Sarrasins infidèles hors de la Terre Sainte, et au passage ils pillaient et violaient toute la journée (faut pas gâcher...). Lorsque le Royaume était en guerre, agressé par de belliqueux oppresseurs Barbares païens, les chevaliers partaient à la bataille sur leurs fiers destriers, afin de les bouter. Ils pouvaient également envahir les voisines contrées, dans le noble dessein de libérérer les malheureux citoyens d'en face de l'oppression d'ignobles tyrans mécréants.

De plus, leur bogossitude était réputée, et leur présence mettait en émoi les péquenauds de leur petit bled pourri. Comme quoi, le pillage et le viol, ça paie.

Quelques chevaliers célèbres :

[modifier] Le brave moine

Moine1.jpg

Le bon frère Ripailloux dans le paisible jardin de l'église

Comme pour le Roy, il y avait deux sortes de braves moines, le vrai brave moine et le moine pas brave :

  • Le vrai brave moine (à prononcer plusieurs fois très vite) : bon vivant, il est à l’écoute de son prochain. Généralement, il élève des abeilles pour produire son propre miel, qu’il partagera avec son prochain. Ils aiment déambuler dans son coquet petit jardin, où résonnent les chants des oiseaux et où fleurissent les roses et les marguerites. Il compose des poèmes à ses heures perdues. Il est toujours prêt à défendre son prochain contre les sbires du méchant seigneur capitaliste pratiquant la politique du chiffre. Il rigole tout le temps et sort au moment opportun des pensées philosophiques pour conseiller son prochain sur la Vie.
  • Le moine pas brave : un vil serviteur de l’Église. Il collecte lui-même l’or des pauvres villageois et se sert abondement dans les réserves. Pas question en revanche de donner un seul gramme de Nutella aux pauvres villageois dans le besoin. Il est grand et maigre avec un nez crochu et une grande cape noire. Son domaine est parsemé de cadavres de fœtus en décomposition. Ouuh, celui-là, il est méchant !

Il est à noter qu’il n’existe aujourd’hui plus que la deuxième catégorie, depuis que tous les prêtres sont pédophiles.

[modifier] Le paysan pourri

Paysanpourri.jpg

C’est vrai qu’il a l’air pourri.

« Rien à foutre de ces connards ! »
~ Un chevalier ivre à propos des paysans pourris

Aussi appelé gueux, péquenaud ou encore bouseux, le paysan pourri est un peu le loser de la société. Bon d’accord, ça fait 90% de la population qui est loser, mais quand même. En fait, ils servaient juste à produire la bouffe pour les trois classes décrites plus haut. En effet, situé tout en bas de l’échelle sociale, il ne peut qu’obéir et courber l’échine, et c’est bien fait pour lui sale cul-terreux !

N’étant presque pas rémunéré et croulant sous les dettes et les impôts, leurs quatorze enfants ne pouvaient jouer à la PS3 que dans les aéroports, d’où ils étaient chassés illico. Ils étaient alors promis à un avenir de linquance et de bauche. Enfin non, en fait ils restaient juste au même niveau social : paysan pourri.

Les seigneurs avaient droit de vie et de mort sur eux, surtout de mort d’ailleurs (parce que c’est vrai que quand on y réfléchit, ça veut rien dire «droit de vie», à part qu’on leur laisse la vie sauve, ce qui : 1) revient à ne rien faire ; 2) signifie ne pas le tuer, donc ramène à la seconde possibilité, la mort).

Bref vous l’avez compris, la vie n’est pas rose tous les jours losque l’on est paysan pourri.

[modifier] Art

Enluminure du moyen-âge.jpg

Mon Dieu, mais c’est affreux !

Le Moyen Âge est l’époque des vitraux ouvragés, des enluminures dorées illustrant des exploits chevaleresques, des tapisseries contant d’épiques batailles, des vêtements délicatement brodés de soie, des textes minutieusement calligraphiés, des statues finement sculptées, et cætera...

Eh bah non ! Les «artistes» ne savaient pas dessiner, ils faisaient des perspectives à se foutre une pelle rouillée dans le cul, des personnages disproportionnés avec des coupes de merde et des bâtiments pourris. À droite se trouve un dessin vite fait sur Paint (parce que j’en avais marre de chercher des illustrations d’origine), pour montrer du doigt ce scandale artistique. Regardez (et vomissez) ces gens qui sont aussi grands que la muraille, et la fenêtre qui est pas droite, et les tours qui... arrrghll !

De plus, ça racontait toujours la même chose :

Conclusion : L’art au Moyen Âge, ça pue !

[modifier] Sexualité

FeodalHentai.jpg

La censure dans les mangas hentai au Moyen-Âge

Les gens, pendant cette période que les historiens nommèrent à juste titre l’«R100Q», ne se livraient pas au vice de la chair par plaisir, ce dernier étant l’œuvre du Diable, mais par pur soucis de préservation de l’espèce humaine. En effet, leur pudibondité, poussée à l’extrême, était due à leur quête de la pureté, bande de sales nazis. En fait, ils ne voulaient pas être à poil afin d’aller au Paradis, alors que tout le monde y est à poil... Mais bon c’est comme ça et puis c’est tout.

Néanmoins, s’il est vrai que les gens de cette époque n’étaient pas super branchés sexualité, ils compensaient en prenant un sournois plaisir à appeler leurs enfants avec des noms de sale petit vicelards, tels que Godefroy (prononcer «gode froid») ou encore ...[3].


[modifier] La religion christienne

Après une vie commune qui remonte à la nuit des temps, à l’époque carolingerie, et surtout après le Grand String Ouvert, l’empire d’occident de lait et l’empire d’occident de loup se séparent pour des raisons de coucheries et d’incompatibilité d’humeur. L’un est trop tendre, l’autre est trop technique.

Ce lourd héritage est une supercherie. De nos jours certains disent être croyants mais ce sont des menteurs puisque les historiens nous ont dit que nous ne sommes plus au Moyen Âge. Comment pourrait-on de nos jours idolâtrer quelque chose d’autres que le groupe Kyo ?

[modifier] L’amour, une invention inutile

Invention idiote de ChrétiUn Deux Trois. D’abord il faut préciser que le Graäl on s’en tape surtout depuis qu’on sait qu’on ne sait pas ce que c’est. Et l’amour ! Combien subissent encore ses effets négatifs ? Combien auraient préféré vivre avant qu'il n'existe ? ...surtout à cause des chansons d'amour et de ces putains de films romantiques qui font croire aux nanas qu'offrir des fleurs c'est bien et que ce sera pour toute la vie jusqu’au happy-end ! Et pendant que les descendants des moyenâgeux d'Occident viennent à peine d’inventer stupidement le Da Vinci Codex que certains appellent aussi la Bible du pauvre d’esprit, des barbares ont inventé depuis longtemps le Kama-Sutra.

[modifier] Mathématiques

Âge moyen de la population (Amp).
Il est obtenu par la formule mathématique suivante:

  • Amp = (Amm - Amn)/2

Où :

  • Amp est le moyen âge,
  • Amm est l'âge moyen de mort (ou espérence de vie),
  • Amn est l'âge moyen de naissance.

[modifier] Bibliographie

  • Le Moyen Âge est une supercherie, Thierry Messire
  • Les termes romains du Moyen Âge, mon père

[modifier] Référence(s)

  1. Mais alors, comment le sait-on ? me demanderez-vous. Eh ben on le sait, c’est tout, merde !
  2. http://www.macultureconfiture.com/wp-content/uploads/2010/01/jesus_supper_zombie.jpg
  3. Alors là c’est embêtant parce que j’ai pas d’autre nom moyenâgeux cochon sous la mains ; c’était juste pour la tournure de phrase, ça le faisait mieux avec «ou encore»...
Qu'avez-vous pensé de l'article "Moyen Âge" ?
 
35
 
61
 
7
 
6
 
9
 
14
 

Ce sondage a été créé le octobre 13, 2010 19:10 et 132 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia