Mort d'un être cher

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher


La mort d'un être cher est quelque-chose de triste, de noir, d'horrible, de moche, de... wahou, et d'ailleurs, on ne devrait même pas avoir le droit d'écrire un article dessus.

La mort d'un être cher entraîne une perte considérable chez celui qu'elle blesse. C'est vraiment triste, noir, horrible, moche, wahou, et on ne devrait même pas avoir le droit d'écrire un article dessus.

Mais moi, je le fais quand même.

[modifier] Qu'est-ce que... quoi ?!

La mort d'un être cher. On le sait, c'est quelque-chose qui fait mal. Là. Oui, ça fait mal. Ici. À cet endroit.

La question qu'on se pose évidemment tout de suite quand on parle de mort d'un être cher, est posée de façon tellement mécanique, tellement évidente dans notre esprit, qu'elle ne mérite pas d'être évoquée sur cet article. Mais pourtant, j'ai une folle envie d'en parler. Cette question est : « Est-ce qu'il a des morts d'un être cher qui blessent plus que d'autres morts d'un être cher ? »
Avouez que vous vous êtes déjà posé cette question. Au moins une fois dans votre vie. Non, dix fois. Voire carrément cent fois. Ou mille, allez, ouais, vous vous êtes déjà posé cette question au moins mille fois dans votre vie. Sinon c'est que vous avez une maladie. Genre une sorte d'autisme qui fait que vous êtes pas comme tout le monde. Tout le monde s'est déjà posé cette question mille fois (pas forcément le même jour).

Pour répondre à cette question, il faut se poser une autre question, dont je tairait la formulation. Ça me démange : « Quels êtres sont plus chers que d'autres ? ».

La réponse est évidente : les ministres.

Que ferions-nous sans eux ?

Partage sur...
wikia