Montpellier

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Montpellier est une ville du Midi de la France située dans le département de l'Hérault (34), à quelques kilomètres de Palavas-les-Flots. Mais depuis la disparition du petit train cher à Dubout, la ville met ses habitants à l'abri des vastes étendues malodorantes de Puelavase-les-Flots. Les Montpelliérains qui s'y risquent à vélo se font en général écraser avant d'arriver. Afin d'éviter ces désagréments, une haute autorité locale - voir plus bas - a projeté d'amener la mer en centre-ville, et de faire de Montpellier un port de plaisance. La ville a également projeté d'envoyer un homme sur Jupiter avant 2015. Le réchauffement climatique, avec la hausse de niveau des océans, montre l'aspect visionnaire de cette initiative. Elle est pour l'instant traversée par 3 cours d'eau en période de crue et zéro le reste de l'année, soit environ 364 jours par an. Sa périphérie est essentiellement constituée de grues destinées à la construction de logements hors de prix.

[modifier] Prononciation

On prononce Montpeulier si on n'est pas originaire de la ville. Dans le cas contraire on adopte la bonne prononciation (issue de l'occitan) : Montpèllié. On peut à la rigueur adopter celle de FR3 Région, qui change en fonction des présentateurs : Monte-Pellier, Monpeul, Monpéyé... Mais l'ancien nom de la ville est "Clapas" car c'est ce que disait les habitants de la ville sans arrêt aux parisiens, qui prononçaient "clapa".

[modifier] Climat

La ville bénéficie d'un climat agréable en été malgré la persistance d'averses de crottes de pigeon aux alentours de la Comédie et de la place Jean Jaures. En automne il ne pleut pas : il inonde seulement.

La neige est un facteur d'affluence massive de tocards à l’hôpital. En effet, au moindre flocon, le Montpelliérain perd toute maturité et lance en guise de joie soudaine, de communion avec Dame Nature, des petites boules de neige fondues sur les voitures, qui en essayant de les éviter finissent dans le platane. Le Méridional est un incompétent sur la route par temps neigeux. Il n'est pas rare de retrouver des gens coincés dans leur voiture, faute de batterie suffisante pour redémarrer, alors que la route est praticable depuis 6h. Cette neige est aussi prise comme excuse par les enfants pour ne pas aller à l'école, même quand ils habitent à 40m.

[modifier] Hydrographie

Ceux qui suivent savent déjà que la ville est pour l'instant traversée par 3 cours d'eau en période de crue et zéro le reste de l'année. Pour être tout à fait exact, il y a, en période d'inondation, deux gros cours d'eau, un gros égout, et plein de petits égouts. Les deux gros cours d'eau sont le Lez et la Mosson. Le Lez est censé être un fleuve, et même celui qui charrie l'eau que les montpelliérains ont au robinet. Il est divisé en trois parties : le Lez Vert, dans les coins inaccessibles avec plein d'arbres et de ronces et d'orties, le Lez Gris et tout bétonné, qui sert une fois par an pour organiser des jeux de jeunes cons sur l'eau, et le Lez Bien, qui est la partie située vers la place du Marché aux Fleurs. La Mosson est une rivière de supporters qui dévie de son cours une fois par siècle, quand l'équipe du MHSC gagne le championnat de France et envahit la Place de la Comédie. Le reste du temps elle écoule son filet jusqu'à un étang bourbeux avec des cabanes autour. Le gros égout s'appelait avant le Merdançon, mais il a été rebaptisé Verdanson. C'est toujours un égout en période de crue. Le reste du temps, il sert de terrain d'entrainement pour les skateurs et les graffeurs qui pullulent dans Montpellier. Partout dans la ville, il y a plein de tous petits égouts qu'on appelle ruisseaux une fois par an, lorsqu'il deviennent aussi gros que la Garonne à son embouchure. On peut citer le Chambéry, où s'entraine l'équipe de handball, la Fosse, qui est un vrai égout comme son nom l'indique, le Lassédéron, qui charrie des petits cailloux carrés, et plein d'autres aux noms tout aussi couillons.

[modifier] Histoire

Montpellier blasounet.jpg

Le blason de Montpellier représente en lettres de neige sur fond azur les deux lettres A et M signifiant Amour et Méditerranée. Les portes gothiques sont très explicites et le personnage symbolique est soit un fonctionnaire, soit un militant gay, soit un touriste, soit un banalus montpellierus. On remarquera en bas le logo du Japon, partenaire de la ville pour la livraison des sushis.

En l'an de grâce 1189, trois jeunes Jean(s) se baladaient sur un chemin de terre aux confins occidentaux de la Camargue. Ils voulaient ramasser un peu de riz, lorsque l'un d'eux se tordit la cheville. Comme il souffrait énormément, ses deux amis ont décidé de lui ouvrir la jambe. L'un d'eux avoua alors se prénommer Ambroise et non Jean, mais il ne voulait pas être exclu du groupe. La chirurgie moderne était née : il fonda l’université du Mont Peu-Lié. De nombreuses personnes vinrent chez lui se faire soigner les chevilles, bien qu'elles aient naturellement tendance à gonfler ensuite. À sa mort, la ville ainsi créée prit le nom de Mont-Peu-Lié, puis de Montpellier car c'était plus facile à prononcer et plus difficile à écrire - en gros pour placer la barre plus haut que Nîmes.

[modifier] Population

Les montpelliérains ont une espérance de vie moyenne de 28 ans ; au-delà, les habitants sont bannis à Nantes jusqu'à l'âge de 45 ans puis finissent exilés à Nice. La population, essentiellement Gothique, piche et figue molle et parfois les deux en même temps, aime les boutiques de fringues pas chères et boire des cafés sur la Comédie. La nuit on retrouve les plus extravertis à la Villa Rouge, capitale mondiale des technophiles, ou au Rockstore, lieu mythique des loosers désargentés). En été, la Ville s'enrichit d'une nouvelle population, et devient la capitale française des punk-à-chiens.

[modifier] Environnement

On y croise des troupeaux d'indignés en pleine indignation ou encore des bobos se rendant dans les bars à vin et autres œnothèques environnantes. La gastronomie française y est présente (Quick) ainsi que la gastronomie Américaine (Mac Donald). On peut également y croiser toute la mode qui donne à la France sa grande renommée (Foot Locker). La statue des "Trois Grasses" en est le symbole. On notera qu'avant la construction du Mac Donald's, la statue avait pour nom les "Trois Minces".

[modifier] Hommes célèbres

  • George Fraîche dit Jordi Ier, empereur omnipotent incontesté et décédé le 24 octobre 2010. Il préfèrera cependant à cette appellation trop prétentieuse "Le Grand", "Le Roi Lion" ou "Jojo" pour les intimes. Il a de remarquable qu'il est l'un des rares dictateurs[2] à être réélu démocratiquement à chaque suffrage par son peuple. La légende raconte qu'il aurait bâti de ses mains la ville durant l'année 1977, ayant supprimé toute trace de vie humaine avant son passage ce qui explique la relative jeunesse de la population. Toute personne mettant en doute cette affirmation se voit torturée puis jetée du haut du Pic Saint-Loup après avoir avalé un grand verre d'eau (ou de cailloux suivant la saison) du Lez et cela accroupi devant l'Hôtel de Région.
  • les Lapins Crétins : les chercheurs se défendant de pratiquer des expériences sur les animaux, il a été dit qu'ils furent créés eux aussi par Jojo.
Rémi Gaillard Tour de la Bulle 2011.jpg

Rémi Gaillard, ministre du divertissement.

  • Rémi Gaillard : ministre du divertissement et bouffon de l'empereur. Néanmoins celui-ci est de plus en plus obligé de s'exiler loin de sa ville natale pour réaliser ses vidéos en raison de la jalousie de Jojo vis-à-vis de sa notoriété grandissante. Il est aussi le créateur de différents concepts, tels que le karting en centre commercial, l'art de l'utilisation du micro en centre commercial, ou encore l'art de la provocation sympathoche envers les autorités, en particulier la police municipale. Vénéré par les Montpelliérains, il permet à la ville d'agrandir sa notoriété au-delà de Monaco.
  • Loulou dit "big bN" (à ordure): philosophe, ministre des sports et de l'environnement, créateur du club de foot de Montpellier en 1974 soit 3 ans avant la création de la ville. Cependant, comme nous le disons plus bas, sa mise en activité est contestée avant 2009, année ou les Montpelliérains auraient découvert le football. Il est également responsable de la collecte des déchets et par conséquent de la pollution de la mer Méditerranée.
Nicollin crop.JPG

Le philosophe Loulou, dit "big bN" (à ordure).

  • Ricoune : ministre du Ricard et de la propagande satirique Frêchiste.
  • Mapou Yanga-Mbiwa : auteur du petit pont sur Lucho le 30 Janvier 2010 consacrant ainsi la vraie naissance du foot à Montpellier.
  • Le Black de la Comédie : étrange personnage, originaire de Sète, parfois présent vers le Polygone, toujours avec sa guitare et abordant tout un tas de discussions philosophiques avec lui-même mais à voix haute (débats politiques, religieux, sociaux, tantôt en musique, tantôt pas). Il est dit de lui qu'il a tout simplement inventé le rock calédonien avant-gardiste. Un concentré de culture, d'imagination et de savoir. Il compte près de 32 000 fans sur facebook[3].
  • Hélène Mandroux : maire de Montpellier à la botte de Jojo.

[modifier] Langue

La langue préférée des montpelliérains est le parisien, spécialement en sortant du TGV : « ya pu d'vélib, j'vais prendre le métro », ce qui signifie : « putain, y a des cònò qui rapportent pas les vélos, on a qu'à s'esquicher dans le beau tramway à hirondelle ! » . Il existe quelques locuteurs "naturels" du montpelliérain que l'on reconnaît au fait qu'ils ne prennent jamais part aux discussions sans fin sur la prononciation de Montpellier. En effet, du fait d'un fort métissage municipal, ils prônent la tolérance linguistique : ils vont même jusqu'à comprendre le gardois ou le bittérois.

[modifier] Économie

L'économie est principalement basée sur la formation, la recherche et la vente d'alcool aux étudiants. C'est un modèle à cycle fermé : les étudiants sont largement majoritaires à Montpellier: ils sont formés à devenir chercheur, enseignant ou RMI-ste et formeront ainsi les prochains étudiants.


[modifier] Étudiants

Bien qu'ils ne soient pas souvent en cours pour cause de soirées, ils valident quand même leurs examens en fin d'année. Ils participent activement à la création de richesse,en consommant de l'alcool avec excès 3 à 4 fois par semaine (ils pourraient faire mieux mais auraient du coup un rendement moins efficace sur la semaine)

Ils font vivre ainsi les nombreux bars, épiceries, et discothèques. Et bien sur les grands groupes d'alcool : Montpellier représente 70% de part de marché sur la vodka et le whisky, le reste étant bien sûr consommé par les Russes, Polonais et autres Irlandais...

Le groupe Pernod Ricard a d'ailleurs installé ses distilleries sous la place de la Comédie pour limiter les coûts de transports.

On raconte que si l'on buvait l'eau des égouts de Montpellier, on tomberait dans un coma éthylique profond.

Secondairement les étudiants consomment aussi des pâtes, kebabs et autres sandwicheries.

Enfin ils participent aussi activement à l'enrichissement de la TAM (tramway bus vélos de Montpellier) tant par les amendes que par les tickets et les abonnements.

[modifier] Logements

Pour loger une grande partie de la population, on y a construit des baraques appelés cités universitaires.

Le terme "cité" n'est pas très juste d'ailleurs puisque la taille des logements est largement plus réduite qu'en banlieue…

Souvent inférieur à la superficie d'une cellule (9M2), les étudiants s'y sentent néanmoins bien... Il faut dire qu'ils y restent juste pour dormir après les soirées.

Les autres habitants de Montpellier sont logés dans de vieux appartements insalubres du centre-ville, dans de petites maisons construites sans permis, ou dans des immeubles tout neufs dessinés par les plus mauvais élèves des grands architectes parisiens.

[modifier] Formation Recherche

C'est la base de l'économie montpelliéraine : les grandes universités de Montpellier (ou boîte à chômage qualifié) sont l'attrait principal pour les étudiants (après l'alcool, le soleil, et le sexe). Inscrits dans de multiples cursus d'excellence, les étudiants sont formés à l'enseignement et à la recherche (mais pas à la recherche d'emploi). Une grande partie d'entre eux deviendront profs et prendront ainsi le relais.

Les autres deviendront chercheurs. On ne sait pas vraiment ce qu'ils font dans la journée: ce sont souvent des personnes que l'on ne comprend pas (du fait de leur langage complexe) et qui ont un gout pour la maltraitance des rats et autres rongeurs.

Une infime partie d'entre eux seulement seront trouveurs...

[modifier] Culture

Chaque mois, à condition qu'il fasse beau, des touristes issus essentiellement de la fonction publique visitent la ville du Peyrou à la Comédie, en groupe et pendant quelques heures. On les reconnaît à leurs banderoles et à leurs cris (« Machin t'es foutu, Monpeule est dans la rue ! »).

Un des jeux préférés des locaux en âge de conduire est le rallye "ballon-sucette". Ce jeu consiste à rentrer chez soi depuis le dernier lieu de beuverie le plus vite possible sans croiser les bonshommes bleus, ni surtout souffler dans leur ballon, pas plus que dans leur sucette détectrice de substance encore à tort jugée illicite. Les étudiants de l'école des beaux-arts se feront un plaisir de voir des visiteurs traverser leurs ateliers...

[modifier] Sports

[modifier] Football

Montpellier a découvert le football en 2009 et a décidé, grâce à Tino Costa et VH Montaño, de gagner le championnat de France dés sa première participation. Ils échouent et terminent 5e, mais remettent leur tentative en 2011-2012 emmenés par leur capitaine Mapou YANGA MBIWA. Voir la page consacrée à son équipe, le MHSC. Et arrivent premiers parce que ce sont les meilleurs et les mieux dopés et ainsi les supporters ont pu clamer: Paris, Paris, on t' enc...

[modifier] Rugby

Jusqu'en 2011, Montpellier n'avait toujours pas découvert le rugby et avait laissé son glorieux voisin catalan tenter de dominer la France du rugby pendant de longues d'années. À la suite d'une erreur administrative, Montpellier a réussi cependant a s'inscrire à la Finale du Top 14 en 2011, alors qu'elle voulait s'inscrire en tambourin mais que y'avait plus de place. L'équipe avait le meilleur "dossier développement durable de toutes les équipes du Top 14" ; elle a ainsi réussi à passer le barrage en sermonnant les autres équipes en les convaincant que leur empreinte carbone était bien plus élevée que celle du club héraultais. Malheureusement les arguments ont échoué face aux Toulousains qui par "bilan carbone" avaient compris "bilan châtaigne", et ont châtié les challengers en conséquence.

[modifier] Handball

Pratiqué seulement ici ce qui explique la réussite des Montpélliérains dans cette discipline. L'équipe de handball de Montpellier est sponsorisée par la Française des Jeux.

[modifier] VTT en solitaire et en torse poil

Voilà ici un sport typiquement montpelliérain pratiqué généralement le dimanche sur les pistes cyclables qui vont de Montpellier à Palavas. Il se pratique avec des lunettes de soleil, un short, des chaussettes, des chaussures et le sac-à-dos directement "à crû" sur un poitrail velu et surtout sans casquette même par temps ensoleillé et chaud. Se pratique impérativement en solitaire sous peine de disqualification.

[modifier] Particularités

Montpellier ne figure pas sur la carte de la météo de TF1, pas besoin il y fait toujours beau!

[modifier] Notes et références

  1. sans doute diminutif d'érotique mais tous les spécialistes ne sont d'accord
  2. le montpelliérain préfèrera le terme de dieu
  3. Le Black qui joue devant le Polygone


PGsextan.png  Portail de la Géographie


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia