Mijo

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le Mijo est un plat traditionnel du Berri. Le pain, le vin : y a rien de plus sain.

« Oh bah hé hein, un coup d’eul Jimo, Mijo, hé ben, hé... haaaaa. »
~ Sacha Guitry à propos du Mijo, après en avoir abusé.
« Holalalalala, ben hé, oh hé dis...» »
~ Jean-Paul Sartre à propos après un bon bol de Mijo avec Sacha.

[modifier] Origines historique et géographique

Question.png
Saviez-vous que...
Le Mijo, consommé en grande quantité, provoque des pets gras nauséabonds. C’est chouette pour mettre de l’ambiance, surtout si vous travaillez en call-center.
Mijo Classique, leader de la distribution du Mijo traditionnel.JPG

Mijo Classique, leader de la distribution du Mijo traditionnel.

Le Mijo trouve ses origines dans la nuit des temps. Depuis la découverte et la maîtrise de la culture céréalière et vinicole, ce plat complet régale les petits et les grands. Le Berri, région française rayonnant mondialement par sa culture et ses recherches avancées dans tous les domaines, a très tôt travaillé pour le bien être de l’humanité. Ainsi, des études poussées en diététique ont conduit à la mise au point de ce repas parfais. De plus, le Mijo a des propriétés analgésiques, antiseptiques, tranquillisantes, euphorisante, dépuratives, diurétiques, antalgiques, apaisantes, tonifiantes, fortifiantes, laxatives, réconfortantes, antiputridiques, déodorantes, anesthésiques, désodorisantes, désinhibitrices, purifiantes, lénifiantes, lénitives, calmantes, sédatives, … La liste est longue (et répétitive, aussi).

[modifier] La recette

Des ingrédients sains et naturels.JPG

Des ingrédients sains et naturels

La préparation est très simple :

  • Prendre un bol,
  • Mettre des vieux morceaux de pain dans le bol,
  • Ajouter du vin rouge bon marché dans le bol,
  • Remuer avec une cuillère jusqu'à l’obtention d’une préparation onctueuse et rougeâtre,
  • Servir à n’importe quelle température.
  • Certains aiment y ajouter du poivre.

Le Mijo peut être pris en lieu et place de n’importe quel repas, et même en guise de buffet dînatoire dans les milieux branchés. Ceci dit, les vrais connaisseurs consomment et apprécient particulièrement le Mijo en plein soleil. Il développe alors tous ses arômes et sa puissance gustative et permet de réconcilier l’homme moderne avec les plaisirs simples de la nature.

[modifier] Pédiatrie

Le Mijo est à consommer avec modération.JPG

Le Mijo est à consommer avec modération.

Très économique, très facile à préparer, le Mijo est une alternative parfaite au gruau traditionnel. Il est parfait pour les enfants de tout âge. Pour finir de vous convaincre, regardez les chiffres de la délinquance des jeunes dans le Berri.

[modifier] Publicité et marketing

Question.png
Saviez-vous que...
l’eucharistie est bien sûr inspiré du traditionnel Mijo. Après plusieurs procès, les producteurs de Mijo et l’église chrétienne ont réussi à se mettre d’accord : libre utilisation de la pratique le dimanche et publicité gratuite.

Grâce au distributeur Mijo Classique, le Mijo est un produit qui dispose d'une forte identité publicitaire dans les pays à culture judéo-chrétienne, notamment grâce à Jésus. Mais au fil du temps, les publicitaires ont su tirer profit de la forte personnalité intrinsèque du Mijo, en ce qui concerne ses caractéristiques gustatives et esthétiques. Ainsi, le Mijo est désormais associé aux valeurs de force et de bon vivre.

Un classique publicitaire.JPG

Un classique publicitaire.

Jésus a participé à la renommée du MIJO.JPG

Jésus a participé à la renommée du MIJO.

Question.png
Saviez-vous que...
« Le Mijo rend beau ! » Ce slogan ne s’applique pas aux consommateurs de Mijo mais aux personnes regardées par les consommateurs.


[modifier] Cocktail à base de Mijo

Question.png
Saviez-vous que...
Guy Degrenne a gagné sa médaille de meilleur chef de France grâce à son Mijo-rénoullade ?

Très à la mode, le Mijo peut être utilisé dans de nombreux cocktails

  • Le Mijo-pécheur : ajouter des huîtres dans votre préparation de base, secouer, servir tiède.
  • Le Mijo-sunrise : verser du Mijo dans un grand verre transparent, ajouter de la grenadine (un peu, houla, pas plus haut que le verre), deux glaçons et une paille. La classe
  • Le Mijo-du-quatre-heure : avant d’incorporer les morceaux de pain, tartiner-les de [Nutella]. Hum, so fine !
  • Le Mijo à l’oignon : préparer un grand bol de Mijo, émincer des oignons et poser les à coté du Mijo. C’est prêt. On peut aussi ne pas émincer les oignons. Remarquez, on peut tout aussi bien ne pas avoir d’oignon.
  • Le Mijo royal : ajouter à la préparation de base tout ce que vous pouvez trouver de comestibles ou non dans votre frigo. Passer le tout au mixeur. Goûter. Verser-le tout dans votre poubelle. Comprenez que les mélanges quenelles+pain+concombre+sauce mayonnaise+poivron+pot de truc à l’étiquette illisible+beurre ne peuvent rien donner de bon même si l’idée paraissait bonne au départ. Que ça vous serve de leçon.
  • Le Flying-Mijo : trois quarts Mijo, un quart bière. Enjoy !


Logo fines herbes.png  Portail de la Grande Cuisine


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia