Merde

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Chacun ses goûts, la merde a le sien. »
~ Paul Binocle à propos du gros Big Mac défraîchi à sa table
« - Mais qu'est ce que c'est que cette matière ? C'est d... C'est de la merde ?
- Non, c'est Kloug. »
~ Le Père Noël est une Ordure
« Il y a dans l'être, quelque chose de particulièrement tentant pour l'homme. Et ce quelque chose est justement... LE CACA ! »
~ Prof de philo d'Igorrr
Les Éléments
H
He
Li Be
B C N O F Ne
Na Mg
Al Si P $ Cl Ar
K Ca Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zd Ga Ge As Se Br Kr
Rb Sr ¥ Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
Cs Ba * Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
Fr Ra ** Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Uub Uut Uuq Uup Uuh Uus Uuo
Uue Ubn ***


La Ce Pr Nd Pm Sm €u Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu

Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Es Fm Md No Lr

Ubu Usa Scr Cn

Les merdes sont une sorte d'animal étrange. Il en existe plusieurs milliers de races : merdes humaines, merdes de chiens (ou colombins), merdes de mouches (ou chiures), d'oiseaus (ou fientes), etc. Les merdes ne peuvent se reproduire entre elles. Elles ont besoin d'un rectum pour venir au monde. La race d'une merde dépend directement de celle de l'être vivant possédant le rectum (cul) qui l'a générée.

Pour survivre dans le monde hostile des trottoirs, la merde n'a qu'un moyen de défense : elle pue. De ce fait, les humains les évitent pour ne pas traîner l'odeur de la merde toute la journée dans les crans de leurs mocassins. Malgré cette défense relativement efficace, une merde ne survit rarement plus d'une journée, surtout au centre-ville le premier jour des soldes. Le triste sort des merdes de trottoir est de finir étalée comme une mer galette avec l'empreinte d'une semelle bien marquée sur la face.

Contrairement aux merdes de villes, les merdes de campagnes ont une vie plus longue et agréable. Elles ont tout loisir de sécher et de se décomposer à leur rythme, au milieu des fougères, car personne ne vient les écraser.

Crotte 140

Une merde typique, âgée d'environ deux heures.

Les plus mal loties sont les merdes humaines, dont l'espérance de vie dépasse rarement quelques minutes. Depuis des décennies, elles sont victimes d'un génocide perpétré par les humains eux-mêmes, qui les exterminent dès leur naissance à l'aide de chasses d'eau puis de stations d'épuration.

Il existe d’autres sous-races de merdes, selon l’humain qui l’a chiée : merde européenne ou caraïbe (boudin noir ou boudin antillais), merde mexicaine (ou burrito), merde asiatique (ou rouleau de printemps)...

Ce que ça mange en hiver

Une merde ne mange pas, ne bouge pas et ne fait absolument rien. Surtout en hiver, où elle est particulièrement rigide, pour ne pas dire frigide. En été, elle a plutôt tendance à se ramollir voire à fondre, laissant plus amplement dégager son odeur féérique.

État de santé d'une merde à la naissance

Une merde en bonne santé nait marron foncé avec un aspect brillant, chaude et humide, avec la consistance (approximative) de la pâte à modeler (cf. photo ci-contre). Cette consistance explique qu'elle soit souvent prise comme objet de jeu et en tant que support artistique par les jeunes adultes (ou vieux enfants).

Une merde en mauvaise santé est facilement reconnaissable. Soit elle est trop liquide, voire même complètement liquide et apparait sous la forme d'une galette, soit elle est au contraire trop dure et apparait sous forme de multiples petites crottes ou pécoles agglomérées qui ont parfois tendance à se détacher.

La meilleure façon de définir l'état de santé d'une merde est d'en faire une boulette dans la paume de la main. En effet, une merde en mauvaise santé est une merde avec laquelle on ne peut pas faire de boulette : une boulette de merde trop liquide ne tient pas, et une boulette de merde trop sèche s'effrite.

Dans de rares cas, et spécialement des colombins de chiens, la merde peut naître dépourvue de pigments (de couleur blanche), c'est alors une merde albinos, plus couramment appelée merde de laitier.

Évaluer l'âge d'une merde

Cela se passe en deux temps :

  • Sa température. Une merde bien fraiche est aux alentours de 38°C, puis elle refroidit progressivement en fonction de la température ambiante et de celle du support sur lequel elle est posée. Après environ une heure, sa température se stabilise et il faut donc passer au second point pour évaluer son âge.
  • Sa consistance. Plus une merde vieillit, plus elle s'assèche. Une merde passe successivement de l'état de molle, puis dure, puis poreuse, puis enfin poudreuse avant de se décomposer. La durée de cette métamorphose varie en fonction de l'humidité et de la température ambiante, ainsi que de son état de santé à la naissance (voir plus haut). En été, une averse peut ainsi rajeunir une merde de quelques jours.
  • Complémentairement, on peut évaluer la couleur. Bien que celle-ci varie, une jeune merde nait généralement avec une couleur se rapprochant du brun, avec parfois une teinte verdâtre. Dépendant du milieu de vie, une merde âgée peut avoir viré au beige ou au contraire être passé au noir. En règle générale, plus une merde vieillit, plus elle perd sa teinte brune de naissance.

Aimer la merde

Vous n'êtes pas seul ! D'autres aussi aiment la merde. On appelle cette maladie ce comportement la scatophilie (Cf Pôle espoir).

D'après le chef cuisinier Toucheatoncul Senstondoigt, c'est succulent dans du fromage blanc non allégé. Les frites de Mc Donald's ne sont pas si différentes avant et après la digestion.


Merdemacdo


Étron  Portail du mauvais goût


Qu'avez-vous pensé de l'article "Merde" ?
 
823
 
204
 
22
 
24
 
45
 
43
 
41
 

Ce sondage a été créé le novembre 9, 2009 22:07 et 1202 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia