Mel Annisetteaufrais

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Derrière ce pseudonyme dans le calembour intrinsèque montre déjà la grande finesse d'esprit se cache une des meilleures dramaturges des temps modernes. Mel, comme elle aime à se faire appeler, à en effet des implications nationales au niveau du théâtre français, source d'inspiration constante pour tout ceux qui, un soir, adossé à une table de bar, commencent un débat enflammé et arrosé sur un sujet hautement épineux tel que la politique, la religion ou encore la place du Ricard dans le monde.


[modifier] Psychologie

Attentive, joyeuse, amusante, enthousiaste et pleine de vie, Mme Annisetteaufrais cumule les qualités. Muse des théâtres d'improvisation, elle aime rôder dans tous les lieux nocturnes où la vox populi cherche à créer de nouveau chef d'œuvre. Auteure torturée, on sent, derrière cette façade en permanence impliquée, une fragilité qui n'est pas sans rappeler son enfance difficile, rarement racontée mais souvent évoquée après le troisième petit vert... verre... de la soirée.


[modifier] Œuvres

Mme Annisetteaufrais compte à son actif énormément de réalisations, plus que tout autre dramaturge connu. En effet, on peut lui attribuer la plus grande majorité de toutes les idées récupérées lors du théâtre d'improvisation. Le sketch de la banane, du gars bourré au bar ou encore de la mimique sans sens mais qui fait rire sont directement liées à ses créations les plus fameuses. Au delà de ces inspirations sans cesse renouvelées, on murmure dans les milieux underground que Mel aurait inventé un nouveau concept de théâtre plus conceptuel encore, où les acteurs ne jouent qu'entre eux sans jamais se présenter en public. Le mystère plane encore sur ce projet, qui, à ce jour, n'a pas encore été révélé au public. De nombreux rebondissements restent donc à venir.


[modifier] Avertissements

S'il est d'usage d'invoquer cette muse passé 22h, au comptoir d'un bar en indiquant sommairement au tenancier de servir "un petit frais", quelques précautions sont à retenir. Concernant les débats ci dessus, il est conseillé de continuer à boire après les avoir lancé, afin que les amitiés brisées et les dents déchaussées soient noyés dans le trou noir absolu de la gueule de bois du lendemain. S'il vous venait d'avoir la chance que, après invocation, Mme Annisetteaufrais apparaisse dans le bar, veillez à bien lui faire l'offrande de boisson forte due, au risque de subir sa colère et de vous retrouver enfermé dans une expérience dramaturgique post-néo-moderne dont votre esprit risquerait de ne pas sortir. Après toute création artistique improvisée digne de ce nom, veillez à adresser une pensée à cette muse, sous peine de subir le châtiment ci dessus mentionné (également, oui oui). Et surtout n'oubliez pas que l'abus d'inspiration dramaturgique est dangereuse pour la santé, à consommer avec modération.

Partage sur...
FANDOM