Marion Cotillard

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Question.png
Saviez-vous que...
Marion, si tu lis cet article, garde à l’esprit qu’il faut un coup respirer, un coup pas.

Marion Cotillard serait une actrice de cinéma à la carrière exemplaire, incarnant à la perfection la notion même de star interplanétaire[réf. non nécessaire]. Pourtant non. Faut pas déconner.

Il était cinq heures du matin, quand après la fête et au milieu des bouteilles vides Jean-Claude Cotillard, dit J-C-C, déambulait à la recherche de ce qui pourrait éventuellement devenir la mère célibataire de son enfant. À ces heures où la métaphore biblique est plébiscitée et pour être plus précis, il cherchait à mettre son petit Jésus dans la crèche d’une de ses disciples…quand soudain ce fut l’épiphanie !... puis l’épinathalie !... puis comme toutes les deux s’avérèrent froides et plates comme des planches à pain en slim, il se tourna enfin vers épiMonique. Tout mu d’excitation de fesses et de seins quelconques, il la choisit. Puis l’épousa, juste pour se contredire.

Parfois les miracles arrivent aussi simplement que cela. Ce n’est pas le cas et ce sera certainement le sujet d’un autre article. Car de cette histoire-ci naquit…

MC1.jpg

Marion Cotillon. (Attention, première vanne, on va rigoler très fort)


[modifier] Raconte moi ta vie

MC13.jpg

« Love meeeee, tendeeerrr, love me sweeeeeet… »

Au début du précédent paragraphe nous prévenions que neuf mois plus tard naîtrait l’irréparable, et c’est ainsi. Marion sort du désintérêt général naît donc vers 23 ans dans un petit deux pièces parisien sans confort ou pas (mais là-dessus les opinions s’en foutent). Audacieuse, elle hèle un jour le Taxi 1 de la réussite pour en descendre aux States, alors que tout le monde se demande à chaque seconde si sans elle Taxi 5 sera une tuerie, t’as vu. Le film n’est point une tuerie. Marion est une grande actrice. Sur ce syllogisme optimiste s’achève son enfance, d’une pertinence telle que l'auteur de cet article loue pour une fois son manque d’imagination.

[modifier] Marion dans l’intimité

À la blague « Y a un truc Marion dans ton slip » s’oppose radicalement le raffinement de la femme comme de l’actrice. Grande brune aux yeux cernés mi-clairs, aux formes abondantes et aux lèvres à la chair pulpeuse qui font vachement du bien, Marion Cotillard n’a rien à refaire, si ce n’est sa vie avec toi, lecteur de cet article. Souvent l’ensemble est emballé dans un autre ensemble, ajusté et de grande marque, ses pieds sont délicatement placés dans des écrins vernis au prix inabordable et sa chevelure est super cool (trouver un superlatif). De plus et comme pour couronner cette description parfaite, elle ne peut s’empêcher de faire l’actrice un peu partout, même sur nos chaussures.

[modifier] Séance photo

Faire honneur à Marion Cotillard c’est exposer ici ses plus belles prises de vue, là où l’authentique le dispute au naturel, qui revient au galop pour sauter la haie de la vraisemblance.


On se rend aisément compte qu’au-dedans elle est une femme normale, avec un colon qui fonctionne parfaitement et peut-être un cancer de l’œsophage.

Mais en dehors…elle est actrice.

[modifier] Du très très intéressant

MC14.jpg

Marion Cotillard, in ‘’Cocoon’’, 1985.

Coté cœur, Pluton entre à la nuit tombée par la fenêtre d’Uranus pour y mettre un coup, et l’actrice s’est donc toujours montrée à la pointe de la mode. Très vite lassée d’un Sami Nacéri pourtant tendance, mais un peu trop frisé de ridicule (qui ne tuait déjà plus personne), elle enchaîna les guillaumes canets jusqu’à un jour en dégotter un vrai de bonne facture dans une petite boutique des Champs Élysées. Depuis, tous deux filent le parfait collant et le couple s’est même agrandi, il y a peu, lorsque la belle a reçu du ciel un petit Marcel, ajusté à ses courbes et assorti à ses escarpins préférés. Récemment, Marcel a été placé chez ses grands parents paternels, Brithney et John-David, laissant à Marion une chance des chances trop de la chance d’être systématiquement choisie pour tourner dans des films américains, chacun sachant qu’il y a là-bas autant de zéros sur les chèques que chez nous au sein du gouvernement.
Marion n’est donc pas un cœur à prendre ; elle est à vendre. Pour des sous.

[modifier] Le personnage public

Marion n’est pas d’accord avec les attentats du 11 septembre. Pas d’accord du tout.
À l’appui de cette opinion elle amène des crêpes, histoire que nous partagions tous un bon moment. Si j’ai le cœur à rire, elle l’a à pleurer : chante, rossignol américain, chante, rien de tout ce que tu diras ne pourra pour elle effacer la douleur de cette odieuse tragédie, qui esquinte jusqu’au souvenir de la Shoah pourtant si présent par le passé. Le Gouvernement Hollande a d’ailleurs récemment, sur le sujet de la catastrophe à déplorer en priorité dans les livres d’Histoire, constitué une grosse commission composée d’Arno Klarsfeld, de Karl Lagarfeld et de Garfield.

Mais revenons-en à Marion Cotillard, dont l’allocution à ces sujets a d’ailleurs été sans appel :

MC12.jpg

« Oh my god oh my god oh my god… ! ! ! Que dire ? Euh…vite…je remerc…non, zut…euh…ah oui !..euh…non…bon, je me lance : so, je n’ai que few minutes, et je would like to profiter for dénoncer le 11 septembre 2000one, when des gens sont dead, ainsi que pendant the Holocauste, et même yesterday all my trouble seem so far away, encore dans un incendie, in a incendy : moi vivante, je ne veux plus que cela arrive, never ! Et pour cela je jure de »

Et une telle initiative, courageuse au regard de la mainmise des puissants obscurantistes et du climat de peur qu’ils font régner, se doit d’être saluée.

MC4.png

Aucun câlin ni aucun bisou ne parviendrait à faire preuve de plus d’humanité. En tant que personnage public, elle est un engagement en faveur de la Vérité, portant toute haute la flamme de la révolte qui scintille sur les plaines printanières des îles Kerguelen. Le reste du temps, elle est dans des films ou des hôtels avec des étoiles dessus et dans les yeux. Car nous allons le voir, elle est actrice.

[modifier] Marion fait du cinéma

Marion est donc une actrice. C’est-à-dire qu’elle peut se faire enfiler par n’importe quel personnage (on va le voir et vous pourrez même enregistrer). Ou qu’elle peut simuler des émotions complexes dans toutes les situations, aussi improbables soient-elle, comme en recevant un Oscar par exemple. Il conviendra de faire plus tard le tour de son éventail artistique, mais pour le moment tentons de comprendre comment elle en est arrivée là, où est ce et quand ira-t-elle là-bas voir si j’y suis.

MC6.jpg



…une femme d’exception (si si).
Marion Cotillard appartient à ces femmes, entre la potiche de chambre et la star intergalactique : tel un bouton sur un front ou un papillon sur une fleur, elle se pose et butine le précieux oscar jusqu’à ce que tout le monde à 100 km alentour ait les couilles vides comme le carnet de commandes d’EADS. Elle sait ce qu’elle veut : à 37 ans, elle est comme Madonna et Guillaume est son Juan Perón, qui pour elle se fait mi-pine, mi-hochet, et surtout se donne toujours à 100% pour lui procurer le bonheur qu’elle mérite aujourd’hui. Depuis peu, Marion Cotillard prend des fois l’avion pour aller en Amérique, mais c’est en France qu’elle a des premiers rôles grâce à son mec grâce à son talent, ce qui est très dommage. Qu’elle ait des premiers rôles je veux dire. En France ou ailleurs. Au lieu de faire le ménage ou autre chose.

MC2bis.jpg

Sur Wikipédia on reste sobre mais on en pense pas moins. Elle a même un astéroïde au milieu du visage que tout le monde fait semblant d’ignorer, comme si Dieu ou Gandhi, quand ils ont créé l’homme, avaient eu une crotte de nez en trop.

[modifier] La classe américaine

MC7.jpg

Chez nous en France on a pas de pétrole, mais on a ‘’encore’’ Marion Cotillard !

Mais comme tout ce qui est bonne, les Américains se l’approprient régulièrement. Ce qui fait qu’en général, tout le monde aimerait leur mettre un coup dans les fesses avec un parcmètre. Or cela me fait penser que Marion Cotillard a justement un très beau cul. La boucle bouclée, c’est au travers de La Môme (un film qui parle d’un piaf qui meurt dans une cage dorée si j’ai bien compris) que le tout Hollywood s’est entiché de notre égérie nationale. Et j’ai ri. Je n’en finis d’ailleurs pas depuis qu’elle apparait dans l’ensemble des blockbusters qui sortent en salle, comme une sorte de réincarnation de Scarlett Johansson (pourtant bien moins qualifiée pour faire durcir la plume des poètes), de Monica Bellucci ou de bouteille de Coca Cola.
Seul avantage sur madame mademoiselle Johansson : elle est brune jusque dans l’intimité, alors que dans celle de Scarlett on pourrait vérifier le principe d’inertie sans frottement avec plaisir tout en allant ensuite prendre l’air dans sa boîte crânienne. (Je ne dis pas que les blondes sont forcément plus bêtes, je dis qu’en général elles sont mieux épilées et que le reste on s’en fout.) Seul avantage sur la bouteille de Coca Cola : MC5.jpg

[modifier] Nono l’âne

MC8.jpg

« Comment ça Marion Cotillard joue dans tous les nouveaux films qui sortent cette semaine ? »


Il fallait le dire : non pas que cela soit indispensable à la compréhension du présent texte, mais pour souligner le fait que son rôle devient vaguement intéressant dans les dix dernières minutes de ce très long métrage, que l’on passe à manger le fauteuil devant soi en attendant que Marion daigne disparaître à tout jamais ou se dévêtir.

Il convient également de poser la question qui est aujourd’hui sur toutes les lèvres : Scarlett, tu veux m’épouser Christopher, bordel d’exclamation, as-tu une vraie explication à nous fournir dans le choix non seulement de l’actrice mais des rôles que tu lui donnes, poing d’interrogation dans ton visage ? Car la sencyclopédie se doit de ne pas faire l’autruche et de dire tout haut ce que tout le monde pense en secret de polichinelle : chacun de ses rôles est une Note de batpage, troll inutile de ceux qui s’introduisent un peu partout comme un doigt dans une oreille.

En réalité, la simple présence de Marion Cotillard est un affront (avec un bouton dessus, faut-il le rappeler) fait au cinéma. Elle a certes eu quelques éclairs de lucidité, dans Jeux d’enfants par exemple, ou de nudité en nous montrant Les jolies choses, mais rien d’assez sérieux et dans mon lit pour mériter une ovation, ou même un café et des croissants.

[modifier] Filmographie

Un rapide tour de sa filmographie permet de s’en rendre compte :

MC10.JPG

On s’aperçoit très vite que y a pas grand-chose à bequeter.

On aura déjà vu plus étoffé en camps de concentration, même fin 44. À cela s’ajoute une indigence de fond proche du niveau de la Corrèze en plein été, ce qui tombe bien car Marion adore la Corrèze et le plein été, et le badmington qu’on peut parfaitement pratiquer dans cette région à cette époque-ci de l’année.

Petit résumé des contributions de Marion Cotillard aux principaux films de l’OTAN :

Taxi 1, 2, 3, talada com’ci com’ça, 1998-2003 : Prémices aux films américain trop rapides et trop furieux, il est essentiel de (re)citer ce rôle-tremplin qu’elle revêtit avec brio juste au moment où Luc Besson décida de ne plus faire de films. Sami Nacéri y est chaque fois un ex-livreur de pizza devenu par la grâce de l’ascension sociale chauffeur de taxi. De temps à autres il aide la police. Marion Cotillard est sa petite amie fidèle.

« J’en ai mis un peu partout, désolé. »
~ Télépoche

MC9.jpg

Apparition de Marion Cotillard dans Public enemies, de Michael Mann.

La môme, 2007 : Marcel Cerdan est un boxeur français réputé, qui meurt tragiquement lors d’un accident d’avion dans les Açores l’année suivant son titre de champion du monde. Marion Cotillard jouait sa femme d’à ce moment-là.
« ça m’a rappelé l’enfance de ma grand-mère. »
~ Le Journal Du Dimanche

Public enemies, 2009 : John Dillinger, alias Johnny Depp, est l’ennemi public numéro 1 aux États-Unis dans les années 30. Marion Cotillard est sa petite amie qui se fait arrêter.

« Johnny tes tro boooo ! »
~ Cosmopolitan

Inception, 2010 : Leonardo di Caprio est un professionnel chargé d’extraire les données des rêves de personnes dont il est payé pour piller les souvenirs. Marion Cotillard est son ex-femme un peu lourdingue.

« J’adore le redressement productif turgescent d’Arnaud Montebourg.  »
~ Les Inrockuptibles

The Dark Knight Rises, 2012 : Christian Bale est Batman, il doit affronter Bane et l’un de ses associés véreux, avec à ses cotés Catwoman, le futur Robin, le commissaire Gordon et son majordome Alfred. Marion Cotillard, qui n’est aucun de ces personnages, est sa nouvelle petite amie. À la fin, griffonné au crayon sur le script original, on comprend qu’elle est aussi une méchante (donc retournement de Marion par Bruce, puis de situation par Christopher) dont la durée de vie est 20 minutes.

« She’s so french. »
~ Daily Telegraph

The beautiful french woman of my american movie, 2013 : Un réalisateur américain est prêt à tout pour qu’une célèbre actrice joue un jour dans un de ses films. Il lance donc un ultimatum aux forces de l’ONU en décidant de prendre en otage l’actrice à la bourse de New York, muni d’un dragon apprivoisé qu’il ramène du passé dans sa machine à remonter le temps. Les Avengers interviennent et après six années d’affrontements sans merci, le réalisateur est finalement battu. Marion Cotillard est la petite amie du réalisateur.

« Qu’est-ce qui a quatre pattes le matin, deux pattes à midi et trois pattes »
~ Le Soir ?

[modifier] Polémique

La fuite des cerveaux que nous subissons en France au bénéfice des États-Unis nous rend service croît chaque jour davantage. Après les chanteurs célèbres s’évadant pour ne plus être imposés, nous assistons de nos jours au départ des plus grands acteurs, ce qui n’arrivait pas au XVIIIe siècle et prouve que la monarchie absolue avait du bon. Aujourd’hui, manque d’attractivité fiscale ?.. de sous financiers ?.. de fonds monétaires ?.. Toujours est-il que Le Grand Exode entamé par Christophe Lambert avec Greystoke en 1984 bat son plein. Nombreux sont les grands qui le suivent, de Vincent Cassel à Jean Dujardin, et le phénomène touche maintenant Marion, on l’espère aux bons endroits.

Il faut cependant considérer le cas qui nous intéresse, si banal et dépourvu de talent qu’il soit, comme une nouvelle mise en garde :


La mondialisation atteint une de ses limites avec Marion Cotillard.


Car si les Américains l’attirent, Guillaume Canet aussi, et régulièrement, ce qui lui donne malgré tout une attache parisienne. Un tel conflit de l’ordre de l’internationnalité la plus onusienne ne peut envisager que deux issues :

+ Scénario 1  : Marion Cotillard se partagera en restant en équilibre sur un radeau au milieu de la frontière franco-étatsunienne, très exactement au point médian 45° 34' 59" Nord, 32° 37' 19.4592" Ouest, et se rendra de cette façon disponible auprès des deux pays.

OU

+ Scénario 2  : Marion Cotillard sera coupée en deux parties égales, la partie supérieure sera donnée à Hollywood pour refaire la fin de Batman III et la partie inférieure à Guillaume Canet ; cette solution a le mérite de concilier tout le monde, l’auteur de cet article y compris.

Il faut être fou pour ne pas comprendre l’étendue des possibilités qui nous est offerte dans la perspective d’une vie sans Marion Cotillard, où un autre monde devient possible.

[modifier] Conclusion

Pardon Marion, mais franchement tu sers à rien.

MC11.jpg

À peine plus utile qu’un Abbé Pierre.

[modifier] Voir aussi


48px-Video-x-generic.svg.png  Portail du Cinéma  •  Photo Bio.png  Portail des Gens


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia