Marie-Anne Chazel

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Chazel-01.jpg

Marie-Anne Chazel en short.

Naissance : 1951
Profession : Bretteuse artistique
Pays : France
Armes : Épée, rapière, saucisson, parapluie, pétard

Marie-Anne Chazel, née en 1951 à Budapest, est une bretteuse hongroise, pratiquant l'escrime artistique. On sait peu de chose de son enfance, elle serait la fille de Lazlo Chazobe, prêtre clandestin sous le régime communiste hongrois et aurait émmigré en France en 1972. Quoiqu'il en soit elle change son patronyme en Chazel pour échapper à d'éventuelles poursuites de la police politique hongroise. C'est sa tante surnommée Tatie Danielle qui lui aurait enseigné l'art de l'escrime.

Elle décide de vivre de son savoir et rejoint en 1975 l'équipe d'escrime artistique du Splendid composée des tireurs de sabre Gérard Jugnot et Michel Blanc, du tireur de rapière Thierry Lhermitte et du bretteur d'épée Christian Clavier. La tireuse d'épée de cour Josiane Balasko rejoindra la troupe peu de temps après. Marie-Anne Chazel, quant à elle pratique l'épée et la rapière avec aisance et sait parfaitement manier la canne, le couteau et le messer. C'est de loin la plus douée du groupe.

Sa carrière professionnelle commence en 1976 avec un film à vocation comique, L'aile ou la Cuisse où elle tire à la cuisse de poulet et, dans la séquence finale, à la cuisse de canard. Elle tirera brièvement au parapluie dans Cours après moi que je t'attrape et au saucisson à l'ail dans On aura tout vu. Ce n'est qu'à partir de l'année suivante qu'elle se fait connaître en doublant dans les combats à la rapière l'actrice principale du film de Coluche, Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine.

L'équipe du Splendid la quiche un peu à cette occasion, mais en fait elle est choucroutée par tout le monde. Elle met au point avec Christian Clavier, une cascade à l'épée de cour qui va rendre folle de jalousie Josiane Balsko. C'est le début d'une relation amoureuse avec Christian et d'une autre houleuse avec Josiane. On tire aussi le diable par la queue dans l'équipe et, pour remplir les caisses, ses membres décident de monter un spectacle inédit qu'ils intitulent Les Bonzés. L'histoire tourne autour des arts martiaux japonnais. De jeunes apprentis bretteurs de sabre se rendent au Japon pour apprendre à tirer au katana et devenir des bonzés. Marie-Anne Chazel et Christian Clavier redoublent d'ingéniosité et inventent des cascades humoristiques et incongrues qui vont faire la renommée du spectacle.

Puis c'est un retour au cinéma avec Viens chez moi, j'habite chez une copine où elle tire à la pompe à essence aux côtés de Michel Blanc. Elle assure ensuite des cascades osées d'abord dans Les Babas-Cool où elle tire au pétard et ensuite dans Le père Noël est une ordure où elle tire à la zézette. En 1983, n'y tenant plus, Christian Clavier tire son engin de son étui et touche d'un trait fort habile Marie-Anne Chazel qui en conçoit dans la foulée une jolie petite pie qu'elle nomme Margot. C'est L'amour en douce.

Bretteuse exceptionnelle, Marie-Anne Chazel finira par tirer à la cloche dans Les Visiteurs avant de se tirer une épine du pied à la télévision dans Le Rosier de Madame Husson. Le bruit court qu'elle tire maintenant sa flemme au soleil de Marseille où elle se fait appeler Honorine.


48px-Video-x-generic.svg.png  Portail du Cinéma


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia