Malaise

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher


[modifier] Le malaise

Le malaise est une forme de bienséance chronique implantée sur une forme de base virale détraquée. C'est-à-dire qu'il suffit d'invoquer un prétexte ou une cause pour en obtenir son effet. C'est donc un médicament très pratique contre ses heures de souffrance. Le tout est d'arriver à suffisamment bien le simuler pour qu'il devienne réel.

Certains hôpitaux décernent même le prix pharmaceutique du malaise :

- 3ème prix : Injection de mercurochrome (ou injection de Morphée)

- 2nd prix : Perfusion

- 1er prix : Masque à oxygène


[modifier] Le coma

La forme aggravée du malaise s'appelle le coma, issu de l'allemand "Koma", qui signifie virgule. C'est donc un tournant décisif dans la vie de l’autochtone éthylique (à l'image de cette ponctuation). Le coma se pratique généralement lors de très grosse contrariétés. Mais certaines personnes en abusent et le pratiquent sur un coup de tête (dans tous les sens du terme), lorsqu'elles sont affamées et qu'elles voient un figuier ou un pommier (ou encore un gibier pourquoi pas. N.B.: le gibier est un arbre à gibes, sorte de fruit principalement constitué de viande.). Donc elles voient l'arbre : "Oh ! un arbre !". Et, connaissant la technique la plus rapide pour monter au ciel (pas pour décrocher la lune mais simplement pour aller cueillir les fruits), elles viennent consciencieusement et avec précision (!) s'écraser contre l'arbre. N.B.: elles sont généralement en voiture pour un plus grand impact.


Si votre malaise (ici la faim) n'est pas énorme, évitez de pratiquer cette technique. C'est, en effet quelque chose à ne pas pratiquer à la légère. Imaginez un instant que vous ratiez l'arbre (pour une quelconque raison : distraction, désistement, disparition subite du malaise...), qu'adviendrait-il de vous ?

> Soit il y a un champs pour vous ramasser. Si vous êtes un inexpérimenté, préférez les temps pluvieux, ainsi vous vous enfoncerez dès votre arrivée dans le champs et vous éviterez donc de tout saccager.

> Deuxième solution, il y a un ravin. Malheureusement dans 90% des cas, plonger en voiture dans un ravin ne permet pas de goûter aux plaisirs du malaise. Vous pouvez toujours aller cueillir les fruits mais ne pourrez pas les manger (pour des raisons hygiéniques, Dieu n'admet pas de nourriture au paradis et chez le diable, vous crèverez de faim d'une manière ou d'une autre. Et en plus il n'y a qu'un voyage entre la vie et la mort qui bénéficie de -20% sur la taxe alimentaire. Il vaut donc mieux être vivant pour manger.).

Partage sur...
wikia