Madonna

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Madonna9871

Ban, alors il paraît qu'on parle de moi, ici ?

« Je l'ai pécho ! »
~ Valéry Giscard d'Estaing à propos de Madonna

Madonna est un dinosaure de la musique et une célèbre lanceuse de tendances et de petites culottes née en 1928[1]. Son nom complet est Madonna Ciccone, qui se prononce Madonna s'y connaît. Madonna a eu une carrière on ne peut plus éclectique, variant sa musique entre titres pop et flop, depuis son premier single, Holiday, en 1983, et sorti près de 50 000 singles depuis.

C'est pourquoi plus de la moitié de ceux-ci restent encore à l'heure d'aujourd'hui inconnus ; ainsi, nous évoquerons uniquement les singles les plus marquants (sexuellement) de Madonna.

[modifier] Biographie

[modifier] De l'ombre à la lumière

Elle commence sa carrière musicale (heuuuu, doit-on vraiment dire musicale...) en 1983 avec son titre Holiday. Malheureusement, Madonna a loupé sa vocation première, celle de devenir une célèbre actrice porno. Au lieu de cela, elle préfère monter sur scène et se faire monter en direct. « Yeah, I've always liked it when the guy sticks his material in my girl » Traduction : « Oui, j'ai toujours aimé les parties de Monopoly avec Nicolas Sarkozy, le bien-aimé président de le France », nous confie-t-elle lors d'une interview exclusive.

Après le succès relatif de "Holiday" dû à son sujet trop bateau, Madonna sort "Unlucky Star", qui traite de la malchance d'une jeune femme qui, faute de devenir star porno, vend du pop-corn dans la rue. Le succès sera au rendez-vous, mais il faudra attendre l'année suivante pour que Madonna explose (dans tous les sens du terme) avec "Like a Virgin", issu de l'album du même nom, où la chanteuse dénonce le comportement trop sobre qu'elle doit avoir auprès du public pour être reconnue. Le second extrait de l'album, "Material Pleasure for Girls", défend l'utilisation des sex-toy auprès des femmes, ce qui lui vaudra ce joli surnom. Madonna sortira ensuite une tripotée (hum...) de singles dont il n'y a rien à retenir, si ce n'est le joyeux "Into the Booze", dans lequel la chanteuse exprime son plaisir à boire.

[modifier] De la théorie à la pratique

Madonna sexe

Madonna cachant son entre-jambe. Le mystère entre ses mains sera révélé que 4 mois plus tard lors d'un concert.

Madonna sortira ensuite l'album True Boot, en hommage à Cyndi Lauper qu'elle considère comme une grosse dinde sans talent (y en a qui devraient se regarder, moi je dis), et la chanson "Open Your Ass", véritable hymne envers les hommes qui ne savent pas ouvrir leur intimité à leur femme. Sortira ensuite la culte "La Chica Bonita", traitant d'une jeune espagnole ne sachant pas quoi faire face aux propositions indécentes de ses prétendants.

Madonna sortira ensuite "Who's That Girl", en questionnement face à une fille qui ne porte ni string ni porte-jarretelles. C'est la bande originale du film du même nom, qui aurait pu s'appeler What's that movie ?.

En 1989, Madonna revient avec "Like a Baker", dont le premier titre éponyme parle d'un homme noir voulant astiquer sa baguette comme un boulanger, et dont son impudence l'a conduit à l'emprisonnement dans une église. C'est pourquoi Madonna, ayant teint ses cheveux en noir, danse dans le clip comme une sataniste devant des croix en feu. Quelle rebelle ! Suite logique, le second single, "Hey Press Yourself", dénonce les hommes comme des pervers et les renvoie à leur occupation préférée.

C'est l'année suivante que sort son tube "Vogue" et son fameux clip en noir et blanc dans lequel ses danseurs l'astiquent avec leurs plumeaux, puis son premier best-of, The Masturbate Collection qui contient tous ses singles ainsi que deux inédits : "Rescue Me" (dont on se tamponne royalement) et "Justify My Celebrity". Cette chanson et son clip qui a rendu le zizi tout dur à toute une génération d'ados sont un prélude à la période "Grosse cochonne puissance 10" de Madonna. En effet, entre 1991 et 1993, Madonna obtient le premier rôle du film Body dans lequel son "body" n'a plus aucun secret pour le spectateur, sort le livre de photos SEX. Madonna est tellement active sexuellement durant cette période qu'elle n'a même plus la force de chanter. Elle se contente de murmurer deux trois trucs sur les 14 titres de 8 minutes de son album Erotica. Cet album est le plus sulfureux de la Madonne (et c'est pas peu dire !). Il contient des chansons comme "Put It Deeper and Deeper", "In this Ass", "Why's It So Small", ainsi qu'une reprise de la chanson de Peggy Lee, "Fever", renommée pour l'occasion "Fever (Peggy la Cochonne Version)". Deux ans plus tard, Madonna enregistre la chanson "Secret" (comme si elle en avait encore), premier single de l'album A dormir debout. Cet album ne connaîtra pas le succès, malgré le clip aux influences SM de "Human Nature", chanson dans laquelle Madonna déclare n'avoir aucun regret, sauf peut-être celui d'être devenue has-been.

[modifier] Du coq à l'âne

Madonna

Si on penche suffisamment la tête, vous pourrez voir les morpions danser.

Après avoir été lapidée en direct sur les plus célèbres chaînes de télévision, avoir joué dans le film A Evita à tout prix et la naissance de fille Lourdes Maria Louisa Gavanalda Etcaetera Ciccone, Madonna décide de se calmer. Elle se re-teint les cheveux en noir et s'exile dans le désert avec pour seule compagnie une famille de corbeaux. Comme les piafs et les gosses c'est bien joli mais ça a pas beaucoup de conversation et que le manque d'eau commençait sérieusement à se faire ressentir dans le coin, Madonna décide de reprendre le chemin des studios. En 1998, elle enregistre l'album Raie...non, Ray of Light. À la vue des clips accompagnant des chansons comme "Trop Zen" (pèlerinage chez la famille de corbeaux) ou "Nothing real in ma sœur" (réaction face à la popularité de Britney Spears, tourné dans les entrepôts de Télé Shopping) le public découvre une Madonna transformée. Mais il s'agit en fait d'une Madonna habillée.

En 2001, après la naissance de son deuxième enfant, Rocco Siffredi Ciccone, Madonna décide de profiter au mieux d'un des avantages de la maternité : devenir une MILF. On la retrouve donc blonde à nouveau, coiffée d'un chapeau de cow-boy rose à paillettes, avec ses bestasistas dans une limousine, bien décidée à claquer tout son fric. Elle envahit le net en créant sont site Internet VDM (Vie De Madonna), sur lequel elle partage de cocasses anecdotes sur sa vie quotidienne et sexuelle (ce qui est un pléonasme). Elle se ruine rapidement, ce qui se ressent dans le clip "Don't tell me", tourné sur le tapis roulant de la salle de sport d'Olivia Newton-John. Dans le clip suivant, "For a giiiiiiirl...In this wooooooorld...", elle se déguise en plombier et tue sa grand-mère afin de récupérer l'héritage.

[modifier] De la cave au grenier

En 2003, Madonna enregistre un duo avec Britney Spears, "Me against the biatche", titre dans lequel on se demande encore à quel moment elle chante. Le clip, tourné chez Ikea, montre le gros coup de vieux qu'a pris Madonna et le gros coup de bite qu'on aimerait mettre à Britney. Les deux copines se retrouveront aux MTV Video Pictures Everytime Music Awards où elles échangeront une bonne galoche sur la scène devant les yeux d'un Justin Timberlake tellement excité qu'il en arrachera le soutif de Janet Jackson[2]. Au cours de la soirée, Madonna aura également embrassé Christina Aguilera [3]. Ce petit incident ne permettra malheureusement pas à Madonna de faire décoller les ventes de son nouvel album, Merdican Life. Certains d'entre vous viennent d'ailleurs d'apprendre l'existence de cet album.

En 2005, après avoir rendu visite à son chirurgien habituel, Madonna décide de s'inspirer de sa méthode: faire du neuf avec du vieux. Elle enfile donc une robe à paillettes, se fait le brushing d'Amanda Lear, pique des chansons d'ABBA, de Donna Summer et de Sheila et sort l'album Qu'on me fesse sur le dancefloor. Cet album sera un franc succès, preuve que vivre dans la passé, ça ne se démodera jamais.

[modifier] De Charybde en Scylla

C'est toujours aussi liftée et vieille que jamais, qu'elle revient en 2008 avec un album aux sonorités R'n'B (on arrête pas le progrès). Cet album, intitulé Dur à avaler, fait une liste des chanteurs et poètes aux textes profonds et à la musique unique dont Madonna s'est inspirée durant toute sa carrière : 50 Cent sur "Boutique de sucettes", Britney Spears sur "Elle n'est pas moi" (non, sans blague ?), Pharrell sur "Donne le moi (et plus encore)" ou encore Rihanna sur "ART-Bite". La madone a également fait appel à un producteur inconnu du grand public, Timbaland, aux moyens à l'origine modestes, qui lui a proposé un son révolutionnaire jamais entendu auparavant, notamment sur la chanson "4 Minutes" (d'une durée de 4 minutes et 10 secondes). Le clip, où elle apparaît plus féminine et svelte que jamais, consiste en un sublime battle de danse avec Justin Timberlake (sa nouvelle bonne copine de shopping et de yoga) sur des tapis roulants de caisses de supermarché (Timbaland avait à l'origine proposé cette idée à Mylène Farmer, laquelle eût dû exécuter le même battle en compagnie de M. Pokora sur les escalators des Galeries Lafayette mais, allez savoir pourquoi, l'idée aurait paru ridicule à la chanteuse...).

Pour montrer qu'elle est capable de faire autre chose que de passer sous le bureau, Madonna décide de passer derrière la caméra et réalise un film, Obscénité et Vertu. Madonna ne maîtrisant que la moitié du sujet, le succès n'est pas au rendez-vous.

En 2009, elle sort une nouvelle compilation : Celebration (de quoi, ça on sait pas...). On y retrouve ses plus grands succès (il reste par conséquent largement de place sur la galette), l'intégralité de l'album Merdican Life (pas folle !), ainsi que deux inédits : "Celebration" (251ème chanson à porter ce nom) et "Revolver" (réaction face à la popularité de Lady GaGa).

En 2011, alors qu'elle fouille dans les SMS de sa fille Lourdes, Madonna découvre que les d'jeuns utilisent beaucoup d'abréviations. Il lui vient donc une nouvelle passion: les initiales. C'est pourquoi son second film en tant que réalisatrice, racontant l'histoire d'un mec assez con pour renoncer au pouvoir à cause d'une gonzesse, s'intitule WTF. Sachant pertinemment que ce n'est pas ce film qui va payer sa nouvelle lingerie coquine, Madonna décide d'enregistrer un nouvel album, qu'elle envisage d'intituler MDR. Le premier single extrait de l'album s'intitule "Give Me All Your Money" et est produit par Martin Solveig (pas de vannes, il est français). Les rappeuses Nicki Ménache et M.I.A (on peut donc dire que les initiales sont à cet album ce que le chapeau de cow-boy a été à la période Music) se chargent des chœurs et scandent "R.I.P, Madonna !". Madonna interprète cette chanson, ainsi que quelques autres, lors du Plus Grand Cabaret du monde, juste avant que Patrick Sébastien n'entonne "Ah, si tu pouvais fermer ta gueule". Madonna aurait reçu des consignes très strictes pour cette prestation, elle voulait à la base apparaître complètement nue, mais on lui a interdit. N'ayant pas d'autre idée, elle a décidé d'appeler sa copine Kylie pour lui demander si elle pouvait utiliser le matériel de sa tournée. Kylie a dit oui, parce que son steak de kangourou allait refroidir et qu'elle avait pas le temps de discuter. Pour compléter le trip des initiales, Madonna fera appel à LMFAO, duo qui se produit en slip, mais le garde. Malheureusement, cette prestation ne permettra pas de faire décoller les ventes du single. Madonna décide de sortir un autre single, produit par Benny Benassi, DJ bien connu des campeurs, intitulé "Girl Gone Mad".

C'est le 26 mars 2012 que sort l'album MDR. Il comporte 16 titres, empreints de nostalgie ("Gang Bang"), d'auto-dérision ("Superstar", "Masterpiece"), de confessions intimes ("I'm Addicted", "I'm a Sinner") et de bonnes nouvelles ("Some Girls Are Not Like Me").

[modifier] Tournantes

« En plus du bruit, il y a l'odeur ! »
~ Jacques Chirac à propos des tournantes de Madonna

[modifier] The Virgin Tour

Après en avoir fait le tour, elle ne l'était plus.

[modifier] Who's That Girl Tour

Cette deuxième tournante de Madonna s'appelait à la base "Deep Vagina World Tour", mais Madonna étant encore relativement inconnue, les spectateurs, croyant assister à un concert de Dolly Parton, ne cesseront de hurler "Who's that girl ?" (ce qui veut dire en français "Non mais qu'est-ce qu'elle fout là cette pétasse ?").

[modifier] Blond Ambition Tour

Première apparition de Madonna après s'être fait tailler les seins en cônes. Afin de camoufler le fait qu'elle ne sait pas chanter, Madonna offre au public un grand spectacle où elle danse, prie, se déguise et se masturbe.

[modifier] The Girlie Show Tour

Après avoir juré de ne plus jamais refaire de tournantes, Madonna, en manque de sexe entre deux séances photos, décide de faire à nouveau profiter le monde de ses talents vocaux, ou plutôt oraux. Elle se produira dans des boîtes de strip-tease avant de se faire virer parce que "C'est une maison respectable ici !".

[modifier] Drowned World Tour

En pleine dépression, Madonna souhaite retrouver son public. Elle capture donc 1 milliard de personnes qu'elle répartit dans deux Boeing 747 (pour les plus beaux) et huit camions (pour les plus moches), pour les enfermer dans un cachot où elle gémit durant 1h40 (Vous trouvez ça court ? Ça se voit que vous n'y êtes pas allés !), éclairée à la bougie parce que "These motherfucking Boeing were so fucking expensive" (ce qui veut dire en français : "Je voulais une ambiance intimiste")

[modifier] Re-Invention Tour

Promotion de l'album Merdican Life, bien que les personnes qui ont assisté à ce concert aient cru que les chansons étaient inédites. Madonna s'y déguise tout-à-tour en Marie-Antoinette, en Marie-Madeleine et en Marie-couche-toi-là.

[modifier] Confessions Tour

Madonna entreprend de réunir ses fans et de leur confier tous ses secrets. Mais le problème c'est qu'elle a exposé sa vie et son corps partout, donc elle n'a strictement rien à dire.

[modifier] Sticky & Sweet Tour

Sa dernière tournante, intitulée Sticky and Sweet Tour (en français : "Collant et doux" titre faisant écho à la partie de l'anatomie la plus célèbre de la chanteuse), passe par trois continents et regroupe près de soixante dates (habile référence de la part de Madonna à l'âge qu'elle aura pour sa douzième tournée internationale) -- DÉBUT DE LA VERSION DES FANS toutes remplies FIN DE LA VERSION DES FANS --/-- DÉBUT DE LA VERSION RÉELLE -- dont plusieurs, notamment au Stade Olympique de Séville ou au Stade de France, étaient à moitié remplies FIN DE LA VERSION RÉELLE -- avec des moyens exceptionnels et novateurs : des micros, des écrans géants, des musiciens avec de vrais instruments, une chanteuse qui chante vraiment (faux) en direct, une guitare, d'élégants couvre-chefs absolument risibles et, fin du fin, une Rolls Royce aussi vintage que la mise en scène. Les fans en sont ravis !

Enfin aux dernières nouvelles sa tournée est la plus lucrative de toute l'année 2008, toutes catégories confondues. Voila de quoi se payer un peu de botox, ou une nouvelle figurine dernier cri en vente au Malawi.

[modifier] MDR Tour

Peu avant la sortie de son nouvel album, Madonna a lu un tweet de Justin Bieber qui disait : "L'album de Old MacDonald se vendra moins bien que mes poils pubiens trololololololololololo", ce à quoi elle a répondu : "Mon album a au moins le mérite d'exister". Mais elle s'est vite rendue à l'évidence: ça hume le flop. Elle décide donc de mettre rapidement en place une nouvelle tournante. Le lendemain, elle écrit donc sur sa page Facebook "MDR Tour: M de retour".

[modifier] Filmographie

La carrière d'actrice (je vous promets que ça me fait autant de mal qu'à vous) de Madonna a débuté sur un malentendu. Elle aurait en effet confondu "film porno" et "film pour nous". Voici la liste chronologique des films auxquels elle a participé.

  • 1979 : A Certain Sacrifice (Offrir à Madonna son premier rôle dans un film, ça c'est du sacrifice !)
  • 1985 : Vision Quest (Elle y interprète une chanteuse, Madonna reine de l’auto-dérision !)
  • 1985 : Recherche Susan désespérément (On se demande bien pourquoi !)
  • 1986 : Shangai Surprise (Première collaboration avec Sean Penn, qui n'était pas au bout de ses peines)
  • 1987 : Who's that girl (FIlm réalisé par le frère de l'inspecteur Foley)
  • 1989 : Bloodhounds of Broadway (Non mais qui a vu ce film ?)
  • 1990 : Dick Tracy (Ou comment réussir dans la vie quand on s'appelle Trace de bite)
  • 1991 : In bed with Madonna (Documentaire sur la tournante "Blond Ambition Tour" où elle couche avec chacun de ses danseurs pour prouver au monde que l'on peut être danseur et hétéro)
  • 1992 : Ombres et brouillard (Donc Madonna a aussi couché avec Woody Allen...)
  • 1992 : Une équipe hors du commun (Madonna y interprète Mae Mordabito et joue au baise-ball)
  • 1993 : Body (Madonna est accusée d'avoir tué un homme avec son corps...ben oui normal, quoi ! Si on n'a pas de corps on peut pas porter le flingue !)
  • 1993 : Snake Eyes (Donc Madonna a aussi couché avec Abel Ferrara)
  • 1995 : Brooklyn Boogie (Elle se charge de chanter les télégrammes...ça a intérêt à être une bonne nouvelle !)
  • 1995 : Four Rooms (Madonna y interprète une sorcière qui a besoin du sperme d'un homme pour ramener une collègue à la vie. Elle est sympa, quand même !)
  • 1996 : Girl 6 (Dans le rôle de Boss 3)
  • 1996 : Evita (Madonna y bat le record du plus grand nombre de tenues différentes, et encore elle n'est jamais a poil !)
  • 2000 : Un couple presque parfait (Un film pas parfait du tout)
  • 2001 : The Hire : Star (Non créditée au générique, le réalisateur ayant l'intention de tourner d'autres films après)
  • 2002 : A la dérive (Quelle est la mauvaise langue qui a dit que c'était un documentaire ?)
  • 2002 : Meurs un autre jour (Madonna s'y fait perforer par le fleuret de Pierce Brosnan)
  • 2005 : I'm going to tell you a secret (Vendu avec un exemplaire de l'album Merdican Life)
  • 2006 : Arthur et les Minimoys (Elle y double Mylène Farmer)

[modifier] Religion

Outre son attirance pour les ébats sexuels, Madonna a une autre passion, la Kabbale. Enfin... son cerveau étant trop petit et/ou tellement saturé de Botox, elle n'arrive pas à suivre les cours de kabbalistique professés par le Dr Witzscherzstein. Du coup, elle passe son temps à jouer avec sa nouvelle figurine noire importée en fraude du Malawi ! Le Dr Witzscherzstein nous confie son désespoir. "Madonna-Esther y trop cônne! ylle ne comprend même pas ly concept dy "Paix", ylle comprend "pet" à la place. Dy cou, jy crois qu'ylle est restée au stade scato-anal!"

[modifier] C'est sa faute si elles nous font chier

En entrant dans le monde de la musique, Madonna a ouvert les portes à de nombreuses autres pétasses, qui ouvriront elles-mêmes d'autres portes à d'autres pétasses, pendant que le public ouvrira la fenêtre.

La radio n'a pas fini de diffuser du vent et le public n'a pas fini d'avoir des courants d'air dans le cerveau. Merci, Madonna !

[modifier] Note en bas de page

  1. Eh oui on est plus toute jeune...
  2. Révélant ainsi que, contrairement à son frère, elle est de la même couleur partout
  3. mais ça franchement on s'en fout


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia