Métaphysique

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] de la méthadone à la métaphysique, les enjeux de la notion

En 1854, Platon invente le mot "métaphysique" : c'est le nom qu'il décida de donner à un paquebot qu'il avait fabriqué tout seul. Le mot est très vite galvaudé par la plèbe, notamment dans des expressions comme "je me suis fait piquer par un métaphysique" ou "métaphysique à qui sait attendre". L'axe problématique de cet article : pourquoi la métaphysique, putain de bordel à cul ? Première remarque : cette problématique a le mérite d'être très précise et très grossière. Seconde remarque : voir première remarque.


Pandametaphysicien.jpg

Métaphysicien en train de machouiller un concept.

[modifier] être la métaphysique, avoir la métaphysique (en poupe)

La métaphysique a souvent été décrite par les Grands Artistes comme un soleil nocturne (voir le monologue du capitaine Haddock dans "Le Crabe aux pinces d'or", référence indispensable) Mais la métaphysique doit aussi permettre aux plus pauvres de briller en société. Mais alors, quelle société pour quelle métaphysique ? Cette question mérite d'être posée pour diverses raisons qu'il serait fastidieux d'exposer ici. Au final, "une métaphysique achetée, c'est une métaphysique sauvée" (François Fillon). On a donc rencontré deux notions importantes, celle de crabe et celle de plus pauvres.

[modifier] métaphysique et ta capuche, car il va pleuvoir

La métaphysique, ce n'est pas seulement une affaire de goût. Quoique finalement, si. S'il en avait eu le temps et l'envie et l'idée, Nietzsche aurait sûrement déclaré que la métaphysique est la plus noble de toutes les disciplines intellectuelle. Voir notamment les Fragments apocryphes de Nietzsche, fr.[63-38/42-36].


[modifier] Interlude : maithafizike et aurtograffe

Il n'est pas impossible de ne pas se priver de l'absence de métaphysique, c'est ce qui ressort clairement de ci-dessus. Néanmoins, car on ne va pas se la faire entre nous, demeure le problème de la scientificité de la métaphysique. Ah, on me fait signe que non, donc :


[modifier] la fraîcheur métaphysique

"La métaphysique est un humanisme" : cette assertion de Sartre a de quoi dérouter. En effet, dans son opuscule "La Métaphysique est un humanisme" (ouvrage indispensable mais épuisé, dommage), Sartre, le prince des nuits parisiennes, oppose métaphysique et motophosoque. Son analyse se situe sur un double plan :

  • a/ sur un plan scripturaire, il remarque très finement que dans le cas de la motophosoque, il y a 4 fois trop de "o"
  • b/ sur un plan plus onto-théologique, il s'aperçoit que c'est plus ridicule à prononcer. On comprend dès lors pourquoi Sartre a pu en déduire que la philosophie était morte.
Partage sur...
Autres langues
wikia