Méphistophélès

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Pour la majorité d’entre vous, pauvres ignares, l’histoire de Méphistophélès, c’est avant tout cette fameuse chanson dont voici le premier refrain et le couplet. Allez-y tous en cœur (sur l’air de « Daddy Cool » de Boney M.) :

   
Quote1
Connaissez-vous l’histoire de Méphistophélès ?

Quand il est né, ce gredin sortit par les fesses, De sa maman, qui croyait avoir la diarrhée Alors qu’en fait, elle venait de pondre un goret Ses pauv’ parents, étaient vraiment bien embêtés De se retrouver, avec un bébé tout crotté Quand au matin, passa le camion des poubelles Ils le jetèrent comme tout bon résidu de selles Heureusement, Satan passant le coin Fut intrigué par les hurlements du bambin Le ramassant, il lui dit « viens là mon p’tit père, Avec cette gueule, tu vas avoir une vie d’enfer. »

Refrain Ah, Ah, Méphisto, Toujours là quand on l’attend pas, Ah, Ah, Méphisto, Sacré diable que celui-là !

   
Quote2

En réalité son histoire n’a pas grand-chose à voir avec cette chanson. D’ailleurs la voici en exclusivité pour la première fois en DVD :

[modifier] La véritable histoire de Méphistophélès

Quand Anne-Claire Hanneton donna naissance à son premier enfant, elle et son mari Jean-Gérard ne surent pas vraiment quel nom lui donner. Comme nous étions un 17 avril et que la maternité se trouvait boulevard Edgar Quinet, ils décidèrent tout bêtement de l’appeler Méphistophélès. Mal leur en a pris, car ce nom choisi au hasard entre 50 000 est intimement lié à une ancienne et terrible prophétie, la Malédiction de la Pierre de Feu Sacrée ! D’un autre coté, cette malédiction ne devant pas se terminer avant le 18 octobre 2361, il y avait de la marge.

[modifier] Retour rapide 16x

MPcaillou

La Pierre de Feu Sacrée lors d'une réunion avec des amis.

La première fois que fut évoquée cette malédiction, nous étions le 30 mais 1431, précisément à Rouen. Au matin de cette belle journée de printemps, Jeanne d'Arc, toujours prête à ramener la couverture à elle[1], allait être exécutée sur le bûcher. Comme à son habitude elle faisait la maline en psalmodiant des prières sur ses rondins de bois tandis que le bourreau cherchait désespérément son Zippo et un bidon d’essence. Ne parvenant pas à mettre la main dessus, il décida d’utiliser des silex comme il avait vu faire une fois lors d’un reportage sur Discovery Channel.

Ramassant des pierres au hasard, il tomba sans le savoir sur la fameuse Pierre de Feu Sacrée qu’à l’époque on appelait juste vulgus calculus ou « caillou à la con » puisque la malédiction n’avait pas encore débuté. À peine frotta-t-il la pierre contre une autre que des étincelles jaillirent qui embrasèrent le bûcher. Jeanne d’Arc mourut alors dans d’atroces souffrances que nous ne décrirons pas ici pour ne pas choquer le public le plus jeune et obtenir la caution du CSA.

Son œuvre accomplie, la Pierre retourna dans les entrailles de la Terre ou plutôt au dessus des entrailles de la Terre en attendant une nouvelle opportunité de faire parler d’elle. La malédiction de la Pierre de Feu Sacrée était née.

[modifier] Avance rapide 4x

On ne sait trop comment elle a fait le voyage, d’autant que comme d’habitude la SNCF était en grève, mais la deuxième apparition connue de la Pierre de Feu Sacrée eut lieu non pas à Rouen mais à Paris. Le 14 mai 1610, rue de la Ferronnerie. Henri IV, qui avait trouvé un emploi de Roi de France en CDI se promenait comme à l’accoutumée pour bien montrer à ses sujets qu’il pouvait faire ce qu’il voulait quand il le voulait, quand soudainement, la roue arrière droite de son carrosse roula sur un caillou et cassa net. À peine le laquais de garde eut-il mis en place le cric pour soulever le véhicule qu’un certain Ravaillac, profitant de la confusion, se mit en tête d’assassiner le souverain. « Toi aussi mon fils » clama avant de mourir Henri IV qui venait de lire Astérix Gladiateur.

Il fut la seconde victime de la Pierre de Feu Sacrée. Car c’était bien elle sur laquelle avait roulé le carrosse. Elle fit une troisième victime indirecte en la personne de Ravaillac. Quant au laquais chargé de la réparation, il fut jugé en partie responsable par sa lenteur et on ne l’appela plus que « la cinquième roue du carrosse ».

[modifier] Avance rapide 2x

La Pierre de Feu Sacrée dut se plaire à Paris car elle refit parler d’elle en 1789. Le 14 juillet. Ce jour-là, Jean-Hugues de Lestrade, maréchal-ferrant du Baron de Chaise, se rendait chez son boulanger habituel quand soudainement, il fut pris de vertiges et s’écroula d’un coup dans le caniveau. Un attroupement s’ensuivit au cours duquel le jeune Rémi Grandpied déroba la bourse de Charles-Louis Leunuque, un Castrais en visite à la Capitale chez sa belle-sœur. Ce dernier voulut poursuivre le gredin mais en fut empêché par la foule qui s’amassait autour du corps du maréchal-ferrant. Bien heureusement un garde du roi qui passait par-là comprit toute l’affaire et se saisit du gamin qui préféra abandonner le fruit de son larcin pour parvenir à se sauver. En dépit de toutes ces péripéties, Louis XVI inscrivit ce jour-là dans son journal intime : « rien ». La Pierre de Feu Sacrée venait de démonter son pouvoir une fois de plus.

[modifier] Pause

En me relisant je me rends compte tout à coup que le rapport entre l’anecdote précédente et l’histoire de la Pierre de Feu Sacrée semble assez flou. Je préciserai donc que le fameux garde du roi dont il était question s’appelait Jules-Jacques Desmarets. Oubli réparé.

[modifier] Avance très rapide

Au cours des deux siècles la Pierre de Feu Sacrée jalonnera l’histoire de l’humanité. En 1805 Napoléon la trouva et conscient de son pouvoir décida de la cacher sous son gilet. En mai 1968 elle servit de pavé et fut projetée contre un CRS innocent. En 1969 elle accompagna Neil Armstrong sur la lune puis gagna le Tour de France 7 fois de suite en jouant de la trompette et en chantant « it’s a wonderful world ». Enfin en 2009 elle parvint on ne sait trop comment à se coincer dans l’anus de Benoît XVI (selon une source anonyme mais généralement bien informée sur les trous du cul des papes).

[modifier] Stop

Puis ensuite naquit Méphistophélès dont le principal pouvoir consiste à hypnotiser les gens pour les empêcher de parler de lui et conserver un semblant de vie privée.

[modifier] Notes

  1. D’où son surnom de « Pucelle »


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia