Médecine

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« L'art de la médecine consiste à distraire le malade tandis que la nature le guérit. »
~ Sacha Guitry à propos de sa belle-mère.

La médecine est une discipline vitale pour notre vie de tous les jours. Cependant, cela n'a pas toujours été le cas par le passé. Prenez par exemple cette photo d'un ancien réveillon de Noël :

Fra Bartolomeo

Tous les convives profitent de la fête et regardent le spectacle organisé. Pourtant, la personne tout à gauche est vraiment pas en bonne santé : il s'est baladé dans la forêt et s'est ramassé des tonnes de branches qui le transpercent de partout. Pensez-vous qu'il va s'en soucier ? T'en fiche. Tranquille, la vie est belle. Il pourrait crever d'une minute à l'autre mais c'est pas grave. À cette époque-là, la médecine était vraiment la cinquième roue du carrosse.

[modifier] Moyen-Âge

En revanche, le Moyen-Âge fut une période très poussée en matière de recherche médicale : d'abord l'Inquisition qui commença à détecter des maladies graves telles la sorcellerie, le Protestantisme, son proche voisin le Calvinisme et la Peste. La sorcellerie était, comme on le sait, une maladie à laquelle les personnes rousses étaient prédestinées. C'est pour pallier à ce danger que les Inquisiteurs, sous l'autorité du pape Grégoire IX, firent rôtir leurs poils de carotte sur des bûchers. Jusqu'à ce moment, la médecine n'avait traité que des problèmes strictement physiques. L'Inquisition fit une grande découverte : la psychanalyse ! On attribua plus tard à Freud, d'origine juive, la découverte de ce domaine, mais ce ne fût qu'une ruse de l'Église pour redorer son blason aux yeux du monde car de tout temps elle avait malmené les Juifs. La psychanalyse fût donc mise sur pied avec une tactique tout à fait moderne de soins : la trépanation. La trépanation consistait à creuser dans le crâne de la personne atteinte d'une maladie mentale telle le fait de ne pas aller à la messe, afin d'en extraire le caillou qui provoquait l'idée saugrenue.

Fléau arme

Exemple d'instrument chirurgicaux d'époque. Aussi utilisé pour la cuisine du Roi.

[modifier] Époque napoléonienne

À l'époque napoléonienne, le mot médecine se confondit fortement avec le mot boucherie. En effet, les salles d'opération tendaient à ressembler davantage à des établissements Viangros plutôt qu'à de réelles infrastructures hospitalières.

Des nos jours, le mot médecine semble avoir été supplanté par l'expression grosse bagnole.

[modifier] Notre époque

En ce moment pour la médecine il s'agit de l'âge d'or les médecins possèdent tout le jargon technique possible et de toute les méthode pour gagner au loto de la sécurité sociale.

[modifier] Calligraphie médicale

Je me suis toujours demandé comment les médecins font pour écrire si mal... Et encore plus comment les pharmaciens font pour lire leur charabia. Ça doit être parce que les médecins sont des surdouées et qu'ils ont tous sauté leur CP donc il n'ont pas appris à écrire, et les pharmaciens comment ils font pour lire leur chiure ? Ça doit être parce qu'ils n'apprennent que ça à la fac. Ben oui, qu'est-ce qu'on va apprendre à un pharmacien ? On ne lui demande jamais des conseils donc à quoi bon lui apprendre des truc inutiles ?

[modifier] Spécialité en médecine

Pour commencer le Médecin généraliste est le médecin spécialiste de rien et de tout : il doit faire 10 ans d'études (malgré lui).

Sinon il y a d'autres spécialités en médecine qui nécessitent beaucoup d'année d'études. DONC LISEZ BIEN LA DÉSENCYCLOPÉDIE POUR RÉUSSIR VOTRE THÈSE !!!!

[modifier] Liste

[modifier] Spécialiste "généraliste"

  • Pédiatre : Médecin généraliste pour enfant dont les parents se soucient de leur santé.
  • Gérontologue : Médecin généraliste pour vieux en maison de retraite, comme des légumes par exemple.
  • Interniste : Médecin généraliste spécialiste en tout et rien. On ne lui présente que des adultes ou des senior lorsque leur diagnostique est trop dur pour le petit généraliste ou tous les spécialistes de l'hôpital avec lesquels il se réunit en général.
  • Urgentiste : Médecin généraliste spécialisé dans les urgences urgentes.

[modifier] Spécialiste spécialiste

  • Cardiologue : à peine la moitié d'un demiologue, et plus lent qu'un voiturologue.
  • Pneumologue : aide le voiturologue et le cardiologue dans le garageologue.
  • Urologue : spécialiste de l'urètre. Pour l'inspecter il utilise un spéculum.
  • Gynécologue : je sais franchement pas à quoi ça sert. Connais pas.
  • Neurologue : spécialiste des neurones. Ce n'est pas ce qu'on peut appeler « un mec drôle ». Voilà voilà.
  • Psychiatre : un spécialiste qu'on rencontre tous les jeudis 17h30 (sauf la semaine dernière, le rendez-vous a été déplacé).
  • Endocrinologue : garsdontlenomdumétierestcompliquologue.

Et plein d'autres spécialités à n'en plus finir.

[modifier] Polémiques actuelles

[modifier] Homéopathie

Certains écologistes radicaux ont décidé de vivre dans les plantes mais également de se soigner uniquement par les plantes. Ils se sont ensuite rendus au Congrès-de-la-plus-grosse-bagnole à Hanovre et ont débattu, voire combattu, sur la possibilité de guérir certaines maladies graves comme le rhume ou la synostose coronaire uniquement par le biais d'éléments végétaux. D'une part, les partisans du pisse-en-lit ont affirmé avoir guéri les sida via du concentré d'amandes. De l'autre, les extrémistes de la norfloxacine sont tout à fait bornés et incapables d'accepter la vertu des plantes.

[modifier] Le SIDA

Le SIDA, ou Syndrome Infectieux de Débilité Active, est au centre d'une controverse concernant le manque d'investissement des firmes pharmaceutiques en vue d'éradiquer ce fléau extrêmement ravageur sur le continent sous le notre (et qu'il reste bien là). En effet, selon les humanistes endurcis, les géants de l'industrie médicamenteuse devraient être traînés en justice pour non-assistance à ethnies en danger, les clients atteints de pauvreté ne sachant pas payer le traitement, les firmes ne voient pas d'intérêt à développer des vaccins. Le porte-parole du Bayern, ancien producteur de Zyclon B, a avancé le fait que, alors que les Tutsis et les Utus se massacraient, le PSC (Parti Social Chrétien) n'était pas intervenu en envoyant ses Casques Rouges.


Aiguille  Portail de Mes Deux Seins


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia