Lycéen

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Vague définition à but non lucratif offerte par un ancien lycéen qui semble avoir oublié qu'il l'a été un jour

Le lycéen est une espèce humaine dont l'apparente maturité physique est en parfaite contradiction avec la maturité mentale. Il se reconnait par son odeur pestilentielle et sa dégaine Mondial Tissu. Il rit bêtement. Il essaye de s'habiller à la mode ou de faire l'andouille et montre ses muscles pour attirer un spécimen typique du lycée : la lycéenne.

Tout comme l'adolescent, le lycéen a une fâcheuse tendance à avoir les poils qui poussent et de l'acné. Cependant, il ne faut pas les confondre. Le lycéen est plus évolué que l'adolescent. En effet, il sait écrire son prénom et même parfois lire.

Il se distingue aussi de l'étudiant. Alors que le lycéen se rend au lycée, l'étudiant se rend au bistrot. Il y a toutefois un autre test pour les distinguer : le baccalauréat.

[modifier] Sa vie lycéenne en Seconde

Lorie 1.gif

La tendance rock du lycée transforme les fans de Lorie en fan de Tokyo Hotel.

Ce lycéen est un peu un touriste scolaire puisqu'il est le seul à ne pas avoir d'épreuve de fin d'année. Il se contente d'être en cours (il a peur du terrifiant CPE qui appelle les parents en cas d'absence) et d'écouter d'une oreille distante le verbiage des professeurs. Puisqu'il sort du collège, il fait une découverte qui va dicter sa vie jusqu'à la retraite : tu peux glander si personne ne te surveille. Et comme personne n'est là pour vérifier si les devoirs sont faits, le lycéen en profite intensément.

Puisqu'il ne fout rien, il s'inscrit à un club, si ce n'est pas à plusieurs, espérant qu'ils soient moins pourris que ceux du collège. Toujours parce qu'il n'en a rien à carrer, il squatte la Maison Des Lycéen (MDL) en chialant qu'il n'y a jamais de chansons de Lorie ou de Tokio Hotel diffusées en fond sonore. La MDL devient alors le siège de la compétition interglandus de joueurs de tarot, jeu que le lycéen en Seconde pratique dans les couloirs, dans les escaliers, dans l'herbe, en salle d'étude, et en cours d'Allemand.

[modifier] Sa vie en Première

Les bigorneaux en colère.jpg

Lycéen déguisé en manifestant et défilant pour moins de frites à la cantine et plus d'escargots.

Dégouté par les clubs qui ne sont que des prétextes permettant aux professeurs de le surveiller un peu plus, le lycéen se réfugie dans la drogue : sniffage de chatons ou joint qu'il fume sans complexe dans la zone non fumeur en les faisant passer pour du tabac roulé.

Le lycéen se trouve subitement submergé de travail et découvre qu'il aurait dû bosser en seconde.

Ceux qui ne veulent pas s'éterniser au lycée, mettent les bouchées doubles pour passer en Terminale et réussir les premières épreuves du bac. Ils s'accordent néanmoins une pause pour jouer au tarot et à la bataille corse, toujours dans les couloirs, classe d'allemand... vous connaissez la suite.

Les autres montent généralement un groupe de musique en ayant comme plan de carrière de redoubler et de bosser l'année prochaine. En attendant l'année suivante, ils s'occupent en jouant au tarot avec ceux qui préparent leur bac. De plus, le lycéen est généralement de mauvaise humeur cette année-là car il ne cesse de se crêper le chignon avec ses camarades au sujet d'un truc nommé réforme de l'Éducation Nationale et dont il n'a rien à carrer mais il fait quand même des manifs.

[modifier] Sa vie en Terminale

C'est là que ça devient comique. Le Lycéen en Terminale ne dort plus que durant les cours de philosophie tant il travaille pour avoir son bac (il ne le sait pas encore mais cela le prépare à sa future vie d'étudiant fêtard). Il tente d'ingurgiter 250 formules mathématiques qu'il n'utilisera jamais plus car la seule règle utile dans le monde de la fac n'est autre que le classique produit en croix. Il lit du Spinoza et se demandera dans 2 ans si Spinoza est le nom d'un champignon ou d'une maladie tropicale.

Math1.JPG

Lorsque le cerveau surchauffe, le lycéen peut écrire n'importe quoi.

Complètement atrophié par tant de données, le cerveau d'un lycéen de terminale ne peut faire que des taches répétitives qu'il connait par cœur. C'est pour cela que le lycéen ne peut pratiquer que le tarot, le poker, la belote, la bataille corse, la dame de pique, pour se détendre puisqu'il les a longtemps pratiqués auparavant.

L'élève de Terminale est surtout une personne instable psychologiquement. Les crises de nerfs sont fréquentes, et il ingurgite vitamines et pilules anti-stress en pagaille. Très souvent, il lui prend des bouffées délirantes où il chante sous la pluie, fait des stripteases dans la cour ou fait des blagues qui ne font rire que lui et ses camarades : « Exponentielle et Logarithme sont sur un bateau. Soudain Logarithme s'écrie : Attention on dérive ! Exponentielle dit : Ha bon! Moi, je sens rien ! » ou encore: « Exponentielle et Logarithme vont au restaurant, qui paye l'addition ? -> Exponentielle, car Logarithme népérien » (mais ces blagues révèlent un problème psychologique profond (appelé syndrome du geek) fréquent en terminales scientifiques)

[modifier] Bilan

Le lycéen finit par décrocher son bac qui lui servira à peine à travailler à Géant pour payer ses études. Toutes les heures de cours n'auront servi à rien. Par contre, il se sera bien éclaté, se sera fait des potes inoubliables (allant de pair avec les conneries inoubliables), aura perdu ses goûts de chiottes pour Lorie, s'appropriera l'esprit Rock et regrettera à jamais son binôme de TP.

De plus, il aura activement préparé sa retraite car il connaît tous les jeux de cartes et les plus intelligents sauront même jouer aux échecs. Comme quoi, la vie de lycéen prépare la vie sur du long terme, mais seulement après avoir cotisé durant 40 ans.

[modifier] Voir aussi


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia