Lure

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Lure--741a.jpg

La rue "car-no", aujourd'hui désaffectée, hormis quelques 205 GTI

Lure, appelée par ailleurs "la cité du sapeur", est la sous-préfecture de la Haute-Saône. C'est une ville de Franche-Comté, région célèbre pour son fromage (le comté) sorte de gruyère sans trou, utile pour les soirées raclette lorsque les froides soirées d'hiver ne permettent pas à ses habitants d'utiliser leurs tickets de rationnement dans les points de ravitaillement.

Les autochtones sont appelés les Lurons, ce qui prête parfois à de mauvaises blagues telles que "t'es un sacré luron toi !" ou "t'es un gai-luron mon cochon", blagues peu appréciées des habitants car malgré les apparences, ceux-ci sont tristes. Tristes car leur idole Johnny Hallyday, dont tous les produits dérivés sont disponibles dans les principaux points de ventes de la ville, n'a à ce jour jamais daigné effectuer le moindre concert au sein de leur cité. En effet, malgré les ventes de coussins, poupées, et mugs à son effigie dont les stocks s'écoulent à 97% (selon Jean-Claude Camus) dans la cité du sapeur, la rock star internationale se détourne irrépressiblement de son public malgré la proximité avec son pays d'adoption, la Suisse.

[modifier] Habitants

Tsjh0hhhhh1.JPG

Costume traditionnel luron

Les habitant présentent plusieurs particularités propres aux caractéristiques de la région. La population est essentiellement d'origine rurale. Ayant suivi le programme de CM1 portant sur l'exode rural, celle-ci a voué un culte au fait de quitter les campagnes pour la ville. N'ayant pas de ville accessible à portée de tracteur (les voies rapides vers Belfort et Besançon n'existaient pas encore à l'époque), la population a décidé de se réunir pour fonder sa propre ville, à mi-chemin entre Vesoul (prononcez V'soul) et Belfort. Nous pouvons donc aujourd'hui observer les vestiges des fondations de Lure en constatant la dégénérescence génétique de ses habitants, ces derniers étant tous des descendants directs ou indirects des mêmes familles. Par ailleurs, il s'avère que le taux d'obésité à Lure est 60 fois supérieur (selon Pierre Ménès) à la moyenne nationale, cela étant principalement dû aux dérives néfastes de la Cancoillotte (sorte de fromage fondu coupé au beurre). La pratique du patois local qui se transmet de génération en génération (cf "patois local" sur la page Haute-Saône), ainsi que l'emploi d'un français approximatif donnent aux Lurons une culture linguistique particulière, très prisée des ethnologues en civilisations primitives.

Il est intéressant de noter que les familles luronnes ont la particularité d'absorber à elles seules près de 90% des aides sociales de la CAF de Haute-Saône, et participent généreusement au développement du trou de la sécurité sociale, notamment du fait de leurs besoins importants en soins dentaires.

[modifier] Loisirs

Il n'y a pas grand chose à faire à Lure. Les principales activités des habitants sont : La pêche, la reproduction (dès le plus jeune âge, milieu rural oblige), le chômage, le loto, Johnny Hallyday, l'alcool, et encore le chômage. La rue de l'aviation représente toujours, et ce depuis des dizaines d'années, la principale attraction de la ville, faute de mieux.

[modifier] Voies d'accès

Maquette 1670.JPG

Maquette reconstituant la ville en 1670, toujours d'actualité de nos jours

Lure a longtemps présenté comme principal atout d'être une ville de passage entre Vesoul et Belfort, cependant la construction de la voie rapide a privé la cité du sapeur des chalands et autres conducteurs en panne d'essence. Petit à petit, le bourg se vide, malgré la persistance de certains automobilistes dont les GPS ne sont pas à jour. La ville est traversée par la rue "car-no" qui, comme son nom l'indique, est une rue empruntée par aucun bus, car, ou autre transport en commun. Un maire communiste a cependant tenté d'étudier l'implantation d'un métro mais des fouilles archéologiques ayant mis à jour l'existence d'un poney-club datant de 495 av JC ont malheureusement stoppé les travaux. Le mode d'accès le plus moderne vers le monde extérieur est la voie de chemin de fer qui traverse le centre ville d'est en ouest (1 train inter-cité tous les 3 jours). Un contrôle rigoureux permet à la municipalité d'éviter tout départ massif des habitants.

[modifier] Démographie

Hormis quelques espèces volatiles telles que le moineau ou le rouge-gorge, les flux migratoires sont à l'arrêt. Malgré un taux de fécondité très important (comme dans la plupart des villes sous-développées), le nombre d'habitants à Lure décroît progressivement. Cette baisse de la population doit être mise en comparaison avec l'espérance de vie qui est ici très inférieure à la moyenne (en raison du taux de suicide, de l'alcoolisme, de l'obésité...). Par ailleurs, lorsqu'un jeune luron parvient malgré son patrimoine génétique handicapant à faire des études, celui-ci aura naturellement tendance à quitter Lure pour exprimer son talent dans un endroit plus propice à la stimulation intellectuelle. Il faut néanmoins tempérer ce propos en tenant compte du fait que "faire des études" revêt une connotation différente à Lure. Par exemple, un enfant prodige parviendra à se hisser en seconde générale tandis qu'un enfant extrêmement brillant sera le seul de sa portée à pouvoir obtenir le Bac. En définitive, Lure exporte peu sa progéniture qui, globalement de mauvaise qualité, d'abime et périt rapidement. Comme peu de personnes se risquent à s'y installer, la ville a tendance à se recycler en circuit fermé, poursuivant ainsi son effroyable cercle vicieux.

[modifier] Histoire et culture

Luron.jpg

Un Luron et sa cancoï pendant un concert de Johnny

Johnny Hallyday et le sapeur Camember sont les deux seuls éléments culturels de la ville. Aucune explication rationnelle ne permet à ce jour de déchiffrer le fanatisme des Lurons pour cet artiste, celui-ci n'ayant jamais mis les pieds dans le département. Quelques indices se cachent peut-être dans sa discographie, des titres comme "Rendez-Vous En Enfer", "Le Ghetto" ou "Tant Qu'il Y Aura Des Trains" pouvant s'avérer particulièrement évocateurs pour les habitants. De plus, le look de l'artiste durant les années 70 semble figé à Lure, et les autochtones n'hésitent pas à se parer des plus beaux symboles de l'époque tels que le marcel, le blouson en jean ou la nuque longue (dite coupe mullet). D'autres vont encore plus loin dans le mimétisme et si vous avez de la chance, vous pourrez croiser un de ses sosies à la cafétéria du Leclerc.


Le fait que le Sapeur Camember soit un personnage fictif, oublié de tous mais créé par un dessinateur né par inadvertance à Lure suffit à ce que celui-ci soit porté à la postérité par tous les habitants. Selon certaines rumeurs, un jour le sapeur Camember descendra de la colline du Mortard et choisira douze apôtres, dont Johnny Hallyday. Lure sera alors la capitale du monde.

[modifier] Tourisme

800px-La colline du Mortard à Lure.jpg

La colline du Mortard, point culminant et haut lieux touristique

Lure dispose d'un office du tourisme ouvert tous les jours de 15h00 à 15h15 (sauf du mardi au dimanche).

Attention ! Par mesure de sécurité, le ministère des affaires étrangères recommande de ne pas séjourner plus de 24 heures à Lure. Chaque journée supplémentaire se soldera par une perte temporaire de 5 points de QI. Passé une période d'incubation d'un mois, les risques de suicide augmentent de 75% (l'immolation à la station service MATCH étant généralement privilégiée). Pour préserver votre intégrité psychique, lavez-vous les mains régulièrement et limitez au strict minimum les échanges avec la population. Tenter d'éviter ces effets en se cachant dans le musée municipal ne ferait qu'aggraver les séquelles.

[modifier] Parcours-type du luron moyen

Bar lure323232.jpg

Un des rares commerces florissants à Lure

Malgré la présence de plusieurs établissements scolaires, les élèves lurons ont peu de chance d'entrer dans le monde du travail. D'une part du fait de leur dégénérescence génétique, et d'autre part du fait de leur manque de mobilité. En effet, dans l'attente du retour du messie (le sapeur Camember ou Johnny Hallyday, c'est selon), de nombreux jeunes désirent ardemment rester sur leur territoire. Les industries telles que Peugeot (prononcez pijau) ou les usines paris-zoo (petite entreprise familiale de mobilier à but non lucratif) étant situées trop loin, la plupart des Lurons préfère errer dans la rue "car-no" à la recherche d'un bar pour oublier son tragique destin.

Peu d'élus ont déjà fait l'expérience de découvrir le monde en dehors des limites de la ville. Des histoires transmises oralement racontent toutefois les aventures de valeureux lurons ayant exploré d'autres contrées telles que le Doubs, le Jura, voire même le territoire de Belfort. Malgré tout, aucune preuve ne permet d'attester de la véracité de ces contes et légendes.

Après une vie insignifiante, la majorité des habitants rejoint le cimetière de Lure situé derrière le Lycée Georges Collomb, juste à côté des bars et de l'agence Pôle emploi. Le cycle de la vie étant ainsi bouclé.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Lure" ?
 
148
 
38
 
19
 
23
 
15
 

Ce sondage a été créé le juillet 14, 2011 14:54 et 243 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia