Loserisme

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Ah bas si on me demande si c'est cher oui evidemment c'est très cher !  »
~ Mr Merdocu à propos du coût de son billet pour un aller simple pour Toulouse
« C ma Rlgion! Jsui un Fana !+ ke WoW! ((:!!!  »
~ Un Kevin à propos de sa religion, le Loserisme...
« Encore une religion à laquelle Jean Sarkozy va se convertir ! Il fera du chemin, le petit...  »
~ Siné à propos de Jean Sarkozy et du loserisme
« Siné tu es viré ! »
~ Phillipe Val à propos de la citation ci-dessus
« Rien à foutre ! J'ai une pétition pour moi tout seul !  »
~ Siné à propos des propos de Phillipe Val

Le loserisme est une philosophie religieuse mondialement reconnue, pratiquée depuis l'apparition de l'homme sur terre, en réponse quasi immédiate à l'apparition du winnerisme (Bien que les loseristes prétendent le contraire). Le culte loseriste est divisé en de nombreux cultes plus petits (Loserisme Merdoculien, Loserisme devillien..., et jouit d'une certaine notoriété mondiale, bien que ses fidèles furent durement persécutés par les églises winnéristes et les croyances populaires visant à les dénigrer.

[modifier] Déscription générale

T Snot.jpg

Un parfait loseriste.

Le Loserisme se caractérise d'abord par un comportement très distincts de ses sujets. D'abord, le loseriste, comme son nom l'indique, serait toujours sujet à une perte générale de ses capacités sociales, culturelles, intellectuelles, sexuelles...etc. En gros, c'est un gros perdant.

Le loseriste aura un comportement dégénérant et décadent. Au choix, le loseriste sera conservateur, prétentieux, paranoïaque, mythomane, hypocondriaque, misogyne, raciste... et la liste est longue, très longue... Le loseriste cherchera toujours des travaux auxquels il pourra imposer sa volonté avec facilité : Pion dans des collèges, collecteur d'impôts, beau frère... Il aura ainsi l'impression d'être le maître du monde et de contrôler tous ses habitants. Il jouera tellement son jeu qu'il va jusqu'à vraiment croire qu'il est le maître du monde...

Le loseriste s'habillera de telle manière que tout le monde saura qu'il a un loseriste à côté de lui. Il portera un costume qui était à la mode il y à 50 ans et plus : Mocassins en cuir de rectum de bouquetin du cocasse, Pull à carreaux verts bleus mangé par les mites, avec bouts de fils qui dépassent et odeur caractéristique comprise; par dessous le pull une chemise blanche de golfeur de 1920, avec manches bien longues retroussées 10 fois et des boutons en bois mal poli qui se décrochent volontairement tellement l'odeur de transpiration émanante est insupportable; lunettes rectangulaires rétamées avec du sparadrap, pantalons brunâtres dont les fils rendent l'âme lorsqu'un courant d'air les effleure... Bref, tout un attirail particulier qui remettrait même l'expression "l'habit ne fait pas le moine" en question... quoique...

Le loseriste aura des tics particuliers : Recoiffement toutes les deux minutes, rongage de doigts perpétuels, malaxage de menton, ecrasage de boutons, mettre sa gueule en avant comme un mérou...

Mais surtout, le loseriste n'aura aucun compte de son hygiène. Cheveux gras pleins de pellicules, dents jaunes, haleine torride, crises d'acnés du à une consommation excessive de pop-tarts, de bougies consumées et de soupe de poisson, mycose et herpès envahissants... etc. mais le pire, c'est que le loseriste vouera un véritable culte à son manque d'Hygiène. Il cajolera chaque bouton de sa tronche avant de se coucher, en le caressant et en lui chantant des berceuses, comptera le nombre de ces pellicules avant de les remettre dans leur habitat originel lors de ces temps perdus, et pour les plus orthodoxes, ils garderont leur étrons les plus volumineux et les plus fermes dans des bocaux de formol, sur des autels spéciaux, avec collé chaque contenant une étiquette ou est inscrit le nom du fèces, la date de naissance, sa taille, son diamètre, et son volume. Il portera les mêmes habits pendants des mois et des mois durants, voir des années, et refusera de se baigner ou de se laver les dents jusqu'à que le paroxysme du rejet social ai été atteint.

[modifier] Cause et origine

La cause du loserisme serait une maladie d'origine inconnue appelée la loserite aiguë. Cette maladie se manifeste par tous les symptômes décrits au dessus.

On ne sait pas par quoi est causée la loserite. On à longtemps pensé qu'il était génétique, mais des études plus récentes, menées par le mouvement raëlien et Bernard Werber tendent à prouver qu'il est psychosomatique est due à une enfance trop difficile... Le débat fait rage dans la communauté scientifique et nombreuses furent les vies sacrifiées en quête de ce nouveau "Saint Graal" de la pseudo science.

De nombreuses théories farfelues ont été proposées : Infection virale par un alien venu de Danlanus ou d'une douve du foie géante, bactérie intelligente, quatrisomie 21, bénédiction par George W Bush... etc.

Quoi qu'il en soit, le mystère reste complet. Une chose est sure : Le loserisme sévira tant que le winnerisme existera...

Quant à l'origine elle même, elle fait office de trois hypothèses : La loseriste, la winneriste et la scientifique. Cette dernière est basée sur les résultats de fouilles archéologiques mennés en suisse par le professeur Allan Grant, et dont les trouvailles seraient très intéressants. Toutefois, nous citerons ici les trois théories :

  • Les loseristes pensent que Dieu à créé le loser à son image, et que les deux premiers losers, Madam et Ever, vivaient en paix dans le jardin d'Ed (Ou aurait été inventé le fameux supermarché populaire) jusqu'à que le premier Winneriste apparaisse sous la forme de Owen Wilson et donne le fruit de l'arbre de la conne-naissance à Ever qui la bouffe... La réponse de Dieu fut immédiat : Il banni les deux loseristes sur le pire lieu que l'univers n'aie jamais conçu : la terre... La bas, les loseristes se multiplièrent et vivaient en paix jusqu'à qu'un homme, lui aussi visiblement avec l'apparence d'Owen Wilson, jaloux de la réussite loseriste, commença à amasser les conquêtes, et à inventer des concepts crétins : La mode, le ménage, Ikea... de son côté, le loserisme à inventé le feux (Pour immoler les winneristes), la roue (Autre mode de torture sur les winneristes; remarque, sur les routes on utilise encore cet instrument contre les petits vieux et les chiens errants), l'écriture (Un certain Jimmy Wales, qui aurait aussi inventé le premier ouvrage, copié illico presto par les winneristes... à moins que ce soit l'inverse ?) et le zéro (Un concept pour déterminer l'être du loseriste).
  • Les Winneristes, de leur côtés, prétendent une version analogue, à la différence qu’Adam est Ever étaient des winneristes (Elémentaire, mon cher Watson... euh, Wilson) et qu’ils furent tentés par un petit être mesquin, aux grandes oreilles, au long nez, aux yeux renfrognés et très attiré par tout ce qui brille. La aussi, le mystère reste complet quant à l’identification de ce démon. Ici la version se répète mais les rôles sons inversés : Les winneristes vivaient heureux avec leurs inventions utiles, leurs harems et leur grotte de luxe, jusqu’à que le premier loseriste arrive et gâche tout en tuant le Grand Winner, d’un coup de défense de mammouth sur le crâne. Bouleversement total. Les winneristes surent que désormais, il fallait se défendre. D’abord, pour qu’un tel crime ne se répète plus, ils exterminèrent tous les mammouths de la terre. Ça, c’est fait. Après ils amassèrent tous leurs inventions utiles (Armes, roue, feux, zéro...) et mirent la patté aux loseristes. Ces derniers se contentèrent alors de copier honteusement les inventions géniales des winneristes pour prétendre par la suite l’inverse.
  • Mais les scientifiques, eux, possèdent une version propre. D’après eux, l’homme, à son apparition, n’était ni loseriste, ni winneriste ; juste normal, comme vous et moi. Mais, au milieu d’une tribu d’hommes en pagne surgit l’improbable : Le premier winneriste ! Avec sa gueule d’Owen Wilson et son physique de musclor, toute les femelles pithécanthropes ne se firent pas prier ! Elles se jetèrent sur lui illico presto. Il se constitua un véritable harem ou servantes et maîtresses ne faisaient que passer à la chaîne. De plus, il aurait inventé l'essentiel des inventions humaines : Ikea, le lave linge, la domestication du singe, le dynamo... etc. Bref, des choses vraiment utiles, pas comme les loseristes avec leur écriture, leur feux, leur roue, leur zéro, leur arme et leur poterie (Bien que quelques savants épars prétendent l'inverse... quel culot !). Tout cette exhibition ne plus pas au premier loseriste, qui tua le winneriste d'un coup de pierre sur le crâne (Et non pas d'une défense de mammouth, comme le prétend la légende; tout le monde sait que leur extinction est due à Claude Allègre qui les a tous dégraissés).

[modifier] Religion Loseriste

Comme le Winnerisme, le loserisme fait office d'une philosophie religieuse caractéristique :

Les Loseristes sont monothéistes et croient en un seul dieu : Rosel. L'origine de ce ce nom demeure une énigme, et serait sujet à une prophétie disant "Trouve l'anagramme, c'est sous entendu", mystère total... Même Chuck Norris ne trouverait pas la rép... Aïe ! Je veut dire, il en serait parfaitement capable, mais il à d'autres chats à fouetter.

Les loseristes prient dans des lieux de cultes appelés églises loséristes. Les prêtres son appelés « Petit Losers », le pape « Moyen Loser » Merdocu « Grand Loser », et Dieu, « Loser suprême ». Des dénominatifs hiérarchiques d’une grande originalité, tous droit sortit du vocabulaire winneriste... ou l'inverse ?

Les loseristes ont de nombreuses traditions et fêtes à respecter obligatoirement :

  • Lorsque le fidèle aura atteint ses 22 ans, il devra accomplir un important rite de passage pour être reconnu comme un vrai fidèle loserien : il devra se rendre dans un hôpital psychiatrique pendant quarante jours. Une fois là bas, il sera enfermé dans une chambre blanche matelassé ou il sera nourris avec de la purée sans goût, inodore et incolore, et avec de l'eau du robinet. Il devra prier et psalmodier au nom du Loser suprême et de son envoyé, "Vraie et Sainte Religion Bénie Soit T'Elle par le Grand et Indétrônable Loser Notre Seigneur Monsieur Merdocu".Lorsqu'il ne se comportera pas comme un bon fidèle, il sera frappé par le prêtre (Déguisé en infirmier d'Hôpital psychiatrique) à coup de bâtons. Tout un art.
  • Le 5 mais, tous les loseristes doivent accomplir un pèlerinage jusqu'à Saint Jean les Bains, ou ils devrons se baigner dans les eaux thermales de la cité, ou ils accompliront la purification absolue. Pendant se pèlerinage, des centaines, voire des milliers de loseristes perdent la vie : en effet, comme les lemmings, ils se tassent dans de groupes énormes suivant une même voie, sans ce soucier des obstacle. Voir des milliers de losers tomber massivement d'un précipice ou se noyer en tentant de traverser l'océan Atlantique à la nage constitue un véritable spectacle de la nature qui étonnera plus d'un et ravivera les documentalistes en quêtes d'images à couper le souffle.

Lorsque quelques milliers de loseristes survivants arrivent au lieu de pèlerinage, ils doivent patienter dans une queue interminable des semaines durant, attendant leur tour pour être dépurifié. Des tentes et des campings sont installés le long de la commune, comme à Woodstock, au JMJ ou dans un concert de Tokyo Hôtel. La aussi, de nombreux loseristes périssent dans d'affreuses souffrances, de faim, de soif, de fatigue, de ne pas voir un épisode de La Petite Maison dans la Prairie depuis trois heures.

Lorsque enfin le loseriste arrive dans les thermes, il devra se dévêtir (Heureusement, aucune scène de ce moment du rite n'a été filmé, sinon il y aurait eu plus d'une crise cardiaque sur ce monde) et plongera dans un bac rempli de pus blanc et liquide, accumulé ici par des milliards de pèlerins loseristes depuis des milliers d'années. Là, il s'enduira du liquide visqueux, s'y baignera pendant une journée entière, et, avant d'y sortir, éclatera de ses deux index tous les boutons, bubons et furoncles de son corps, pour en faire sortir le pus qui rejoindra ses semblables dans la sainte piscine. Ainsi, il aura accompli l'acte le plus saint de toute sa vie, et perpétué une tradition totalement stupide en cour depuis plus de 5000 ans...

  • A partir du 12 juillet, et cela pendant un mois durant, le loseriste fera un jeun : Il ne se nourrira que de pop-tart saveur graisse, tout en restant vautré au fond d'une pièce en regardant des série B nasillardes à la télévision. S'il meurt, il ira en enfer avec les winneristes. S'il survit, il aura une vièrge un paquet de pop-tart de plus pour lui tout seul au paradis.

[modifier] Prophètes

[modifier] Mr Merdocu

Ida243.jpg

Le symbole de la religion loseriste depuis Merdocu : La tumeur Hemorroïdale.

Les loseristes ont plusieurs prophètes : Le plus grand, Mr Merdocu, aurait été envoyé par Dieu sur terre pour convertir tous les winneristes à la "Vraie et Sainte Religion Bénie Soit T'Elle par le Grand et Indétrônable Loser Notre Seigneur Monsieur Merdocu", en l'an 5897 avant Clément le nolife sur une ville appelé Paris. En ces temps, les loseristes étaient soumis aux forces winneristes et étaient devenus relativement peu nombreux, diffamés par des gens comme Owen Wilson (Le vrai !), Ben Stiller, Brice de Nice ou Matthew McConaughey, et mis à morts dans de sanglantes battues et mises au bûchers. Mais Mr Merdocu tint bon. Il clama haut est fort son loserisme et ne se priva pas de le montrer en public. D'abord rejeté et même lapidé par ses habitants, il commença à posséder une certaine notoriété grâce à une troupe d'humoristes aujourd'hui oubliée répondant au nom des Robins des bois, qui le filmèrent lors de ses déboires dans la société intolérante et pernicieuse de cette époque : à la gare, à l'auto école, au photomaton, au cour de danse... Merdocu commença à être reconnu et un important fan club se constitua autour de sa personne. C'est à ce moment qu'il commença à s'autoproclamer envoyé de Dieu. Il devint rapidement le chef suprême de l'Eglise Loseriste et fit d'importantes reformes. Des milliers de personnes se convertirent au Loserisme. L'argent coulait à flots dans les caisses de la religion. Le nombre de fidèles winneristes commença à rétrécir dangereusement. C'était l'apogée, l'heure de gloire des habits miteux et de la mauvaise haleine, l'âge d'or de l'acné sévère et des Bac ratés mention nul. Jusqu'à... que la concierge de l'HLM ou vivait Merdocu dénonça le prophète suprême à la police, qui le captura et l'envoya à l'Hôpital St Anne, ou il fut définitivement interné jusqu'à sa mort d'une crise d'Hémorroïde, en 5840 avant CLNL.

Le calvaire enduré par Merdocu fut reconnu par tous les loseristes qui comprirent la un message de Dieu. Depuis, pour appeler le prophète, on ne doit pas dire "Mr. Merdocu" mais, "Vraie et Sainte Religion Bénie Soit T'Elle par le Grand et Indétrônable Loser Notre Seigneur Monsieur Merdocu". Chaque pratiquant doit porter autour de son cou un pendentif en forme d'Inflammation Hemorroïdale (Indescriptible), qui est d'ailleurs devenu le symbole de la religion loseriste.

Note :

  • Seul Merdocu à le grand mérite d’être appelé « Loser ». Les loseristes regrettent que ce titre de sanctification est devenu une banalité dans la culture populaire mondiale... un peu comme les sacres au Québec.
  • Celon la légende la mère de Merdocu serait morte sur le coup en voyant la tête de l’enfant qu’elle venait d’avoir.
  • Le père de Merdocu est discuté. D’après les Merdoculiens, ce serait Dieu, d’après les autres, ce serait un boulanger du 19eme répondant au nom de Jean Dupond... Tout un Folklore.

[modifier] Phillipe de Villiers

Là, il ne s'agit que d'un individu purement légendaire, bien antérieur à l'apparition de Merdocu, et serait l'un des piliers fondamentaux du loserisme. D'après la croyance populaire, il serait de gauche, tolérant, roturier d'origine, aimant grandement l'Islam et donnant l'argent de son salaire de fin de moi au profit d'associations caritatives. Mais, d'après les loseristes, ce serait un individu noble d'origine, le fric en poupe, réactionnaire, caricatural, raciste et d'extrême droite... qui croire ? Qui sait, les loseristes ont eu peut-être raison pour une fois...

[modifier] Le Lapin rose

Lapin RATP.svg

Gravure représentant le fameux martyr de la religion loseriste lors de sa passion.

Reconnu comme un saint des saints par les loseristes, il est considéré comme un véritable martyr. Il fut l'un des rares winneristes à la base à s'être convertis au loserisme. Pour se venger, les winneristes l'obligèrent à coincer sa main sur la porte à ouverture automatique d'un wagon du métro Parisien. Malgré les énormes souffrances endurés par notre brave lagomorphe, ce dernier put lever ses yeux vers le ciel (Ce qui parait impossible dans un wagon sous un tunnel, mais il s'agissait ici d'un miracle) et clama sa phrase culte qui restera dans la mémoire de tous les utilisateurs des fameux trains souterrains de la ville de l'amour : "Ne met pas tes mains sur les portes, tu risque de te faire pincer très fort !". Cette phrase est désormais inscrite en 5 langues différentes, accompagnée une gravure de la fameuse scène, sur les portes des wagons du métro de paris, pour que chacun puisse se souvenir des souffrances endurés par le fameux lapin. De plus, nombreux sont les adeptes à vouloir reconstituer la scène du martyr en honneur au saint originel, en se déguisant en Lapin rose, puis en coinçant volontairement les doigts dans la porte du métro. Ce phénomène, appelé couramment bizutage, à été pratiqué en premier par un certain Chris Pontius, d'une confrérie loseriste du nom de Jackass...

[modifier] loseristes connus :

(...)

On trouve aussi quelques cas particuliers :

  • Sarkozy, à la base un loseriste qui voulait devenir winneriste, mais c’est vu refuser à l’académie winneriste, pour motifs que... non, la liste est trop longue ! Mais ce dernier n’en avait cure, puisqu’il continua, malgré tout, à croire qu’il était winneriste... Lorsqu’il gagna les élections, il se comporta comme tel : Il accumula les conquêtes et les richesses, s’offrit des yatch de luxes, des rolex, des dictateurs libyens... et il échoua lamentablement. On vous le dit : Pour avoir la winnerite aiguë, il faut d’abord se débarrasser de la loserite...
  • Le Pen qui était un winneriste, communiste, tolérant et ami des étrangers et de toutes les religions, mais qui attrapa la loserite lorsqu’une balle lui arriva dans l’oeil. Depuis, son cerveau à rouillé et pourri de l’intérieur, et il est devenu ce qu’il est maintenant...
  • Casimir qui était loseriste, mais qui a voulu le dissimuler en ce montrant comme un gros dinosaure ridicule pour des émissions enfantines à la télévision, dans les années 80. S’il aurait fait un flop, il serait resté loseriste... mais non. Il acquis rapidement une notoriété mondiale. Et il attrapa la winnerite. Comme ça, sans prévenir. Depuis il passe toute ses journées dans une île de caraïbes, sur son Yatch, à boire du champagne et fumer du Havane tandis que deux call girls le massent le dos... C’est ça, être un gagnant. Par contre, d’après lui, il garde encore des séquelles loseristes « Parfois, je me réveille la nuit et je commence à m’habiller comme un paysan du Moyen âge, tout en me tartinant la gueule de Pop tart pour avoir des crises d’acnés. Ca effraie mes call girls. C’est très gênant, mais je m’y accommode ».


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia