Utilisateur:Monsieur Brouillon/Loi de Murphy assignée à la lévitation

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Théorie de la lévitation félino-tartinique

La loi de Murphy est une loi bien connue dont il serait superflu de donner un extrait ici, quoique pas tant que ça, sinon cet article n'aurait pas de raison d'être. Et de toutes façons vous n'avez qu'à cliquer sur le lien en début de paragraphe. CQFD.

La loi Murphienne peut être utilisée au moyen d'un syllogisme tout bête pour réaliser un projet sur lequel travaille l'homme depuis plus de deux millions d'années précisément depuis le moment où un savant de l'époque essaya de voler en se jetant d'une falaise (si les oiseaux le pouvaient, pourquoi pas nous ?), inventant du même coup le suicide : voler.

La lévitation félino-tartinique repose sur deux lois distinctes de Murphy :

  1. Les chats retombent toujours sur leurs pattes (contrairement aux êtres humains).
  2. Les tartines tombent toujours du côté beurré.

Il est facile de voir l'astuce : en attachant au dos d'un chat une tartine beurrée (côté beurré vers le haut) et en jetant le tout du haut d'une falaise, l'ensemble devrait tomber à la fois côté pattes à cause de la première loi, et côté beurre en vertu de la seconde. Ne pouvant résoudre cette contradiction, il restera en l'air ! CQFD !

[modifier] Mise en pratique et recherches

C'est durant la seconde guerre mondiale que ce syllogisme fut découvert par une équipe de Savants Russes (ce sont toujours des savants russes qui découvrent tout mais à vrai dire ils piquent tout aux arabes) commandités par Piotr Ilitch Ausynulketoy Tchaïkovski. Ils cherchaient un moyen pour espionner le camp ennemi et cette solution leur parut tout à fait appropriée quand l'idée frappa l'un d'eux, le pulvérisant du même coup. Ils firent ainsi des centaines d'essais en jetant des chats attachés à des tartines beurrées, causant ainsi le décès prématuré de pauvres chats qui se demandaient ce qu'il leur arrivait. Cependant, de toute évidence il y avait une erreur dans la structure, car chaque essai se soldait par un échec. Dégoûtés, les savants laissèrent leurs travaux en Perse (parce que la perse est laxiste, c'est un fait reconnu). Pendant les années 70, certains étudiants américains (ce sont toujours des étudiants américains qui découvrent tout. Comment ? je me contredis ? Mais va chier !) réussirent à trouver la combinaison gagnante (et à moindre coût : ils ne cherchaient plus à jeter l'assemblage du haut d'une montagne...). Cependant, ils remarquèrent bien vite qu'ils ne pouvaient rien en tirer, car l'équilibre était précaire et le moindre souffle de vent détruisait l'installation. Le gouvernement, remarquant ce fait, étouffa bien vite l'affaire pour ne pas ruiner le marché des avions. Depuis, le projet est à l'abandon, mais il ne tient qu'à vous de le reprendre.


691px-Pi-CM.svg  Portail des Sciences sérieuses


wikia