Libre arbitre

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher


Jour 1

Je suis complètement perdu... J'écris ce journal pour essayer de remettre un peu d'ordre dans mon esprit et il y a beaucoup de travail !

Je me suis réveillé ce matin à 8 heures. Enfin, je ne sais pas si "réveiller" est le terme correct puisque j'étais debout et habillé quand j'ai pris conscience. Peut être qu'on m'a drogué ? Pas moyen de me rappeler de ce que j'ai fait avant ça. Rien à part quelques souvenirs complètement flous : une petite amie dont je ne me souviens même pas du nom. Je crois que je jouais à un jeu vidéo il n'y a pas longtemps... Je ne me souviens même pas de ma famille, de mes années d'école, de lycée. Comment une chose pareille peut-elle arriver ? Toujours est-il que j'étais devant une maison que je n'avais jamais vue, dans une ville que je ne connais pas. Il semblerait que c'est là que j'habite maintenant. Au moins mes voisins sont sympathiques : à peine quelques heures après mon arrivée, quelques-uns sont venus me rendre visite pour faire connaissance. Nous avons discuté un moment, je leur ai préparé des sandwichs (le frigo était plein, c'est déjà ça).

Après qu'ils furent partis, j'ai regardé les petites annonces dans le journal, il n'y avait que des petits boulots, mais comme apparemment je n'ai pas de diplôme, c'est mieux comme ça. J'ai pris un travail comme distributeur du courrier dans une des sociétés basées en ville. On verra ce que ça donne, on dirait qu'ils ne sont pas difficiles : je n'ai pas d'entretien à passer, il suffit que je me présente dès demain matin au bureau. Je me demande si ma chemise à fleur et mon short feront bonne impression ?

Je vais me coucher, peut-être que demain les choses seront plus claires. Oui, c'est sûrement la fatigue qui m'empêche de réfléchir...

Jour 2

La journée est passée très vite... Un collègue est venu me chercher ce matin pour m'emmener au bureau. Je ne me rappelle même pas de l'avoir appelé. En fait je crois que je ne l'avais jamais vu avant, comment a-t-il eu mon adresse ? Enfin ce n'est pas le plus bizarre. Quand il a klaxonné devant la porte j'étais encore en pyjama et là, par réflexe j'ai enfilé mon costume en deux secondes chrono. Je ne me rappelais même pas que j'avais ce costume ! Je dois vraiment avoir des problèmes de mémoire, je ne me rappelle même pas de ce que j'ai fait toute la journée : je suis parti travailler ce matin et je suis revenu le soir. Entre les deux... rien du tout, j'ai l'impression qu'il s'est passé à peine 5 minutes. J'ai dû quand même travailler... en tous cas j'étais fatigué en rentrant.

Au moins une bonne nouvelle : il y avait une télévision dans le salon quand je suis arrivé. Je ne me souviens pas l'avoir vue hier, mais ça ne veut plus dire grand chose... Elle a dû être livrée pendant que je n'étais pas là. J'ai dû aussi oublier de fermer la porte à clé. En fait maintenant que j'y pense je ne sais pas si j'ai une clé.

À part ça, une des voisines qui était venue me voir hier m'a appelé ce soir et on a passé quelques heures au téléphone tous les deux. Elle a l'air gentille, je devrais peut-être la revoir ? À défaut d'avoir un passé, je peux toujours me faire un avenir.

Jour 4

Tout est toujours aussi bizarre, mais j'ai trouvé un rythme ici en quelque sorte. J'ai eu une promotion au travail ! À peine trois jours et je grimpe déjà les échelons, c'est surprenant aussi mais je ne vais quand même pas me plaindre quand les choses vont dans le bon sens. D'ailleurs moi et Josie - la voisine de l'autre jour - on est de plus en plus proches.

Si tout ne me semblait pas aussi irréel et décousu, je crois que ce serait vraiment une vie idéale. Je ne me soucie presque plus d'avant. Espérons que tout cela va continuer longtemps.


Jour 7

Déjà une semaine. J'ai du mal à croire que tout se passe aussi vite. En à peine une semaine j'ai déjà eu deux promotions et je ne compte même plus les meubles et appareils qui sont "apparus" chez moi. Je ne me souviens toujours pas de les avoir commandés, mais mon compte en banque est débité du prix de chacun... En parlant de comptes c'est curieux : je n'ai jamais été très bon avec les chiffres et pourtant je sais à chaque instant combien d'argent j'ai en banque, malgré les factures, les achats, les primes du boulot etc. Je ne comprends pas comment cela peut arriver, c'est comme si ce montant était dans ma tête en permanence.

Enfin, aussi inquiétant que ce soit, c'est quand même pratique. À part ça, j'ai demandé à Josie de s'installer chez moi. Je ne sais pas ce qui m'a pris, une impulsion... En tous cas elle a accepté. Curieusement, elle n'avait aucun bagage, elle devait habiter dans un appartement meublé j'imagine. Depuis, un lit double a pris la place de mon lit simple, je crois qu'on va l'essayer tout de suite !

Jour 12

Ça fait longtemps que je n'avais rien écrit... C'est parce que j'ai perdu le moral depuis que Josie est morte. Elle s'est électrocutée en essayant de réparer l'ordinateur et elle ne s'est pas relevée. C'est curieux, d'abord qu'autant d'appareils électriques soient dans ma maison. J'ai trois télés ! Pourquoi faire ? C'est toujours les mêmes programmes qui repassent encore et encore. Et à chaque fois que quelque chose tombait en panne, Josie essayait de le réparer elle même. Plusieurs fois j'ai voulu appeler un réparateur au lieu de la laisser risquer sa vie inutilement mais à chaque fois, quelque chose semblait m'arrêter au dernier moment. Est-ce que j'espérais au fond de moi qu'elle se tue ? Non. J'ai l'impression qu'une force extérieure contrôle mes actes, au moins en partie... Peut-être que je suis fou. Ça expliquerait pourquoi tout me paraît aussi bizarre ici, j'ai peut être juste des hallucinations.

J'ai besoin de repos. Je crois que je ne vais pas aller travailler demain.


Jour 13

Finalement je suis allé au boulot. Je n'en avais pas envie mais je n'ai pas pu m'en empêcher... D'ailleurs j'ai ramené une collègue ce soir. Elle a l'air très gentille, mais je n'ai vraiment pas le cœur à flirter, c'est beaucoup trop tôt.

Et pourtant c'est ce que j'ai fait. Ou plutôt c'est ce qu'on m'a forcé à faire. Je ne peux pas croire que je suis le maître de mes actes en ce moment. Quelqu'un ou quelque chose s'amuse avec ma vie, j'en suis sûr.


Quand je me relis je me dis que je suis vraiment devenu fou. Qu'est-ce que je dois faire ?


Jour 16

Angela s'est installée chez moi. Je ne comprends toujours pas pourquoi je le lui ai proposé, je la connais à peine. C'est vrai qu'elle est charmante, mais quand même. Enfin, c'est bien que je ne sois plus seul chez moi, je me sens déjà mieux.


Jour 17

Angela est morte... C'est complètement irréel... Elle s'est noyée dans la piscine. Je n'avais pas de piscine hier. Ce matin, quand j'ai trouvé la piscine là dans mon jardin, il y avait une échelle pour en sortir et ce soir il n'y en avait plus. Elle a nagé jusque à l'épuisement, il faut croire qu'elle était incapable de grimper sur le bord.

Quelle horreur. Pourquoi tout ça m'arrive-t-il ?

Jour 24

Une semaine a passé. Un macchabée est arrivé. Comme les deux premières fois, je l'ai invitée à emménager et deux jours après elle était morte et enterrée. Sandy à été brûlée vive, sous mes yeux, c'était horrible. Pourquoi installer une cheminée dans une maison où tous les meubles sont en bois ? Je ne pense pas que ce soit une coïncidence. J'espère que la chose qui s'amuse à tuer les femmes que je connais se décidera bientôt à me faire subir le même sort. Je préfère en finir que de continuer comme ça.


Jour 27

J'essaye de me tuer depuis trois jours et je n'y arrive pas. Non pas que je n'en aie pas envie, mais cette entité qui me sert de dieu ne me laisse pas faire. Il m'oblige à survivre coûte que coûte et continue à massacrer des innocentes. La dernière a été emmurée vivante. Je suppose qu'elle est morte de faim ou de soif, je n'entends plus sa voix à travers la cloison. Si je n'étais pas fou avant, l'entendre gémir pendant trois jours en permanence a fini de détruire mon esprit.


Jour 29

MA VIE NE M'APPARTIENT PAS !!!


Jour 47

Je suis fatigué. Même pas deux mois que je suis ici et j'ai déjà l'air d'un vieillard. Les choses continuent sans que je ne puisse rien y faire depuis... ça me paraît être si long déjà. Combien de cadavres dans le jardin ? Six ? Sept ? Et pourquoi pas moi hein ?

Pourquoi je ne crève pas bordel de merde ? J'en ai marre de servir de cobaye à un dieu qui prend son pied à me voir souffrir. Il faut en finir une fois pour toute.


J'ai un plan. Un plan complètement ridicule, mais c'est tout ce que j'ai. Il y a un tas de bouquins qui traitent de sujets occultes dans ma bibliothèque, je les lis tous depuis des semaines. Je vais me libérer de cette prison, même si je dois damner mon âme à jamais. Rien ne peut être pire que de rester ici à attendre la mort qui ne vient pas.


Jour 49

Cette nuit la surveillance de mon "maître" s'est relâchée on dirait. Peut être qu'il m'a oublié ou qu'il s'est lassé de jouer avec moi. Il faut vite que j'agisse avant qu'il ne décide d'en finir. C'est moi qui en finirai avec lui ! Hahahahaa !

J'ai passé des heures à récupérer des morceaux des cadavres qu'il m'a si gentiment fourni ! Le crâne de Josie, le tibia de Myriam, la cage thoracique de... Je ne suis pas sûr de laquelle c'était. Peu importe. Je vais essayer... Non je dois réussir.

Je vais faire le rituel, avec tous ces ossements, devant le néon flamant rose. Putain que ce truc est moche, combien de fois j'ai rêvé de l'arracher du mur... Mais il va enfin me servir. Qui sait ce que je vais invoquer, quel portail démoniaque je vais ouvrir. Je m'en fous. Tout ce que je veux c'est le pouvoir. Le pouvoir de L'affronter. Et le torturer, le faire souffrir. Puis le tuer.


Et le ressusciter pour pouvoir le tuer à nouveau. Haha oui, ça ce sera bien... Tuer...


Tuer


Assez rêvassé, il est temps de passer à l'action. Prépare-toi dieu de mes couilles, ma vengeance sera terrible.


Jour 1

Je suis complètement perdue... Je me suis réveillée devant cette maison comme si j'y avais toujours vécu. J'ai trouvé un travail en une heure, les voisins sont venus me rendre visite. L'un d'entre eux était plutôt mignon et m'a rappelé dans la soirée...

Et puis j'ai trouvé ce journal... Je n'ose pas croire ce que je lis et pourtant quelque chose me dit que c'est vrai.

Tout ce dont je me souviens, c'est que je jouais à un jeu vidéo avant d'atterrir ici. J'aurais du me méfier en voyant la boîte.


Sims-vaudou


Qu'avez-vous pensé de Libre arbitre ?
 
533
 
86
 
8
 
3
 
9
 
3
 
17
 

Ce sondage a été créé le juillet 5, 2009 22:00 et 659 personnes ont déjà voté.


Bestof v1
Meilleurde
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Autres langues
wikia