Liberté

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Liberté menant le peuple bovin à une mort aussi inutile qu'indigne (si indigne qu'ils mourraient sans culottes, les pauvres hères).jpg

Liberté menant le peuple bovin à une mort aussi inutile qu'indigne. Si indigne qu'ils en mourraient sans culottes, les pauvres hères

« ...mais vous n'aurez pas, Ma liberté de penser.  »
~ Florent Pagny à propos d'un truc qu'il ne comprend pas trop

A l’heure du printemps arabe, la Liberté -avec une majuscule, s'il vous plait- est une valeur qui revient sur le devant de la scène. C’est un mot lourd de sens et symboles dont le seul énoncé fait vibrer d’émotion même le communiste sans âme le plus endurci. Mais connait-on seulement le sens de ce mot ? N’ayez crainte, la Désencyclopédie est là pour vous sortir de l’embarras.

==La Liberté à travers les âges == Vive la littérature et société et vive Nous

[modifier] Des origines médiocres et sans noblesse

Egypte-esclave-battu un homme libre implore pour avoir son tour.jpg

Représentation de l'esclavage dans l'Egypte ancienne : l'homme libre sur la droite implore pour que son tour de se faire battre vienne

Esclave-geromes.jpg

L'esclavage permettaient alors aux jeunes femmes de trouver un partenaire nanti bien plus sûrement que les agences matrimoniales modernes

Depuis que l’homme est homme,et que la femme est femme et que monsieur lambert est monsieur lambert l’homme a asservi d’autres hommes plus faibles, plus pauvres, mais le plus souvent plus basanés. Et la notion de liberté s’est avant tout définie par opposition à l’esclavage. En effet, dans les temps premiers, la liberté était donnée aux esclaves qui s’étaient particulièrement distingués dans l’ignominie et dont leurs maîtres voulaient se débarrasser ou encore tout simplement se moquer. L’esclave passait alors d’un statut de personnel de la maison, nourri, logé, blanchi au statut d’homme libre du peuple ! Il avait alors 2 options : la mendicité ou bien retrouver du travail auprès de son dernier maître. La cruauté du châtiment touchant des sommets lorsque l’homme nouvellement libre se retrouvait alors à reprendre son ancien sacerdoce pour une paye qui ne couvrait pas la moitié de ses besoins ! Le maître punissait ainsi son esclave tout en faisant de substantielles économies. Il est par ailleurs amusant de constater que la pratique perdure dans le monde de l’entreprise actuel, bien que les termes de maître et esclave aient cédé la place aux termes d’employeur et employé.

[modifier] Un phantasme trompeur

Plus tard, après des siècles et des siècles de propagande, la notion de Liberté a été inscrite comme dans du marbre dans les esprits du petit peuple comme une notion positive est enviable. Cela a permis un passage de l’esclavage au servage largement plus profitable pour la société, bien que d’un intérêt discutable pour le peuple. Mais une fois le concept de « liberté positive » ancré dans les esprits, il n’a pas fallut longtemps avant que des gens mal intentionnés s’en servent afin de manipuler les masses. Il en est ressorti une chose horrible : MOURIR pour la liberté. Mourir. Pour la liberté. Je sais, vous êtes choqués. Mourir pour la Patrie est une chose. La Patrie peut en être reconnaissante. Mais a-t-on déjà vu la Liberté reconnaissante ? Jamais. Rien. Même pas une statue ou même une petite plaque commémorative. Rien. La Liberté est une maîtresse aussi ingrate que trompeuse. L’histoire nous le prouve.

Patrie reconnaissante, ça en jette Pathénon et compagnie.jpg

La Patrie Reconnaissance, ça, ça en jette. Parthénon et compagnie, c'est autre chose que les promesses creuses de la liberté

[modifier] La Liberté de culte

Un bel exemple de Laïcité à la Française.jpg

Notre Président de la République en train de saluer le président de la commission de la laïcité française pour l'ensemble de son travail

Le jeu de rôle, une secte terrible qui interdit à ses adeptes toute vie sexuelle.jpg

Le jeu de rôle, une secte terrible qui interdit à ses adeptes toute vie sexuelle

Ne nous voilons pas la face : la liberté de culte a toujours été une forfanterie. L’enfant qui naît dans une famille pratiquant une religion saine est-il libre de la choisir ? Non. En est-il malheureux pour autant ? Évidemment que non. Mais allons plus loin : Il faut également considérer les conflits que peut créer cette liberté avec le principe fondamental de laïcité qui existe en France. Par exemple, examinons un instant le cas d’une personne d’origine non labellisée française. Cette personne est-elle laïque et respectueuse des autres citoyens français qui ne sentent alors plus chez eux lorsqu’elle porte des bouclettes, la barbe et un chapeau ridicule tout en sacrifiant un bouc, obligeant sa femme a dissimuler son visage et en priant sur la place publique (alors qu’il y a des églises pour ça, pour peu qu’ils se convertissent !) tout en niant la virginité perpétuelle de Marie dans une langue qui n’est ni le français ni le latin ?! Je vous le dis : Non, cette personne n’est pas respectueuse de la laïcité à la Française.

Et puis, en approfondissant les choses, la liberté de culte, n’est-ce pas la porte ouverte à tous les terrorismes ? A toutes les sectes adeptes du suicide en masse ? La scientologie ? Le jeu de rôle ? La secte du Mandarom ? Soyons sérieux un instant et protégeons nos enfants de ces influences néfastes en restant fidèles à la Laïcité à la Française.

[modifier] Liberté d’expression

Voilà encore une idée qui a corrompu nombre d’esprits faibles. La liberté d’expression est la porte ouverte à toutes les diffamations, à tous les blasphèmes et à tous les lèse-majestés. La liberté d’expression met le doute dans les esprits des bienheureux et peut semer une panique irraisonnée chez le brave citoyen. Heureusement, par la grâce de l’argent et des sphères d’influences des grands de ce pays, la France, notre douce France, est épargnée par ce fléau. Loués soient les grands de France.

Serge Dassault.jpg

Serge Dassault, véritable chevalier des médias des temps modernes, garant de notre société

[modifier] Liberté d’opinion

Ce fléau est souvent la terrible conséquence de la liberté d’expression ou encore de la désinformation instillée par les ennemis de la France Éternelle. La liberté d’opinion est un mal insidieux. Elle divise les amis et les familles. Elle monte le frère contre le frère, la sœur contre la sœur, et les enfants contre leurs parents. Elle s’attaque au ciment social de notre société et ne peut que nous mener qu'à la ruine de la civilisation, et même pire, au communisme. Il convient donc de s’en protéger. Pour cela, écoutez le gouvernement et ses alliés. Ils sauront vous guider. Ne l'oubliez jamais. Jamais.

C'était un communiqué de la République Française
Logo Republique Francaise reouché.jpg


La liberté, que faut-il alors en penser ?
 
10
 
6
 
4
 
11
 
52
 

Ce sondage a été créé le octobre 1, 2011 22:44 et 83 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia