Libérez Chocos !

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher


« Frosties, et le pire est en toi ! »
~ Sigmund Freud à propos d'un bol de Frosties
« Coco veut un gâteau… gateau… gateau… »
~ L'éco de Chocos enfermé à propos de Coco

Cela fait déjà près de trois ans que Chocos a disparu et que nous sommes sans nouvelles de lui. Petit rappel des faits :

Chocos.JPG

Boîte de Chocos jusqu’en 2009. Notez le teint jovial et engageant de Chocos.

Durant les mois d’octobre et novembre 2009, Chocos, la mascotte des céréales du même nom, fait ses adieux au grand public, laissant dans le désarroi le plus total des milliers d’enfants mais aussi des adultes qui avaient grandi avec cet emblème de la bienveillance éclairée. Un simple départ, une retraite anticipée ? Pas tout à fait. Chocos ne part pas de son propre chef mais il se voit poussé dehors par Coco, le maléfique mercenaire de Coco Pops.

Coco et Chocos : deux images antinomiques

Usurpateur.jpg

Boîte de Chocos depuis octobre 2009. Remarquez que Coco, sans respect pour les céréales, brise honteusement un pétale de blé, avec le sourire dément qu’on lui connait.

Tous ceux qui ont grandit avec Chocos le savent : Chocos, c’est le reflet des valeurs traditionnelles de partage et d’entraide. Il témoigne de l’importance des racines fermes et profondes (largement ancré dans une tradition confucéenne) dont la société moderne a besoin dans ces temps de labilité extrême. Chocos, c’est l’image du père (un re-père[1] !), protecteur, fort, ancestral mais qui va de l’avant. Chocos, c’est l’ek-sistence en plein. En témoigne d’ailleurs l’étymologie de son nom : Chocos dérive en effet de Bern-Hard, qui en langue germanique signifiait : la force (ou le courage) de l’ours (qui a aussi donné Banane, Belgrade et Bernard).


Tchao.jpg

Chocos ridiculisé. Muni d’un simple baluchon, il fait ses adieux au public avec un lamentable "Tchao" mal orthographié. Coco : «Bon voyage Chocos, à moi de prendre soin de tes céréales préférés» Abominable hypocrite !

Coco, lui, c’est l’image de la concupiscence bien sûr, mais aussi variabilité extrême d’une culture où rien n’a plus de sens. Le profit a pris le dessus sur les valeurs humaines et spirituelles que la vie avait jusque là. Coco, le singe mal habillé comme d’aucuns l’appellent, est la figure de ce qu’on appellerait la malignité (ne dit-on pas malin comme un singe ?) : envahissant, destructeur et incontrôlable. Il ne pense qu’à son profit, peu importe si après lui il n’y a plus rien (se référent ainsi à la philosophie néo-maoïste répondant à la maxime «La fin justifie les moyens»). J’en veux pour preuve le caractère ultra-changeant du nom des céréales de Coco : d’abord Choco pops, ils sont devenus Choco Krispies pour redevenir Choco pops puis enfin Coco pops. Comme nous l’avons fait pour Chocos, nous pouvons nous pencher sur l’étymologie de Coco : selon les linguistes attachés à l’académie Française[2], Coco dériverait du grec kolèos, qui signifie «vagin» (qui a, en passant par le latin coleus, étonnamment donné «couilles» en français).

Le baluchon et le petit déjeuner : chronique d’un voyage infernal

[…] Mais pour le dédommager viennent ensuite les matins délicieux d'autres contrées, nés des mystères du premier matin. Il songe à ce qui peut donner le jour, entre le dixième et le douzième coup de l'horloge, un visage si pur, si pénétré de lumière, de sereine clarté qui le transfigure : il cherche la Philosophie d'avant Midi.»
Le voyageur - Friedrich Nietzsche

Certains ont vu dans le départ de Chocos une démarche personnelle, née d’une déception face aux turpitudes du monde moderne. S’improvisant voyageur, Chocos parcourrait le monde à la recherche de quelque chose de plus grand. Il veut posséder le monde au plus vite, sans artifice, sans difficulté, «avant Midi». Il cherche, mais il fuit aussi. Le monde tel qu’il lui est insuffisant. Chaque jour, il recommence : dans son bol de Chocos, il voit un échappatoire à l’enfer que sont les autres (Coco en particulier). Durant ces quelques instants qui précède un nouveau vagabondage, Chocos est heureux !

Cette théorie (des plus lyriques, on en conviendra) a peut-être une part de vérité, mais elle doit être confrontée aux différentes découvertes exposées ci-dessous sur ce cas douteux.

Lost

Les recherches avancent mais il faut avouer que, deux ans après, la question persiste : qu’est-il exactement arrivé à Chocos ? Détenu ? Ecarté dans une résidence surveillée comme Aung San Suu Kyi ? Tout simplement exécuté ? Les théories vont bon train. Les experts responsables de sa recherche, dans une cellule spéciale du PAM (Programme Alimentaire Mondial), sont perplexes mais univoques : Chocos n’est pas parti de son plein gré, et bien qu’il n’ait pas donné de signe de vie, il n’est probablement pas encore mort. Pourquoi n’en est-on pas plus loin ? Franz Bremöller, responsable de cette cellule de recherche, n’y va pas par quatre chemins : «Les nations unies pensent que ce n’est qu’une question secondaire. Nous avons besoins de plus de moyens, mais quand nous le faisons remarquer, c’est à peine si nous sommes entendus !»

La tension est palpable… En attendant, la vie de Chocos est en danger.

Ransom chocos.jpg

Pièce à conviction n°56b. Les experts s'accordent pour dire qu'ils n'y a pas de consensus sur l’authenticité de ce document

La loi du plus faible : la théorie du complot sioniste

Qui se cache derriere coco.jpg

Qui se cache derrière coco ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Je savais qu'il prenait par derrière !


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Fasciste du rire ! Ennemi de l'humour !


Il est de notoriété publique que depuis quelques dizaines d’années, ce ne sont plus les plus forts mais les plus perfides qui détiennent le pouvoir (Astérix vs Obélix, Sarko vs He man etc). Coco, reflet de la dangereuse expansion des pays asiatiques (coco = le riz) face à un occident en perte de vitesse (chocos = le blé). Le prise de pouvoir de Coco serait ainsi un nouvel acquis de nos amis Chinois. La mainmise sur nos bols de Kellogg’s, que pouvaient-ils espérer de plus ? D'aucun arguent que «de toute façon, ça n’est que du vent tous ces trucs». C’est très vrai pour les coco pops. La densité d’un grain de coco pops est largement inférieure à celle d’un pétale de chocos (facteur ρ = 0,41 pour Coco Pops, alors que ρ = 0,76 pour chocos !), ce qui revient à environ, en calcul volumétrique, à un prix de 0,005 €/mm3 de Coco Pops pour 0,0027 € pour un même mm3 de chocos. Sans mauvais jeu de mot, on peut dire qu’on l’a dans l’os ! Comme le dit l’adage «Plus il y a de Coco Pops, plus il y a d’air ; Plus il y a d’air, moins il y a de Coco Pops ; Plus il y a de Coco Pops, moins il y a de Coco Pops !»

Uncles.jpg

En 1. Uncle Sam ; en 2. Un type qui riz jaune ; en 3. Le dénommé baraki ; en 4. Tu sais pas lire ? ; en 5. Un cas assez spécial ; en 6. une tablette de chocolat ; en 7. Coco. C'est l'évidence même !

La lourde responsabilité occidentale : la théorie de Tony le Tigre

Le complot Tony.jpg

Si ça c'est pas de la trahison affichée ! Vendu !

Barack-basket.jpg

Barack Obama jouant au basket pour honorer Tony Le Tigre lors du dernier G8. Notez la cravate rouge, destinée à rappeler le foulard de Tony

Vous ne les avez sans doute pas entendues encore, mais dans la foule, des voix s’élèvent progressivement. Et elles voient loin ! Certains prétendent en effet que ce ne serait pas Coco l’ultime responsable de cette «mise à l’écart» de Chocos, mais bien Tony le Tigre. Tony, reflet du monde occidental corrompu, que vous connaissez pour ses Korn Flakes sur-sucrés au goût de syndrome métabolique en boîte et son slogan intrusif de «Frosties, et le tigre est en toi !», a en effet, comme de nombreux dirigeants du monde actuel, effectué un passage par la banque de renommée internationale «Goldman & Sachs» en 2004, où il a rencontré les plus grands (Mario Monti, Mario Draghi, Lucas Papadémos pour ne citer qu’eux) et a ainsi pu placer ses pions à des endroits stratégiques de l’échiquier politico-économique mondial actuel. On le sait être le mentor reconnu de Barack Obama[3] et de Coco, qui a, pour lui ressembler, masqué son torse foncé derrière un T-shirt blanc et qui porte une casquette bleue, à l'effigie des Frosties.

Tony, qui ne se mouche pas du pied (on le sait aussi avoir de nombreux contacts avec la mafia italienne ; pensez à son prénom : Tony, et à l’anagramme de son nom : «Girl, nettoye» !) serait donc le maître à penser de Coco, ce dernier n’étant par conséquent que son pantin. Tony essayerait donc de s’emparer de tous les Kellogg’s avant de tenter successivement une conquête planétaire !


Tableau 1 : comparaison Chocos vs Coco
Chocos Coco
Etymologie Bern-Hard : La force de l’ours Douteuse (sans doute du grec kolèos : vagin)
Philosophie Confucéenne néo-maoïste
Aliment Blé Riz
Valeurs Paternelle et ancestrale,

Défense du libre arbitre

Changeantes
,

«Diviser pour mieux régner»

Mentor Desmond Tutu Tony le tigre (hypothèse)
Animal Ours (=> Baloo : «il en faut peu pour être heureux») Singe (Malin comme un singe : envahissant et dangereux)
Habillage Classique, salopette qui est reconnue comme un gage de confiance interculturel Un sale T-shirt et une casquette bleue de baraki pour ressembler à Tony le Tigre
Substitut éponymique Jean-Louis Jean-Jacques
Coco pendu.jpg

Perdu !

Agir, chacun à son niveau

Naturellement, cet exposé n’a pas qu’un but didactique mais se veut aussi engagé. Chocos ne peut en effet pas s’en sortir seul, c’est obvie. Nous comptons donc sur vous à différents niveaux :

Boycott des produits Kellogg’s

C’est sans doute la manière la plus simple d’agir, mais comme tout boycott, le message peut être mal interprété (on pourrait juste penser que vous êtes un Yuku qui bouffe bio, genre «additivophobe»).

Amnesty International, WWF, etc.

Amnesty n’est pas encore sensibilisé à cette problématique. En effet, vous ne trouverez aucune pétition pour la libération (urgente, faut-il le rappeler ?) de chocos. Une pétition destinée à faire pression sur ceux qui doivent faire pression (i.e. Amnesty) circule toutefois. Nous avons besoin de votre signature ! (Une pétition semblable destinée à WWF est disponible.)

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
C'est pas clair ton truc de pétition…


F***, les gens m'ont compris.

Est-ce que vous ne voulez pas voir un projet de soutien pour Chocos être entrepris par Amnesty International ?
 
132
 
295
 

Ce sondage a été créé le mars 8, 2012 19:23 et 427 personnes ont déjà voté.

Journée internationale des mascottes disparues

Chocos n'est pas le seul a avoir subit le sort du brulage de mascotte. Ainsi l'histoire de Günter, l'enfant chéri de Kinder, est bien connue. Depuis 1973, ce petit garçon vivait sur nos boîtes de Kinder. Il avait trouvé sa place au sein de nos foyers : Günter était le cadet éternel de la fratrie, celui qu'on trempait dans notre thé une fois seulement, avant de constater qu'il ne résistait pas plus à ce liquide diurétique qu'à l'excessive chaleur alors dégagée. Ou encore celui qu'on embrasse avec amour lorsque, au loin, le soleil radieux d'une journée d'été se couche, laissant une teinte rose bonbon dans le firmament immaculé où règne une odeur de lavande fraichement cueillie par des femmes aux fesses fermes et nues. Mais, un jour, SANDALE ! Lui aussi s'est vu expulsé en 2005 par un odieux Helmut grassouillet et pleurnichard.

ScANDALE.jpg

… et là : SANDALE ! Helmut prend la place de Günter ! Extrait de "La tragédie des idoles alimentaires", C.D. Bill, Editions du Seuil, 2007

Nous proposons donc de dédier le 29 octobre — jour présumé de la disparition de Chocos — aux mascottes disparue. Cette Journée Internationale des Mascottes Disparues serait l'occasion de, chaque année, nous rappeler que à chaque instant, une mascotte souffre quelque part d'une restriction arbitraire de sa liberté de penser et d'agir.

Chocos, prix nobel de la paix

Un jour il reviendra.jpg

Un jour il reviendra

Un prix Nobel peut être efficace dans un combat pareil, et les exemples ne manquent pas (Aung San Suu Kyi pour ne citer qu’elle). Vous pouvez militer auprès du comité Nobel ! C’est comme vous le savez un moyen de pression efficace sur les hautes instances mondiales. Par comparaison aux autres prix Nobel, on dénote chez Chocos de très nombreux arguments qui justifieraient ce prix :

Arguments comparatifs positifs

Comme Liu Xiaobo, Chocos est détenu contre son gré dans un endroit tenu secret. Oppressé par la Chine Communiste moderne (incarnée par Coco), nous sommes sans nouvelles de lui, et la liberté d’expression lui est interdite, ses paroles sont déformées (pensez au «Tchao !» mal orthographié !)

Comme Desmond Tutu, le Dalaï Lama etc., il défend des valeurs hautes et importantes d’humanité, de partage et de bon goût. Comme les autres, il est sympa et on aimerait bien l’avoir à manger à la maison.

Arguments comparatifs négatifs

S’il partage le teint brun clair de Barack Obama (qui reste un pâle type face à lui), il a contrairement à ce dernier des mérites prouvés (alors que le prix de Barack ne lui a été remis qu’à titre préventif, en plus le gars il est même pas enfermé, il a juste un hélico dans son jardin et un iphone !)


Les hommes et femmes du monde entier se lèvent, exaspérés, et au sein de foules bigarrées ils crient d’une seule voix :


NOUS NE T'OUBLIERONS PAS CHOCOS !
Entrainement chocos.jpg

Les chocos vaincront !

  • Ouais, c'est de moi. Ca en jette, hein ?
  • Je vous réfère au livre de Henri Fréville : «Les noms d’animaux célèbres : l’ontologie dans la sémantique»
  • Je vous invite à lire cet ouvrage édifiant du politologue américain Alfred de Grazia : «Le Régime sans régime - le dictat du Tigre sur le Président»
    Alors, chaud patate de nous rejoindre pour en mettre une bonne à Coco ?
     
    190
     
    8
     
    25
     
    8
     
    88
     
    196
     

    Ce sondage a été créé le mars 7, 2012 19:50 et 515 personnes ont déjà voté.


    Bestof v1.png
    Meilleurde.jpg
    Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
  • Partage sur...
    wikia