Lhassa apso

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
BOF-BOF
Cet article n'est pas terrible. On sent que l'auteur n'est pas forcément un gros con, mais c'est très probablement un gros paresseux qui manque de motivation et qui mange des chips au lieu de finir ses articles.
Vous êtes cordialement invités à reprendre un peu le boulot de ce gros flemmard, histoire de rendre tout ça un peu plus complet...


Avant tout je tiens à préciser que cette serpillière est indigne de cet article et aurait du rester se reproduire dans ce Tibet pourri (oui comme tout le monde je me fous royal du Tibet) car c'est de cet endroit qu'elle vient. Cet article dénonce la monstruosité du Lassha apso. Je m'excuse si l'un d'entre vous possède également un lassha, cet article est à prendre bien évidemment au 1er degré.


QU' EST CE QUE C' EST?

Lassha apso...Son nom, aussi imprononçable que ne l'est la description de sa beauté, permet de le définir en tant que gardien de yacks, traduction littérale de « Lassha apso » (probablement erronée car j'ai pas cherché à savoir). Robuste sur ses quatre pattes, objet de tous les fantasmes des zoophiles les plus tordus et désespérés, le Lassha a largement gagné sa réputation de serpillière inutile.


HISTOIRE

Dans le lointain Tibet, vivaient les tibétains avec des yacks (sortes d’énormes créatures extrêmement repoussantes doté d’une fourrure épaisse qui remplace les magasins de fringues au Tibet). Les yacks étant moches la logique tibétaine a consisté à les faire garder par des choses encore plus moches : Les meutes de Lassha apso. Très performant dans cette tâche, les lasshas ont pour la première (et seule) fois de leur existence montré qu’ils n’existaient pas seulement pour nettoyer le sol. Et c’est tout. Ils doivent continuer à garder les yacks de nos jours.


POURQUOI LE LASSHA APSO EST SI INUTILE ?

Le Lassha apso est bien l’exception à la règle de Darwin : Absolument incapable de dériver la simple fonction exponentielle, de grandir à plus de 15 cm de hauteur (soit 4 fois plus petit que le plus petit des poney), de se démarquer d’une serpillière qu’avec son aboiement, de pouvoir attirer tous les coups de pieds, de salir un sol noir, d’empester plus qu’un clochard…c’est une créature doté en fait d’une seule (et fouttue…) qualité : Sa fidélité. (Ce qui pose du coup un problème pour le pauvre maitre…) Je rajoute qu’il est également incapable de se prendre une cuite avec vous (quand je dis qu’il est inutile, il l’est vraiment)


QUI LES DÉTESTE ?

Eh bien même la SPA a du demander à ce qu’on les qualifie de protozoaire afin de pouvoir éviter de les protéger. Sinon tout le monde à part les montagnes du Tibet (mais ces rochers ne sont pas des êtres pourvus d’yeux et d’odorat)


MON POINT DE VUE PERSONNEL

Jusqu’à maintenant je suis resté assez impartial me contentant de vous décrire le Lassha apso tel qu’il est. Mais en réalité, il est encore pire. La promenade est une vraie plaie : Le Lassha apso vous en fera baver, fouttant en l’air votre réputation en moins de deux. Les gens vous regardent bizarrement et vous disent : « Si vous voulez j’ai un chat crevé que vous pourrez promener aussi » « Il est à vous ? » « Il a pas joué dans greemilns ? » « Il est mignon ! » puis en murmurant après « Mais c’est immonde le machin qui le suit"

Il mange tout votre jambon mais pas votre salade, fait des plus gros cacas que vous mais ne se torche pas après, il monte les deux dernières marches à l’envers, on voit pas ses yeux, il lui manque des dents, il pue abominablement, ressemble à rien sauf si on le compare à une serpillière. Mais des fois il mors les enfants ce que certains peuvent trouver attachant. J’ai dit qu’il était moche ? Sinon sa queue est enroulée, j’ai pas compris mais c’est un des mystères de cet espèce.

Mon seul espoir est qu’un ranger du Texas vienne un jour chez moi et le confonde avec un paillasson.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia