Lettre de rejet

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Annoncepaul.jpg

Bon... Me voilà, pauvre petit déhairache, à devoir me coltiner toutes les candidatures à cette offre. Et mon con de patron veut que j'envoie une réponse personnelle et détaillée à tous les candidats ! Alors, allons-y.

[modifier] Candidat n°1

Jacques PRÉVERT

6, rue des Écoles,

46800 Montcuq


Monsieur Prévert,

Nous avons bien reçu votre candidature pour notre poste de conseiller clientèle. Cependant, nous sommes au regret de ne pouvoir y donner une suite favorable.

En effet, il s'agit d'un emploi qui requiert un sens de la synthèse et une capacité à se focaliser sur ses objectifs. Or, votre CV semble démontrer l'opposé.

Vous vous étendez sur des détails disparates de votre parcours professionnel et personnel, sans pour autant savoir mettre en valeur ce qui vous prédisposerait à travailler au sein de notre mutuelle. Ce genre de CV non actualisé et non spécifique à un destinataire n'indique, de plus, pas une grande motivation.

En outre, l'étendue de la partie « centres d'intérêts » laisse imaginer une certaine désinvolture de votre part. Soixante lignes pour parler de ce que vous aimez ! Rendez-vous compte ! Et en quoi cela nous intéresse-t-il de savoir que vous aimez « la fleur qu'on appelle souci »(sic) ou que vous possédez plusieurs ratons laveurs ? (Tant les ratons laveurs que nos clients dermatologues et masseurs ont besoin d'entretien, certes, mais on s'en occupe différemment).

Votre expérience de poète n'est pas un atout pour un emploi en relation clientèle. Cependant, avez-vous songé à candidater pour des contrats en inventaire ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à notre mutuelle et vous prions de croire, Monsieur, à nos sentiments distingués.

Tristan Sire,
Directeur des Ressources Humaines de la Mutuelle DTC.


Bon. Un canard boîteux en moins. À qui le tour ?

[modifier] Candidat n°2

Mme Zaz' DU BOSQUET DE MANTES DE LA FOUCAULTIÈRE

22, avenue de la Musique

46800 Montcuq

Madame du Bosquet de Mantes de la Foucaultière,

Après avoir longuement étudié votre candidature, nous avons décidé de ne pas y donner suite.

L'emploi que nous proposons est un poste sérieux, où il faut se montrer professionnel, austère même, face à des situations de vie qui peuvent être parfois délicates. Votre personnalité, que vous décrivez comme « pleine d'amour, de joie et de bonne humeur », ne semble pas pleinement adaptée à la mission mutualiste.

Il est louable que les candidats n'affichent pas de prétentions salariales excessives. Toutefois, lorsque vous affirmez que « ce n'est pas votre argent qui fera mon bonheur », cela dénote un manque d'ambition peu compatible avec l'aspect ultra-concurrentiel de l'univers mutualiste moderne. Nous craignons également que vous ne saurez vous adapter aux exigences financières chiffrées qu'implique la gestion d'une clientèle.

Je me permets d'exprimer une certaine inquiétude au sujet de l'aspect morbide de la fin de votre lettre de motivation. Avez-vous pensé à vous faire aider ?

Nous vous souhaitons bonne chance pour la suite et vous assurons, Madame, de nos sentiments les meilleurs.

Tristan Sire,
Directeur des Ressources Humaines de la Mutuelle DTC.



Voilà. Non mais. « Je veux crever la main sur le cœur »... Comme si c'était la première à me jouer le coup du chantage au suicide. Dommage, j'aimais bien sa voix au téléphone.

[modifier] Candidat n°3

Edvard MUNCH

3, Gustav Vigelands vei

Skøyen

0277 Oslo

NORGE

Monsieur,

Suite à votre lettre du 1er octobre dernier, nous avons pris en considération votre candidature, et, malheureusement, vous ne nous semblez pas tout à fait adapté à cet emploi.

Nous avons apprécié votre disponibilité, et le fait que vous possédez l'équivalent norvégien du permis B. Du reste, vos contacts mondains, même s'ils ne sont que peu nécessaires, restent un plus.

Toutefois, mes assistantes m'ont fait part de vos relances téléphoniques. Si la motivation est un facteur de choix, elles m'ont aussi signalé que vous leur parliez à voix haute et de manière aggressive. C'est un trait rédhibitoire car, tant dans la relation client que dans le travail en équipe, il vous handicapera.

Et puis, il y a cette photo dans votre CV. Nous vous laissons le bénéfice du doute et supposons que vous vouliez en introduire une autre – ce qui montre un certain dilettantisme de votre part, pour rester correct. Toujours est-il que cette image – de mauvaise qualité, qui plus est – montre un manque de maîtrise de soi et de bienveillance envers votre interlocuteur. Jugez-en par vous-même :

Le cri.jpg

En tout état de cause, un emploi de chanteur de métal ou de vendeur au marché nous semble plus en adéquation avec vos compétences.

Nous vous prions de croire être assuré, monsieur, de l'assurance de notre considération distinguée la meilleure.


Tristan Sire,
Directeur des Ressources Humaines de la Mutuelle DTC.
PS : Votre décès, datant de plus de soixante-dix ans, n'a guère joué en votre faveur.



Dommage. J'aime bien les Norvégiens. Ça fait pêcheurs de pétrole qui refusent de joindre l'UE.

[modifier] Candidat n° 4 (HEIN ?! C'EST TOUT ?!)

Bon, en voici une qui va aller vite.

Mme Marie-Antoinette CAPET

Auberge du bras d'Or

Grande Rue

55270 Varennes-en-Argonne

Chère Madame,

Nous avons bien reçu votre candidature, mais il semble y avoir une erreur de votre part !

Nous sommes une mutuelle, pas une boulangerie ! Vos brioches « à perdre la tête » ne peuvent nous être d'aucune utilité.

Nous vous souhaitons bonne chance dans votre recherche, et ne doutons pas que votre carrière sera longue et fructueuse.

Cordialement,

Tristan Sire,
Directeur des Ressources Humaines de la Mutuelle DTC.

Bon. Tant pis. M'est avis qu'on remplira ce poste par promotion interne.

[modifier] Candidat n°5 (ENFIN !)

M. Loup GAROU

1, rue du Petit Rapporteur

48300 Langogne (Gévaudan)

Monsieur,

Nous avons lu avec intérêt votre curriculum vitae et votre lettre de motivation.

Nous y avons découvert des qualités des plus intéressantes. Par exemple, lorsque vous affirmez savoir passer d'un comportement doux à une attitude plus aggressive et inversement, cette adaptabilité attire notre attention. De même quand vous affirmez être « sans pitié » avec vos concurrents, et même « prêt à les dévorer ». Votre participation à une troupe de théâtre costumé est également un plus, en cela qu'il s'agit de se mettre en scène.

Cependant, apparaissent en filigrane quelques manques qui pourraient compromettre votre succès en tant que conseiller mutualiste. Ainsi, l'envoi de votre candidature à 3h30 du matin semble indiquer des horaires peu conventionnels, qui s'accommoderaient mal avec le travail de bureau. Les quelques expériences de travail en équipe que vous mentionnez semblent s'être achevées de manière abrupte, signe que votre intégration n'avait pas été une réussite. Pour finir, vous n'avez jamais travaillé dans un secteur impliquant la gestion financière, comme si le contact de l'argent vous répugnait.

Pour ces raisons, je ne pense être en mesure de vous offrir un poste de conseiller clientèle. En revanche, comme le gardien de nuit de nos bureaux devrait bénéficier d'une promotion, que penseriez-vous de le remplacer ? Vous me semblez avoir le profil pour remplir au mieux cette fonction.

Pour en parler avec vous, vérifier vos aptitudes, et pourquoi pas faire un essai, je vous suggère un entretien le samedi 19 octobre, à 23h30, dans nos locaux. Nous pourrons nous retrouver en centre-ville, près de l'église. Qu'en dites-vous ?

En attendant de recevoir votre réponse, j'te fais un p'tit kiss, mon pote.

Tristan Sire,
Directeur des Ressources Humaines de la Mutuelle DTC.


[modifier] Épilogue

La Dépêche du Midi
Edition du 21 octobre 2013
Découverte macabre en plein centre de Montcuq

"J'aime explorer Montcuq éclairé par la lune". C'est ainsi qu'Amédée Pravé nous explique sa présence au beau milieu de Montcuq, à quatre heures trente du matin, hier. Pauvre homme ! Jamais on n'avait vu une telle horreur dans Montcuq.

Saga.jpg

Le cadavre de Tristan Sire, cadre supérieur de la mutuelle DTC, trônait sur la place du village. Il avait été démembré, et ses membres avaient été disséminés un peu partout à travers Montcuq. Énucléée, émasculée, la victime a vécu le martyre. À vrai dire, on ne sait toujours pas si sa langue est dans ou autour de Montcuq.

C'est un village ravagé qui s'est réveillé ce matin. "Pourtant, au cours de l'histoire, Montcuq aura connu bien des choses !", nous déclare le maire Guy Lagarde, qui, par ailleurs, n'a pu nous confirmer le maintien de la traditionnelle Foire de l'Oignon dimanche prochain. "Mais ce drame va véritablement déchirer Montcuq." En effet, entre ceux qui soupçonnent le pervers de l'école primaire et ceux qui penchent pour des motifs financiers, Montcuq semble être coupé en deux.

La Dépêche du Midi souhaite adresser ses condoléances aux proches de la victime, par exemple, sa belle-mère Janine Poil. "Nous aut', les Poil de Montcuq, y nous en arrive de drôles. Ent' l'accident de vin de Cahors de mon frère, le cancer de ma fille et ça, on baigne dans les saletés !"

La gendarmerie privilégierait la thèse de l'homicide. Le commandant Chégayvarac nous le rappelle : « La nuit, dans Montcuq, n'importe quoi peut arriver. »

lire pages 2 à 5

Baudouin Prot, PDG bien dans sa tête, bien dans son corps

PARIS - Notre envoyée spéciale dans la capitale, Margaux Raffi, nous a annoncé cette surprise : Baudouin Prot, Président du groupe BNP Paribas, pourtant sexagénaire, compte participer aux prochains Jeux Olympiques d'Été et s'entraîne déjà ! Quelle volonté de la part d'un homme qui travaille nuit et jour ! Un modèle pour nous tous.

Notre reporter marchait près du siège social de la banque universelle, quand elle aperçut le banquier se préparant à la fois aux épreuves d'athlétisme ET à celle d'haltérophilie. Preuve s'il en est de la force morale qui anime cet homme.

Sortant au pas de course de son entreprise, il portait dans les bras vingt lingots d'or. Voyant notre journaliste s'approcher, il déclara, visiblement furieux d'être interrompu dans sa préparation physique : "C'est pour me préparer à Rio 2016 que je fais ça. Et pour RIEN d'autre ! Et ça n'a RIEN à voir AVEC LA CRISE ACTUELLE !!"

Puis il poursuivit ses exercices, accélérant encore l'allure.

Des efforts d'autant plus méritants que, d'après un riverain du Boulevard des Italiens, il les répète dix, quinze... Parfois vingt fois dans la même journée !

Tous nos encouragements à Monsieur Prot. Même si, bon, ça reste un parisien.

en pages économie et dans notre supplément sport

Les BG cathares sortent un nouvel album

Le groupe de gangsta rap Albigeois, dont les thèmes de prédilection sont les filles faciles, l'argent facile et le mouvement cathare, nous a présenté en avant première son nouveau single :


   
Lettre de rejet
Yo c'est Alibi-Joa,

Un bonhomme, pour toutes les bonnes nonnes Mes doigts Dans leurs culottes j'mets la joie Et dans leur cœur la foi.

J'pèse un max avec tous mes châteaux Dans mes textes pose la chatte haut Et si tu crois qu'jai une Bible dans l'chapeau C'est qu't'es un char-clo

Alibi-Joa, cont' la croisade, mon flow, mes soss Notre Père, c'est pas Ubu en carrosse et c'est pas un boloss

Alors pour tous ceux qui doutent Même pour les cathos qui écoutent Pour nous les Cath', fous de Dieu et d'foot Pas d'bling bling, on en a rien à fout'

   
Lettre de rejet

en pages cultures

Et aussi...


Logoemploi.png  Portail de la recherche d'emploi


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia