Les infinis

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

0,0000000001 mètre

INatome.jpg

Je suis un atome d’azote. On m’appelle N d’après ce que j’ai vaguement compris mais je ne vois pas du tout le rapport. Je ne suis plus tout jeune ; à peu près 15 milliards d’années. Et même si j’ai participé plus ou moins activement à de nombreuses vies différentes, mon existence est assez routinière. Assis sur mon noyau, je regarde tourner mes électrons... Autour de moi, je devine beaucoup de mes congénères mais nous ne nous rencontrons pas beaucoup. Tant mieux d’ailleurs parce qu’à chaque fois ça amène des tensions et des échanges assez virulents. Mon entourage est plutôt vide. En gros je m’emmerde. Depuis peu je rêve de fusion et de fission, de réactions explosives. Mais rien n’arrive. Peut-être que si j’arrivais à modifier légèrement ma structure, il se passerait quelque chose. Je vais essayer.

0,000000001 mètre

INmolecule.jpg

Moi je m’appelle Cytosine. C’est plutôt sympa comme prénom. Quand je vois mes sœurs Adénine, Thymine, Uracile et Guanine, je me dis que je m’en sors pas mal. On est une famille relativement soudée. Seules Uracile et Thymine ne peuvent pas se saquer ; on les voit jamais ensemble mais ça ne gène pas. Ah au fait, je ne vous ai pas dit mon nom de famille : c’est Base Azotée. Oui je sais ça fait un peu exercice de diction pour cheveu sur la langue mais bon, ce n’est pas moi qui ai choisi. En tout cas, on est dans un noyau familial très soudé. Pourtant, ça pourrait très mal se passer. Mes sœurs et moi, on souffre d’une forme chronique de schizophrénie. Périodiquement on subit de véritables dédoublements de personnalité. Tiens là au moment où je vous parle, je sens que ça va arriver. Il faut que j’en parle à mon médecin. Au passage je lui montrerai aussi mon atome d’azote gauche, j’ai l’impression qu’il n’est pas comme d’habitude. Ah vous le connaissez ?

0,00000001 mètre

INadn.png

C’est chiant les noms à rallonge. PPDA, JJSS, BHL... personne se fait chier à tout prononcer alors on donne que les initiales. Moi, c’est ADN. Bon, c’est vrai que c’est un peu plus sexy que Acide Désoxyribonucléique mais j’aimerais bien que de temps en temps on se souvienne comment je m’appelle réellement. Surtout que je ne suis pas de la merde. Je bosse tout le temps moi. Oui je sais, j’ai l’air d’un jouet avec ma forme hélicoïdale mais avec mes potes, on fait tout le boulot ici. On doit décider de ce qui va se passer, de comment vont s’organiser les choses et en tant que macromolécule, je dois m’occuper de la protection de mes "filles" et ce n’est pas toujours facile. Tiens par exemple au moment où je vous parle, la petite Cytosine est en train de faire des siennes. Non mais dis donc poufiasse c’est quoi cette séquence que tu nous fais ? Et voilà, il suffit qu’il y en ait une qui foute sa merde et c’est le bordel dans toute ma structure. Quelle sans-gène !

0,000001 mètre

INcellule.jpg

Être unicellulaire, être unicellulaire… putain un peu de respect ! C’est mieux que rien non ? D’accord je ne fais peut-être pas 2 mètres de haut avec des gros muscles et tout mais j’ai quand même de la gueule. Si tu me regardais de plus près tu verrais quand même que je suis plutôt bien foutu avec mon noyau, mes copains ADN, ma matrice et tout le tintouin. C’est que c’est compliqué le fonctionnement de quelqu’un comme moi. Bon c’est vrai que depuis quelques années que je suis là, je n’ai rien fait de spécial. À vrai dire j’attends mon heure. Tel quel je suis bien conscient que je ne sers pas à grand-chose, en bien ou en mal. Mais là, j’ai trouvé un bon spot et je suis sûr qu’un petit coup de pouce du destin pourrait m’apporter gloire et renommée.

Oh, il se passe quelque chose de bizarre. Je sens comme un changement étrange. Comme si j’étais en train de muer, ou muter serait sans doute un terme plus approprié. Wouah, c’est génial... J’ai enfin réussi à entrer dans ce connard d’organisme pluricellulaire qui me nargue depuis des années, je vais en profiter pour y mettre le souk.

Organe vital

INpoumon.jpg

Inspirez... Expirez... Inspirez... Expirez... Et ça fait des années que ça dure. Et je ne vous dis pas le voisinage. D’abord on est constamment enfumé. Je ne sais pas ce qui se passe là haut mais pratiquement toutes les heures on nous envoie un halo de puanteur, in-sup-port-table ! Pourtant ce n’est pas faute de se plaindre. Mon collègue et moi, on proteste énergiquement à coup de quintes mais rien n’y fait. Mais ça c’est rien à côté du barouf que fait le voisin d’à côté. Boum boum… boum boum… boum boum... Tous les jours, toutes les nuits, ça ne s’arrête jamais. Je ne sais pas ce qu’il fait comme travaux mais il est temps que ça s’arrête, on n’en peut plus !

Tiens je me sens drôle ce matin. Comme si j’étais envahi par un corps étranger. Il manquait plus que ça. Inspirez... Expirez... Inspirez... Expirez... Insp... Merde, j’arrive plus à bouger ! Et comme par hasard, l’autre con décide enfin d’arrêter ses boum-boums ! C’est bien ma veine.

Ecce homo

INmalade.jpg

Putain 11 heures du mat déjà. Il va quand même falloir que je me lève à un moment ou un autre. Ça fait presqu’une semaine que je suis au lit. Et le toubib qui est incapable de me dire ce que j’ai. Antibiotique, aspirine, cortisone... ça ne change rien. Et cette toux qui ne passe pas. Heureusement que j’ai eu pas mal de visites. Mais vraiment je ne peux plus bouger. Je me fumerais bien une clope mais dans mon état, ce n’est peut-être pas très raisonnable. Oh et puis merde, je n’ai pas de compte à rendre...

Ahhhhh ! Putain qu’est-ce qui se passe j’ai l’impression qu’on m’enfonce un pieu dans la poitrine ! J’arrive plus à respirer ! Il faut que j’appelle à l’aide ! Mon téléphone vite ! Vite ! Vi...........

Le mal rampant

INepidemie.jpg

« En six mois, l’épidémie de ce qu’on appelle la grippe de l'Apocalyspe aurait déjà fait plus d’un million de morts et on constate désormais des cas sur tous les continents de la planète. Ce mal inconnu relègue la grippe espagnole, la grippe aviaire, la peste et le SIDA au rang de simples péripéties . La propagation se fait à une vitesse vertigineuse et à l’heure où je vous parle, les chercheurs du monde entier cherchent à isoler le virus qui en est responsable pour trouver un traitement. Mais leurs efforts semblent vains. D’autant que beaucoup répugnent à s’approcher des malades, le taux de contagion dépassant tout ce qu’on a vu jusqu’à ce jour et le taux de mortalité des malades étant de 100%. Le gouvernement tient à rappeler les consignes : personne n’est autorisé à sortir sans combinaison spéciale, dès qu’une personne présente les premiers symptômes (toux carabinée), elle doit être abattue et son corps brûlé. Il n’y a que comme ça qu’on pourra en venir à bout. Gardez espoir. »

Enfin seule

INterre.png

Ça y est. Enfin. Je respire. Plus un seul de ces insectes bipèdes de vivant sur ma surface. Quel soulagement. Plus de fumée toxique dans mon ciel, plus de fonte des glaçons dans mon congélateur nord, plus de pollution dans mes veines hydrauliques, je vais enfin retrouver le calme et la sérénité d’avant. Quand je pense qu’il y a quelques dizaines de millions d’années j’étais contente de me débarrasser des dinosaures. Si j’avais su sur quoi je tomberais, j’aurais réfléchi à deux fois avant d’accepter de recevoir cette météorite géante. Enfin. C’est le passé tout ça. Il est temps de penser à l’avenir. Avec quelle espèce d’animaux je vais bien pouvoir m’occuper maintenant ? Bof, on verra bien.

Dernier échelon vers le vide

INtrou.jpg

Je suis invisible. Noir dans le noir. J’avance masqué mais quand bien même vous me verriez, vous ne pourriez rien faire. Je suis un aspirateur à gravité, j’absorbe tout sur mon passage. Un trou noir. Supermassif, pas plus, mais pas moins. Avançant à une vitesse prodigieuse dans votre galaxie. Je fais le vide autour de moi. Les planètes et les étoiles font une dernière ronde avant d’être aspirées en mon sein. Elles s’y broient, elles s’y dispersent et leurs cendres me nourrissent et je deviens plus massif et plus puissant encore. Je suis le grand annihilateur, le créateur d’inexistence, la faucheuse intersidérale… je n’ai pas besoin de venir vous chercher. Vous viendrez à moi quand je le déciderai. Vous ne pouvez pas me résister. Venez maintenant, vous et vos huit amies, vous et votre soleil agonisant, rejoignez-moi, faites-moi grandir, aidez-moi à tout faire disparaître pour que peut-être enfin, tout recommence.

Bilan comptable

Je suis Dieu. Je n’ai jamais existé. Alors faites pas chier.


Qu'avez vous pensé de ces infinis ?
 
121
 
30
 
4
 
8
 
15
 
5
 
17
 

Ce sondage a été créé le janvier 23, 2009 09:24 et 200 personnes ont déjà voté.


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia