Les douze travaux d'Hercule/Vaincre Géryon, le géant aux trois corps

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Geryon4.png

Avant la célébrité, nous gérions.

Fort de l'accomplissement de neuf travaux, Hercule se présenta à Eurysthée pour recevoir sa dixième mission.

Hercule : Wesh Eurysthée bien ?
Eurysthée : Ô Hercule ! Guerrier parmi les guerriers ! Descendant de Persée et d'Andromède, fils du Dieu des dieux, à la force colossale et au courage infaillible...
Hercule : Euh ouais, t'es pas franchement obligé de lire mon CV à haute voix à chaque fois que je reviens te voir pour un travail.
Eurysthée : Rho ça va, je voulais la jouer un peu protocolaire. Enfin bon juste un truc, ton CV je le trouve trop touffu, pas aéré. Et puis t'es un sacré mytho ! Langue parlée : latin ? Laisse-moi rire tu sais même pas décliner rosa ! Ah et puis je sais pas si c'était nécessaire de rajouter une rubrique "Autre" juste pour mentionner Sacré baiseur, bien monté. Enfin bon ça te regarde.
Hercule : C'est juste la vérité. La Grèce antique craint ma trique, yo.
Eurysthée : Ah. Euh...ok. Bien ! Passons donc à ton dixième travail. Ton dixième travail sera...de CAPTURER LE TROUPEAU DE GÉRYON !

TINTINTIN TINTIN

Hercule : Wow ! Sympa la petite musique là.
Eurysthée : Oui t'as vu ? Je me suis doté d'un petit système pour déclencher une musique genre suspens, ça rend vraiment bien.
Hercule : Bon alors attends, qui est ce Géryon, et où puis-je le trouver ?
Eurysthée : Géryon ? C'est...LE GÉANT AUX TROIS CORPS !...
Eurysthée : ...
Hercule : ...

TINTINTIN TINTIN

Eurysthée : Ah voilà. Donc oui c'est un géant monstrueux, fils du

TINTINTIN TINTIN

Eurysthée : ...hum...fils du titan Okéanos, disais-je, et qui a eu la particularité

TINTINTIN TINTIN
TINTINTIN TINTIN
TINTINTIN TINTIN

Geryon2.jpg

L'artiste a profité de la demi-heure d'inattention d'Hercule et Géryon pour réaliser cette peinture-volée.

Eurysthée : Putain de saloperie ! C'est quoi cette merde ça déconne !

TINTINTIN TIN PRRRROUFFFFFF
Hercule donne un violent coup de massue sur le système de musique à suspens.

Eurysthée : Ah merci. Donc je disais, il a eu la particularité, ce géant monstrueux machin, de naître avec trois têtes, six bras et trois corps unis à la taille ; autant dire qu'il ne laisserait personne lui confisquer son bien le plus précieux : son troupeau de bœufs.
Hercule : Oui enfin d'un autre côté qui voudrait se procurer un troupeau de boeufs ? lol
Eurysthée : Bah moi.
Hercule : Ah oui merde. Oui. Donc alors oui. Mais il habite où ce Gérien ?
Eurysthée : Géryon*. Il habite sur l'île d'Érythie, dans les mystérieuses terres de l'ouest (actuelle Cadix, en Andalousie).
Hercule : Actuelle quoi en où ? Qu'est-ce que t'as dit en italique là ?
Eurysthée : Non ça c'était une précision pour les lecteurs.
Hercule : Lecteurs de ?
Eurysthée : Bah de tes travaux. Les lecteurs qui liront tes aventures dans plusieurs millénaires !
Hercule : Ah parce qu'on est lu ? Merde putain faut que je fasse gaffe à ce que je dis alors !
Eurysthée : Voilà ! Maintenant tu comprends pourquoi je la jouais protocolaire au début.
Hercule : Ah bah oui je pige...enfin je...hum bien ô Eurysthée, roi d'Argolide, fils de Sthénélos et de...euh...ta mère. J'irai perpétrer la mission dont tu m'as assujettie, et je m'acquitterai de l'objectif bovin susnommé. Dans l'attente, je te prie d'agréer, Monsieur, l'expression de me sentiments distingués.
Eurysthée : Vas noble Hercule, et ta destinée accomplis. Je demeurerai en ces lieux jusqu'à ton retour, dussé-je attendre mille ans.
Hercule : Wow. Respect. Bon allez j'y vais moi ! ++

Hercule s'élança donc dans sa quête à travers la Méditerranée pour rejoindre l'île d'Érythie.


[modifier] Le périple

Ce sont près de 2500 km à vol d'oiseau qui séparent Mycène de l'île d'Érythie, et malheureusement pour Hercule, son dixième travail tombait en plein dans une période de grève, tous les vols d'oiseaux étaient donc annulés, ce qui eut le don d'énerver Hercule, qui souhaitait utiliser les miles qu'il avait accumulé durant ces dernières années. Il emprunta donc la voie maritime à bord de son radeau, qu'il se plaisait à surnommer le Pas que beau, car oui, lorsqu'on est pendant des mois seul sur un radeau, on a tendance à avoir un humour de merde. Lassé de la navigation après seulement quelques jours, Hercule décida de débarquer le long des côtes libyennes, pour terminer le voyage de manière plus pédestre.


Geryon.png

J'ai mis des pictogrammes au cas où on peut pas lire la légende.


Geryon1.jpg

Hélios prête la coupe d'or à Hercule, sous les applaudissements de Lionel Jospin.

Il arpenta ainsi le désert brûlant de Libye. Le sol irrespirable et l'air lézardé par la canicule rendaient chacun de ses pas ardu et pénible. Sous ce soleil sinistre, strident et cécitant, il subissait sans cesse les assauts successifs de serpents, scorpions et soldats salafistes aux services de Khadafi. Éreinté par ces luttes arides et assoiffé par le manque d'eau, il finit par s'en prendre à Hélios lui-même, et le menaça. Arc-bouté, il présenta son arc bandé en direction du dieu de l'astre chaud et lui décocha une flèche remplie de rancœur et de colère, et de sueur aussi un peu quand même. Étonné par ce qu'il considéra comme un acte de courage, Hélios voulut récompenser le brave demi-Dieu et lui prêta sa coupe d'or, sorte de jet privé personnel que le dieu du soleil utilisait pour faire les voyages entre la Terre et le ciel. Avec ce moyen de locomotion, Hercule se rendit facilement jusqu'à Gibraltar, non loin de l'île d'Érythie.


Arrivé au niveau de ce qui n'était pas encore un détroit, mais un isthme, Hercule trouva judicieux de marquer le coup et frappe de toutes ses forces le mince lopin de terre qui reliait les deux continents. Cet acte créa deux gigantesques roches, que l'on surnomma plus tard les Colonnes d'Hercule, ouvra la mer Méditerranée, et sépara définitivement le continent européen du continent africain, condamnant ce dernier à des millénaires d'exploitation, de colonisation, de SIDA et d'Ahmadou et Mariam. Merci Hercule !


Quelques mois après le début de sa mission, Hercule atteignait enfin l'île d'Érythie, et pouvait maintenant se mettre à la recherche de ce fameux troupeau de bœufs.

[modifier] La conquête du troupeau

Il ondoya ainsi les prairies chatoyantes de l'île d'Érythie. L'herbe paisible et l'atmosphère fraîchement tondu rendait chacune de ses respirations paisible et rieuse. Délecté de ces landes loquaces, liliales et libertines, il léchait de l'oeil l'élégant hallali des libellules, des lapins et des tilleuls taillés en tonnelle. Soudain, au loin, il entra en contact oculaire avec le majestueux troupeau de bœufs. Cela ne pouvait être que celui de Géryon. Le pré étaient somptueux, mais les steaks sur pattes qui le broutaient l'étaient encore plus. Le troupeau était gardé, et le premier garde était Othro, le chien à deux-têtes.
TINTINTIN TINTIN
Ah tiens ça remarche ce truc.


[modifier] Boss n°1 : Othro, le chien à deux-têtes

Diapositive1.PNG

Le canidé lança les hostilités, ayant repéré Hercule grâce à son flair au carré. Le double-tiers de Cerbère s'approcha d'Hercule, mais avant même d'avoir pu esquisser un mouvement, se vit asséner un coup violent de massue sur toute la partie double-cranienne, et double-décèda directement.


Victoire d'HERCULE !


Réveillé par le tremblement de terre provoqué par la puissance du coup d'Hercule, Eurythion, le bouvier de Géryon, se mit en état d'alerte.


[modifier] Boss n°2 : Eurythion, le bouvier de Géryon

Diapositive2.PNG

Ce communiste, surpris dans son sommeil, eut tôt fait de se rendre compte qu'il ne ferait probablement pas le poids face à Hercule. Il se leva et cria en direction de son ami Géryon, non-loin « Chéri fais tes valises, on rentre à Paris ! ». Mais à peine sa phrase terminée, il subit lui aussi la loi massuale d'Hercule et périt des suites de la commotion cérébrale infligée. Enfin sûrement.


Victoire d'HERCULE !


C'est alors que le terrible Géryon se présenta face à Hercule, de son pas lourd et impressionnant.


[modifier] Final boss : Géryon, le géant aux trois corps

Diapositive3.PNG
Géryon, tête n°1 : Gnahahaha, qui est cet être qui ose venir bousculer la quiétude de ces lieux ?
Géryon, tête n°2 : Sais-tu au moins à qui tu t'adresses, vulgaire humain ?
Géryon, tête n°3 : Hey les gars vous pouvez vous décaler je vois rien ! C'est qui ?
Hercule : Je suis Hercule et je viens m'emparer de tes boeufs.
Géryon, tête n°1 : Gnéhéhéhé ! Sais-tu au moins à qui tu t'adresses, vulgaire humain ?
Géryon, tête n°2 : Euh c'est ce que je viens de dire...
Géryon, tête n°3 : Non les gars sérieux, laissez-moi voir franchement !
Geryon7.jpg

Bébé, Géryon avait déjà l'air un peu con.

Hercule : Je sais qui tu es. Tu es Géryon, la triple andouille et tu vas tâter de ma massue toi aussi.
Géryon, tête n°1 : Gnéhéhéhé ! Sais-tu au moins à qui tu t'adresses, vulgaire humain ?
Géryon, tête n°2 : Hein ?! Mais t'es complètement con ? Tu viens de poser la question et il t'a déjà répondu abruti !
Géryon, tête n°3 : Qu'est-ce qu'il a dit ?
Géryon, tête n°2 : Il a dit « Sais-tu au moins qui tu t'adresses ? »
Géryon, tête n°3 : Bah à toi, Géryon, enfin à moi quoi.
Géryon, tête n°2 : Non mais il s'adressait pas à toi.
Géryon, tête n°3 : Qui ?
Géryon, tête n°2 : Bah tête n°1 !
Géryon, tête n°3 : Mais il s'adressait à qui ?
Géryon, tête n°2 : Bah à Hercule !
Géryon, tête n°3 : Ah...mais lui il sait ?
Géryon, tête n°2 : De quoi ?
Géryon, tête n°3 : A qui il s'adresse.
Géryon, tête n°2 : Bah à nous, à qui d'autre tu veux qu'il s'adresse ?
Géryon, tête n°3 : Mais tu viens de me dire qu'il s'adressait pas à moi !
Hercule : OH OH OH ! STOP LES DÉBILES ! JE VAIS VOUS EXPLOSER LES GUEULES CA VA PAS TRAINER MOI !
Géryon, tête n°1 : Gnohohohoh ! Et qui est cet être qui ose venir bousculer la quiétude de ces lieux ?
Géryon, tête n°2 : Wow...
Géryon, tête n°3 : Qu'est ce qu'il dit ?
Géryon, tête n°2 : Bon les gars fermez-la tous les deux. Ce gars a tué Othro et Eurythion. Il veut aussi nous casser les gueules. Alors soit on prend nos jambes à nos cous, soit on tente de l'impressionner. Moi je vote on l'impressionne.
Géryon, tête n°3 : Ouais on l'impressionne ! En plus c'est pas moi qui commande les jambes alors c'est plus sympa.
Géryon, tête n°1 : Gnahahaha !...
Géryon, tête n°2 : Ok ta gueule, on a la majorité de toute façon.

Géryon enleva alors ses nombreux vêtements et entreprit une sorte de danse.

Géryon, en choeur : Never gonna give you up ! Never gonna let you down ! Je serai là pour toi ma baby ! Je ne veux plus te voir pleurer, ne plus t'en alleeeer ! Je serai là pour toi ma baby !


Malheureusement pour Géryon et pour le suspens, Hercule était décidément très impatient ce soir, il décocha deux flèches qui allèrent se loger dans les deux têtes non-suicidaires du géant aux trois corps, dont le dernier tiers se donna la mort dans la foulée.


Victoire d'HERCULE !


Hercule était maintenant le possesseur du troupeau de boeufs, et il ne lui restait plus qu'à faire 2500 km en sens inverse avec une cinquantaine de bovins à traîner, ce qu'il fit évidemment très facilement, parce qu'après tout le gars a dézingué tout un tas de monstres, a créé un détroit, a tué un des trois, a renversé Khadafi (oui ça je l'ai pas raconté),a envoyé une flèche en direction du soleil, alors pourquoi pas traîner des vaches à pied à travers tout un continent pendant plusieurs mois ?

[modifier] Mythologie ou mythomanie ?

Compte-tenu de la brillante démonstration précédente, il s'impose à nous la conclusion suivante :


Geryon8.PNG


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia