Les douze travaux d'Hercule/Nettoyer les écuries d'Augias

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le nettoyage des écuries d’Augias

Le mardi suivant, Eurysthée qui avait plus d’un tour dans son sac revint voir Hercule pour lui commander le cinquième de ses douze travaux. Le héros, qui n’avait pour le moment fait que tuer ou capturer des animaux plus ou moins débiles commençait à trouver que ce boulot manquait de variété. D’où la conversation houleuse qui s’ensuivit.

Eurysthée : Ô Hercule, demi-Dieu parmi les hommes, titan de chair et d’os, Arnold Schwarzenegger antique, voici pour toi l’heure d’accomplir une nouvelle épreuve. L’Olympe m’en est témoin, par ma voix parlent Zeus, Poséidon et Thor qui est en vacances en Grèce en ce moment.
Hercule : Dis-y pour voir ?
Eurysthée : Lion, hydre, sanglier et biche n’étaient rien. Sache que cette cinquième épreuve relèguera les précédentes au rang de simples et banales péripéties puériles. Tu vas en ce jour devoir débusquer la pire créature qui soit, le Morpion de Gonorrhée, le gardien du temple de Syphilis.
Hercule : Eh bien je dis non, tu peux te gratter Eurysthée. Marre des bestioles à la con que tu me refourgues à qui mieux-mieux. Y a pas écrit « Daktari » là[1]. Trouve-moi un truc plus original à faire ou sinon le prochain animal que je vais débusquer, ça va être le putain de ténia qui se terre au fond de ton fion.
Eurysthée : Mais… Tu n’as pas le choix vil maraud. Je te rappelle que ces travaux sont une punition infligée par les Dieux parce que tu as trucidé toute ta famille. C’est pas juste un truc qu’on fait comme ça pour s’occuper en attendant que quelqu’un invente la télé. Y a tout un plan derrière avec des études marketing en amont. Tu peux pas faire ce que tu veux.
Hercule : Bon, amène-moi ton petit cul ma choupette, tu vas tâter des capacités invasives de mon poing droit. Comme ça t’auras un endroit où ranger tes études marketing.
Eurysthée : Ok, Ok, ne nous énervons pas. J’ai peut-être un truc qui pourrait aller. Y a un petit rapport avec les animaux mais pas trop en fait. Il s’agirait de nettoyer les écuries d’Augias parce que ça traine depuis quelques années maintenant.
Hercule : C’est bien payé ?
Eurysthée : Non, tarif syndical. Mais y a des tickets-restau
Hercule : Vendu !

Et le fier héros ainsi rasséréné entama son périple vers l'Élide, le domaine où règnait le roi Augias, fils d'Hélios merci Wikipédia.

À ce stade du récit, l'histoire devient légende et l'éventuel devient improbable. Nos amis mythologues nous racontent que les écuries d'Augias n'avaient jamais été nettoyées et que plutôt que d'utiliser une serpillère et un flacon de Cilit Bang comme tout un chacun, le héros grec trouva plus commode de détourner le cours de deux fleuves dont on ne citera pas les noms pour ne pas faire de publicité gratuite. On se demande bien pourquoi deux fleuves d'ailleurs. Pourquoi pas 4 ou 5 tant qu'il y était. Là, on est clairement dans le principe du mensonge censé faire plus vrai parce qu'il est encore exagéré. Il ne faut pas me prendre pour une poire, bel hellène[2].

Mais bon. Science sans conscience n'est que ruine de l'âme disait Rabelais qui adorait lui aussi les phrases hors contexte. Avant de traiter encore une fois les mythologues de menteurs, accordons-leur le bénéfice du doute et voyons ce que leur histoire peut donner. Pour cela, le mieux est de faire appel à des spécialistes du vide, j'ai nommé Jocelyne et Elvira Propre, les dépositaires de la célèbre émission de télé réalité « C'est du propre » sur M6, la petite chaîne qui montre. Bonsoir mesdames.


Mesdames Propre à la rescousse
DTH5 PROPRE.jpg


Bonsoir ! Oh, vous avez un bout de salade entre les dents ! Buvez cette sympathique eau de Javel de ma grand-mère et frottez énergiquement avec un brosse en crin de poney et votre sourire retrouvera son teint d'origine, comme quand vous étiez un petit nouveau-né !


Oui... Non... Euh... Pour le moment, on va se concentrer sur notre démonstration scientifique. Aussi mesdames, je vous le demande solennellement, est-il possible d'envisager qu'Hercule ait vraiment pu nettoyer les écuries d'Augias en détournant les eaux de deux fleuves alors même que la technologie de l'époque ne permettait pas de s'abonner à « Voici » avec son iPhone ?


Mesdames Propre à la rescousse
DTH5 PROPRE.jpg


Hou la la ! En voilà une sale histoire. Bon, nous avons bien étudié la chose et on est arrivé à une conclusion évidente : pour parvenir à prouver si Hercule a bel et bien nettoyé les écuries d'Augias, le mieux est de réaliser une démonstration par récurrence. Eh oui, c'est bien logique, c'est en récurant qu'on en saura plus sur le nettoyage.


Remarquable idée mesdames, j'avoue que je n'y avais pas pensé. Et comment allez-vous vous y prendre ?


Mesdames Propre à la rescousse
DTH5 PROPRE.jpg


C'est simple : il suffit de prouver que la théorie fonctionne pour tous les nombres entiers de fleuves. Donc on commence par démontrer que c'est vrai pour 0 fleuve et ensuite on démontre que si la théorie est vraie pour n fleuves et pour son successeur n + 1 fleuves, n appartenant à l'ensemble des fleuves entiers naturels, alors elle est vérifiée. n pouvant être égal à 2, il devient évident que le cinquième travail d'Hercule est avéré.


Eh bien mesdames, pour des femmes de ménages tacitement sous-éduquées, vous semblez avoir de solides connaissances en mathématiques théoriques. Je pense donc que jamais la vérification de la légende du nettoyage des écuries d'Augias n'aura été en de si bonnes mains, voire en de si mains de bonnes. Je vous laisse donc réaliser votre prometteuse démonstration. À tout à l'heure.


Mesdames Propre à la rescousse
DTH5 PROPRE.jpg


Jocelyne : Mais pourquoi ils nous ont coiffées et maquillées comme de vieilles putes ?
Elvira : C'est ça le show-biz. Continue de sourire.


La démonstration par récurrence

Nous voici donc en direct du plateau de « C'est du propre », une des émissions emblématiques de M6 où Jocelyne et Elvira vont nous proposer une démonstration par récurrence du mythe du nettoyage des écuries d'Augias.

Jocelyne : Alors voilà c'est très simple. il faut tout d'abord établir si la conjecture « On peut nettoyer les écuries d'Augias avec n fleuves » est avérée. Nous devons donc commencer par vérifier si elle est vérifiée pour zéro.
Elvira : Donc c'est simple, il faut tout simplement choisir au hasard zéro fleuve.
Jocelyne : Voilà.
Elvira : C'est ça.
Jocelyne : Exactement.
Elvira : Y a plus qu'à.
Jocelyne : Go
Elvira : Hop hop hop !
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Jocelyne : ...
Elvira : ...
Yoshkill : Bon ça suffit ?
Jocelyne : Oui il a raison, je pense qu'on n'est pas parti du bon pied.
Elvira : Attends j'ai une idée !
Jocelyne : On prend le chèque et on se casse ?
Elvira : Non non. Pas tout de suite. Une idée pour la démonstration. Si au lieu de choisir zéro fleuve, on choisissait un fleuve qui vaut zéro, ça le ferait non ?
Jocelyne : Je suppose... Mais tu en connais beaucoup toi, des fleuves qui valent zéro ?
Elvira : Ben j'en connais au moins un : le Nil


LRuquier.JPG Laurent Ruquier dit :
J'allais le dire ! Je jure que j'allais le dire !
Jocelyne. : Ah c'est une bonne idée Elvira, allons vérifier si on peut nettoyer les écuries d'Augias avec le Nil, en route pour l'Amérique du Sud !
Elvira : En route !
Yoshkill : En route !

Première partie : Fleuve = 0

Grâce à la magie du différé et à la sagacité de la gérante de l'agence de voyage sise en face de l'immeuble de M6, nos deux amies se retrouvent au bord du Nil, surnommé depuis peu « Le Fleuve qui valait Zéro. »

Elvira. : Nous y voilà Jocelyne. À dire vrai, je me faisais une autre image de l'Amérique du Sud. Là on se croirait carrément en Inde. Enfin, on n'est pas là pour faire du tourisme. On fait quoi maintenant ?
Jocelyne : Bon, on a notre fleuve qui vaut zéro...
LRuquier.JPG Laurent Ruquier dit :
LE NIL !!! LE NIL !!! PREUMS cette fois !


Jocelyne : ... il n'y a plus qu'à trouver des écuries d'Augias très sales, dérouter le fleuve dessus et voir après si elles ont bien été nettoyées.
Elvira : D'un autre côté, on s'en fout que ce soit des écuries d'Augias ou pas non ? Si ça nettoie...
LRuquier.JPG Laurent Ruquier dit :
C'est donc ton frère !!!


Elvira : Si ça nettoie, on peut prendre n'importe quelle écurie.
Jocelyne. : Voire carrément n'importe quel machin dégueulasse. Tiens, c'est quoi cette espèce de building en forme de triangle près du fleuve ? Ça me paraît suffisamment sale pour étayer la première partie de notre démonstration. Le seul petit problème va être de convaincre la production d'allonger le budget pour détourner le fleuve, ça me paraît pas gagné.

Heureusement, nos deux comparses n'étaient pas que belles et intelligentes. Elles avaient aussi beaucoup de chance. Il s'avérait en effet que le moment du tournage de la séquence coïncidait exactement avec la période de la crue annuelle du Nil. Ainsi à l'instant même où Jocelyne exprimait ses craintes, le fleuve sortit de son lit et inonda tout le voisinage, y compris la pyramide inca voisine. Et au bout de quelques jours, quand l'eau eut repris le cours normal de son écoulement, l'émission reprit le cours normal de son déroulement.

Elvira : Eh bien voilà ma chère Jocelyne, il me semble que le bâtiment est bien nettoyé. En tout cas il n'y a plus âme qui vive.
Jocelyne : Parfaitement Elvira. Je crois que nous pouvons sans plus de cérémonie établir que la première partie de notre démonstration par récurrence est vérifiée : les écuries d'Augias peuvent être nettoyées en détournant le cours d'un fleuve qui vaut zéro. À la semaine prochaine pour la suite.
Laurent Ruquier : Gloubs...
Yoshkill : Le Nil !

Deuxième partie : Fleuve = n

Comme promis, la semaine suivante, Jocelyne et Elvira Propre retrouvent les téléspectateurs pour le second volet de leur démonstration par récurrence du mythe du nettoyage des écuries d'Augias par Hercule.

Jocelyne : Ma chère Elvira, nous voici donc à un moment crucial de notre démonstration, il va falloir prouver qu'il est possible de détourner n fleuves pour nettoyer un truc crado.
Elvira : Tu es sûre qu'on ne peut pas se barrer avec le chèque à la place ?
Jocelyne : Chaque chose en son temps. D'autant que j'ai profité de la semaine pour faire la poussière chez moi et pour réfléchir à notre histoire. Là encore, je pense que le problème peut être pris à l'envers. n fleuves, c'est plutôt vague. Si on parle d'un fleuve qui vaut n, nous avons une solution toute trouvée.
Elvira : Qué ?
Jocelyne : Mais oui, bourricote, tu n'as pas bien révisé ta géographie. Il existe un fleuve qui s'appelle l'Aisne et qui va nous aider à résoudre tous nos problèmes.
WikipédiaElvira : Tu veux dire ce cours d'eau du nord de la France qui prend sa source dans l'Argonne à Sommaisne, près de la limite entre les départements de la Meuse et de la Marne, et qui se jette dans l'Oise à Compiègne, dans le département de l'Oise, après un long parcours de 353 kilomètres ?
Jocelyne : Exactement !
Elvira : Mais tu te fourvoie ma vieille, l'Aisne est une rivière et pas un fleuve. Prouver une théorie mathématique en se servant d'un paramètre biaisé, ce n'est pas de mon vivant que ça arrivera. Les maths, c'est la science de l'exactitude, de la précision, de la perfection. Tu ne vas pas détruire les travaux que des centaines de génies ont mis des siècles à établir en basant ta démonstration sur une approximation indigne du professionnalisme dont on doit faire preuve à tous les instants.
Jocelyne : Vraiment ?
Elvira : Non en fait tu as raison, on n'en a rien à foutre. C'est parti mon kiki, en route pour l'Amérique du Sud !
Jocelyne : En route !
Yoshkill : En route !

Et nos deux amies de se retrouver quelques coupures publicitaires plus tard sur les rives de l'Aisne.

Jocelyne : Voilà, nous y sommes enfin. Je me demande si on va trouver des écuries d'Augias dans le coin.
Elvira : Oh, regarde ! Un centre équestre !
Elvira : Où ça ? Où ça ?
Jocelyne : Eh oh, c'est à mon tour de parler là.
Elvira : Ah oui sorry. On la refait. Oh, regarde ! Un centre équestre !
Jocelyne : Où ça ? Où ça ?
Elvira : Là ! Juste derrière le panneau marqué « Centre Équestre de l'Aisne » ! Quelle chance nous avons eue. Si seulement il pouvait y avoir une grosse inondation maintenant, ce serait la cerise sur le gâteau.
HERC05centre.jpg

À peine eut-elle prononcé ces mots, un énorme orage commença à s'abattre sur la rivière qui valait n. En quelques heures, les eaux montèrent et envahirent le centre équestre, comme on le prouve ci-dessous.

HERC05cheval.jpg

Un seul parmi les 120 chevaux du Centre Équestre de l'Aisne parvint à se sauver de la noyade en se réfugiant sur le toit de l'église du village.

Jocelyne : Parfait, il n'y a plus qu'à attendre que l'eau s'en aille et on verra si notre théorie est vérifiée pour fleuve = n = Aisne

À peine eut-elle prononcé ces mots que l'eau resta des jours entiers sur les terres. Il fallut être patient pour voir enfin le niveau baisser et pouvoir mesurer la justesse du mythe du nettoyage des écuries d'Augias pour une valeur de fleuve = n.

HERC05desert.jpg

Mais apparemment, c'était OK.


Elvira : Magnifique, c'est du propre© ! Jusque là tout va bien. Il ne nous reste plus qu'à démontrer que notre théorie se vérifie pour fleuve = n + 1 et on aura terminé !
Yoshkill : En route !

Dernière partie : Fleuve = n + 1

Mesdames Propre à la rescousse
DTH5 PROPRE.jpg


Jocelyne : Oh la la Elvira, je suis tout excitée ! Tu te rends compte qu'il ne nous reste plus qu'une seule étape à franchir pour parvenir à démontrer qu'Hercule a très bien pu nettoyer les écuries d'Augias en détournant les eaux de 2 fleuves ? Je me sens toute moite sous les aisselles rien qu'à imaginer ce qu'il va se passer maintenant.
Elvira : Peut-être mais pour ce qui est de ressembler à deux vieilles putes, ça s'est pas arrangé. Bon sinon, une idée pour la suite ?


Mesdames Propre à la rescousse
DTH5 PROPRE.jpg


Jocelyne : Laisse-moi réfléchir... Nous avons démontré que ça collait pour fleuve = 0 et pour fleuve = n, donc il nous reste à démontrer que ça tient pour fleuve = n + 1.
Elvira : T'as pas un peu l'impression de rediffuser l'émission de la semaine dernière ? Allez laisse-moi faire, j'ai trouvé.


Et Elvira Propre de se lancer dans l'ultime équation démontrant la théorie de départ.

Elvira : Donc ça marche pour Fleuve = 0 = Nil et pour Fleuve = n = Aisne.
Jocelyne : D'accord, et c'est moi qui me répète...
Elvira : Oh mais ta gueule, je pense tout haut. Encore une fois, la solution pour Fleuve = n + 1 est toute trouvée ! Il suffit de vérifier qu'on peut nettoyer les écuries d'Augias avec Fleuve = Aisne + Ain !
Jocelyne : Mais l'Ain aussi est une rivière, on ne va pas recommencer avec ces approximations !
Elvira : Si.
Jocelyne : Ok.
Elvira et Jocelyne : En route !

À ce stade de la démonstration, il ne restait plus que des détails pratiques à résoudre. Ainsi pour résumer, les 628 épisodes suivant de l'émission « C'est du propre » consistèrent à suivre les travaux de terrassement d'un nouveau canal reliant l'Aisne à l'Ain. Les ouvriers profitèrent de leur temps libre entre deux enregistrements pour reconstituer en plein milieu dudit canal une reproduction fidèle des écuries d'Augias telles qu'elles étaient décrites dans la légende d'origine : « Une espèce de bâtiment pourri très très sale avec des chevaux dedans ». Et 17 ans plus tard, Elvira et Jocelyne Propre purent lever les digues retenant l'eau destinée à alimenter le canal. Quand ce fut fait, on constata au bout de quelques minutes que les écuries d'Augias témoins avaient bel et bien été nettoyées de la surface de la Terre. CQFD.

Notes

  1. Dit-il en se montrant le front
  2. Désolé, je savais pas où placer ce jeu de mot


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia