FANDOM


DisclaimerModifier

Cet article ne vise en aucun cas à inciter à la haine contre les personnes ou groupes de personnes qui y seront mentionnés (enfin un peu quand même, mais une haine gentille, du genre crachat au visage et soufflet réprobateur à l'arrière du crâne, pas une haine haineuse comme aller brûler des gens au lance-flammes, restons un minimum civilisés). Il contient un nombre difficile à estimer de clichés gratuits, de raccourcis de mauvaise foi (essentiellement motivés par ma fainéantise intellectuelle) et d'informations non vérifiées.  Si vous n'êtes pas d'accord avec mes idées, ou que certains de mes propos vous choquent, je vous invite à me contacter en privé afin que nous puissions engager un débat constructif et bilatéralement enrichissant. Pour m'envoyer votre opinion, suivez la procédure détaillée sur l'image suivante (vous êtes malheureusement encore plus idiots que ce que ne laissent présupposer votre regard vide et le vent que l'on entend souffler à l'intérieur de votre tête aussi, afin de vous simplifier les choses au maximum, et pour que vous ne vous perdiez pas en route, je vous mets la démarche à suivre sous forme d'un zouli dessin. De rien).


C EjuuXXsAAZwz-

Figure 1 : Ce que vous devez faire de votre avis





































DéfinitionModifier

Une fois n'est pas coutume, je vais être magnanime et bien vouloir faire semblant de croire que vous n'avez pas tapé "SJW" sur votre clavier dans l'espoir de former un mot qui a du sens (ne vous accoutumez cependant pas à une telle clémence de ma part). D'un point de vue étymologique (bon, il est vrai qu'au vu de la moyenne de vos QI qui tend violemment vers le négatif, environ 80% d'entre vous se trouvent actuellement dans un état avancé de coma cérébral provoqué par la lecture d'un mot de cinq syllabes contenant la lettre "y". Mettons cela sur le compte de la sélection naturelle), cet acronyme doit probablement venir des Etats-Unis, ou d'un quelconque pays situé sur notre planète, les sources divergent à ce sujet. Il signifie "Social Justice Warrior", que l'on traduit littéralement par "Guerrier pour la Justice Sociale" (je sais que si je vous laisse chercher la traduction tout seuls, vous allez faire surchauffer les deux neurones encore en service qui se battent en duel dans le vide de votre boîte crânienne).

Ainsi, un SJW est un guerrier solitaire, œuvrant dans l'ombre, qui a choisi de faire sien le combat contre toutes les formes d'inégalités sociales, afin de participer à la construction d'un monde meilleur. Enfin, ça, c'est ce dont ils essaient de s'auto-persuader dans le but de donner un sens à leur existence. Dans la réalité, les SJW se distinguent par leur propension à voir des discriminations absolument partout (surtout là où il n'y en a pas) et à créer des polémiques pour à peu près tout et n'importe quoi (pour les plus intelligents d'entre vous, effectuez quelques recherches sur YouTube et voyez par vous-mêmes).

Le profil-type du SJW est toujours le même : une personne marginalisée ou rejetée pour des raisons plus ou moins légitimes qui décide d'exprimer sa détresse en emmerdant à peu près tout le monde. Ils sont très présents dans les amphithéâtres des facultés de sociologie et particulièrement actifs sur les réseaux sociaux, où ils aiment engager des discussions argumentées et constructives (à base de "c'est moi qui ai raison parce que tu es nazi") avec les internautes qui ne pensent pas de la même façon qu'eux (soit environ 99,9% des gens).

Guide de survie en cas de rencontre avec un SJWModifier

Vous avez manqué de vigilance. Vous n'avez pas bien analysé la situation. Vous avez contredit ce gars/cette fille bizarre qui alpaguait au hasard les gens dans la rue pour demander le respect des droits des fourmis. Vous avez pourtant senti que quelque chose clochait avec cette personne aux cheveux bleus fluo, au sarouel fatigué, qui laissait sur son passage un doux parfum de 8.6 éventée. Hélas, votre instinct de survie ne s'est pas déclenché à temps. A peine avez-vous fini de parler que cet individu se tourne vers vous, la bave aux lèvres, les yeux exorbités, prêt à vous incendier sur place (rappelez-vous qu'il prône la tolérance universelle). Vous n'avez plus le choix : il va falloir vous défendre.

Afin de ne pas être déstablisé par le flot de pseudo-arguments que ne manquera pas de débiter ce spécimen d'avortement au cintre raté, il convient de connaître un principe de base lorsque vous discutez avec lui : VOUS AVEZ TORT. Peu importent la logique de votre discours, l'abondance de vos exemples, la diversité et la fiabilité de vos sources, vous ne pouvez pas avoir raison. Le mieux est encore de passer votre chemin. Ne voyez pas cela comme de la lâcheté, au contraire. Dites vous simplement que vous faites preuve de miséricorde : son cas est tellement désespéré qu'il risque un AVC si vous le mettez face à outes les contradictions que comporte son discours. Il n'est bien sûr pas interdit de lui offrir une petite salade de phalanges s'il vient à se montrer un peu trop agressif.

Le mot de la fin Modifier

Cet "article" a pour unique but de divertir. Tous les apartés où je fais référence à votre supposée bêtise sont évidemment à prendre au second degré. Ils sont là pour donner un peu de rhythme à l'ensemble et pour faire sourire les plus cyniques d'entre vous. Le reste est plus ou moins caricaturé (on est sur la Désencyclopédie après tout).