Lens

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Ville de Lens (fr)
Où ch'est qu'i'a el Stade la(Ch'ti)
Center
Hymne: "Au nord, ch'éto les corons"
Devise: "Les Sang et Or sont les plus forts"
Administration
Pays France[réf. nécessaire]
Département 62
Maire possible
Démographie
Population 45000 les jours de match

1245 le reste du temps

Densité oui, enfin non...
Gentillé Chalut biloute
Géographie
Coordonnées géographiques 75°32'22" Nord

34°46'38" Ouest

Altitude -1154m à 71m

Lens est une ville située en France[réf. nécessaire], dans le Nord-Pas-de-Calais. A ne pas confondre avec Lens, petit village de Suisse et Lens, commune de Belgique. Ces deux villes n'ayant pas d'équipe de foot en Ligue 2, elles n'ont aucun intéret. (Déjà que c'est pas facile de trouver quelque chose d'intéressant à dire sur Lens. Oui en France, les autres on s'en fout on a dit, vous suivez pas hein...)

[modifier] Géographie

[modifier] Généralités

Bah, je crois qu'on a déjà tout dit, il n'y a aucun fleuve à Lens, même pas un ruisseau(en fait si, mais on l'a foutu sous l'autoroute, ça faisait désordre) pas de montagne, pas de parc, pas la mer, il n'y a rien. Ah, si, il y a les terrils, ces magnifiques montagnes artificielles, précurseurs des pyramides égyptiennes (bou les copieurs!). Conçu pour créer un peu de relief (tous les hommes vous le diront: "si c'est plat, c'est sans intéret") et faire du ski [1], les géants du nord sont l'oeuvre des milliers de chinois sous-payés qui ont bossé dans les mines. Et comme tout ce qui est dehors n'est plus dessous, le sol lensois est un véritable emmentale (y a pas de trou dans le gruyère), précurseur de la recette fromagère suisse (dont le fameux emmentale de Lens... non en Suisse cette fois, mais suivez un peu merde).

[modifier] Moyens de communications

Je fais cette partie parce qu'elle est dans wikipédia, mais honnêtement, c'est de la connerie.

[modifier] Équipements

A Paris, il se dit que la ville devrait bientôt recevoir l'électricité, après l'installation de l'eau courante l'année dernière. L'internet 56k devrait être déployé d'ici un an ou deux.

[modifier] Transports

Lens est équipé d'une gare, où le TGV hebdomadaire ralentit pour "déposer" ses passagers en marche. Il existe aussi une autoroute qui semi-contourne la ville, le bugdet manquant pour finir l'autre semi-rocade. Des bus roulent aussi dans la ville, certains disent qu'ils peuvent être utilisés pour voyager [2]. Enfin, il existe un projet de tramway, un peu comme celui de la ville de Valenciennes, à la seule différence que Valenciennes avait la place et les moyens de le construire. Les travaux devraient commencer quand ceux du Louvre-Lens se termineront (en un mot: lol, comme diraient les jeunes). A noter tout de même que ce tramway a inspiré son opéra à Wagner: Le vaisseau fantôme.

[modifier] Histoire

[modifier] Chronologie

L'histoire de Lens pourrait se résumer à cette phrase célèbre de Clara Morgane "Il faudra me passer sur le corps". En effet, depuis ses origines, la ville a été sur le chemin des grandes civilisations, plus ou moins belliqueuses (enfin, plus plus que moins), cette situation laissant son empreinte sur la ville:

  • -2,5M années: la ville, alors un campement, est détruite par une charge de mammouths.
  • -2500: la ville, des chaumières en gros, est détruite pas les armées de Ramses II qui s'étaient paumées en pousuivant Moïse (pas de bol).
  • -54: la ville, opidum du peuple des Belges (par nostalgie, les Belges donneront le nom de Lens à l'un de leurs patelins actuels... oui Lens en Belgique, vous voyez quand vous voullez) qui s'appelle à l'époque Lensia, est rasée par Jules César (en souvenir, une marque de char est crée: Lancia, l'orthographe est à revoir mais l'idée est là).
  • 1429: en pleine guerre de Cent ans, la ville aux mains des français est rasée par les anglais.
  • 1450: la ville aux mains des anglais est rasée par les français.
  • 1815: durant la 3me mi-temps de la bataille de Waterloo, la ville est rasée par des anglais bourrés, on retrouvera des inscriptions sur les murs: "Fuck off, fucking french guys, 1450 in your ass", qui pourrait se traduire par "En hommage à nos morts de la bataille de 1450, nous n'oublierons pas".
  • 1914-1918: la grande guerre, la ville est détruite et surdétruite un paquet de fois, trop pour en faire la liste.
  • 1939: l'Allemagne attaque la France en passant par la Belgique, et par Lens, qui est mise en ruine. Le Lieutnant-kolonnel Einrich Von Kartoffel expliquera plus tard: "Nous affons essayé dé garrer les grosses charts d'assaut dans les kleinen ruelles mais nous affons un peu cassé quelques müren".
  • 1990: des nationalistes flamands attaquent la ville de Lens, à merde, non ça c'est en Belgique.
  • 1998: des hooligans allemands attaquent la ville de Lens pour la Coupe du Monde, ça c'est bien en France par contre.
  • 2001: Al Qaida prépare un attentat contre Lens, mais faute de temps, ils se rabattent sur New York.
  • 2012: Fin du monde, Lens est détruite, le reste aussi d'ailleur.

[modifier] Les mines

Mines.jpg

Une des premières mines à Lens

Moment au combien explosif, les mines sont une période sombre de l'histoire de Lens, tout le monde s'en fout mais je vais quand même vous en parler. On ne sait pas exactement quand les premières mines sont apparues à Lens, certains archéologues situent ce moment entre la fin du règne de Toutânkhamon et la construction du stade Bollaert. En tout cas c'est à cette époque que le sous-sol lensois à été emmentalisé pour la première fois.

Comme le montre les images, les mines étaient dangereuses, et nombre de mineurs y ont laissé un pied, une main ou une tête. Cependant, c'était aussi l'assurance d'être bien payé pour qui remontait à la surface. Ainsi il n'était pas rare de voir des familles complètes aller travailler à la mines pour essayer de s'enrichir un peu.

[modifier] Vers l'apogée des mines

Mineur.jpg

La célèbre famille Setnin

On peut ainsi citer la famille Setnin,installée à Lens, et qui contribua à l'expansion des mines autour de la ville. Leur vie inspira le film de Steven Spielberg: Blanche-Neige et les Setnin. Bien que réaliste, on notera quelques erreurs dans ce film:

  • Beaucoup connaissent Blanche-Neige et les sept nains, l'erreur est due au secrétaire de Spielberg qui n'orthographia pas correctement le titre qu'on venait de lui donner par téléphone.
  • Blanche-Neige était le nom de scène de la mère de la famille Setnin, qui, pour boucler le budget de la famille, était escort-girl dans un bar du coin. Son vrai nom étaient Marie-Brigitte.
  • Le père Setnin n'était pas chevalier (faut pas déconner non-plus), il est mort à la mine, comme son père et son grand-père avant lui.

Cependant, le film eu une renommé mondiale et de partout on vint pour participer à la grande aventure des mines.

[modifier] Grandeur et décadence

La machine est lancée, les retombées sont énormes pour la ville (plus importantes que les retombées de Tchernobyl, c'est pour dire). L'argent est immédiatement réinvesti, Lens change de visage.

A ce moment, Lens est au sommet du monde, dans la foulé, le Racing Club de Lens est créé. A l'époque on avait encore de l'argent à claquer. La ville atteint 500000 habitants. Mais comme rien ne dure vraiment, le rêve s'effondre avec la fin du charbon. Trop cher, trop polluant, trop plus à la mode, on ne veut plus du charbon. Alors petit à petit les mines ferment et le budget coule. Les habitants partent, le RCL non...

Ainsi, de cette glorieuse époque, la ville garde des traces (enfin, celles qui n'ont pas étaient détruite pendant une guerre):

  • le RCL
  • les dettes
  • les trous dans le sol
  • certains disent aussi que Lens a gagné un patrimoine et une hisoire, mais qui en a quelque chose à cirer honnêtement?

[modifier] L'ennemi du mineur, le coup de grisou

Le coup de grisou est un peu l'équivalent nordiste du "p'tit coup de jaune" de Marseille. C'est un ennemi sournois qui frappe quand on ne l'attend pas, dans le dos de préférence. En fait, le grisou est un mélange hautement inflammable qui se forme naturellement. Au contact de l'air, il peut exploser facilement et de manière violente. La composition du grisou varie selon les régions:

  • sous-sol:
    • méthane (CH4)
    • hydrogène (H2)
    • gaz carbonique (CO2)
  • Lens:
  • Marseille
    • pastis (C2H6O)
    • vin (C2H6O)
    • rhum (C2H6O, bah oui, tout ça c'est que de l'alcool dans le fond)
    • eau (H2O, traces)
Grisou.jpg

Coup de grisou dans un bar

Atomic.gif

Le grisou frappe

On constate alors que quelque soit la région, le mélange de grisou est hautement dangereux. Une simple étincelle et c'est le drame.

Mineur grisé.jpg

Mineur grisé (victime d'un coup de grisou, donc avec une sale mine) qui va finir en cellule de dégrisement

Cependant, des protections existent pour éviter les accidents: en 1957, Ernest Lampion invente un dispositif anti-grisou: la cellule de dégrisment. Son rôle est d'éliminer les effets du grisou (ou grisement) sur le mineur. Le dispositif est toujours utilisé depuis dans divers domaines.

[modifier] Après les mines

Oulà, pire encore que pendant les mines, là c'est mort, il n'y a plus rien. Quoique, le cinéma et le Nord font bon ménage, tendance confimée par Bienvenue chez les Ch'ti, le film philosophique sur la misère et le chomage de la période post-minière.

[modifier] Patrimoine et culture

Le patrimoine lensois s'articule autour de deux grands axes: le foot et le foot. On trouve en marge de cela quelques autres exemples de culture.

[modifier] Le foot

Lens est, depuis plusieurs années maintenant, une ville sportive grâce au Racing Club de Lens, l'équipe locale qui joue dans le stade Felix Bollaert (surnommé parfois le fût à bière en raison de l'ambiance bon enfant et alcoolisée qui y règne). L'équipe est devenue le fleuron de la ville, lui permettant d'atteindre une renommée départementale, au moins. Et la ville met les moyens pour l'entretenir: c'est, après les soirées apéros, le deuxième pôle de dépense pour le bugdet municipal. Lens est ainsi la plus petite ville de France à avoir une équipe en Ligue 1, mais elle a le deuxième plus gros ratio nombre de places de foot/habitant de France avec 1,29 place par habitant (à Guingamp c'est 2 places et demi par habitant). Vous l'aurez compris, la ville entière rentre dans le stade, et il reste encore de la marge. Les lensois eux-mêmes soutiennent leur équipe en faisant fonctionner à plein régime l'activité économique locale: les soirs de match, les baraques à frites sont combles: meilleur public de France oblige.

[modifier] Le reste

Mais résumer la culture lensoise à cela serait un peu réducteur (un tout petit peu). En effet, la ville possède d'autres équipements:

  • et prochainement, le Louvre-Lens qui apportera une nouvelle dimension à la culture locale [3].

[modifier] Population

Lens totalise 36 120 habitants intra- muraux.

Selon un recensement récent et de veilles archives, cette population est répartit entre 5 familles. En effet les traditions ont la vie dur et la consanguinité n'est en rien condamnable dans le Pas de calais, puisqu'elle entre dans le cadre juridictionnelle de ce que l'on nomme "les us et coutumes locaux" (cf: Voir article sur les corses et les chèvres).

[modifier] Notes et références

  1. Véridique, dans le nord, on skie sur les terrils
  2. l'information n'a pas encore été confirmée
  3. c'est la pub qui le dit
Qu'avez-vous pensé de l'article "Lens" ?
 
69
 
113
 
23
 
13
 
44
 
8
 

Ce sondage a été créé le juillet 23, 2009 11:16 et 270 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia