Le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Letrucacornichon
Le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts dans son habitat naturel.

Il a révolutionné nos vies, il a inventé le timbre qui se colle sans le lécher, il a mis fin à plusieurs guerres et il a été voir un concert de Francis Lalanne sans devenir un terroriste dépressif narcoleptique défenseur des bébés moutons, le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts (ou TEPDONSSJDNQSASLCDBSYMLD) a changé le destin de l'humanité. Pourtant, on connait assez mal cet objet. A l'occasion de son 235,57 L²/Km anniversaire, découvrez sa vie, son oeuvre et sa vie.

Anatomie

Anatomietruc

Comme tous les Ptérolidatus appartenant à la classe des Ovirachlidus, le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts a une anatomie tripédique organisée autour de deux axes métacarpiens. Hormis la tige, qui est son centre nerveux, on distingue quatre organes chez l'objet.

[1] Le bidule à tirer

Le bidule à tirer est l'organe le plus récemment apparu d'après Darwin. De forme ronde plus ou moins ovale, il permet de saisir le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts sans avoir à plonger les doigts dans le bocal. Avant son apparition, l'objet s'appelait donc le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal en mettant les doigts dans le bocal et appartenait à la classe des Ovirachlididus. Comme son nom ne l'indique pas, le bidule à tirer est attiré par les bidules, mais aussi par les taureaux femelles, ce qui est plutôt rare.

[2] Le pétouillon accrocheur

Partie très pratique de l'objet, idéal pour les feignants qui n'ont pas la force de soulever le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts plusieurs fois pendant le repas, le pétouillon accrocheur permet d'accrocher l'objet au bord du bocal afin de conserver les cornichons à portée de main. Autrefois, il servait à attirer les femelles. Mais maintenant c'est fini, elles sont juste intéressées par le pognon et le statut social. Tout fout le camp, même chez les trucs en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui servent à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts.

[3] Le delectatio femina

Tarte
Effectivement, vu de très près, le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts ressemble à une vieille tarte aux pommes.

C'est le sexe du truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts. Il lui sert d'organe reproducteur. Il pourrait aussi l'utiliser pour se gratter le nez, mais il n'en a pas. Chez les trucs en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui servent à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts, le delectatio femina est de la même taille pour tous les individus. De ce fait, ils ne font jamais la guerre (car il faut bien le reconnaitre, c'est la jalousie entre les hommes à ce sujet qui est à l'origine des conflits guerriers).

[4] La plateforme à cornichons

Malgré ce que son nom laisse entendre, la plateforme à cornichons ne sert pas à repeindre le plafond de la salle à manger, mais bien à pousser les cornichons vers le haut. Le nom de cette partie a changé au fil des époques et des usages faits de l'objet.

Searchtool Il est à noter que vu de très près, le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts ressemble à une vieille tarte aux pommes.


Historique

Confiture
Fait intéressant, le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts fonctionne beaucoup moins bien pour de la confiture.

A l'heure actuelle, deux marques de pneus se disputent sa paternité. Mais en vérité, ni l'autre ni l'une n'a crée le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts. Pour connaître son origine, il faut remonter aux temps où le micro-onde ne s'appelait pas encore micro-onde puisqu'il n'existait pas.

Origine romaine

Ce sont bien les Romains qui ont inventé le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts. À cette époque, il était en pierre, mesurait 25 mètres de haut et pesait 57 tonnes. Il était actionné à l'aide de poulies et il était utilisé dans le Colisée pour faire monter les martyrs chrétiens emprisonnés dans les sous-sols jusque dans l'arène sans que les soldats aient à y mettre les pieds, leur évitant ainsi de finir en casse-croûte pour les lions.

L'époque de Cro-magnon

Durant la préhistoire, les hommes de Cro-magnon se servaient du truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts pour manger leur soupe. Ça ne marchait pas vraiment. Mais bon, ils étaient un peu cons à l'époque. Fait remarquable, vous noterez que le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts était déjà utilisé avant d'avoir été inventé.

Moyen-âge

Au Moyen-âge, les trucs en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui servent à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts étaient sculptés par les mages dans du bois d'Ébène et décorés de cheveux de princesse. Il guérissaient toutes les maladies (du rhume à la peste), les blessures et même les allergies au pollen. Puis les inquisiteurs déclarèrent l'utilisation de l'objet comme hérétique et ils furent tous détruits. Les bouillons de pissenlits et l'aspirine vinrent les remplacer.

Epoque moderne

Aujourd'hui, le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts sert donc à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts. Il est certain que l'objet renferme beaucoup d'autres pouvoirs, certains exemplaires hors-du-commun sont d'ailleurs farouchement gardés et étudiés par les militaires étasuniens au sein de la zone 51.

Environnement

Le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts vit en symbiose avec un autre objet non moins singulier, le bocal à cornichons. En effet, le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts aide le bocal à cornichons à évacuer ses excréments, qui ne sont autres que les cornichons eux-mêmes. En contre-partie, le bocal à cornichons fournit au le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts de quoi se nourrir (voir section suivante).

Régime alimentaire

Le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts se nourrit principalement des petites merdes qui trainent au fond du bocal (vous savez désormais à quoi servent les morceaux de pelouse et les grains d'on ne sait quoi qui flottent dans le vinaigre à cornichon). les trucs en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui servent à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts sont également très friands des billets de 500 €. A ce propos, on ferait mieux de les leurs donner à manger plutôt que de les filer aux grands patrons, qui sont bien moins utiles à la société.

Opinions politiques

Habituellement, le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts vote à droite. Mais il lui arrive de faire quelques exceptions. Par contre, il ne s'abstient que très rarement. Excepté quand des abrutis oublient d'ouvrir le couvercle de leur bocal à cornichon le jour des élections afin que leur truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts puisse aller voter.

Vie privée

On prête de nombreuses relations tumultueuses avec des stars du cinéma au truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts. Divorcé plusieurs fois, il n'a jamais eu d'enfant. Actuellement, il entretiendrait une relation avec Jennifer Morrison.

Dans sa vie privée le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts préfère qu'on l'appelle Joe. J'aurais pu vous le dire plus tôt afin que vous n'aillez pas à vous farcir les 200 le truc en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts qui parsèment le texte, mais j'avais pas envie.

Rivalité

Pince
Un jeune machin à cornichon qu'on pense jamais à utiliser parce qu'on se souvient plus où on l'a rangé tout juste sorti de son emballage. Pas moyen de remettre la main dessus depuis mai 1994.

La vie de Joe pourrait sembler parfaite. Ce serait sans compter sur son éternel ennemi, le machin à cornichon qu'on pense jamais à utiliser parce qu'on se souvient plus où on l'a rangé (qui préfère qu'on l'appelle Jean-Michel-Emmanuel-Edouard Dupont-Maurisset-Riganot en privé). On connait assez peu de choses sur cet étrange objet que les scientifiques n'ont que rarement étudié, étant incapables de retrouver leur exemplaire au milieu de leur merdier. Les relations entre les deux espèces sont loin d'être amicales et pour cause. On a tous en mémoire la rixe du bar Saint-André qui avait impliqué 12 trucs en plastique dont on ne se souvient jamais du nom qui servent à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts et 24 machins à cornichon qu'on pense jamais à utiliser parce qu'on se souvient plus où on les a rangés le 32 juillet 1997, défrayant la chronique pendant plusieurs semaines. A l'origine de cet affrontement, un amour impossible entre deux jeunes adolescents issus de deux familles ennemies. Après de nombreux rebondissements dont la rixe de Saint-André fit partie, le jeune homme décida de suicider sa chère et tendre afin de régler le problème. Cet épisode sanglant s'était conclu par une trêve, qui tient bon aujourd'hui encore, non sans peine.

Bibliographie

  • Une vie ordinaire, de Franck Letrucenplastiquedontonnesesouvientjamaisdunomquisertàsortirlescornichonsdubocalsansymettrelesdoigts.
  • Les poissons rouges, mes compagnons de bocal, d'Ernest Letrucenplastiquedontonnesesouvientjamaisdunomquisertàsortirlescornichonsdubocalsansymettrelesdoigts.
  • C'est la faute à Nichon, de John Smith.
  • C'est la faute à Nichon II, de John Smith.
  • C'est la faute à qui ? Encore Nichon !, de John Smith.

A voir aussi

Logo fines herbes  Portail de la Grande Cuisine

Bestof v1
Meilleurde
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
wikia