Le temps qui passe

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La compagnie du théâtre de la désespérance défécatoire

présente :


LE TEMPS QUI PASSE

Projet de pièce sur un projet de vie


par Georges-Amédée Rassanne (d'après Gilbert Delausse)


Texte intégral




[modifier] PERSONNAGES

Il y en a mais il n'y en a pas. Ils sont présents mais aussi fondamentalement absents.

Le refus des personnages est un principe de base du théâtre de la désespérance défécatoire (TDD).


[modifier] ACTE 3

NB : Le TDD refuse les conventions du théâtre bourgeois, en particulier le premier acte, ainsi que le deuxième acte. C'est pourquoi toute pièce du TDD commence à l'acte trois. De plus l'ordre des pièces et les indications de scène sont faits pour déranger le spectateur installé dans ses certitudes.


[modifier] Scène 8

Isidore, Scapin


Clytemnestre (la gourgandine) : Ha, Jean-Claude, faut-il donc que ce temps qui passe et nous dépasse surpasse à chaque fois nos espérances ?

Célestin (le maître d'hôtel) : Vous vous trompez, douce Clytemnestre. Je ne suis point Jean-Claude, mais Célestin, le maître d'hôtel.

Clytemnestre : Ah, suis-je sotte !

Célestin : Hélas, madame...

Clytemnestre (elle se précipite à la fenêtre) : Quand donc reviendra Gilbert mon bien-aimé !


(Des personnages passent, muets et autistes. Ils révèlent au public le sens de la vie et s'en vont.)


[modifier] Scène 52

Isidore, Scapin


Louis XIX : C'est donc pour bientôt, la fin du monde ? La fin des possibles ?... Qui me dira où le possible s'en est-allé ?

(Il sort)


[modifier] Scène 4

Isidore, Scapin


Célestin : Je lis le journal, Isidore. C'est étrange, ces histoires de chats qui sont morts. Le possible n'est-il pas comme un chat qui meurt ?

Isidore : Hélas, qui redira le parfum des roses et le fade souvenir du passé qui passe ? Je crois que nous autres sommes comme un langage qui bafouille. Ah, hélas !

Célestin : Partons, partons ! Dans l'immobile !... Habitons le possible, Isidore !

Isidore : Paix mon ami ; tu me sais engagé avec la perfide Clytemnestre, cette gourgandine entre tous.

(Clytemnestre passe à ce moment à vélo, habillée en punk)

Célestin : Tu me connais, Isidore... J'attends la nuit chaque jour, et chaque nuit, j'attends le jour. Qui me dira le possible du monde !

Isidore : Si Gilbert était encore parmi nous, lui te le dirait.


[modifier] Scène 4

Isidore, Scapin


Louis XXIII : Le monde est si moderne, soudain !

(Il se tait pendant cinq minutes.)

Louis XXIII : Je règne sur ces contrées inouïes depuis des lustres, et nul n'a encore su me parler tendrement de mon royaume, le Djerbakistan. Tant pis, j'irai vendre mon âme à Coca-Cola... Ha, misère sur moi !

(Entrent Louis XIX et Jean-Claude)

Louis XIX : Un jour, je trouverai cet usurpateur de Louis XXIII !

Jean-Claude : Bien parlé, mon fils ! D'ailleurs, sache que (et là, je vais te parler non en père, mais en ami), sache donc que...


[modifier] (RIDEAU)

Livres-bibliografia francesco 01.svg  Portail de l'Illittérature

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia