Le malaise des troupes françaises d'Afghanistan

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La grogne monte en Afghanistan, les forces françaises deployées dans le nord du pays en ont gros sur la patate.


« on en as gros sur la patate! »
~ Les soldats français à propos de leur condition


En effet, nombreux sont les militaires qui se plaignent du manque de moyens mis à leurs dispositions et de l'hostilités des populations indigènes à leurs égard. Pour marquer leur mécontentement une partie des troupes à opté pour une mesure radicale: La grève des "P" comme le témoigne leurs "orte arole", le lieutenant Bertheau.

"Ici les condition sont dé'lorable, les moyens mis à dis'osition sont 'itoyable, im'ossible dans de tels circonstance d'assurer notre devoir sereinement"

Et de détailler ses griefs

"Nous ne dis'osons que d'une grande roue et d'un train fantôme qui ne fait 'lus 'eur à 'ersonne aujourd'hui, les montagnes russes 'romises ne sont toujours 'as arrivées et ce n'est 'as le stand de chamboultou installé la semaine dernière qui calmera les trou'es, heureusement 'our l'instant que nous im'rovisons des bals costumés et des soirées disco pour maintenir une certaine cohésions dans les rangs sinon se serait terrible, on a com'té 3 'etits suissides (suicide par l’ingestion massive de petit suisse) en 2 semaines ici"

Un témoignage émouvant, qui démontre bien le désespoir des soldats sur place, à cela s'ajoute l'hostilité des populations locales, pour noircir un peu plus le tableau, selon le capitaine Tichard, non gréviste, préférant parler sous couvert d'anonymat.

"L'autre jour par exemple on a demandé des frappes aériennes sur le village d'à coté, parce que ces cons là, foutaient le bordel la nuit avec leur mariage à la con, on risquait d'avoir des cernes et le teint terne le lendemain si on dormait mal, et qu'est ce qu'il leur on mit dans la gueule! Au matin avec les copains par curiosité mais aussi pour se foutre de leurs gueules, on est aller voir sur place, histoire de prendre quelques photos, eh ben les survivants ses enfoirés de fils de pute ,ils ont carrément jeter des pierres sur notre véhicule blindé, Non mais on est où ? à la guerre ou quoi? nous on s'est pas engagé pour être victime de violence"

Et de poursuivre

"Pourtant on a bien essayé de créer des liens au début, on les a même invité à un barbecue-karaoké mais aucun d'eux n'as manger ni côtelette de porc ni andouillette, c'est à croire qu'il ne nous aiment pas, bonjour les enculés!"

Il ressort de ces témoignages poignants, un grave malaise et une forte incompréhension entre soldats et autochtones, mais dernièrement le gouvernement semble avoir prit en considération les griefs des troupes, surtout depuis que celle-ci menace de se mettre également en grève du "R", une délégation du ministère des affaires étrangère serait même en ce moment en Afghanistan en cherchant désespérément les responsable Taliban pour leur remettre la capitulation sans condition de la France pour faire cesser ses atrocités.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia