Le gars qui crie Popopopopopopo polololo à Roland Garros

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Roland-garros-logo.jpg

Un article qui sort des sentiers de terre battus.

Le gars qui crie « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros est un type de spectateur présent dans les courts de tennis de la Porte d'Auteuil, qui apparaît la dernière semaine de mai, et disparaît la première semaine de juin. De genre masculin, de voix baryton voire soprano, voire même Rohff, il se remarque par son cri distinctif du « Popopopopopopo polololo » qui est généralement suivi par quelques uns de ses congénères dans un « Oléééééé ». Quel est son mode de vie ? Quelles sont ses motivations ? Quel est son régime alimentaire ? Qui qu'a du caca kaki collé au cucul ? C'est à toutes ces questions que nous tenterons de répondre dans cet article.


Morphologie

Le gars qui crie « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros a un physique passe-partout, sans être nain pour autant. Il se caractérise généralement par une casquette, des lunettes de soleil, et un T-shirt généralement blanc. Contrairement au gars qui crie « Allez Richard !! » sur le Tour de France, il ne dispose pas d'une grosse main verte PMU. Contrairement au gars qui crie « Baisse ta culotte !! » dans un hôtel new-yorkais, il n'est pas directeur du FMI.

Son âge varie selon plusieurs critères, dont l'importance du match, la nationalité des protagonistes, le temps qu'il fait, l'évolution du cours du platine à la bourse de Londres, et, évidemment, la présence de Nelson Monfort dans les travées du stade. On estime cependant que le gars qui crie « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros a un âge situé entre 15 et 49 ans, puisqu'à 50 ans, cet individu est censé avoir une Rolex, ou avoir raté sa vie.

Répartition géographique

Le gars qui crie « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros vit essentiellement dans les courts Philippe Chatrier et Suzanne Lenglen, même si on en rencontre parfois dans les courts annexes. Il est en général entouré de ses congénères qui se manifestent par des « Oléééééé » une fois que le gars qui crie « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros a effectué son rituel.

Il est intéressant de constater qu'au sein de ces deux stades, le gars qui crie « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros se niche principalement dans les travées les plus hautes, au-dessus d'une espèce hostile, la personne avec le chapeau panama tressé en paille.

Il parvient cependant à cohabiter avec une autre espèce : le type qui crie « Faute ! » alors que la balle est bonne, même s'il est l'une de ses seules espèces vivant à Roland Garros qui y parvient.


Rgpopo.png


Le cri

Le cri du gars qui crie « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros est l'élément distinctif le plus digne d'intérêt, et il convient de le détailler avec parcimonie, précision et sans faire de chichi.

Origine

La vessie qui explose.JPG

Pape pape pape pape pape pape pape palalala !!!!

Étonnamment, le cri distinctif du gars qui crie « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros ne provient pas du domaine du sport, mais du domaine religieux. C'est exactement le 16 octobre 1978 que cette expression est apparue.

Ce jour là, Karol Wojtila, alors évêque de je ne sais pas trop quoi, vient d'être élu pape des catholiques, ou des chrétiens, enfin je sais pas trop comment ça marche. Bref il est pape, et il va sur la balcon de sa maison, enfin la place Saint-Pierre je crois, là où tous les disciples attendent la première allocution du nouveau meilleur pote de Dieu. Il est exactement 16h43, et tout le monde sait à ce moment que Karol Wojtila va être élu pape.

Cependant LA question qui est sur toutes les lèvres est la suivante : « S'est-il branlé pour fêter ça ? »...euh non, la question c'est « Quel nom de pape va-t-il prendre, nom d'une pipe ? ». Des rumeurs circulent, certains pensent Jean-Marc, d'autres Jean-Michel, Jean-Paul apparaît également sur certaines lèvres, on entend même des Jean-Philippe, ou des plus farfelus Jean-Patrick ou Jean-Kulinlama. Une chose est sûre, ce sera Jean-quelque chose. Enfin non pas Jean-Quelque chose, mais Jean et un autre nom propre.

16h54, Karol Wojtila s'approche du balcon, habillé de tous les trucs que porte le pape en général, donc le chapeau, la robe, les sandales, l'étui pénien, tout. Il prend le mégaphone dans ses mains (oui parce que sa voix a beau être impénétrable, elle n'en est pas moins de portée très courte), et s'exclame :

« Habemus papam. Et je suis Jean...Paupaupaupaupaupaupau Paulololo !!!! »

Le public, en transe, reprend alors dans une spontanéité aussi inattendue que grégaire :

« Olééééééé !! »

En effet, ce Olé, dérivé de Alleluia, était très prisé dans les messes de l'époque, qui étaient, il faut le dire, bien plus fun que les messes d'aujourd'hui. À l'époque je peux te dire ça dansait, et ça niquait sec. Maintenant si t'as plus de douze ans tu peux te la mettre derrière l'oreille.

Bref c'est ainsi qu'est apparu ce rituel, qui a quand même mis quelques années avant de traverser les Alpes, et de s'installer Porte d'Auteuil.

Mélodie

La mélodie du « Popopopopopopo polololo » est un élément déterminant à sa réussite. Une erreur d'intonation, et c'est le four assuré. Il est d'ailleurs fortement conseillé par les gars qui crient « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros de bien maîtriser la mélodie du cri avant de se lancer. Le mieux étant de s'entraîner avec des autres paroles, plus naturelles, comme par exemple les paroles du refrain de « Pour que tu m'aimes encore » de Céline Dion.

Cette fameuse mélodie a fait d'ailleurs l'objet de nombreux remix dans des chanson très connues, comme « Rouge » de Michel Sardou, « Boom boom pow » des Black Eyed Peas, ou encore « Cuitas les bananas » de Philippe Risoli. Des versions en sonnerie de portable existent aussi, ainsi qu'en klaxon pour 106, et en avertisseur sonore pour certains micro-ondes.

Mélodie.jpg

C'est la première image quand on tape Mélodie sur Google Images.
Non je déconne c'est mon cul à moi ;) Biz

Tempo-harmonie

Grosse dédicace à Philippe Lavilliers et à Jimmy Cliff. On vous oublie pas les gars.

« Popopopopopopo polololo » dans l'art

Cette célèbre exclamation a inspirée de nombreux artistes au delà de la musique. C'est dans la peinture qu'on retrouve le plus de référence à cette réplique.

D'abord Paul Gauguin, qui a signé la plupart de ses oeuvres avec le surnom Paupaupaupaupaupaupau Paulololo Gauuuuguin !. Il a d'ailleurs à de nombreuses reprises représenté sur ses toiles des matches de Roland Garros.


Gauguinpopo.jpg

Tiens là il a fait Wimbledon.

Munch.jpg

Le Popopopopopopo polololo, de Munch.


Cependant l'occurrence la plus célèbre au « Popopopopopopo polololo » est l'oeuvre d'Edvard Munch, « Le cri », qui s'appelait initialement, « Le Popopopopopopo polololo », et qui ne représente pas le paysage de la ville d'Oslo depuis la colline d'Ekeberg, mais bel et bien un spectateur, perdu dans l'avenue de la Porte d'Auteuil. La symbolique n'est évidemment pas celle de l'homme moderne, emporté par une crise d'angoisse existentielle ou je sais pas trop quoi, mais plutôt l'angoisse du gars qui crie « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros, et qui a peur que personne ne dise « Oléééé ».


Etude de cas

Pour mieux comprendre la logique d'un gars qui crie « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros, nous sommes allé, en immersion, en plein milieu d'un match de Roland Garros, huitième de finale entre Richard Gasquet et Novak Djokovic, pour interviewer un spécimen. Nous retrouvons sur place Nelson Monfort.


Monfortecoute.jpg

« Oui bonjour à vous très cher Auteur de cet article ! »


Nelson Monfort : Oui alors écoutez Auteur de l'article je suis aux côtés de Michel, qui est un spectateur tout à fait particulier. Michel, mon cher Michel, présentez-vous si vous le voulez bien.
Michel : Bah bonjour hein. Bah moi c'est Michel, j'ai 34 ans et je suis le gars qui crie « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros.
Nelson Monfort : Oui alors écoutez c'est formidable Michel, pouvez-vous nous expliquer, expliquer à nos chers lecteurs qui nous regardent et qui vous adorent, en quoi consiste votre passion, enfin je ne sais pas si c'est une passion, comment vous sentez-vous vis à vis de tout ça ?
Michel : Bah ouais c'est plus ma nature que ma passion. En fait de temps en temps, quand il y a un arrêt de jeu, je crie « Popopopopopopo polololo » et j'attends que le public réponde « Olééééé »....Ah attendez là...POPOPOPOPOPOPO POLOLOLO !!!!
Une partie du public : Olééééééé
Nelson Monfort : Ah oui alors écoutez oui c'est formidable, écoutez Auteur de l'article je n'sais pas si vous avez vu mais Michel vient justement d'effectuer sous nos yeux un magnifique « Popopololo ». Michel, comment vous est venue cette passion ?
Michel : Bah ça a commencé en 2004 je me souviens. J'étais à un match de premier tour entre Llodra et Montanes, sur le court 7. On était une vingtaine dans le public et j'ai senti que je devais faire quelque chose pour mettre l'ambiance. Ca m'a pris comme une pulsion, je sortais de la messe, et j'me suis dit « vas-y Michou, il est pour toi ce court », et j'ai fait mon premier « Popopopopopopo polololo », et ça a été repris par mes deux voisins. Depuis je viens tous les ans, tous les jours, et je le fais à chaque match.
Un spectateur non loin : FAUTE DE PIED !!!!
Le public : Ouuuuuuuuh !!!
Nelson Monfort : Mais comment faites-vous pour choisir aussi bien et avec autant de gentillesse et d'humilité les moments propices pour sortir votre fameuse antienne ?
Michel : Bah principalement, déjà, la règle d'or pour nous les gars qui crient « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros, c'est « Jamais pendant le jeu ». Ensuite il faut jamais le faire entre deux points, le public est pas prêt. Le mieux c'est entre deux sets, là en général tu peux en placer 5 ou 6 à la suite tranquille. A un changement de côté pendant un tie-break, c'est là où ils ont le plus d'effet, parce que le public est électrique. D'ailleurs c'est là que...attendez...POPOPOPOPOPOPO POLOLOLO !!!!
Le public : Oooooléééééé
Michel : Putain il a trop bien marché celui-là. Ouais donc je disais, pour les tie-break c'est très facile, c'est là que j'vais faire ses premiers « Popopopopopopo polololo » à mon fils. Il a huit ans et il veut faire comme son père, c'est normal. Mais bon là ça va pas être possible parce que Gasquet perd son service une fois sur deux.
Nelson Monfort : Mais n'y a-t-il pas de la concurrence, d'autres gars qui crient « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros ?
Une personne dans le public : ALLEZ RICHARD !!!
Une autre personne dans le public : ALLEZ RICHARD !!!
Une autre personne dans le public, avec une grosse main verte PMU : ALLEZ RICHARD !!!
Michel : Ah si mais tout ça se joue en début de match. En général au début on est une dizaine dans les gradins. Dans le premier set on a chacun notre tactique, et le but c'est d'être celui qui écrase les autres. Souvent y en a plus que deux à la fin du premier set, les autres sont souvent des débutants, ils le font entre deux points à 15A et ils se prennent un four. Après dans le deuxième set, moi en général j'envoie des potes pour casser les genoux de l'autre, et du coup je suis seul maître du stade.
Un spectateur, le même qui avait crié faute de pied alors qu'y avait pas : POPOPOPOPOPOPO POLOLOLO !!!!
Une personne dans le public : Oh ta gueule !
Une autre personne dans le public : Ferme la c'est pas le moment !
Une autre personne dans le public, avec une grosse main verte PMU : ALLEZ RICHARD !!!
Nelson Monfort : Ecoutez merci Michel, merci pour votre sourire et votre gentillesse, vraiment cela ravit tous les lecteurs de la désencylopédie de voir une telle joie de vivre, et nous espérons vous revoir très bientôt et très souvent sur les courts de ce formidable tournoi qu'est Roland Garros. Merci ami.

Les dix commandements du gars qui crie « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros

Grâce à Michel, nous avons pu nous procurer les code d'honneur des gars qui crient « Popopopopopopo polololo » à Roland Garros, qui se présente comme une tablette ocre sur laquelle sont inscrits dix commandements.

  1. Tu ne crieras jamais Popopopopopopo polololo pendant un jeu.
  2. Tu arrêteras après trois tentatives non-suivies de Oléééé.
  3. Tu ne porteras point de chapeau panama tressé en paille.
  4. Tu ne crieras jamais Popopopopopopo polololo lorsqu'un Français perd. Non je déconne, tu peux, heureusement.
  5. Tu ne crieras point Popopopopopopo polololo la bouche pleine, sauf si ton voisin de devant porte un chapeau de panama tressé en paille.
  6. Tu formeras ta descendance, si tu en as, à crier Popopopopopopo polololo à Roland Garros. Si tu n'en as pas, essaye d'aller en boîte pour draguer un peu ;)
  7. Tu ne crieras jamais Popopopopopopo polololo en dehors de Roland Garros. À la limite aux toilettes pour te motiver mais pas plus.
  8. Tu iras te laver les mains après avoir bouffé ton sandwich dégueulasse.
  9. Tu vas bien ?
  10. Tu transmettras ces commandements à tous ceux que tu convertiras.


Le mot de la fin

« POPOPOPOPOPOPO POLOLOLO !!!! »


...


Prends tes tennis et viens taper quelques balles (Portail associé)
Tennis-icone.png
Personnalités masculines
Fabrice SantoroNovak DjokovicRafael NadalRichard GasquetRoger FedererFernando Verdasco
Personnalités féminines
Martina HingisJustine HéninKim ClijstersMaria Sharapova
Tennis-icone.png
Autres

Humour au tennisLa vie du joueur de tennis professionnelPréparation mentale de Richard GasquetLe gars qui crie Popopopopopopo polololo à Roland GarrosExcuse

Pour ceux qui aiment les gens qui donnent des coups de pieds dans un ballon, allez ici


Illuminati.png  Portail des Conspirations  •  Sifflet.png  Portail du sport



...
 
1373
 
149
 
447
 

Ce sondage a été créé le mai 30, 2011 13:07 et 1969 personnes ont déjà voté.
Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia