Le coucou-roucoucou

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le coucou-roucoucou est un oiseau paradisiaque hermaphrodite de la famille du toucan vivant exclusivement sur l'ile de Ré. Cet oiseau détient le record du monde de longévité : 150 ans ( record en cours). On distingue le coucou-roucoucou du toucan par sa grosse paire de coucougnettes.

Coucouroucoucou.jpg

Le coucou-roucoucou faisant le beau et dessiné par un collégien en train de regarder par la fenêtre au lieu de suivre ses cours.

[modifier] Etymologie et origine

Inspiré du nom amérindien " caca-racaca" , on donna le nom de coucou-roucoucou à cet oiseau en référence au coucou avec qui il se dispute les nids sur l'île de Ré mais également à son cri qui ressemble à une chanson de langue espagnole chantée par Nana Mouskouri ou encore Julio Iglesias : " Cucurucucu". Originaire d'Amérique tropicale , un spécimen de cet oiseau rarissime ( on en comptait plus que 2 au XIXe siècle) fut envoyé en Europe en même temps qu'une cargaison de rhum . En 1889 , suite à la mort du dernier représentant américain , il ne resta plus qu'un seul spécimen au monde, en France.

[modifier] Habitat et reproduction

Le coucou-roucoucou ne vit pas en captivité car à chaque capture de l'animal pour l'étudier , celui-ci pique sa crise en chialant et en refusant de s'alimenter . Pour éviter l'extinction de l'espèce les autorités décidèrent de le laisser coucouroucoucouler en paix . Volant le nid des coucous qui ont eux même volé le nid des autres, et ayant une libido exacerbée , cet oiseau paradisiaque s'offre en permanence aux autres oiseaux autochtones qu'ils soient mâles ou femelles.Des ornithologues ont en effet observé des ébats avec des rouges-gorges, des mouettes, des pies ainsi que des cormorans . Certains pigeons voyageurs n'hésitent pas également à s'attarder une heure ou deux sur l'île de Ré pour une récréation, ce qui entraine des retards conséquents lors des concours de colombophilie. Mais la fécondation n'est possible qu'avec un toucan bisexuel , extrêmement difficile à trouver . Autre particularité , il possède de très grosses gonades . Ses coucougnettes sont si lourdes qu'il lui est difficile de voler plus de 2 minutes. Actuellement les biologistes français tentent une reproduction avec un oiseau issu du croisement entre un toucan mâle et un canari femelle.

[modifier] Alimentation et mode de vie

Le coucou-roucoucou a une alimentation basique ,uniquement liquide faite de rhum ( ce qui lui permet de tenir le coup l'hiver) et de Tropico dont il est très friand .Ne dormant jamais , et toujours partant pour faire la fête comme Patrick Sébastien , il peut parfois agacer de son cri les Juillettistes et les Aoutiens de passage sur l'ile de Ré, peu habitués à sa présence ; surtout s'ils ne ferment pas leurs fenêtres la nuit. Entre les " cucurucucuuuu!!!!" et les " un Tropico coco?" répétés tel un perroquet, de trés nombreux vacanciers ne ferment pas l'œil de la nuit. Mais il est impossible de le faire taire , le coucou-roucoucou étant une espèce protégée par la SPA et le WWF.
Coucouroucoucou2.jpg

L'oiseau invité à boire l'apéro par un groupe de touristes,ne refuse jamais un bon rhum blanc bien frais.


PommierPDN.png  Portail des Sciences de la nature


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia